Je met un #2 comme “mise à jour”, et pas comme j’ai craqué mon slip sur plein de nouveaux robots de cuisine. J’adorerai d‘être commerciale en robotique culinaire et réaliser des démos toute la journée (pour vos propositions l’onglet contact vous attend). Mais non.

D’autant que, vu mon équipement actuel, il y a peu de risques que j’achète quoi que ce soit d’autre. Autant consacrer un bel article afin que vous ayez toutes les réponses à vos questions sur un équipement de qualité en cuisine. Je commence avec cet article sur les robots, et le suivant sera sur la cuisson, puis enfin, mes moules à pâtisserie.

Pour être franche, je n’ai aucun matériel bas de gamme. N’y voyez pas là l’étalage d’une richesse incommensurable, cela représente des années d’investissements et d’économies. Bien manger est ma priorité numéro 1, loin devant les fringues ou les cosmétiques, la déco. J’ai été étudiante et j’ai acheté des robots à 15 euros qui se remplaçait tous les 6 mois, ceux-là même où quand tu passes un coup d’éponge sur la façade toutes les inscriptions s’effacent et tu ne distingues plus les vitesses du bouton stop.

Quand on pratique régulièrement une activité, quelle qu’elle soit, le matériel est l’investissement numéro un. Cela ne signifie pas (évidemment !) qu’on ne peut pas cuisiner sans robot coûteux, mais c’est comme pour tout, ça durera moins, ce sera moins performant. Et moi, j’aime les appareils qui me simplifient la vie et me permettent de varier. La cuisine a été mon travail et autant vous dire qu’il ne fallait pas qu’un robot me lâche quand j’avais 150 repas à préparer. J’y aurais mis le feu au chalumeau (ce qui ne m’aurait guère avancé mais j’aurais libéré mes chakras).

Blender ou robot de préparation

C’est la question qui revient éternellement. La seule réponse objective est : tout dépend de ce que vous cuisinez le plus. Personnellement, pour mon alimentation familiale, un bon robot de préparation est absolument la base, loin devant un blender. Un robot de préparation est celui avec la lame en S, qui vous permettra de mixer, hacher, concasser mais également, avec un jeu de lames de râper, émincer.

De façon non exhaustive, avec mon robot de préparation je réalise :

Robot de préparation Magimix gris
  • Mes purées d’oléagineux, c’est tout simplement mille fois plus pratique qu’avec un blender, même un super blender. Purée d’amandes, de noisettes, de cacahuètes, en un temps record, en raclant à peine une ou deux fois, vos fruits secs se retrouvent en une purée onctueuse
  • Tous mes houmous et tartinades
  • Mes steaks, boulettes : la lame permet de hacher de façon maîtrisée, contrairement à un blender qui transformerait le tout en purée
  • Mes pestos
  • Des tartares d’algues
  • Mes purées de légumes quand je veux un rendu très fin et onctueux
  • Du praliné et crumble, très rapidement concassés
  • Mes pâtes à tartes, réalisé en 30 secondes montre en main

Je possède depuis plus de 10 ans le “5200XL” de marque française Magimix et de tous les robots de préparations que j’ai pu essayer, c’est le meilleur des meilleurs. La coutellerie est increvable (et traître!), le tableau de commande d’une simplicité enfantine. Le moteur garantie 25 ans, les plastiques incassables, et la puissance (en dehors du mini conçu pour les petites préparations) impeccable. Rien ne lui résiste. Je précise qu’en plus j’en ai eu une utilisation très intensive et professionnelle pendant 10 ans et qu’ils sont toujours là.

Que vérifier quand on achète un robot de préparation : 

  • Le lieu de fabrication et la disponibilité des pièces. Il y a des marques, françaises et étrangères, qui ne font pas forcément fabriquer en France. Elles n’en sont pas moins performantes, mais bien vérifier les retours sur le SAV en cas de panne.
  • La puissance du moteur : 600 watts c’est vraiment le minimum pour avoir une puissance suffisante qui s’adapte aux aliment les plus durs (fruits secs, glaçons…). A partir de 900 watts, vous serez complètement à l’aise, le robot forcera bien moins, fera moins de bruit et durera plus longtemps.
  • La solidité du plastique des bols. Ne venez pas crier au scandale pour le plastique des bols : les bols en verre sont rares, extrêmement lourds. Comme on se sert majoritairement du robot de préparation pour des préparations froides, c’est moins problématique qu’un appareil utilisé pour la cuisson, durant laquelle le plastique peuvent migrer. (Ceux du Magimix, tu peux t’assoir dessus que même pas ils bougent).

Le blender, super ou pas super ?

Avec le recul, si vous avez un très bon robot de préparation, un super blender n’est pas du tout indispensable. Un blender tout court, est par contre rudement pratique pour obtenir des soupes incroyablement veloutées, des smoothies rapido presto et réaliser des laits végétaux. Selon la puissance (pas besoin qu’il soit super, encore une fois). Vous pouvez aussi réaliser des houmous très onctueux et parfaitement lisses, des pestos, tartinades, bref, tout ce qui ne sera pas trop épais et/ou solide. 

Ultra blend blender chauffant de moulinex

Un blender, c’est conçu pour que les préparations retombent sur les lames. Il faut donc que ce soit au minimum crémeux, idéalement liquide.

J’en possède deux, l’Omniblend ayant été acheté pour mon travail à l’époque. J’ai investi dans un blender chauffant car j’aime énormément les soupes et clairement, c’est un robot qui me soulage beaucoup en hiver. Je l’ai choisi très puissant, comme ça, je n’ai pas besoin de me servir des deux. 

Je possède l’Ultrablend de Moulinex et j’en suis extrêmement satisfaite. Seul gros, gros reproche, commun à une multitude de blenders, le fond ne se démonte pas et pour récupérer ce qu’il y a sous les lames, il ne faut pas être pressé.e. J’ai choisi le bol en verre puisque pour le coup, je m’en sers pour la cuisson des soupes et compotes, du lait de soja. Mais j’y réalise aussi ma mozzarella de tournesol, des houmous ultra lisses, des pestos quand j’ai des feuilles un peu récalcitrantes (fanes de carottes si vous m’entendez).

Maintenant que les deux robots de cuisine qui me servent le plus sont vus, je vous présente les autres.

Le kitchenaid artisan version pro (bol de 6,9l).

Le chef des robots pétrin, ce bijou de conception américaine n’a, à ma connaissance, aujourd’hui pas de concurrents directs. Robuste, fiable, moteur très performant et silencieux, utilisation enfantine (une manette mécanique en tout et pour tout), look rétro épuré. Le plus dur quand on se décide à acheter un Artisan, c’est de s’arrêter sur une couleur, tant elles sont toutes sublimes. J’ai la version blanche (larme de tristesse au coin de l’oeil), qui est toujours la moins chère quel que soit le modèle. Aujourd’hui, je n’ai plus l’utilité d’une aussi grande contenance, mais vu le prix de la bestiole, je ne vais pas l’échanger. Il vaut mieux trop que trop peu.

Robot Kitchenaid pro blanc

Le robot Kitchenaid est vendu avec 3 outils : un gros fouet, une feuille (ustensile qui sert à mélanger les pâtes à gâteaux, à tarte, à cakes, …) et un pétrin. Connu pour son mouvement de rotation planétaire qui n’en laisse pas une miette dans les coins, c’est le meilleur ami des pâtes levées (pain, brioche, pizza, focaccia…), des mousses (mousse à l’aquafaba, mousse à la crème végétale fouettée…), des crèmes pour entremets (crème mousseline…), des cakes ou gâteaux que l’on souhaite réaliser en grande quantité.

Déshydrateur*

déshydrateur Atacama TRespade

Je déshydrate mes aliments depuis quelques années maintenant. J’ai acheté en premier l’Excalibur, très fiable, avec une belle superficie et facile d’utilisation. Je l’ai revendu pour tester l’Atacama pro de la marque Trespade, commercialisé par mon partenaire Warmcook. Et je l’ai gardé depuis ! J’ai écrit pour leur blog un long article vous expliquant ce qu’est la déshydratation, pour quels usages et comment fonctionne le déshydrateur. Je vous invite à le lire si la question vous intéresse. 

Concernant le choix d’un déshydrateur, sont à prendre en compte (selon moi)

  • Le bruit : si c’est dans un garage, peu importe. En revanche, si vous devez le garder dans la cuisine, il vaut mieux un très silencieux car le bruit de fond à vite fait d’être pesant
  • La surface de séchage
  • L’encombrement
  • La qualité de séchage : évitez les déshydrateurs avec une soufflerie en bas, certes bien moins chers, et des plateaux qui se superposent, car il faut opérer une rotation régulière puisque ceux qui bas sèchent beaucoup plus vite que ceux tout en haut.

Le Power fermenter*

Power fermenter Kuvings

Je ne vous présente plus le Power Fermenter, celui qui me permet de fabriquer le meilleur tempeh du monde sans aucune surveillance. Ultra léger, on le sort dès que l’envie nous prend, il prend peu d’espace et le tableau de commande est simple

Mini blender

Mini blender Tribest

Mon mini chouchou, de la marque Tribest que vous apercevez régulièrement dans mes vidéos, présent au poste depuis quelques années désormais. C’est mon couteau suisse des sauces, mixage de graines, mayonnaise, hachage des herbes, broyage du lin. Sa petite taille est un vrai atout, on n’hésite pas à s’en servir car il se lave en deux secondes, et ne prends pas la moitié du lave vaisselle ni d’un placard !

Crêpière électrique Téfal

Cadeau très récent de ma soeur pour mon anniversaire, la crêpière électrique est un vrai bonheur. Je n’ai aucune comparaison sur ce type de produit puisque en tant que pro, je réalisais mes crêpes et galette sur un Krampouz pure fonte, et à la maison sur des poêles à crêpes également en fonte. Je ne vais pas vous cacher que le revêtement est appréciable, les crêpes et galettes se décollent toutes seules, elles cuisent uniformément (la résistance est bien répartie sur le dessous). Elle est légère donc on la range et on la sort assez facilement (ce qui n’est pas le cas d’une « vraie »).

Il y a bien sur le coup de main à prendre pour étaler la pâte, mais cela se fait très facilement. Comme nous sommes cinq, cela signifie au minimum 25 crêpes et une bonne dizaines de galettes à chaque fois, c’est un vrai gain de temps. Le revêtement n’est pas un problème pour moi sur ce type d’appareil ou sur un gaufrier par exemple. On n’a pas à gratter la surface, ni à forcer comme sur certaines poêles, pour décoller les bords. Elle durera donc sans problème. 

Mon extracteur de jus Kuvings*

Mon allié minceur, ‘insérer ici une photo de la fit girl, l’oeil brillant et la pose lascive, toutes fesses dehors avec un verre de jus vert’. Non je déconne.

Extracteur de jus Kuvings rouge

Là encore, vous avez un bel article vous expliquant comment j’optimise son utilisation au quotidien. Je possède cette marque depuis plusieurs années. J’en ai essayé d’autres dont l’Angel, l’Oméga pour celleux qui connaissent. C’est vraiment le Kuvings que je préfère en terme de rendement, de facilité d’utilisation (large goulot), de nettoyage (grâce à une astucieuse brosse pour le filtre).

*Ces appareils sont disponibles sur le site de mon partenaire Warmcook. Avec le code LECULDEPOULE, vous bénéficiez d’une réduction de 10%, et je touche une petite commission. Ce code est cumulable avec les offres en cours.

S’il ne devait en rester qu’un ?

Ah. La colle.

Avec une famille, le robot de préparation, sans aucune hésitation.

Seul.e, le mini blender est un sacré coup de pouce au quotidien. Il permet de se préparer des sauces rapidement pour agrémenter une cuisine simple du quotidien, des mélanges de graines, de la mayonnaise à se taper le popotin au sol. Mais on ne cuisine pas grand chose avec.

Un bon mixeur plongeant est aussi très polyvalent et économe en place. Idéal quand on a peu de rangement et de place sur le plan de travail.

***

C’est fini pour cette première partie équipement dédiée aux robots de cuisine. J’espère que cela vous aura donné des pistes pour bien s’équiper le moment venu !

Dans notre boutique

Nous auto-publions des livres de recettes vegan à petit prix :)

19 commentaires

  1. Pauline says:

    Bonjour! Je te suis depuis quasiment 2 ans maintenant, au début, via Youtube, et j’ai beaucoup appris grâce à toi! Des astuces conservations jusqu’aux bienfaits du végétal! J’avais déjà un Thermomix, qui m’a réellement appris à cuisiner. Je n’en détache un peu plus maintenant, mais j’avoue qu’il remplace nombre de robots que tu as présenté. Néanmoins, je pense investir dans un mini blender tribest. Ta mayonnaise minute m’a bluffée!
    Merci pour tout! Continue ainsi.

    Pauline

  2. Cathie says:

    Coucou,

    Moi aussi je suis comme toi Mélanie, j’adore les robots! J’ai également le KitchenAid, un blender chauffant pour la soupe, l’extracteur de jus Kuvings. J’ai en plus dans ma panoplie l’instant pot pour faire la cuisine sous pression, les mijotages, les soupes vietnamiennes. Et j’ai découvert le Mealthy crisp dernièrement, qui se met par dessus l’instant pot et qui permet de le transformer en Air Fryer pour faire dorer ou frire sans huile… un truc de fou. Enfin j’ai eu pour mes 40 ans le dernier Companion Touch (craquage complet).

    Cela fait presque 2-3 ans que je cuisine pour de « vrai », que j’ai arrêté les produits tout préparés.
    Je n’avais aucun matériel au départ et la cuisine me prenait des plombs, sans que le résultat soit des plus réussi.
    Il faut vraiment s’équiper en fonction de ce que l’on aime et sa manière de cuisiner, ainsi que le temps que l’on peut se permettre à passer derrière les fourneaux.
    Tous ces robots, achetés au fur et à mesure de mes progrès culinaires (et de mes moyens), me permettent de gagner un temps conséquent, de préparer des plats sains et savoureux.
    J’ai même embarqué enfants et mari dans l’aventure car ils ne considèrent plus la cuisine comme une corvée et ils apprécient le côté fun et aidant des robots (guide pas-à-pas de certains plats).

    S’il ne devait en rester qu’un, ce serait l’instant pot sans hésiter !

  3. Sophie says:

    Bonjour ! J’ai une question (sûrement bête) : je viens de regarder ta vieille vidéo sur tes robots et tu dis préparer tes farines toi même avec ton super blender. Pourrait-on les préparer au Magimix, vu qu’il a un moteur puissant ?
    J’ai un KitchenAid depuis 7 ans, un « classique » (celui en dessous de l’artisan) tout blanc. Je l’appelle Tony (référence à IronMan… On a même hésiter à le peindre rouge et or 😉)(et je lui parles 🤪) Acheté d’occasion, je m’en sers tous les jours ! C’est un réel bonheur ! Après avoir longuement réfléchi sur l’achat de rapes et autres accessoires KH, je me dis que le Magimix aurait tout ça à la fois… D’où la question sur les farines.
    Merci d’avance pour la réponse !

  4. Quelle providence ! Juste que moment ou mon robot se meurt et j’en cherche un autre. Je suis tombée sur le Magimix et ne tâtait a le prendre ou à rester sur du Kenwood, me voilà achevée de convaincre !

  5. Catherine GHIAT says:

    Merci Mélanie pour toutes ces explications, notamment les différentes utilisations du robot de préparation et du blender. J’avoue que c’était un peu flou pour moi. Bonne semaine.

  6. Marie says:

    Merci beaucoup Mélanie pour cet article ! Je m’étais offert un Magimix pendant le confinement après avoir été convaincue par les articles où tu l’avais évoqué (j’avoue que c’était surtout pour réaliser mes purées d’amande maisons !) et je ne pourrais plus m’en passer ! Le blender chauffant me fait de l’œil aussi maintenant… :p Bonne semaine ! 🙂

  7. Langnel Gallet says:

    J’en rêvais, et la fée Mélanie l’a fait ! Ta grande probité (peu de partenaires ici …) fait que si tu conseilles tels appareils je ne me pose pas de questions j’achète les yeux fermés (enfin en les ouvrant un peu pour voir l’état de mon compte en banque). Donc merci à toi, petit à petit j’achète différents ustensiles (ton top 10 par exemple de tes ustensiles de cuisine, enfin tu aurais du en mettre 11, tu as oublié le principal, je me posais beaucoup de questions sur ce dernier en voyant tes vidéos dans ta cuisine … c’est le cintre !).
    Et selon tes conseils je suis adhérente à la Fourche et j’en suis extrêmement satisfaite .
    Tu prends beaucoup de ton temps pour faire tes articles, tes vidéos, tes livres (je les ai tous) mais sache qu’ils sont très utiles ils ont toujours vocation à questionnements, remises en questions, dérangeants parfois ou éclats de rire (vidéo toutouyoutou …), en tout cas jamais je ne suis indifférente à tes parutions ! J’ai 61 ans, et mèmère elle en a déroulé du câble et pourtant je suis toujours ouverte à modifier mes façons de penser et d’agir pour avancer ensemble pour le bien communautaire. Ce que j’ai appris avec ma carte sénior c’est que les certitudes ne font pas avancer et qu’il faut sans cesse se remettre en question à tous niveaux. Merci Mélanie très contente d’apprendre et de cheminer avec toi

  8. Ekate13 says:

    Merci infiniment Mélanie (je plussoie au commentaire précédent) pour tes conseils si judicieux ! Tu m’as évité de justesse d’acheter le magnifique robot Artisan qui me faisait de l’œil mais dont je n’ai pas une réelle utilité… J’ai donc porté mon choix sur le Magimix, bien plus polyvalent, et pris le plus puissant comme conseillé (le même que le tien), d’autant qu’en super promo ! (Pour les intéressés : 299,99 TTC + cadeau d’un accessoire valeur 125 euros, sur Boulanger.fr. Et inutile de payer la livraison express : commandé le 22, reçu ce matin 😉). Foncez !
    Du coup, grâce à cette substantielle économie, j’ai pu m’offrir en prime cette petite merveille à moitié prix dont je rêvais depuis longtemps, le plat Balti Le Creuset – aux couleurs de ma ville, en plus ! (Ben oui, une Marseillaise ne va pas faire cuire un mets délicatement « magimixé » dans un vulgaire faitout, hein😉).

    PS : seul souci, le Magimix prend la moitié du plan de travail de mon studio !!! Mais à 20 euros près, j’ai upgradé du 3200 XL (650 W) au 5200 XL (1100 W). Vous auriez fait quoi à ma place ?! (Vive les meal preaps !).

  9. Laura T. says:

    Bonjour,
    Merci pour tout ce travail, que ce soit les recettes, les articles, bref tout. Petite question, quelle balance de cuisine avez vous? Svp merci. Marre des balances à 15 euros qui meurent à tout bout de champs… Merci encore

  10. Bonjour Mélanie,
    Un grand merci pour cet article très complet et instructif. N’y connaissant absolument rien en maière de robots culinaires, tes conseils m’ont été très utiles.
    Suite aux recommandations de Vanessa (Déliacious), je m’apprêtais à commander un robot Kitchenaid, mais ta présentation du Magimix m’a fait réaliser que ce dernier correspondait davantage à mes besoins. Je viens donc de le commander (grâce à ma maman qui me l’offre pour mon anniversaire) et il me tarde vraiment de le recevoir. Je n’avais jamais ressenti le besoin de posséder de robot pour hacher, émincer, etc. mais depuis que je suis maman, cela me semble indispensable pour continuer de cuisiner maison, varier les repas et préparer assez de légumes… chaque minute de gagnée me sera très précieuse et j’espère que cela m’aidera à moins appréhender la préparation des repas tout en y reprenant du plaisir. Encore merci pour tes conseils.

  11. Christel says:

    Bsr Mélanie,
    Concernant le magimix possèdes-tu les accessoires qui vont avec et le conseilles-tu pour une personne seule ou seulement avec famille?
    Merci et bonne fin de semaine?

    1. Christel says:

      Re bsr,
      Le Magimix si je le prends ce sera pour l’offrir à plusieurs. Pour moi je viens de me commander le mini blender. Pour ma part j’ai un super blender qui me convient pour moi seule mais il me manquait de quoi mixer des petites graines, faire des petites préparations et la lame en « s ».
      Merci pour tes conseils.

      1. Christel says:

        Bsr Mélanie,
        J’ai reçu le personal blender. Ravie d’avoir un parmesan qui ne devient pas un pâté. Par contre le hachage du persil et de la menthe s’est transformé en une sorte de bouillie. J’ai pourtant utilisé la lame en S. Comment procèdes-tu s’il te plaît?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Balises HTML autorisées : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

%d blogueurs aiment cette page :