Mini défi : Remplacer les produits laitiers#2 / Mes recettes et alternatives du commerce préférées

Après vous avoir expliqué mon point de vue sur les produits laitiers, j’avais envie de vous partager toutes les alternatives que j’aime (et pas toutes les alternatives qui existent car vu l’offre on n’a pas fini !).

Il y a forcément une différence de goût entre le lait de vache, de brebis et de chèvre et les alternatives végétales. D’autant que, d’une marque à l’autre, pour un même aliment, les saveurs seront différentes. Mais il faut toujours garder en tête que le palais s’habitue et que les habitudes passées s’effacent d’elles même au bout de quelques semaines. Il ne faut donc pas rester sur une mauvaise première impression car pour la plupart d’entre nous, les produits laitiers font parties intégrantes de notre vie depuis notre naissance et plusieurs fois par jour, et il est parfois difficile de se faire à d’autres saveurs. Mais croyez moi, ce que vous pensiez immangeable / imbuvable deviendront certainement vos produits favoris !

Remplacer le lait animal

En dehors du lait de soja, je n’achète aucun lait du commerce car je trouve que les prix sont vraiment aberrants. En tout cas, pour une consommation familiale, c’est impossible pour moi. Mais si vous êtes seul / à deux, ou si vous avez un bon budget, il y a des laits végétaux, notamment certains parfumés absolument excellents comme le épeautre/noisette de Soy, ou le riz/ noisette ou chataîgne de Bonneterre (magasins bios) que je boirais à même le pack.

  • Le lait de soja

Je n’aime pas du tout le goût du lait de soja nature. Et c’est le cas de pas mal de monde. Par contre, c’est pour moi le meilleur lait végétal en pâtisserie salée ou sucrée. Il possède les mêmes propriétés liantes que le lait de vache et son goût après cuisson est imperceptible. Pour ceux qui aiment les chocolats chauds le matin, une fois qu’on s’est habitué à son petit goût, on ne fait plus la différence et c’est très bon. C’est de plus un lait assez standard, donc d’une marque à l’autre vous retrouverez le même goût. C’est aussi celui qui est le moins cher. Même si selon les magasins son prix peut varier de 0,90€ à 1,70€. C’est aussi le seul lait végétal avec lequel réaliser yaourts et fromages avec les mêmes méthodologies que le lait de vache. J’utilise celui de la marque française Sojade, un des moins onéreux en magasin bio.

–> Si vous voulez le préparer vous même, rien de plus facile : je vous mets le lien ici de ma recette maison (que vous pouvez bien sur réaliser en moindre quantité!)

  • Le lait d’avoine

C’est mon autre lait chouchou à la maison, et le moins cher de tous (0,25€ /litre ! ). Excellentes propriétés liantes, j’obtiens les mêmes résultats qu’avec le lait de vache / de soja. Par contre il épaissit un peu à la cuisson, ce qui est extra pour les béchamel et autres sauces, mais il faut y penser avant de se faire un lait chaud. Je n’achète jamais ceux du commerce qui sont horriblement chers.

–> Ma recette maison, qui est bien plus rapide que le lait de soja (mais avec laquelle on ne réalise ni yaourt ni tofu ni fromage). Je suis en mode petit baleineau en fin de grossesse dans cette vidéo, qui fut la première en plus, merci de votre compréhension.

Il existe énormément d’autres laits végétaux, mais tous sont trop élevés pour mon budget, même fait maison. Au prix des amandes et noix de cajou, cela reste des boissons végétales très occasionnelles, je ne m’en sers pas au quotidien. Encore une fois, il ne s’agit ici que de mon expérience en famille, si j’étais seule, je préparerai sans doute des laits plus variés, mais entre le lait chaud du matin, du goûter, des gâteaux, mes fromages et les yaourts, les laits de soja et d’avoine restent les plus abordables pour nous. Il n’y a qu’en automne que je prépare du fabuleux lait de noisettes, avec celles que mes voisins me donnent gentiment.

Remplacer la crème 

  • La crème liquide

Là encore, celle de soja est ma préférée et c’est la seule que je trouve en format familial de 50cl qui plus est, avec la marque SOY. C’est avec cette marque que j’ai appris à apprécier la crème de soja car c’est la plus douce en goût. Toutefois, le petit goût typique du soja me déplait toujours nature et j’ajoute systématiquement un peu de jus de citron, qui le neutralise immédiatement.

–> Mes recettes maison avec : je m’en sers très classiquement, comme de la crème liquide traditionnelle mais ma recette préférée de tout l’univers entier, c’est ma crème fromagère que j’utilise pour tout. Mélanger de la crème, du citron, de la levure maltée et du sel. Laisser reposer 15 minutes et vous allez obtenir une crème épaisse et onctueuse. Je la mets sur mes pizzas, mes gratins, mes quiches, mes tartines, dans mes sandwichs, avec des pâtes ou des légumes. Elle ne coûte rien. Et plus elle reste au frais, plus elle épaissit donc vous pouvez la préparer en avance.

  • La crème épaisse

J’utilise essentiellement la crème de soja épaissie pour remplacer la crème épaisse car la texture est la même, et avec le citron on retrouve cette pointe d’acidité.

–> Dans le commerce, la crème lactofermentée de la marque Le Sojami, est la meilleure alternative que j’ai pu goûter en remplacement de la crème épaisse classique. Le résultat et la tenue sont excellents.

–> Mon autre recette favorite, un tout petit peu plus onéreuse (mais vraiment pas ruinante non plus !), est une sauce crémeuse à base de noix de cajou. Avec peu d’eau, vous obtenez une sauce très épaisse, idéale sur des tartines ou une pizza par exemple. Délayée davantage au mixage, elle nappera à merveilles légumes, pâtes et salade de crudités. (Et avec le mini blender de Tribest, je la réalise en 2 minutes et mon pot est prêt pour la semaine au frais).

Sandwich tofu rôti et sauce fromagère

–> Le lait / crème de coco apporte également beaucoup d’onctuosité aux plats avec en plus un merveilleux goût d’ailleurs.

Comme pour le lait, il existe beaucoup d’autres crèmes végétales liquides (amande, épeautre, avoine, millet, riz…) mais je ne les achète pas car le format est trop petit. Et de vous à moi, quand bien même ils seraient moins chers, j’aime tellement la recette de crème de soja épaisse ou de cajou que je n’irai pas voir ailleurs. Il y a aussi en ligne des produits peut être plus ressemblants à la crème classique mas je ne les connais pas.

Remplacer le beurre

S’il existe de nombreuses margarines, il faut savoir que la plupart sont réalisées avec du lait animal et des huiles hydrogénées (raffinées à hautes températures et très mal assimilables par notre organisme). Quelques produits néanmoins sont de compositions 100% végétale et non raffinée.

  • En tartine et cuisine

–> Les margarines végétales du commerce : La plus réussie est pour moi la St Hubert bio demi-sel (ou doux pour ceux qui n’ont pas de palais ). La ressemblance avec le beurre est époustouflante et la composition est parfaite, ni raffinage, ni huile de palme. Elle est à petit prix en plus. En magasin bio, vous pouvez trouver la marque Vita Coco, qui se tartine aussi bien qu’elle se cuisine, sans sel. Elles ont par contre, en pâtisserie, l’inconvénient de raffermir moins que le beurre après utilisation, et sont un peu plus difficiles à travailler pour réaliser des pâtes feuilletées ou des crèmes mousselines par exemple.

–> Fait maison, les deux recettes que j’aime beaucoup sont celles de la France Végétalienne à base de noix de cajou et celle du livre Vegan de Marie Laforêt, en remplaçant l’huile d’olive (trop forte en goût) par une huile plus neutre. Les deux résultats sont très bons et très rapide à préparer.

Beurres maison parfumés, recette dans mon livre « Sandwich vegan »

Mais enfin, comme pour tout, vraiment, le beurre végétal n’est pas indispensable au quotidien. Si j’ai été ravie de découvrir ces alternatives au début, au quotidien je n’en utilise jamais. Seul un de mes fils adore en mettre exclusivement sur ses tartines, mais les autres préfèrent les purées d’oléagineux en général. Je cuisine uniquement avec un peu d’huile et ce, bien avant d’être végétalienne.

  • En assaisonnement (pâtes, légumes)

Je n’utilise pas de margarine mais de l’huile et, de plus en plus, des sauces à base d’oléagineux. Si vous me suivez sur Instagram, vous pouvez voir que dans mes assiettes, chaudes ou froides, il y a toujours des sauces crémeuses, à base de cajou, de sésame, de cacahuètes,… . Elles sont bien plus gourmandes ainsi et beaucoup plus intéressantes nutritionnellement que de l’huile ou du beurre (végétal). J’utilise aussi beaucoup la sauce multifonction de haricots blancs en assaisonnement ou du houmous fluidifié (comment ça, c’est pas vendeur comme mot?) !

 

Galette aux poireaux à la crème épaisse de cajou
Sauce crémeuse aux haricots blancs

Remplacer les yaourts

Tout comme le lait, ce ne sont pas les alternatives qui manquent ! Surtout ces derniers mois où les créations de yaourts à base d’amande ou de coco ont explosé en grande surface. Mais comme je n’achète pas ces produits, je ne peux pas vous en parler. Je trouve que ça fait plein de pots en plastiques, ce n’est pas toujours bon marché et c’est pas bio (et oui, je suis la nana relou qui ne va pas se réjouir de chaque avancée végétale industrielle non bio).

  • En magasin bio : nos préférés restent les yaourts de soja parfumés de la marque Sojade, que l’on peut trouver en format familial de 400g dans tous les magasins. Ils sont bien crémeux, les parfums sont très aboutis (celui à la vanille est exceptionnellement bon, j’adore celui aux pruneaux, à la cerise ou à la fleur de sureau). Mais en raison de leur emballage et du prix (pas élevé du tout mais un pot de 400g fait un repas ici, en mode rationnement), j’en achète peu et on les considère surtout comme un dessert occasionnel.

Toujours en magasin bio, mais sans doute moins répandus car c’est une production locale bretonne, je me suis prise de passion (après un certain temps d’adaptation car le goût est vraiment différent) pour les yaourts au lait de riz fermenté de l’entreprise Nomad Yo. Je suis bien embêtée car ils ne sont pas sur les réseaux sociaux alors difficile de vous donner plus d’infos. Le prix est équivalent aux yaourts de soja (6/7€ le kilo) et, bonus, les pots sont en verres ! Comme quoi, il est possible d’avoir des contenants recyclables avec des prix doux.

  • Fait maison : Le lait de soja me permet également de préparer des yaourts en yaourtière, des yaourts sans yaourtière en faitout ou avec le power fermenter de Kuvings Je précise que si je n’avais pas d’enfants et de mari qui adorent les yaourts, je n’en ferai / achèterai pas, sauf ceux au riz dont je vous ai parlé, car je n’en mange quasiment jamais. Et comme je lève le pied sur le fait-maison et que je ne les prépare pas systématiquement moi-même, ça fait quand même des pots à jeter…

Remplacer le fromage (Et le lectorat fébrile qui n’attendait que cette partie finalement, soupira d’aise).

Dans cette catégorie, d’énormes avancées ont été réalisées entre les (fadasses à mon goût) crottins de cajou mixées avec des condiments, ou les trucs immondes à faire fondre qui ont une odeur et un goût de fosse sceptique.

  • Dans le commerce

–> Au rayon frais et tartinables, j’aime beaucoup ceux de la marque Lesojami, à base de soja lactofermenté. Ils sont vraiment sympathiques.

–> Au rayon à faire fondre, j’ai pu en tester quelques-uns, que j’aimais vraiment beaucoup. Mais comme j’ai vraiment travaillé à diminuer le sel de mon alimentation, je les trouve tous trèèès salés maintenant. En magasin bio, j’achète parfois la marque BioVeg, râpé qui est bon et fond très bien au four. La marque Violife donne d’excellents résultats également, son fromage à pizza est très réussi, tout comme la marque Nature & moi pour pizza, qui fond très bien également. Mais qui est vraiment salée elle aussi.

–> Du côté des affinés, je n’ai pas encore pu tous les goûter (non, je ne vais pas casser mon PEL pour du fromage), mais il y a de sacrés progrès, on s’en ferait presque un repas entier ! Et pour rappel, oui, ces fromages sont beaucoup plus chers car la filière n’est pas du tout subventionnée comme l’est la filière laitière traditionnelle. Ce qui en fait un produit occasionnel, ce que devrait être le fromage à mon sens.

En top numéro 1 méga génial un truc de folie, le camembert lorrain des Petits végannes, qui est vraiment un must pour moi (j’ai 35 ans dans 15 jours, vous trouverez mon adresse sur la page de commande de mon livre, j’accepte tous les fromages végétaux affinés. Sachant que je reviendrai de congés le 7 juillet, merci d’y faire attention si vous voulez m’en offrir). Leur bleu est également délicieux, ainsi que celui à l’ail qui est une magnifique découverte.

Le Joséphine de Jay et Joy est une très belle surprise également ! Alors que je n’ai pas plus que ça accroché aux autres fromages de leur gamme, qui s’apparentent plus à des tartinables pour moi (même si bien meilleurs après ouverture et quelques jours à s’affiner encore), celui-ci est vraiment au point.

Il existe aussi ceux des Nouveaux Affineurs, Tomm’Pousse, New Roots, etc, mais je ne les ai pas encore essayé.

  • Recette maison 

L’incontournable crottin de soja, si rapide à préparer (si si, si on achète du lait tout prêt, en cinq minutes, il est en train de s’égoutter)

Mon fromage frais ail et fines herbes (ou autre assaisonnement), simplement à base de yaourt de soja égoutté et assaisonné. C’est enfantin et vraiment délicieux et crémeux à souhait.

La mozzarella vegan, sans soja très simple également et qui fond très bien à de hautes températures (en gratin ou sur des pizza / tartines

Pizza pesto, tomates et fromage fondu

Le fromage fondu à base de tempeh, version solide ou en fondue, aux saveurs plus relevées que les autres.

Remplacer les glaces

  • Dans le commerce : Je n’ai goûté aucune des récentes nouveautés de glaces vegan car elles sont en ventes dans des magasins que je ne fréquente pas : Carrefour, Picard, Intermarché, Lidl, etc. Je vous laisse la parole si vous voulez en conseiller ! J’achète occasionnellement en magasins bios les esquimaux au lait de riz (je n’ai plus la marque en tête !) que les enfants aiment beaucoup, mais qui ressemblent pour moi à une blague à côté des Magnum vanille-amande que je chérissais par dessus tout. Plus que les snickers glacés. Ce qui était un exploit.

Concernant les glaces artisanales vegan, en pauvre provinciale que je suis, je ne vais pas aller jusqu’à Paris à chaque fois que je veux en acheter, donc là encore, je n’en connais aucune.

  • Recette maison : je vous rédigerai un article dédié car j’ai sous le coude 3 / 4 recettes que je prépare souvent, des classiques nice cream, à base de fruits congelés, et qui ne nécessitent pas de sorbetière, aux glaces au lait de coco / cacao et noix au caramel absolument réjouissantes. Je suis encore à chercher la recette de LA glace à la vanille qui fera frétiller mon petit coeur, sans soja car rien à faire, je déteste les glaces au lait de soja. Et parfois, j’ai envie de glaces qui n’ont pas un goût de lait de coco. Ou qui n’utilisent pas des noix de cajou. Bref, la recette du placard pas trop chère et très bonne.

En attendant : je vous mets le lien vers l’article de Marie Chioca dédié aux glaces sans sorbetière, article qui mérite le détour absolument, tant ses recettes sont excellentes (testées et plus qu’approuvées).

*

Je conclue cet article en vous expliquant un peu mon cheminement : si au début on cherche coûte que coûte à remplacer un aliment par un équivalent, c’est, pour ma part, un réflexe que j’ai perdu assez rapidement (comme pour la sacro sainte composition des assiettes « protéines / féculent / légumes » que je ne pratique presque plus). Tout simplement parce que je me me suis déshabituée, que j’ai découvert d’autres saveurs et d’autres habitudes de consommation, de façon de manger. Je n’ai pas besoin de finir mon repas par un yaourt ou du fromage, là où il y a quelques années cela me semblait impensable, nous qui en consommions quotidiennement 100g. J’ai très longtemps bu du chocolat chaud le matin, détestant thé (plus aujourd’hui) et café, jusqu’à ce que je me force à boire du thé pour arrêter de fumer. Aujourd’hui, le chocolat chaud, c’est vraiment un gros plaisir que j’aime très sucré et donc très occasionnel. Les glaces artisanales vegan sont vendues extrêmement chères, et une fois de plus certainement pas destinées à un public familial.

Enfin, pour remplacer le lait, je n’en utilise que deux comme cité plus haut, pas besoin de chercher plus loin.

Ce sont enfin, quasiment tous des produits emballés voir sur-emballés et j’essaie de les éviter le plus possible. Je ne suis pas parfaite dans le zéro déchet, mais je continue de minimiser ce qui peut être évité. Mais comme le fait maison me pèse parfois, j’arrête de culpabiliser pour les quelques achats que je peux faire pour les enfants.

***

J’espère que ce long article aura pu vous donner des pistes si vous voulez réduire ou supprimer votre consommation de produits laitiers. Si vous les consommez pour le calcium, je vous invite à lire mon article sur le sujet. Les produits laitiers n’ont pas l’exclusivité de ce minéral, bien au contraire ! Si vous avez des produits / recettes que vous aimez parmi ceux que j’ai cité, ou que vous en connaissez d’autres, n’hésitez pas à nous les indiquer !

 

 

 

50 commentaires sur “Mini défi : Remplacer les produits laitiers#2 / Mes recettes et alternatives du commerce préférées

  1. moi je prends du lait de noisettes au lieu du lait de vache, le soja n’est pas top pour les hommes !! … et comme toi pas de beurre, de l’huile d’olive… Merci pour toutes ces infos !!!

    J'aime

    1. Bonjour,
      Il n’y a aucun souci avec le soja, qui qui que ce soit, en dehors des gens intolérants ou allergiques.
      En quoi le soja serait-il mauvais pour les hommes? Où avez vous lu ça?
      Merci.

      J'aime

      1. Oui de l’oestrogène en fait, je viens de revoir mes sources (https://www.irbms.com/soja-benefices-risques-sante/) .
        Bilan, tiré de ce site qui me semble assez sérieux :
         » Les produits de soja ne sont pas sans danger sur la santé. Leur consommation reste déconseillée chez les enfants de moins de 3 ans et les femmes enceintes, et ne devrait pas dépasser chez l’adulte la dose de 1mg/kg de poids corporel en isoflavone aglycane, si on se réfère à l’avis scientifique de l’Afssa (cf. document pdf : saisine 2004-SA-0363).

        En pratique, il est conseillé de se limiter à une consommation d’un produit de soja par jour chez l’adulte. Il faut en écarter toute consommation régulière chez le nourrisson (en particulier sous forme de jus). Pour ces mêmes raisons, les suppléments alimentaires contenant du soja sont déconseillés. « 

        Aimé par 1 personne

      2. Bonjour,
        Je vais faire court : ce sont des conneries. Et le jus de soja, comme n’importe quelle boisson, ne devrait pas être donné à un nourrisson. Un nourrisson a besoin de lait maternel ou de lait maternisé. Donc on ne lui donnera pas plus du lait de vache en brique à boire. Il sera gravement carencé.
        Il n’y a aucune étude, aucune, qui prouve la nocivité du soja, alors qu’il y en a de très nombreuses qui mettent en avant son action préventive, protectrice. C’est de plus une formidable source de calcium, de fer, de potassium, de protéines, de lipides.
        Je ferai un article à ce propos, car il y a tant de désinformation dessus.
        Belle soirée !
        Mélanie

        Aimé par 2 personnes

      3. Il est vrai que le soja n’est pas nocif comme l’est la consommation de viande rouge. Certes , je suis d’accord avec vous : le soja apporte beaucoup à certains organismes humains, et pour les bébés on est tout à fait d’accord. Néanmoins, à certains âges de la vie l’action du soja sur les œstrogènes appelle à une diminution de sa consommation, je cite un rapport de l’AFSSA :  » les études de sécurité menées chez l’animal mettent en évidence des effets
        indésirables chez le jeune animal (concernant la maturation des organes sexuels et la fertilité notamment) et conduisent ainsi à la plus grande prudence chez l’humain à cette période de la vie » .Si on la diminue pas, rien de grave sans doute. Mais le rapport de l’AFSSA, qui fait suite à une étude sur le soja, semble indiquer clairement , que je cite : » les teneurs en phytoestrogènes des tonyus destinés aux enfants de 3 à 15 ans sont trop
        élevées « , d’ou la diminution de la consommation de soja recommandée. Cela ne me semble pas aberrant et ne fait pas du soja un produit toxique, ni même un produit à risque mais il me semble réducteur de dire que ces études ne sont que des conneries, non ?
        Je suis loin d’être une experte et je n’ai regardé que quelques sources ( d’ailleurs voici le lien du rapport de l’AFSSA : https://www.irbms.com/wp-content/uploads/2018/01/AFSSA-vitamine-D-jus-de-soja.pdf ), en tout cas j’ai hâte de lire votre article, c’est un sujet très intéressant.
        Bonne soirée à vous aussi ,
        Léna.

        J'aime

      4. Oui, c’est un sujet très intéressant, comme tout ce qui touche à l’alimentation (pour ma part). Je dis conneries, parce que dès qu’on parle de soja, tout le monde se dit spécialiste (je ne parle pas du tout de vous hein ! 😉 ) sans avoir jamais rien lu sur le sujet de scientifiquement prouvé. Je crois que comme pour tout, un aliment devient mauvais dès qu’il y a déséquilibre ou abus. Un continent entier s’en nourri depuis des millénaires. Et ce n’est pas le plus petit 😉

        J'aime

    2. En gros et en version simplifié, le soja contient de la progestérone notamment, hormone femelle qui peut causer des problèmes si on en consomme trop, surtout à la puberté et surtout pour les gars. Mais quelques yaourts par ci par là ne cause pas de problème, enfin j’espère 😀 .

      Aimé par 1 personne

      1. Ohlala, mais non, pas du tout !! Le soja contient des isoflavones, ce n’est pas du tout la même chose.
        https://vegan-pratique.fr/nutrition/le-soja/
        On le regroupe dans la même famille que les hormones féminines, les oestrogènes, mais ce n’est pas pareil 😉 Il faut faire très attention aux articles sur l’alimentation, surtout quand il n’y a aucune source. Surtout quand il s’agit d’alimentation végétale. Le soja est l’ennemi public numéro 1. Tous les animaux en mangent (donc tous les humains) et personne ne se pose de questions. Dès qu’on parle végéta*isme, ça devient la bête noire.
        Il est bien plus intéressant pour l’industrie agro-alimentaire de donner cette image négative : le soja s’écoule beaucoup, beaucoup plus en alimentation animale qu’en alimentation humaine. Il y a donc une énorme intérêt financier derrière. Oui, il y a des personnes intolérantes/allergiques, mais ne pas croire tout ce qu’on lit.
        Le seul de toxicité est énorme, avant de l’atteindre vous pouvez vous enfiler sans problème des litres de yaourts ou des kilos de tofu 😉

        Aimé par 1 personne

      2. En effet j’ai posté ce premier commentaire sans lire mes sources 😉
        Mais le rapport de l’afssa dont je parle dans un autre commentaire me semble assez sérieux, sans être alarmant. A vrai dire, je n’ai jamais entendu les médias parler du tofu comme d’un produit dangereux. Cela est sans doute du au fait que je ne regarde jamais la télé et que je ne vois aucune de ces émissions alarmantes sur notre alimentation, ce qui me va très bien.
        Merci pour cette réponse très intéressante :).

        J'aime

      3. Les médias écrits (la télé je ne sais pas , je ne la regarde pas) écrivent tout et son contraire sur cette légumineuse et les médecins sont les premiers à mettre en garde sur la consommation de soja. Je ne peux que vou renvoyer vers l’un des spécialistes chercheur et scientifique, Hervé Berbille, qui a écrit plusieurs articles. le site L214 est également très intéressant car c’est accessible à lire. Je vous partage également cette courte vidéo :

        Au plaisir !

        Aimé par 1 personne

      4. De rien ! Je ne dis pas qu’il faut absolument consommer du soja, des tas de gens s’en passent et sont végétaliens en bonne santé. C’est un aliment très pratique et économique (et local) mais nullement indispensable. Aucun aliment ne l’est. Mais simplement, il faut savoir qu’il n’y a aucun danger à en consommer, homme ou femme, enfant ou pas.
        Belle soirée !

        Aimé par 1 personne

  2. Wahouh super article complet, synthétique et pratique pour une cuisine familiale !
    La margarine maison, j’ai arrêté d’en faire parce qu’on en consomme tellement peu que ça finissait par moisir, même si j’en faisais en petite quantité. Sans doute parce que je ne stérilisais pas ustensiles et contenant… Mais en tout cas j’aimais bien ma recette, sans soja.
    Par contre il y a un truc auquel je n’arrive pas à m’habituer figure toi : les haricots blancs. Entiers, ca m’écœure vite et même mixes colles dans ta sauce multifonction, ca me fait une sensation bizarre. Si tu as une astuce, je suis preneuse !
    À part ca je fais tout comme toi :D.
    Bises et merci pour tes articles super utiles !

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Sandrine,
      Je n’en fais plus non plus, de la margarine maison car comme toi, je ne m’en sers pas. J’en achète pour mon fils et puis c’est tout. Et encore, pas chaque semaine.
      Pour les haricots blancs, peut être n’aimes-tu simplement pas le goût en sauce? Faut pas chercher plus loin parfois ! Moi je les adore les haricots qui fondent dans la bouche, en sauce tomates avec pleiiiin d’ail et de thym. Un régal. Sinon essaie en les parfumant avec du tahin, du citron, du concentré de tomates, etc.
      Et je pense qu’on doit se retrouver sur plein de points oui : Efficace et pas chère (c’est la cuisine que je préfère. OK c’est tout pourri mon slogan).
      Plein de bises !

      J'aime

  3. super ton article avec tes recettes maison, je vais les essayer !
    moi je suis plutôt lait d’amande et crème d’avoine
    le soja j’ai toujours le doute que c’est pas si bon pour les femmes en sais tu quelque chose à ce niveau ? avant la ménopause notamment !
    pour le fromage je ne suis pas encore prête pour abandonner le bon fromage de chèvre ! mais qui sait un jour ! j’ai tellement tout changé en 1 an !
    Des amis que je n’avais pas vu depuis un an étaient surpris de tout ce que j’avais changé et je ne me rappelais plus qu’il y a un an je mangeais encore de la viande des saucisses du jambon comme quoi !
    et tu parais toujours pour un extra terrestre surtout quand tu dis que tu n’es pas végétarienne !
    bonne soirée !
    muriel

    J'aime

  4. Sinon j’aime beaucoup cet article c’est super complet. Je cherche à arrêter le lait, ça fait depuis 7 ans que je reste en phase végétarienne alors que mon but est de devenir végan. J’espère que je vais réussir à m’y habituer, comme ce qui est dis au début de l’article.

    J'aime

  5. ily a aussi le lait (na!) riz/épeautre/soisette toujours de chez Bonneterre.. le seul bamol (e tnon des moindres, c’est que c’est Monsanto ….. 😥 😥 )
    le lien vers la mozza végane ne fonctionne pas , c’est plutôt celui-ci https://leculdepoule.co/2017/02/12/quelques-idees-pour-un-aperitif/#more-2416
    et comme tu le dis si bien, on ne mange plus du tout comem avant ! idemici !! plus de dessert et ça le fait bien 😀 , les yaourts idem … même plus envie !!
    comem quoi, on se crée des besoins (?? ) sûrement lobotomisées encore et toujours pfff
    des bisous et belle fin de soirée !!
    (demain je filme les pâtes ….. ) ♫♫♫ 😀 😀
    ♥♥ ❤

    J'aime

    1. 80% des grandes marques bios appartiennent à des grands groupes de l’industrie agro alimentaire : Danival, Lima, et tant d’autres. Ca devient compliqué 😉
      J’ai rectifié le lien, merci ! Oui, on se crée des besoins et des habitudes en fait !
      Bisous !

      Aimé par 1 personne

  6. Ton article me donne envie de goûter tes sauces. Je ne les ai jamais testées pourtant j’adooooooooooore les haricots blancs et tes photos, surtout celle de la galette de poireaux et celle de l’assiette de légumes délicatement nappées de sauces, ça fait vachement envie. J’ai une grosse flemme en ce moment sur le « fait-maison ». Pourtant j’ai bien envie de tester tes fromages/crottins soja. J’étais un peu pessimiste mais au lieu d’en faire (attention, jeu de mots pourri) tout un fromage (j’avais prévenu), je pourrais essayer. Juste essayer !
    Merci pour cet article et bizzzzzzzzzzzz !

    Aimé par 1 personne

    1. Salut Bénédicte,
      Comme toi, le fait maison parfois me pèse, mais je t’avoue avoir beaucoup de mal désormais à craquer sur des emballages plastiques de façon régulière. Cela reste très occasionnel, et concerne seulement des yaourts, du tofu, des dattes. Sinon, j’essaie de privilégier les conserves alu ou en verres (et le vrac bien sur). Les crottins de soja sont vraiment très, très simples à préparer. Il faut patienter quelques jours, mais tu n’es pas obligée de les regarder en restant debout sur un pied et en chantant hein ! Quant à la sauce aux haricots blancs, un bocal et un coup de mixeur plus loin et c’est top !!
      Plein de bises,
      Mélanie

      J'aime

  7. Bonjour Mélanie,
    Vos articles sont très intéressants. Le lait a toujours été une horreur pour moi mais, lorsque j’étais jeune, on ne parlait pas d’allergies. Ma fille et moi sommes maintenant sans gluten, sans lactose, quelques oléagineux posent problème à Bérengère et moi, j’ai arrêté tout ce qui est levure. Et je bénis la Vie d’avoir un système digestif qui a tenu le coup toutes ces années. Et quel plaisir de ne plus avoir mal.
    Mais il faut toujours bien se renseigner en achetant un produit. Fruit d’Or a mis en vente un produit 100% végétal sans lait et sans lactose. Quel bonheur. Pourtant, j’étais toujours malade après. Et pour cause, il y avait des protéines de lait mentionnées nulle part !!! Le produit a été retiré de la vente.
    Merci pour vos recettes. Et vos vidéos !!!
    Marie Claire

    J'aime

    1. Bonsoir Marie Claire,
      C’est fou ce que vous dites ! Comment peut on mettre en vente un produit sans mentionner un aussi important allergène ?? J’ai de la chance car je n’ai aucune intolérance et j’imagine sans peine le parcours que cela doit être pour s’alimenter correctement.
      Merci pour votre message et à très bientôt!
      Mélanie

      J'aime

  8. Bonjour,
    Ici pareil, on sait mis au lait vegetal depuis longtemps, lait d’avoine car je supporte pas le lait de soja. En creme liquide apres en avoir testée bcp, certaines donnent un petit gout notament dans les quiches, j’utilise la creme d’epeautre. Pour les yaourts, on en mange encore mais brebis et chevre. Et le fromage de chevre mais je vais tester vos recettes.
    Pour le soja, les centenaires de l’ile d’Okinawa, en mangent tous les jours et a chaque repas et n’ont aucuns problèmes donc sans risques.
    Merci pour vos articles et vos recettes
    Corine

    J'aime

    1. Bonsoir,
      C’est vrai qu’il y a peu e crème au goût neutre, le tout est de trouver celle qui plaît le plus. Quant au soja, il n’y a pas qu’à Okinawa qu’on en mange, dans toute l’Asie, alors oui, on peut y aller !
      Merci à vous Corine et à bientôt,
      Mélanie

      J'aime

  9. Bonjour Mélanie,
    Super article! J’ai hâte de te lire au sujet du soja. Cela fait des années que je me torturr l’esprit sur ce gentil ou méchant soja à force de lire tout et son contraire. Du coup je me restreins, et quand je donne du tofu à mon fils j’imagine tout de suite qu’il se retrouve avec une paire de seins 😅.

    J'aime

    1. Bonjour Delphine,
      Je ne suis ni scientifique ni nutritionniste et je me contenterai de regrouper plusieurs sources sur le sujet, dont tu as déjà quelques échantillons dans les commentaires dessus 😉
      Arrête de te torturer, on n’a jamais entendu des histoires de petits garçons avec des seins ou autres, en consommant du soja. S’il était si dangereux, le soja, on arrêterait d’en donner aux animaux qui servent ensuite à nourrir l’humanité, tu ne crois pas ? 😉

      J'aime

  10. Chère Mélanie,
    Nous nous sommes régalés ce midi, mes petits-fils et moi, avec du tofu préparé selon la recette de ton livre, page 50 : Nuggets de tofu. Les lobbies de la viande (et les scientifiques qu’ils ont achetés) ne parviendront pas à nous faire peur !
    Alors merci pour tes articles et pour tes recettes !

    J'aime

    1. Chère Sylvie,
      Que ton message me fait plaisir, j’aime tant cette recette (et mes enfants aussi !) Et malheureusement, si nous ne sommes pas sensibles au marketing, tant de gens le sont et ne vont pas plus loin, faute de temps… Mais on va continuer de passer l’info (et de faire découvrir le tofu !! )
      Plein de bises,
      Mélanie

      J'aime

  11. Super article 🙂 c’est top d’avoir ton avis et ton expérience sur ces produits.

    Mais si moi j’adore le lait de soja 😀 (peut être que le fait d’avoir été allergique au lait de vache petite m’a aidé haha). J’achète du lait de soja, avoine et riz car ce sont les moins chers et ils sont aussi délicieux que les autres.
    Pour les crèmes j’aime beaucoup alterner avec un peu tout ce qui existe (mais on est que deux à la maison).
    Comme toi ça fait longtemps que je n’utilise plus de beurre et ces derniers temps je cuisine plus avec des purées d’oléagineux qu’avec de l’huile.
    Pour les glaces j’ai goûté celles de chez ben and jerry qui sont très bonnes, bien gourmandes surtout la peanut butter. Celle à l’amande de chez Picard est bonne aussi.
    Je vais aller voir tes recettes de fromages car même si je ne cherche pas à le remplacer, je suis curieuse de découvrir de nouvelles saveurs.
    J’ai acheté le joséphine que j’ai hâte de goûter.
    Le sojami ail et fines herbes j’ai détesté.

    Je suis d’accord avec toi, il ne faut pas chercher à tout remplacer car en fait nos habitudes changent. On découvre de nouvelles saveurs, associations.

    Bonne journée 🙂

    J'aime

    1. Bonjour,
      Concernant le fromage, on me demande souvent pourquoi je continue mes essais. je n’ai qu’une réponse : c’est booooon. C’est tout. Je vivrais très bien sans. Comme la purée de cacahuètes. Mais ma vie est plus lumineuse avec 😉 Et pour Lesojami ,on aime ou on adore les fromages lactofermentés, c’est comme leur tofu. #teamjadore

      Bonne fin de semaine !

      J'aime

  12. Merci pour tous ces conseils fort utiles !!
    Moi aussi j’utilise énormément le soja car meilleur rapport qualité/prix/résultat selon moi. J’adore me faire une crème fromagère qui ressemble beaucoup à la tienne, et aussi des sauces yaourt nature/purée de sésame pour faire un effet « sauce blanche ».
    Je voulais te (re)dire merci pour tout ce que tu apportes de positif dans ma cuisine et dans ma vie en matière de recettes géniales et de belles graines de réflexion.

    J'aime

  13. Je n’ai jamais énormément cuisiné avec les produits laitiers, alors les remplacer n’est pas trop un soucis. A une certaine période j’ai pas mal consommé d’alternative au fromage frais type Sojami, mais cela m’est passé (la dernière fois que j’en ai acheté, j’ai eu toutes les peines du monde à le finir, et c’est finalement le cas de la plupart des alternatives au fromage que j’ai acheté/testé). Pour la crème liquide, ta recette de crème épaisse à l’air délicieuse, je la garde dans un coin de ma tête, mais comme je le disais je n’en utilise pas vraiment. A ce propos, j’ai découvert à ma grande horreur que TOUTES les marques (en tout cas, toutes celles que j’ai regardé, et j’en ai regardé un paquet) mettaient du sucre (ou un autre sucrant) dans leur crème de soja, je ne comprends pas pourquoi. Cela m’énerve!
    Le cas du lait est un peu différent : alors que j’avais en horreur le lait animal, que je trouvais indigeste au possible, le lait végétal a été une révélation. Depuis j’en bois paradoxalement plus, en particulier en hiver où j’adore me faire un petit lait chaud pour conclure mon repas du soir en douceur. J’ai pour l’instant toujours été déçue par mes tentatives de laits végétaux maison, mais il faudrait que je retente (surtout que j’ai vu que dans ta recette de lait d’avoine tu donnais une astuce pour qu’il soit moins gluant). Du coup, je les achète, en alternant entre soja, avoine et amande.
    Pour les yaourts, j’en consommais beaucoup avant (jusqu’à 3 par jour!) mais aujourd’hui j’ai beaucoup réduit ma consommation. J’opte ou pour du yaourt de soja du commerce (que j’achète en gros pot pour limiter les déchets) mais mes préférés sont les yaourts à l’amande maison (selon la recette de Végébon).
    De manière générale, je te rejoins tout à fait sur des propos à la fin de l’article : les goûts changent, évoluent, et plus le temps passe moins je suis tentée par les alternatives aux produits laitiers. La façon de cuisiner et de consommer change, et on est moins dans un remplacement du même au même. Ainsi, dans les gâteaux , les béchamels,etc. j’ai cessé d’utiliser du lait végétal (trop précieux vu son prix) pour le remplacer par une combinaison eau + purée d’oléagineux.
    En tout cas, merci pour cet article bien complet et tes réflexions qui alimentent les miennes. Bonne semaine à toi.

    J'aime

    1. Merci pour te témoignage. En effet, on perd vraiment vite (pour ma part!) le réflexe remplacement pour aller plus vers des aliments bruts, non transformés la majeure partie du temps. Et les laits du commerce, en dejors de celui du soja qui me dépanne bien quand j’ai la flemme, me hérissent un peu : le prix est vraiment abusé compte tenu de la faible quantité d’aliments à la base, bref de l’eau aromatisée, et comme tu dis beaucoup sont sucrés.
      Bon weekend,
      Mélanie

      J'aime

  14. Pour la recette de glace parfaite, Clémence Catz a une base de crème glacée vanille sur son blog qui est à tomber par terre. Seul problème: Il faut de la purée d’amande donc niveau recette pas chère, on repassera.
    Cela dit, comme c’est un plaisir occasionnel (comme le fromage), cela ne me dérange pas car elle vaut vraiment le coup et c’est vraiment la meilleure glace vegan j’ai pu goûter.
    Sinon, encore un excellent article! Merci beaucoup de partager cela avec nous.

    J'aime

    1. MERCI DU FOND DU COEUR! Cette glace est divine, j’ai adoré. Reste à essayer de faire aussi bien sans mettre autant de purée d’amande car pour 5, outch… Mais quelle plaisir, cette association amande vanille est une réussite (testée avec du lait de cajou maison pour ma part), et je l’imagine fort bien moulé et enrobé de chocolat aux éclats d’amandes. façon Magnum, oui oui . Merci Sandy 😉 Bises

      J'aime

      1. De rien ! 🙂 Je suis contente qu’elle te plaise. Mais oui, aïe pour le prix de revient. Après, étant donné que la glace reste un plaisir occasionnel, le tarif reste acceptable pour moi. Au moins je suis certaine ne pas m’en enfiler plus d’1/2 litre par semaine ^^ Le compte en banque ne suivrait pas!

        Comme je te le disais sur Insta, ma version avec 80g de purée d’amande avait un bon goût d’amande, même en ayant utilisé de la crème cuisine coco et un lait coco/riz. Donc j’ai bon espoir qu’on puisse encore dimuner un peu la quantité de purée, en faisant bien attention d’utiliser un lait maison bien crémeux et gras, pas le jus de chaussettes en brique du commerce.

        Et avec tout le lait/crème et le sucre, peut-être qu’on ne sentirait pas le goût du tahini si on en substituait 30 ou 40g, à condition que ce soit la version blanche moins corsée.

        Quant à la recette ultime à moindre coût, je ne sais pas si elle est réalisable malheureusement. Parce que, concrètement, pour avoir ce bon crémeux, il faut du gras et nos sources vegan utilisables en glace sont limitées: avocat, lait/crème de coco, purée d’oléagineux, beurre de cacao si je n’oublie rien. Aucun n’est cheap, surtout en version bio.

        Sinon, je viens de faire le calcul et ça me coûterait 1€80/2€ de purée d’amande par tournée de glace en continuant à ne mettre que 80g. Je prends la Jean Hervé Blanche sans cuisson qui me revient à 16€65 le gros pot de 700g. 1€55 pour mon coco cuisine de 25cl et on va dire 1€50 pour le combo sucre/vanille/lait/chocolat (oui, je suis une grosse gourmande et je mets des éclats de chocolat en fin de turbinage. Mais je mets presque moitié moins de sucre. Presque sage ^^). Ca fait donc 5€05 environ.

        En faisant une petite recherche internet, je viens de voir le pot de 400g de Ben & Jerry’s Vegan à 6€49 (! ! ! ! !) chez Monoprix et le pot de glace vegan chez Picard à 4€70.

        Donc on s’en sort pas mal pour du 100% bio (à part la poudre de vanille dans mon cas) de qualité au final.

        J'aime

      2. Bonjour Sandy,
        En effet, d’après tes calculs ce n’est pas si cher ! Par contre je paie la purée d’amande plus chère que ça ici le pot de 700g. Je regarderai, je n’en prends pas à chaque fois. Comme tu dis, le crémeux fait quand même tout, et même avec une base crème anglaise, je n’obtiens pas la même texture après décongélation. C’est très bon à la sortie de la sorbetière mais ça devient du béton ensuite. Alors que là, c’est du bonheur ! Bon weekend à toi!

        J'aime

      3. Si ça peut t’aider, je commande ma purée d’amande 700g sur le site de Greenweez. Je n’ai pas regardé à combien elle me revenait dans mon Biocoop par contre. C’est peut-être plus cher.

        J'aime

  15. Bonjour Mélanie,
    Merci beaucoup pour tes articles clairs et complets !
    J’ai arrêté sans problème le lait pour les laits végétaux principalement soja et avoine que je réalise moi-même en suivant tes recettes qui sont top !
    Pour les yaourts, j’avais déjà migré vers ceux à base de soja donc pas de souci.
    J’avoue que pour le fromage ce fut un peu plus difficile mais il suffit de me rappeler pour quoi je ne veux pas en manger pour que l’envie s’atténue très vite …
    Encore merci pour ta bonne humeur, pour tes recettes et pour l’existence de ton blog 🙂
    Bises et belle journée

    J'aime

  16. j’ai RI.

    Je suis une adepte des laits végétaux (sauf amande, je trouve toujours un goût de carton?) mais maintenant j’utilise le lait de soja surtout pour les recettes salés; parce-que je trouve que mes préparations sucrées (porridges, riz olélé , etc) collent à la casserole quand j’utilise du lait de soja (pas facile à lécher après! le drame!)
    Avec les délicieuses fraises de saison, j’adore faire un mix tofu soyeux-fruits rouges, qui sert de base à des crèmes ou porridges : super onctueux !

    Heureusement que tu es si douée pour le fait-maison; car notre belle Bretagne n’est pas encore très riche en fromages végétaux « artisanaux », authentiques 🙂

    Merci pour tes articles!

    J'aime

    1. Je t’avoue que je n’ai jamais eu de souci avec le lait de soja, mais c’est vraiment à cuisson très douce que je prépare le porridge dans une casserole en email (exprès pour que ça ne colle pas justement). Et comme tu dis, pour le moment, aucun artisan vegan en vue… Mais ça viendra, ça viendra !

      Belle journée !

      J'aime

  17. Je suis en train de regarder le replay de Cash Investigation sur l’industrie laitière ( oui, j’ai des mois de retard, j’ai po la TV..) : c’est désolant. L’enfer que vivent les animaux exploités par les industries est déjà peu connu; mais il en va de même pour la situation déchirante des exploitants agricoles. Il est tout aussi désolant de voir les conditions dans lesquelles ils (su)vivent et sont exploités par des complexes agro-financiers; que de voir que nos décideurs n’ont pas l’intention de s’attaquer authentiquement au problème.
    Or ce sont des vies qui sont en jeu.
    Mais visiblement : que valent-elles face aux enjeux financiers?
    C’est cette hypocrisie qui mènent à ce que les parties prenantes se rejettent, parfois avec violence. Alors que ce n’est pas comme ça qu’on construira une solution pérenne, face à une situation que chacun déplore.

    PS : merki encore pour tes recettes 😉

    Belle fin de semaine !

    Mathilde

    J'aime

    1. Bonjour Mathilde,

      Oui en effet, je te rejoins complètement, c’est un système qui marche sur la tête, des animaux souvent envoyé à l’abattoir pour des clopinettes, du lait, prélevé 2 fois par jour et vendu..des clopinettes, un salaire misérable et des emprunts colossaux, c’est le quotidien de nombreux exploitants…

      J’ai plaisir à suivre le parcours de certains (absolument minoritaires on sera d’accord) qui se sont reconvertis pour enrayer cette machine et retrouver un peu de dignité. C’est souvent une histoire de famille avec un patrimoine identitaire très important qui se transmet, et il est ainsi bien plus facile de saisir l’incompréhension que ces gens ressentent quand ils sont traités de bourreaux. Il y a un problème de fond à régler mais comme tu dis… tant que l’argent mènera le monde, ce n’est pas près de changer.

      Je te souhaite un beau weekend,
      Mélanie

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s