2 heures en cuisine : Des sandwichs, du tofu rôti, de la soupe et des cookies…

Deuxième session en cuisine aujourd’hui, bien remplie : préparation de mes menus pour un weekend ! Comme je vous l’ai expliqué dans la première session, la plupart de mes menus de la semaine sont simples, et je les prépare souvent juste avant de manger. Le weekend en revanche, quand je ne travaille pas, j’aime mettre les petits plats dans les grands. Cela ne signifie en rien des mets raffinés, simplement des plats que nous adorons, qui demandent plus de temps et avec lesquels chaque repas est une fête. Les préparer d’avance me permet de profiter du weekend. Vous retrouverez chaque recette de cette catégorie par la suite dans l’index des recettes.

Au programme de ces deux heures :

  • Du pain en plusieurs versions mais une seule fournée : Deux pavés pour la moitié de la semaine / 4 baguettes pour sandwich un midi / Du pain un peu plus plat pour préparer des crostini un soir
  • Des pains à burgers sans pétrissage
  • Du tofu rôti pour les sandwichs et pour un autre repas
  • De la sauce fromagère pour ces mêmes sandwichs, pour des burgers et pour des légumes ultérieurs
  • Une crème de topinambours à l’avoine et à la purée de noisette pour un soir
  • Des steak champignons/riz et betteraves, la moitié pour les burgers, l’autre pour un repas ultérieur.

En 2 heures, j’ai 6 repas prêt à réchauffer : Burgers / sandwich / crostini / soupe / steaks / tofu rôti.

– On commence par vider le lave vaisselle, faire de la place sur le plan de travail et sur la table de cuisine.

– Quand j’allume le four, je fais en sorte que ce soit pour plusieurs préparations qui vont s’enchainer. Aujourd’hui, le pain sur 3 étages à 240°C, le tofu et les burgers sur 2 étages en même temps à 200°C, puis les cookies à 180°C. Procéder de façon descendante pour la température évite de perdre du temps à attendre que la chaleur augmente.

-> Je prépare ce qui est le plus « long » en premier : le pain et les burgers.

Pour les pains, j’ai simplement quadruplé ma recette de pain sans pétrissage et j’ai réalisé, avec 1,4kg de farine donc, 2 gros pavés, 4 petites mais larges baguettes, et un pain plat pour les crostini que je ferais avec du confit d’oignons et une salade un soir.

img_5470

img_5484

-> Pour les « burgers » sans pétrissage, j’ai triché avec ma recette de pain. Ce ne sont donc pas de vrais buns, qui demandent un temps de poussée un peu plus long et sont plus moelleux, mais ils font parfaitement l’affaire.

img_5497

Pour 6 buns sans pétrissage

300g de farine (T80 ici) / 5g de levure de boulanger déshydratée / 5g de sel / 30g de sucre

15cl d’eau tiède / 15 cl de lait de soja (ou avoine)

  1. Mélanger tous les ingrédients secs.
  2. Délayer la levure dans le lait et l’eau tiède et verser sur la farine. Bien mélanger à l’aide d’une cuillère en bois et laisser reposer environ 1h30, jusqu’à ce que la pâte ait doublé de volume.
  3. Répartir en 6 tas sur une plaque (ou en vous aidant d’un cercle à pâtisserie, en formant des boules à l’aide de 2 CS. Saupoudrez de graines et enfournez 20 minutes à 200°. Le dessus doit être doré.

***

-> Pendant que la pâte des pains et des burgers lève sous un torchon, je prépare le tofu qui va mariner et ensuite être rôti au four. Je le glisserai dans nos sandwichs et le tiers restant sera servi un soir de la semaine avec un légume.

Cette façon de cuire le tofu est une première pour moi, et je dois dire que cela fait longtemps que je ne me suis pas autant régalée. J’aime énormément les sandwichs et la street food en général, mon mari aussi (à l’époque de la fac, son repas préféré venant d’un Point sandwich était une baguette entière avec 2 steaks, des saucisses, frites et sauce américaine. La quintessence du repas équilibré de l’étudiant mâle). A cette époque, on ne se gênait pas pour manger souvent des sandwichs, et dès que je pars en voyage, c’est certainement la première spécialité du pays où je me trouve que je teste : Kebab ou gozleme en Turquie, galette aux boulettes au Maroc, croque aux tomates confites et aubergines à Venise, burgers ou slice de pizza à New York, etc. Cette recette m’a redonné des ailes et milles idées pour en réaliser plus souvent ici ! Le goût et la texture sont hallucinantes, me rappelant un peu le kebab ; à la fois ferme et grillé, gras et fondant.

La réalisation est très facile et rapide.

Pour 500g de tofu ferme nature (4 sandwichs et un peu pour un autre repas)

4 CS de tamari

1cc rase de piment d’Espelette (ou autre selon vos goûts)

1cc bombée de paprika fumé (ou simple à défaut)

1cc bombée d’ail semoule

1cc rase de sel

3 CS d’huile d’olive

tofu

  1. A l’aide d’un couteau, émincer finement le tofu et le placer dans un plat pour le faire mariner.
  2. Mélanger tous les éléments de la marinade et verser sur le tofu. Laisser mariner au moins 2 heures en remuant de temps en temps.
  3. Préchauffer le four à 200°C et étaler le tofu sur une plaque. Enfourner pour 15 minutes. Sortir, bien mélanger et enfourner à nouveau 10 minutes. le tofu doit être bien doré, voir grillé par endroit. C’est une tuerie intersidérale quand vous en mangez un bout.

***

–> J’ai ensuite préparé de la soupe pour le soir, une crème de topinambours épaissie aux flocons d’avoine et parfumée à la purée de noisette. Il y a des années, j’étais incapable de manger ce légume sans avoir mal au ventre pendant une journée entière. Un ami me l’a faite redécouvrir en soupe il y a peu, j’ai adoré. Et très bien digéré. Comme quoi, ne pas rester sur ses acquis. Je les propose donc au menu une fois par semaine en soupe en ce moment, il nous plait beaucoup. J’ajoute des flocons pour épaissir et obtenir une belle crème de topinambours et pas une soupe trop liquide.

Pour 1,5 litre de soupe environ

750g de topinambours / 2 oignons

80cl de bouillon de légumes chaud (1cc bombée de poudre diluée dans 80cl d’eau)

1 petit verre de petits flocons d’avoine (ou autre) /1 CS bombée de purée de noisette

Huile d’olive, sel, poivre

img_5476

  1. Emincer les oignons et les faire rissoler dans une cocotte avec de l’huile d’olive et une pincée de sel
  2. Eplucher les topinambours et les couper en petits dés. Les ajouter dans la cocotte, verser le bouillon et laisser mijoter 15 minutes à feu doux et à couvert. Eteindre le feu, ajouter les flocons et laisser reposer 5 minutes, le temps qu’ils gonflent.
  3. Mixer finement avec la purée de noisette. La soupe sera prête à réchauffer le soir.

***

-> Pour accompagner à la fois les sandwichs, les burgers et un autre plat dans la semaine, je vous livre notre recette préférée de crème.

Classique de la cuisine végétale dans le choix de ces ingrédients, cette sauce minute de crème fromagère est un régal absolu. Je la fais depuis des mois sans la changer d’un iota. L’astuce pour obtenir une crème épaisse et nappante, est de la préparer un peu en avance (au moins 15 minutes) pour que la levure maltée fonde dans la crème. Le citron et le sel ajoutant une pointe d’acidité, on se retrouve avec une texture et un goût proches des crèmes épaisses au lait de vache. Sublime dans des pâtes carbonara avec les fameux lardons bien grillés, elle est bluffante sur des tartines au four, sur et dans des croque-monsieur, ou sur une pizza car elle épaissit à la cuisson. Elle fait des merveilles dans une tombée d’épinards ou glissée dans une galette de sarrasin avec une poêlée de champignons.

La sauce fromagère tout terrain

20cl de crème liquide (j’ai une préférence pour la crème de soja dans cette recette, mais tout autre crème conviendra également)

2 CS bombée de levure maltée

2 CS de jus de citron jaune

1cc rase de sel.

Dans un bol à l’aide d’un fouet, ou dans un mini blender, mélanger tous les ingrédients et laisser reposer au moins 15 minutes. Cette sauce se conserve au frais plusieurs jours.

img_5481

***

->Les steaks de champignons, riz et betterave 

Nouveau steak chez nous, pour changer des légumineuses, et avec des saveurs délicieuses. Cette recette se tient très bien et présente une belle couleur grâce à la betterave ! Ce légume est un classique dans les steaks végétaux, son goût marqué flirte à merveille avec les champignons. Le riz apporte de la texture et sert de « colle ». Nul besoin d’ajouter des flocons ou de la fécule ! J’en ai réalisé 10 : 5 pour des burgers et 5 pour un repas en début de semaine.

burger

Pour 10 steaks

150g de riz rond/ 250g de champignons  / 1 betterave crue (100g env.) / 2 oignons rouges

1cc poivre moulus / 2 cc de sel fin /2 cs de tamari / huile pour la cuisson

  1. Dans une casserole, verser un verre de riz (150g) et deux verres et demi d’eau froide. Porter à ébullition et laisser cuire à feu doux 10 minutes, jusqu’à ce que le riz soit moelleux et l’eau absorbée. Laisser tiédir sous un couvercle.
  2. Emincer les oignons rouges, couper les champignons en dés et râper la betterave avec une râpe à gros trous.
  3. Faire revenir les oignons dans une poêle avec un peu d’huile et de sel. Quand ils sont fondants, ajouter les champignons et la betterave, verser le tamari et faire revenir à feu moyen 10 minutes en mélangeant de temps en temps. La betterave devient fondante et les champignons réduisent un peu.
  4. Dans un robot, verser le contenu de la poêle et mixer brièvement pour hacher les champignons. Ajouter le  riz, le poivre et le sel, et mixer par touche pulse pour tout mélanger, sans réduire en purée !
  5. Former 10 steaks à l’aide d’un emporte pièce ou d’un cercle à pâtisserie en tassant bien avec une cuillère. Les faire revenir dans une poêle chaude huilée. Les retourner au bout de 2 minutes, quand le dessous est bien cuit et doré, et poursuivre 2 minutes à nouveau.

***

–> Et pour finir, une fois les pains sorti du four, le temps que la température redescende à 180°C, j’ai préparé les cookies du placard pour le weekend et le début de la semaine à l’école. Vanille et pépites de chocolat cette fois.

img_5473

***

Après mes 16h de jeun et une 1/2 matinée à cuisiner tout ceci, je me suis assise avec mon énorme sandwich et je me suis délectée de chaque extraordinaire bouchée, mes enfants se régalant avec le leur, ma poupette engouffrant avec gourmandise son tofu rôti et ses galettes de pommes de terre.

Mon mari en rentrant, et en le mangeant avec délectation, me regardait avec adoration. Queen of the world. Avec un sandwich. #tofupower

Je n’ai pas réduit la taille de ces dernières photos, parce que… vous comprendrez.

Sandwich au tofu rôti, mâche, avocat, mini galette de pommes de terre et sauce fromagère. 

img_5488

img_5489

 

 

89 commentaires sur “2 heures en cuisine : Des sandwichs, du tofu rôti, de la soupe et des cookies…

  1. OMG!!! le tofu rôti au four est une première pour moi. un WE à la mer en perspective, l’envie d’un bon sandwich végé, et me voilà à découvrir ton blog!
    tofu mariné toute la nuit, passé au four à l’instant, gouté encore brulant à la sortie du four… un délice!!! merci beaucoup ❤
    (j'en ai profité pour faire également la crème fromagère, qui accompagnera à merveille cet excellent tofu 😀 ! )

    J'aime

    1. Bonjour !

      Aaaah , THE recette de tofu, la meilleure des meilleures, inratable, prête d’avance, et comme tu dis, qu’on a envie de picorer à même le plat ! On le fait souvent façon kebab dans du pain pita + tatziki, c’est de la bombe !

      Merci de cet enthousiasme, j’aime tellement le tofu, c’est toujours un plaisir de le faire (re)découvrir

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s