Les crucifères sont les grandes stars de l’automne et de l’hiver (oui, après les courges, bien sûr) et on tourne souvent en rond pour les préparer. Cette recette de chou vert rôti et gremolata de coriandre devrait vous donner envie de vous renouveler !

Valoriser le chou dans l’assiette

Dans le cadre de ma collaboration avec Warmcook, magasin de produits de cuisine haut de gamme et durable, je réfléchis à mettre en valeur des produits que j’utilise très souvent dans ma cuisine. C’est le cas du roaster de Granite Ware qui est une cocotte ultra légère en acier émaillé. Si je prépare dedans très souvent du pain, des rôtis de seitan, de la ratatouille au four, j’avais envie de me pencher sur les légumes qui ont un peu moins la côte, et qui, pourtant seront là tout l’hiver et sont des bombes nutritionnelles. Le chou vert est une source de calcium, de fer, de potassium, d’anti-oxydants, et il est très économique donc c’est un vrai must en cuisine !

roaster chou rôti gremolata GP

Certes, son goût ne plaît pas à tout le monde, mais si on s’en tient aux mêmes recettes, on ne va pas faire bouger les lignes ni éduquer le palais des plus jeunes (oui, bien sur que j’oblige mes enfants à goûter tout, même les plats de choux) !

Chou vert rôti et gremolata de coriandre

La cuisson en cocotte fermée est formidable car le légume ne se dessèche pas. Avec un filet d’huile, on obtient une cuisson braisée délicieuse. Je vous propose pour le parfumer un condiment fort sympathique : la gremolata.

Condiment d’origine italienne, c’est un mélange de zestes de citron, d’ail – ou d’échalotes, et d’herbes aromatiques hachées. J’y ai ajouté de l’huile et du jus de citron pour bien qu’elle se faufile entre les feuilles de choux.

chou rôti au roaster et gremolata

Cette sauce pour légumes est donc très rapide, pas besoin de robot ou de cuisson, on mélange tout et on verse sur le légume de son choix. La côté acidulé du citron valorise le chou à merveille.

Cette recette de chou vert rôti et gremolata de coriandre peut se consommer chaude en accompagnement d’un plat de pommes de terre et seitan ou de tofu, avec des lentilles, des cocos (intestin niveau warrior pour ces versions). Mais vous pouvez le hacher et le mélanger avec du riz, de la semoule et des saucisses vegan pour appâter les plus récalcitrants.

assiette vegan de riz et chou rôti gremolata

Chou vert rôti et gremolata de coriandre

Sublimer le chou grâce à une cuisson et une sauce savoureuses
Temps de préparation : 10 minutes
Temps de cuisson : 25 minutes
Type de plat : Accompagnement
Cuisine : Française
Étiquette : automne, économique, express, hiver, IG bas, légumes
Portions : 4 personnes

Ingrédients

  • 1 chou vert environ 600 g
  • 3 cs d'huile d'olive

La gremolata

  • 1 citron jaune
  • 1/2 jus de citron
  • 3 cs d'huile d'olive
  • 1/2 bouquet de coriandre
  • 2 gousses d'ail
  • 1/2 cc de sel
  • poivre du moulin

Instructions

  • Préchauffer le four à 220 degrés.
  • Couper le chou en quatre, puis enlever la base dure, sans que cela ne sépare les feuilles. Le rincer, surtout les feuilles extérieures où ces cochonnes de limaces se planquent.
    chou braisé roaster
  • Déposer les quartiers dans la cocotte, verser l'huile d'olive et fermer avec le couvercle. Enfourner pour 25 minutes dans le bas du four, en chaleur tournante.
    roaster chou rôti
  • Préparer la gremolata : dans un bol, verser la coriandre et les deux gousses d'ail hachées, le zeste du citron et la moitié de son jus. Ajouter le sel, quelques tours de moulin à poivre et mélanger avec l'huile d'olive.
    gremolata ail coriandre
  • Quand le chou est cuit -vérifier avec un couteau, il doit passer au travers du cœur facilement, verser la gremolata doucement sur tous les quartiers pour bien la répartir. Servir aussitôt.
    chou rôti au roaster et gremolata

Notes

Vous pouvez également cuire le chou au four, le hacher puis verser la gremolata dessus et le laisser refroidir après l’avoir bien mélangé.
Il se consommera plus tard en salade !
Vous avez testé cette recette ?Dites-nous comment c’était !

Information utiles

  • Cet article est écrit en collaboration avec Warmcook
  • Je possède le petit roaster (sur les photos) et un plus grand. Les deux s’emboîtent très bien donc ne prennent pas de place. Le plus grand me sert beaucoup pour réaliser de grands pains, de grosses sessions de ratatouille au four en été, ou de légumes rôtis l’hiver, que je conserve après au congélateur, ou des plats quand je reçois : brochette de tofu, seitan et pommes de terre rôties, etc…
  • Les cocottes passent au lave-vaisselle, sont ultra légères et peuvent aussi se nettoyer facilement d’un coup d’éponge après trempage, si besoin.
  • Mon code LECULDEPOULE vous offre -10% sur tout le site de Warmcook, cumulable avec les offres en cours.

Abonnez-vous au webzine
Le coup de fouet !

Le coup de fouet !, c’est un webzine dans lequel je partage avec passion et humour des recettes, des astuces et des informations pratiques autour de l’alimentation végétale, de l’organisation en cuisine et des repas du quotidien.

Découvrez notre formule abonnement à un webzine culinaire pétillant et motivant.

Je m’abonne ➜

La cuisine des algues de la Corée

Numéro en cours : La cuisine des algues de la Corée
10 plats traditionnels pour découvrir la culture gastronomique coréenne


Prochain numéro le 7 janvier : Pâtisserie vegan” – 10 basiques en pas-à-pas pour les réussir à tous les coups !

21 commentaires

  1. Léa says:

    Miam, merci pour cette recette qui me met l’eau à la bouche, même de bon matin! Pour ma part j’apprécie la légère amertume du chou, et avec cette sauce bien acidulée et relevée ça doit être une merveille!
    Je n’ai pas de cocotte par contre, est ce que le cuire dans un plat avec du papier alu dessus pourrait faire l’affaire?
    Merci pour la variété des recettes et des menus que tu partages en ce moment, j’espère que ça va m’aider à faire aimer davantage de légumes d’hiver à mon mari et ma fille :p

    1. Bonjour Léa,

      Oui, le couvrir va éviter qu’il se dessèche donc ça ira très bien avec un papier alu. Et effectivement, le citron met vraiment en valeur cette légère amertume, c’est délicieux !
      J’ai encore plein d’idées avec des légumes d’automne et d’hiver (pour changer des courges), le but est bien de varier les plaisirs (et les découvertes, peut-être !)
      Bonne journée !

  2. Marine says:

    Punaise MERCI d’avoir installé l’outil qui multiplie les proportions !! Pour ma personne nulle en maths et qui cuisine pour la communauté le midi c’est parfait ♥️

  3. metatidj sophie says:

    coucou, c’est une super idée, je vais tester très vite dans une de mes (vieilles) cocottes. J’ai une petite question Mélanie: Noel approche et j’ai envie de me faire offrir le combiné sauteuse poêle 26cm Lodge en fonte. Penses-tu que je pourrai faire cuire du pain dedans? Une pizza dans la poêle au four? Apres un bon culottage bien sûr! Je fais mon pain au levain depuis longtemps mais j’ai du mal a obtenir de grosses alvéoles, je teste différents types de cuisson. Merci!

    1. Bonjour,

      Oui tu pourras sans aucun souci, il suffira (après culottage), de la laisser dans le four pendant qu’il préchauffe afin que la fonte soit bien chaude quand tu verseras le pain dedans !
      Pareil pour la pizza !

      1. metatidj sophie says:

        Merci beaucoup pour ta réponse rapide, je vais donc l’ajouter sur ma liste…et oui pour moi aussi une cocotte c’est un super cadeau!!! en attendant je vais lire ton article sur le culottage , j’ai déjà fait pour ma crêpière Krampouz achetée lors de mes vacances en Bretagne il y a des années mais là je pense faire au four. Belle soirée à toi!

  4. Karine says:

    Bonjour Mélanie,
    Merci pour cette recette.
    J’aime les choux mais eux ne m’aiment pas : Propergol direct 🙁
    Les limaces sont des tarées : elles mangent même mes piments Carolina Reaper, alors les choux, c’est du velours pour elles.
    A bientôt.

      1. Karine says:

        Bonjour Mélanie,
        En plus, mes crapauds de jardin ne veulent même pas les déguster : pour dire si ça craint 🙂
        Si quelqu’un veut des graines de divers piments pour semis pour l’année prochaine (et prendre le port à sa charge), n’hésitez pas à demander. Je donne avec plaisir.
        A bientôt.

  5. lizoubidouillou says:

    Noôon pas la coriandre !😭 Bon l’idée a l’air excellente sinon , peut être avec du persil a la place de la coriandre . Une autre herbe ?

  6. morgane says:

    ça a l’air bien bon j’adore la coriandre!
    j’ai une question concernant la température de cuisson est-ce que 220°C n’est pas supérieur au point de fumée de l’huile d’olive? as tu une huile particulière? merci et bonne journée!

    1. Bonsoir Morgane,
      Alors le point de fumée tu l’atteins vite dans une poêle, en contact direct. Pas dans un four, et encore moins en cocotte fermée. Donc pas de crainte à avoir de ce côté là ! Ton huile d’olive ou de cuisson habituelle sera très bien.

  7. Elisabeth says:

    Absolument délicieux. La saveur umami du chou braisé se marie très bien à l’acidité du gremolata (ici, de persil). C’est de plus un plat rapide et facile ! Merci Mélanie !

  8. Blaf says:

    5 stars
    Bonjour,
    Un grand merci pour cette recette qui :
    1/ m’a sauvé la mise face à un gros chou du panier hebdomadaire que je regardais pensivement car, avec un four en panne, envisager des litres et des litres de soupe au chou ne m’enthousiasmait guère…
    J’ai donc préparé une cocotte et hop, en cuisson lente toute la nuit dans le chauffe-plat du poêle de masse qui vient de reprendre du service pour la saison d’hiver.
    2/ nous a régalés, au delà de l’imaginable ! Bon, un aspect un peu moins sympa que sur la photo (une coloration un peu brunâtre à cause de la durée de cuisson) mais une véritable découverte gustative ! Un chou juteux, fondant à souhait, divinement relevé par la gremolata (au persil, faute de mieux) et que nous avons littéralement englouti !
    A refaire sans aucun doute, car fan de coriandre, je pense encore battre des sommets de plénitude gastronomique… et avec du chou ! Nan…pas avec du chou ? mais si !!!
    Mélanie, wonderwoman dans ma cuisine, toute ma reconnaissance pour cette pépite hivernale !

  9. burbuja says:

    Bonjour,
    Merci pour l’idée d’utilisation du chou ! Par contre, dans un roaster fermé dans le four, ça m’a pris bien plus de temps qu’indiqué dans la recette, et ça a un peu cramé au fond (température respectée).. Est ce possible que ce soit parce que j’ai mis tout ça dans la cocotte taille moyenne et qu’elle était loin d’être pleine ?
    Et si tu as d’autres propositions de recettes avec cette cocotte, je serai preneur.
    Merci !

    1. Bonjour,

      Alors c’est tout à fait possible qu’il ait fallu davantage de temps si la taille était plus grande effectivement. Taille de moule et longueur de cuisson sont toujours étroitement liés, et c’est pour ça que je précise et que je montre toujours ce que j’utilise.
      Et il y aura d’autres recettes oui !
      Merci pour ce retour et bonne journée 🙂
      Mélanie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Évaluation de la recette




Balises HTML autorisées : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Dans notre boutique

Nous auto-publions des livres de recettes vegan à petit prix :)

%d blogueurs aiment cette page :