J’ai beaucoup de chance. Dans ma réflexion et donc mon évolution de régime alimentaire, je suis entourée depuis le début par beaucoup de personnes très ouvertes. A commencer par ma famille, et aussi par mes amis. Alors quand je suis invitée à manger et que la maîtresse de maison prend la peine de préparer un plat végétalien, ça me fait très plaisir.

Ne pas se sentir à l’écart

En fait, ce qui me touche beaucoup dans ce genre de démarche, en plus de la recherche d’un plat adapté, c’est de faire le même plat à tout le monde. Histoire de ne pas se sentir exclu à table. Et ça me fait penser que si en tant que végétalienne il est très compliqué de manger à l’extérieur, et que c’est un mode d’alimentation très désociabilisant en France et en particulier en Province – vivre dans la région de la galette saucisse, du cochon grillé et de la pêche n’est pas une mince affaire à table ! il semble aussi que cela puisse paraître compliqué pour les personnes qui ne le sont pas, de préparer des repas sans aucun produit animal pour recevoir.

parmentier vegan

Alors je me suis dit que quelques recettes de temps à autres, simples et peu chères (c’est quand même le nerf de la guerre lorsqu’on reçoit beaucoup de copains/ de famille à table !), pourraient être utiles. Et des plats qui changent un peu, tant qu’à faire.

Version automnale et mini budget du parmentier

Aujourd’hui, un plat bien de saison, très réconfortant, près d’avance, peu coûteux : le parmentier ! J’ai trouvé l’idée dans un de mes livres, “Vegan”, et je me suis lancée pour un dimanche en famille au coin du feu. Succès à table : le ventre bien rempli comme aime lors d’un repas en famille, la crème brulée qui a suivi a eu du mal à trouver sa place ! C’est aussi l’occasion de planquer un légume qui, je le sens, va se trouver de nombreuses fois dans mon panier cet hiver et dont je ne raffole pas nature : le chou fleur !

100% bio, ce plat ne coûte pas plus de 10€ pour 6, et ce sont de très belles parts.

Parmentier de lentilles aux patates douces et au chou fleur

Pour 6 personnes

  • 200g de lentilles vertes
  • 2 échalotes
  • 1 gousse d’ail
  • 1 petit bouquet de persil
  • 1,5 kilos de légumes et/ou féculents (ici 50/50 chou fleur et patates douces)
  • 2 cs de tamari (sauce soja corsée)
  • 10 cl de crème liquide végétale
  • 3 cs de levure maltée (ou de chapelure)
  1. Faire cuire les lentilles dans une casserole d’eau non salée pendant 20 minutes. (Ajouter du sel pendant la cuisson des lentilles les fait éclater, toujours les saler à la fin)
  2. Éplucher les patates douces et prélever les fleurettes de chou fleur et les cuire dans une casserole d’eau salée le temps qu’il deviennent fondants. Réduire en purée et assaisonner.
  3. Dans une sauteuse, faites revenir les échalotes et l’ail haché. Ajouter les lentilles égouttées, le tamari et le persil haché. Laisser cuire 10 minutes  à découvert.
  4. Préchauffer le four à 180°. Repartir les lentilles dans le fond d’un plat et étaler la purée dessus. Verser la crème d’avoine et saupoudrer de levure maltée. Enfourner pour 15 minutes (25 minutes si prêt d’avance et à réchauffer complètement) puis passer quelques minutes sous le grill pour faire gratiner.

Variantes et précisions

  • Vous trouverez ici une version automnale avec une purée de courge et chou fleur
  • Vous pouvez remplacer les protéines de soja par le même poids de lentilles vertes trempées au moins 6 heures, afin de conserver le même temps de cuisson
  • Le bouillon miso corse un peu la base, mais vous pouvez le remplacer par du bouillon de légumes.
  • Ce plat se prépare d’avance sans problème, jusqu’à 24 heures et se congèle parfaitement, entier ou en portion.
  • J’utilise les protéines de soja de la marque Hellobio qui sont bien fondantes en peu de temps par rapport à celle du magasin bio, ou celles de pois de la marques Celnat qui cuisent encore plus vite (je n’ai pas encore testé d’autres marques de protéines de pois).

Abonnez-vous pour accéder à du contenu exclusif

Vous cherchez un concentré d’inspiration et d’idées pour adopter une cuisine végétale au quotidien ?

Le webzine “Le coup de fouet !” vous apporte dans chaque numéro des recettes, des pistes de réflexion et des inspirations de menus de saison.

À partir du 6 décembre, découvrez nos formules abonnements à un webzine culinaire pétillant et motivant 🙂

 

4 commentaires

  1. je n’avais pas encore vu cette recette, elle répond parfaitement à mon questionnement du moment : quels plats végé faire quand on reçoit, qui soient à la fois familiaux (on a plein de familles nombreuses comme nous dans notre entourage), vite faits, et fassent un peu envie !! non que les autres recettes, ou ce qu’on mange au quotidien, ne fasse pas envie, mais je ne me vois pas faire des budda bowls (notre assiette quotidienne) pour 12 !
    que dirais-tu d’une petite rubrique : plats pour recevoir au fil de l’année ?! (je ne parle pas de repas chics !)
    merci pour tout ce que tu proposes déjà !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Balises HTML autorisées : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Dans notre boutique

Nous auto-publions des livres de recettes vegan à petit prix :)

%d blogueurs aiment cette page :