Et si on se mettait au sport ? #1

Il est 7h, ou 8h. 9 h si tu n’as pas d’enfants, ou si tu les drogues pour qu’ils dorment plus tard, quand toi tu te réveilles le matin. Tu es, à ce moment là, rempli d’une motivation sans faille. To do list prête, planning de la journée rédigé, voir même fly lady ou bullet journal pour les organisé.e.s.

Tu regardes ton visage blafard dans la glace (=sale gueule du matin), tu te laves les dents avec ferveur espérant toujours que ce simple geste va lisser ton teint, l’illuminer, estomper tes rides autour des yeux, supprimer les trois poils de barbe qui persistent à planter leurs tentes malgré plusieurs actions pour les déloger (mesdames, arrêtons de nous voiler la face, ça n’arrive pas qu’aux autres).

Si tu es vraiment motivée, tu te brosses les dents sur la pointe des pieds en faisant des flexions, espérant là aussi que tes fessiers remontent en deux minutes, que tes abdos se dessinent et ressemblent à ta tablette de chocolat préférée « Nougat-éclat-d’amandes » de chez Artisans du Monde, et que tes seins arrêtent de vouloir partir en vacances vers le sud.

Mais non, rien à faire.

T’as juste les dents propres.

Et l’haleine fraîche si tu as un bon dentifrice et pas encore un produit zéro déchet à la mord-moi-le-noeud qui s’effrite et qui ne sent rien.

Tu te prépares un bon repas équilibré, avec plein de légumes-féculents-à-IG-bas-pas-trop-d’huile-et-des-crudités-pour-la-digestion et tout un tas de condiments antioxydants-vitaminés-détoxifiants-mais-ultras-gourmands.

Tu te fais un peu plaisir au goûter parce que quand même, déjà tu jeûnes le matin, alors tu vas pas en plus sauter le meilleur repas de la journée, le 16h.

Tu te prépares un petit ramequin de cacahuètes en apéro parce que quand même ce sont des légumineuses après tout. Juste un peu plus grasses et un chouia plus salées que les autres. Et un verre de vin, car le vin va bien avec les cacahuètes. Et le soir tu cuisines un repas pas trop lourd car il ne faut pas s’endormir le ventre plein c’est bien connu.

Mais rien de tout ça ne le déloge.

Ce Putain. De. Gras. Du. Bide.

Mais qu’est ce qu’il fiche là celui-ci ? On ne lui a rien demandé ! Et pourquoi depuis que t’as dépassé la trentaine il y a quelques années, il a planté son drapeau en vainqueur, fier locataire des locaux, qui squatte, profitant de la trève hivernale mais sous forme d’abonnement à l’année ?

Alors, à un moment donné, tu te dis qu’il va falloir se bouger un peu, dans tous les sens du terme. Et tu te renseignes.

Et tu pénètres dans l’univers du fitness.

Monde magique où toutes les filles ont des fesses aussi hautes que tes seins, un ventre si plat que tu vois le circuit de la bouffe dessous, le sourire ultrabrite et la chevelure luxuriante. Et des strings partout. Tu cherches vainement à comprendre pourquoi tout le monde s’exhibe comme ça, pourquoi elles sont toutes nées avec cette cambrure de côté et la tête qui penche en se prenant en photo (que ça doit être compliqué à vivre comme posture…).

Et tu prends peur. Est-ce que vraiment tu mérites ce corps? Est-ce que ça va apporter quelque chose à ta vie ? Qu’est-ce que tu as à te prouver ? Est-ce que c’est nécessaire pour avancer d’avoir des abdos et des fesses musclées alors que tu as déjà ta progéniture et ton homme à tes pieds car tu prépares le meilleur sandwich au tofu rôti de l’Univers ? Est-ce que tu veux prendre le risque de plonger dans cette compétition avec toi-même ? Est-ce qu’après tout, puisque tous les corps sont beaux, il y a un besoin / envie / nécessité de changer un peu le tien ?

Mais finalement, tout ça ce n’est peut être pas une question de physique, mais surtout de mental.

De ne pas se laisser aller, de ne pas prendre pour acquis ce qu’il y a dans ta vie, de refuser de souffrir du dos jusqu’à ta mort et de te prendre en main. C’est peut être aussi, enfin, reconnaitre que tu trouves que c’est plus joli, un corps sain et musclé. Et puis musclé ça ne veut pas dire mince. Les kilos, on s’en fiche un peu beaucoup à vrai dire. Mais quand même, si ces petits kilos pouvaient être un peu plus fermes ? Et puis au delà des formes, c’est aussi ne plus respirer comme un phoque quand tu montes trois étages, quand tu vides tes courses de la voiture ou que tu chahutes avec tes mômes cinq minutes ?

Parce que ta guerre du corps, tu l’as déjà donnée, t’as déjà plein de vergetures sur le ventre et les hanches mais c’est pas un grave, ça veut juste dire que tes enfants sont là. Ou que t’as joué au yoyo avec des régimes. T’as ta triple cicatrice de tes césariennes qui te barre le bas du ventre, mais ça aussi ça veut dire qu’ils sont là, comme témoignage de la Vie. Bon, tes seins n’arrivent pas sous le menton, mais en vrai, qui a des seins lourds haut perchés à part dans des soutifs? Et oui, tu le sais bien que ça n’existe pas et que la loi de la gravité donne les mêmes seins à tout le monde. Tout ça c’est comme les rides, c’est la vie, c’est tout. A quoi bon s’empêcher de dormir ?

Mais est-ce parce que tu es cataloguée écolo-végano-bobo-gaucho que tu ne peux pas être une grosse bonnasse ? Que tu n’as pas le droit d’avoir le sourire ultrabrite avec la peau du coup bien tendue, les seins qui reviennent un peu visiter le nord et tes fesses qui ressemblent à de jolies dunes et pas à deux sacs à vrac rempli de farine T80 (bio) ?

Si ! On peut, on a le droit si on en a envie. Alors on va se concocter un petit programme spécial bonasse 2018 / 2019, hein. Ça vous dit ?

Bon, vous avez compris que si vous êtes bienvenu.e pour vous exprimer sur le sujet de votre rapport au sport ci dessous ? Si, si, il faut se motiver !

 

39 commentaires sur “Et si on se mettait au sport ? #1

  1. Coucou Mélanie,
    Je valide totalement l’heure de lever (7h30 pétantes), les poils sur le menton (team pince à épiler) et les seins qui tombent (sauf que tu brises mon espoir qu’ils remontent magiquement quand j’aurai fini d’allaiter !).
    Pour le bidon je pense qu’on n’est pas tous égaux. Moi c’est le veganisme qui m’a fait stopper la lente et insidieuse pente de prise progressive de kilos depuis l’âge adulte, alors que je faisais pourtant pas mal de sport. Sport que même pas en rêve je ne me vois faire autant qu’avant tant que les enfants sont petits, vu tout ce que les journées cle tiennent déjà, et tant pis la platitudepour de mes fesses. D’autant que je suis une anti fitness : le sport juste pour se muscler, ca m’a toujours faire fuir direct, aussi efficacement qu’un bol de salade verte saupoudrée de levure diététique ! Ma solution pour le moment, c’est porter mes enfants et passer mes journées à faire des tâches domestiques dans une maison toute en escaliers. Et quand je reprendrai le boulot, on verra bien. J’aimerais reprendre des cours de danse par contre, parce que ca me vide la tête (objectif principal) et sur ca me permet de le tenir plus droite (bonus) mais il n’y a rien de potable sans trop de trajet ici. Alors je ne vais pas m’associer à ton objectif sport…
    Ah si il y a une chose que j’aimerais muscler : les futurs pus les situés de l’autre côté des biceps ! Ca me permettra peut être d’avoir plus de force dans les bras et que la peau soit moins molle par là… j’avais acheté un accessoire de fitness rigolo pour ca mais il prend la poussière depuis… et visiblement râper les carottes avec un mouli-julienne plutot sûun robot ne suffit pas, comme exercice pour les bras ! Je fais finir par l’acheter ce robot Magimix… c’est pas encore demain que je perdrai la peau de chauve souris des bras !
    Bises

    J'aime

    1. Chère Sandrine,

      J’ai eu espoir longtemps que râper mes carottes à la main musclerait mes bras mais il faut se rendre à l’évidence : non !

      Quand au fitness, je te rejoins assez, après avoir visionné quelques vidéos, je dois avouer que l’idée d’enchainer plusieurs fois les mêmes exercices minutés ne m’emballe guère, et me connaissant je ne tiendrait pas sur la durée. Et je ne compte pas proposer un exemple de programme, je ne suis nullement qualifiée, surtout pas à mon maigre niveau, pour le faire et chacun se défoule comme il veut au sport, avec le sport qui lui chante. Simplement expliquer ce que moi je mets en place, et peut être inviter chacun à se motiver à trouver ce qui lui conviendrait pour se faire du bien (dans la tête comme dans le corps car oui, il me semble indispensable de joindre les deux ! ).

      Bises et bon weekend !

      J'aime

  2. Hello,
    J’aime plutot bien le sport, j’en fait depuis mes 35 ans, non pas pour avoir un corps ultra musclé, mais pour vieillir en forme.
    J’ai repris mon alimentation en main, ces 2 dernières années je me suis épaissi de 10 kg et ça ne me plaisait pas du tout alors j’essaie de les perdre, j’en ai abandonné 5, il m’en reste autant. Le sport va pouvoir m’aider a me maintenir en forme, j’ai 53 ans et je veux continuer â maintenir mon corps dans la meilleure forme possible pour que puisse vieillir en toute sérénité en ayant le moins de bobo possible.
    Je suis team sport …

    J'aime

    1. Bonjour Helena,

      Il est clair qu’il faut absolument mettre l’alimentation de la partie, se fatiguer au sport et mal manger à côté n’a pas de sens. Comme toi, je veux maintenir / rétablir mon corps en bonne condition physique, me vider la tête !
      Merci de ton retour.
      Bon weekend,
      Mélanie

      J'aime

  3. Bonjour Mélanie,

    Je me souviens d’un temps où je faisais pas mal de sport… dans ma précédente vie… celle où je n’avais pas d’enfants qui se réveillent vers 5h30.. oui oui 7h c’est une grasse mat’ chez moi!! Duc oup toutes les semaines je me dis cette semaine je vais courir, mais pour pouvoir bénéficier de cette zone de motivation sans enfants dont tu parles il faudrait que je me lève vers… 4h30? Ben peu-être dans une prochaine vie… en attendant je conserve juste (difficilement) 1 à 2 séance d’escalade par semaine et puis on verra la semaine prochaine si je vais courir?

    J'aime

    1. Bonjour Maud,

      Sauf erreur de ma part, l’escalade c’est bien du sport, non ? Le principal c’est de trouver du temps pour se faire du bien et clairement le sport n’était pas (et n’est toujours pas soyons honnête) ma priorité quand mes enfants étaient tout petits et quand je n’aspirais qu’à dormir ou à avoir 15 minutes de calme dans la journée, sans sollicitations. Mais ils grandissent (ouf) et on peut davantage prendre un peu de temps pour « s’entretenir », alors je me suis lancée. Tranquillement mais motivée.

      Bon weekend !
      PS : je déteste courir !

      J'aime

  4. bonjour Mélanie !!!
    qu’est ce que j’ai ri et encore une fois, rien que pour ça, merci ♥
    moi aussi, il faut que je me reprenne en mains et fissa !! rien qu’avec ce foutu pied, j’ai pris 1 kg ! mais allo quoi ! alors que mon mari perd allègrement LUI….. et ça : grrrrrrrrrrrrrr
    vivement l’automne qu’on puisse reprendre les randos à pied et à vélo !
    hâte de lire ton prochain article donc !!
    des bises plein et rès bon wend à toi !! ♥♥♥

    J'aime

    1. Coucou Résé,
      il y a toujours ce décalage entre hommes et femmes, comme sur tant de sujets nous ne sommes absolument pas égaux, c’est le moins qu’on puisse dire ! Ils perdent plus vite que nous, se musclent plus vite. Et oui, vive les randonnées et les pieds dans l’eau aussi !

      Aimé par 1 personne

  5. Franchement, moi, je ne pourrai pas vivre sans sport (course à pieds et VTT). De un, ça me permet de manger plus ou moins « normalement » sans conséquences, de deux, on se sent super bien après ! Et quand j’arrive à battre mes temps sur un même parcours, qu’est-ce que je suis fière 😉 !

    J'aime

  6. Bonjour Mélanie

    Tes articles me font toujours autant rire……….
    J’essaie de faire du sport régulièrement et je vais à la salle 2x par semaine, mais je reste quand même enrobée !!!
    Je ne suis pas végan, mais flexi , je pensais que ce nouveau régime alimentaire m’aiderai à perdre du poids mais non, beurre de cacahuètes, guacamole….. et j’en passe. Trop de bonnes choses !!!
    Non les végétariens ne mangent pas que des feuilles de salade !!!

    J'aime

    1. Bonjour Sabine !

      L’alimentation végétalienne n’est absolument pas allégée non ! Beaucoup se ruent sur ls oléagineux et les avocats et doublent leur féculents pour compenser la viande alors en effet, on peut très vite prendre du poids ! Il faut veiller à équilibrer le tout, activité physique et alimentation pas trop riche ( et je ne parle pas de calories) si l’activité n’est pas suffisante pour éliminer !
      Et puis les cacahuètes c’est la vie, alors tant pis !!

      J'aime

  7. Bjr Mélanie,
    Je ne sais pas si c’est du sport mais je fais du vélo et électrique depuis février pour tous mes déplacements, J’ai lâché les transports en commun. Il n’y a aucun but de maigrir mais par plaisir. Je suis sensée faire de l’aquagym mais je traîne des pieds et j’aimerai apprendre le tango.
    Je connais pas mal de parents qui t’envieraient pour le 7h30 du mat.

    J'aime

    1. Bonjour Christel,
      Alors je ne connais pas la définition exacte de sport mais dès qu’on utilise son corps pour se déplacer il me semble bien que ça rentre dans les cases ! Le principal est de se bouger un peu, non? Et si en plus on y prend du plaisir, c’est tant mieux !
      Quant au réveil à 7h30 du matin, je ne vais pas entrer dans le détail ici, mais nous avons 3 enfants qui ont eu le sommeil très, très, très compliqué et ce, jusque très tard (et je ne parle pas des réveils du nourrisson qui a faim). Pour les trois. Alors crois moi, 7h30 c’est pour moi une récompense à ces années d’épuisement cumulé.

      J'aime

  8. Ma chère Mélanie,

    Merci pour ton article, grandiloquent encore une fois!
    D’où te vient cette prosodie littéraire qui touche un grand nombre de lecteurs?

    Je suis d’accord avec toi, on s’en fout de ces seins qui ont perdu de leur jeunesse, de ces fesses moins rebondies, de ce ventre un peu plus flasque, de ces traces du temps qui passe. Être bien dans sa tête, s’accepter sans se laisser influencer par les diktats devenus normés du corps parfait, si insidieusement glissés dans tous les magazines féminins!!
    Bon c’est vrai qu’il y a parfois des mots qui interpellent sortis de la bouche innocente de nos chers enfants adorés, chéris: « tu attends encore un bébé maman » ou « dis donc tu as du ventre maman » mais là encore, voilà une occasion d’aborder un sujet, même avec de très jeunes enfants genre 8 ans, puisque oui oui dans ces cours de récré de primaire, les temps on bien changer et les préoccupations (je dirais des petites filles sans être taxer de sexiste) pourraient se focaliser (oh damned!!!!) autour de l’image de ce corps! Ce corps qu’il faut apprendre à connaître, apprendre à accepter, à s’occuper avec une pratique sportive, avec une alimentation soucieuse de faire du bien. Notre corps change, cette enveloppe charnelle alors essayons de vivre le plus possible en harmonie avec elle!!

    Sans se faire trop de mal quand même!!

    J'aime

    1. Ma chère Anne Sophie,

      Oui l’éducation à la pluralité des corps devrait se faire dès le plus jeune âge, et l’invitation à l’acceptation de soi aussi. Nous sommes si loin, avec tous ces diktats d’une part, mais aussi toute cette pression que l’on se met soi-même. Parce qu’après tout, qui d’autre que nous-même nous oblige à ressembler à untelle ou untelle? Personne.

      Donc oui, s’occuper de soi par le sport ou n’importe quelle activité physique, par l’alimentation, c’est un investissement sur la durée, sur cette cohabitation forcée et parfois bienheureuse avec nous-même.

      J'aime

  9. bonjour
    perso j’ai toujours fait du sport sans l’idée de maigrir d’ailleurs çà m’a jamais fait maigrir car je pense que j’en ai toujours fait et peut être que celles qui se sont arrêtées et qui s’y remettent vont en perdre !
    Même avec les enfants j’ai continué au départ 1h de danse puis ensuite gym volontaire quand ils ont grandi 3/4 fois puis fitness
    c’était ma thérapie !
    bon évidemment avec ce qui m’est tombé dessus côté santé, j’ai du mettre une croix pour certains sports mais on peut toujours faire de la rando , marcher au lieu de prendre la voiture pour certains déplacements et je fais de l’aquagym : non c’est pas que pour les vieux ! çà muscle tout !et sans souffrir ! et en musique ! en 2 mois j’ai retrouvé les muscles que j’avais perdus après mes traitements !!!
    en tout cas le tout c’est de trouver celui qui nous plaise et qu’on y aille pas à reculons !
    bonne soirée
    Muriel
    https://itinerairemalinduncancercolonisateur.wordpress.com/

    J'aime

    1. Bonjour Muriel,
      Je ne crois pas une seconde que le sport fasse maigrir, et comme je le précisais dans l’article, ce n’est absolument pas le but de ma démarche, je n’ai vraiment pas beaucoup de kilos en rab’. Mais comme tu le dis si bien, c’est une bonne thérapie que de s’occuper de soi, et c’est engageant et valorisant de « façonner » un corps plus solide et plus durable.
      Et figure toi que j’adorerai faire de l’aquagym car je n’ai absolument pas mal au dos dans l’eau ! Donc non, ce n’est pas un truc de vieux pour moi.
      Continue de prendre soin de toi alors, si tout ceci te réussit si bien.
      Bonne soirée,
      Mélanie

      Aimé par 1 personne

      1. je dis çà pour l’aquagym car figure toi qu’à 48 ans je suis la plus jeune du club ! A croire que çà n’attire pas les jeunes ! enfin si l’aquabike mais ce n’est pas pareil
        oui pour le dos c’est bénéfique ! bonne idée

        J'aime

  10. Merci Mélanie pour ce super fou rire matinal ! J’adore tes articles je sais toujours que je vais passer un bon moment en les lisant 🙂
    Alala je me retrouvais dans ce que tu dis et pourtant je n’ai pas encore d’enfants ! Je suis foutue!
    J’essaie de faire quelques séances de renforcement musculaire (merci Lucile Woodward sur youtube !) Et du yoga mais pas aussi régulièrement que j’aimerais… Le temps file le soir! Et je ne suis pas du matin j’ai déjà essayé je me suis rendormie sur mon tapis de yoga… Je fais un peu de vélo en allant au boulot mais bon après 30 ans on dirait que les muscles refusent de grossir… Heureusement que je mange sainement (en partie grâce à tes supers recettes !)
    Il faudrait essayer de se caler une routine dans la semaine où tu puisses pratiquer l’activité sportive qui te plaît ! La natation est top pour se raffermir vite!

    J'aime

    1. Bonjour Svetlana !
      Merci à toi pour ce message, c’est toi qui m’a fait bien rire en t’imaginant t’endormir sur ton tapis de yoga ! Combien de fois est ce que ça m’est arrivée en essayant de méditer avant de m’endormir le soir… Oui, la clé est vraiment d’intégrer cette routine au même titre que manger ou se laver les dents !

      J'aime

  11. Très chouette article une fois de plus ! Ma réponse est en 2 temps : sur la question du sommeil des enfants, les miennes, qui maintenant sont grandettes mais vivent quand même encore avec nous, émergent péniblement vers 12h30. Le retour de la possibilité des grasses mats n’est donc pas exclu !
    Sur la question du sport : je fais du yoga de façon très régulière depuis 2 ans maintenant et de façon quotidienne depuis 7 mois, chez moi, à l’aide de vidéo youtube (yoga with Adriene notamment ). Et ma vie a changé ! Je ne suis pas devenue comme les filles qui font du yoga sur instagram et qui en 6 mois arrivent à faire des postures inversées de folie (elles doivent être de la même famille que les filles du fitness dont tu parles)… Mais je n’ai plus jamais mal au dos (jamais !), je me tiens plus droite et pour la première fois de ma vie, je commence à avoir des biceps !

    J'aime

    1. Merci Charlotte d’implanter dans les coeurs de toutes ls mères épuisées qu’un jour, on galèrera à les réveiller le matin.
      Comme toi, Adrienne à changé ma vie niveau souplesse, à défaut de me muscler pour le moment, car je suis surtout assidue aux séances douces et étirement. Et je te rejoins, j’ai lâché tous les comptes de yoga pro-acrobaties car passé le côté joli à regarder, ça ne m’aide pas du tout à avancer à mon petit niveau !
      En tout cas c’est vraiment très encourageant de te lire, merci!

      J'aime

  12. Bonjour Mélanie.
    Merci pour cette article, une nouvelle fois rempli d’humour. Ça fait du bien de te lire 😊
    J’adorerais refaire du sport, avant les enfants j’en faisais en club. C’est motivant et cela permet de rencontrer du monde.
    Mais voilà, je suis mère célibataire avec 2 enfants encore jeunes (7 et 9), je ne peux pas les mettre à la cantine pour cause d’allergies alimentaires, ma seule journée de liberté éventuelle est le dimanche (1 we sur 2 chez leur papa) car je travaille le samedi… J’ai beau chercher, je ne sais pas comment faire pour trouver du temps. Alors, en attendant qu’elles grandissent, le seul sport que je fais c’est la marche (10 bonnes minutes pour aller à l’école et au travail). On va dire que c’est mieux que rien 😊
    Bises
    Magali

    J'aime

    1. Bonjour Magali,

      On ne va pas se mentir, c’est quand même plus difficile de caser des créneaux avec des enfants en bas âge, surtout si tu les élèves seule ! Déjà un peu de marche c’est bien et peut être arriveras-tu à te caler 10 minutes de sport à la maison, style yoga ou fitness qui ne demande pas d’accessoires particuliers quand tu en sentiras le besoin ! La priorité est de trouver un équilibre et de se faire du bien !
      Bises,
      Mélanie

      J'aime

  13. Moi, j’adore le sport. J’en fais depuis mes 15 ans au moins 5 à 6 fois par semaine ( et du yoga, tous les jours). J’aime le sport parce qu’il me permet de m’approprier le temps et l’espace. Pour moi le sport, c’est de la méditation ( c’est juste qu’on transpire un peu plus). Elle permet le « ici et maintenant ».
    Je n’ai jamais fait beaucoup de compet’ (et j’en fais de moins en moins, car quand j’en fais, je sens que je rentre dans un engrenage de pression et de rage) , j’ai arrêté les objets connectés et …les comptes IG de fitgirls ( parce que j’avais fini par culpabiliser de ne pas faire du sport absolument tous les jours et un exploit chaque weekend)
    Alors je te souhaite de trouver un sport et une routine sportive qui te rendent heureuse ( et si en plus, ca muscle, ce sera tout bénef)!

    J'aime

  14. Trop chouette ton article, comme toujours !
    Alors moi qui déteste les « salles » de fitness j’avais enfin trouvé un sport que j’aimais beaucoup à savoir l’aquabike (et l’aqua boxing qui me défoulait bien aussi) dans un bassin juste à la limite de mes moyens… Le sport dans l’eau me faisait un bien fou mais… le centre a fermé !
    Gros désespoir… En septembre un nouveau centre ouvre encore plus près de chez moi, uniquement aquabike… mais alors l’idée de mettre 105 Euros par moi dans un abonnement sport « m’urtique » (comme dirait on fils ado) légèrement…
    Je pense que je vais retourner nager, simplement, comme avant.
    Mais j’attends avec impatience la suite de tes/nos aventures… 😉

    J'aime

    1. Bonjour Nadine,

      Je ne connaissais pas du tout l’aquaboxing, ça doit sacrément défouler et entretenir le corps !
      Comme toi, les abonnements aux salles me semblent très cher (même si c’est un peu moins cher ici il me semble).
      J’espère pouvoir m’acheter une bonne combinaison pour aller nager en mer l’année prochaine ! C’est si relaxant 😉
      Bises

      Aimé par 1 personne

  15. Ah et sinon je pratique les « 5 Tibétains » chaque matin depuis presque un an et ça me fait beaucoup de bien, j’ai plus d’énergie et de souplesse…

    J'aime

  16. Génial, cet article ! J’ai toujours détester le sport et plutôt bien accepté mon corps. Avec 2 enfants (15 mois et 4 ans 1/2) et en congé parental, j’ai ressenti l’année dernière le Besoin d’aller m’aérer la tête et je me suis inscrite dans un cours de yoga. Ça a été ma soupape pendant un an, j’ai adoré et n’ai manqué des cours que contrainte et forcée… 😉
    La prochaine année scolaire, j’envisage de faire de la savate défense pour transpirer un peu plus et faire quelque chose de plus physique…

    J'aime

    1. Bonjour Lucie,

      Merci ! On prend très vite goût au yoga je trouve, quand on est pas grande sportive !
      C’est sur que ça va te défouler autrement la savate ! Mon mari va s’inscrire au Krav maga, il a aussi envie de se défouler !
      A bientôt!
      Mélanie

      J'aime

  17. Ton article m’a bien fait rire, tu décris avec une telle justesse et un tel humour la réalité et le quotidien de beaucoup de femmes…
    Ma réaction sera sûrement à rebours de tout ça, car pour le coup je suis accro aux sports de combat et ma difficulté à moi ça a été d’accepter mes muscles. J’ai jamais fait de muscu de ma vie mais entre mes entraînements, ma génétique et mon alimentation (vegan et sans gluten), ben je gonfle vitesse grand V! Et c’est pas toujours évident pour une femme: je me sentais pas du tout à l’aise dans des robes ou des petits tops à bretelle, on voyait que mes épaules, mes biceps et mes trapèzes!
    Avec le temps j’ai fini par m’aimer comme ça et à adapter ma grade-robe. J’en fais même un atout car ça fout par terre tous les stéréotypes sur les végans sois-disant faiblards et dénutris, et paf!

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour,
      Je crois en effet que nous sommes pas mal coincés par le regard qu’on porte sur soi même et la réalité du quotidien qui fait qu’on ne peut pas toujours s’accorder le temps souhaité. J’imagine en effet qu’essayer d’être féminine en étant très musclée est aussi un défit. Encore que, une fois de plus, qui a dit que les muscles n’étaient pas féminins ? L’esthétique, c’est tellement personnel qu’il faut d’abord s’approprier sa propre image avant de copier les autres ou de vouloir ressembler « à ». Je trouve plus sain un corps très musclé que pas du tout ! Et comme tu dis, quelle belle image pour les vegan sportifs !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s