Bonjour les petits culs !

(Promis je ne le ferai pas à chaque fois, mais je suis de très bonne humeur : j’ai mon henné qui repose sur ma tête depuis une heure, et pas de trace de livreur jusque là, je croise les doigts très fort. La dernière fois que je me suis pris un temps cocooning pour moi, j’avais un masque sur le visage quand le sosie de Matthew McConaughey est venu m’apporter mon nouveau sac à dos.

J’étais tellement dégoutée.

Dix minutes plus tard, et ma peau était tellement belle qu’on me donnait 20 ans d’âge. Soit 6 ans de moins que l’âge qu’on me donne souvent. Alors que j’en ai dix de plus.

Je m’égare.

Le sosie de Matthew et tu as un masque, j’ai pleuré intérieurement).

BREF.

Quand je regarde les derniers articles ou vidéos, je me dis que je vous propose souvent des publications avec beaucoup de recettes. Alors on va équilibrer la balance !

Vous le savez sans doute, je suis une très grande amoureuse des algues. C’est un aliment étonnant, dont le goût varie vraiment d’une variété à une autre. Outre leurs formidables propriétés nutritionnelles, les algues font parties (pour les chanceux.ses) des aliments gratuits faciles à ramasser. Et même à l’achat, leur prix reste raisonnable.

Le produit le plus classique et facile à apprivoiser au début est certainement « la salade du pêcheur » ou « salade de la mer ». C’est un mélange déshydraté d’algues douces au goût et colorées que l’on trouve en magasin biologique ou en ligne : la wakamé, la dulse et la laitue de mer.

J’essaierai de vous proposer un article complet sur le sujet, mais en attendant, ne traînons pas ! Une recette express, crémeuse pour assaisonner des pâtes ou des légumes avec une saveur iodée, ça vous tente ?

Crème de la mer

  • 250 g de crème végétale (ici soja)
  • 2 cs de jus de citron
  • 1 à 2 cs bombée d’algues en paillettes
  • Sel, poivre.
  1. Mélanger le tout à la fourchette dans un bol.
  2. Laisser reposer au moins 15 minutes, voir plus pour que les algues se réhydratent et parfument la crème.
  3. Servir tiède ou froid sur des pâtes, des légumes, du riz…

Un accord sublime avec les algues c’est la sésame. J’aime ajouter du gomasio (mélange de graines de sésame grillées et de sel marin).

D’autres recettes avec des algues sur le blog :

Et comme dirait ma fille, à plus dans le bus et à demain chez les lutins ! (20 ans d’âge on a dit).

Pâtes de lentilles corail, chou fleur et romanesco vapeur (les pâtes cuisent en dessous), sauce aux algues et gomasio. Ultra rapide et efficace, prêt en 10 minutes.

Dans notre boutique

Nous auto-publions des livres de recettes vegan à petit prix :)

25 commentaires

  1. Rata13 says:

    Bonjour Mélanie, merci pour cette sauce ultra-rapide ! Eh oui, c’est toujours comme ça, on se fait un masque visage ou cheveux, et pan, le facteur ou livreur frappe à la porte, c’est un grand classique chez moi aussi ! Bonne journée !

  2. Je me décide à poser un masque de bon matin et paf ! tu publies un article ! De quoi j’ai l’air moi derrière mon écran huuuum ?
    Merci pour la recette Mélanie ! 😘

  3. Julie says:

    Je consomme pas mal de kilos d’algues… je les achète sous vide, dans le sel. Cela me permet de faire des tartares en mélangeant les saveurs et d’en avoir toujours sous la main pour mes poêlées de légumes. C’est excellent quand on a une hypothyroïdie…
    Je tenterai la sauce crémeuse ! Merci

  4. Christelle says:

    Ta sauce et ton plat me font drôlement envie ! Moi aussi j’aime beaucoup les algues, j’en avais ramenées lors de nos vacances en Bretagne et aussi du « persil de la mer » que je parsemais sur mes salades. Chouette, on va à Guérande dans deux semaines, je vais pouvoir faire le plein d’algues 😉
    Bonne journée !

      1. Christelle says:

        Je viens d’aller aux infos, c’est un mélange de laitue de mer et de dulse.
        Bon week-end,
        Christelle

  5. Nina says:

    Bonjour Mélanie,
    Je te suis depuis quelques semaines (en fait je suis vite devenue fan… blog, Facebook, Insta 🙂 ) j’adore ta simplicité, ton naturel et ton humour… bref.
    Revenons au sujet des algues. Je suis du Morbihan et pourtant née ici mais je ne connais pas les algues comestibles. Le sont-elles toutes? Comment les reconnaître?

    Question bête peut-être mais j’assume 🙂

    Merci de me répondre.

    Nina

    1. Bonjour Nina,

      Il n’y a pas d’algues toxiques (à ma connaissance) mais certaines en raison de leur dureté ne sont vraiment pas bonne à mâcher. Ce qui est le mieux, c’est de te rapprocher d’un association qui organise des balades cueillettes en bord de mer, c’est vraiment le meilleur moyen d’apprendre à les reconnaitre et à les ramasser !

      Et il n’y a aucune question bête, surtout quand on parle d’aliments sauvages, on n’est jamais trop prudente !

  6. Ah… les algues! amour amour ! Merci une fois de + pour cette recette ultra rapide !
    J’suis nulle en maths mais j’ai essayé de faire le calcul de ton âge avec le problème épineux que tu nous as énoncé… J’suis arrivée à 36 ans, j’ai bon? 🙂

  7. aelys says:

    Testé avec des pâtes fraîches au sarrasin maison et des tagliatelles de carottes, j’ai bien aimé. J’ai juste ajouté du sel fumé, histoire de me faire un peu penser aux pâtes au saumon fumé que j’adorais. Voilà une recette qui me permettra d’écouler un peu de mon sachet d’algues en paillettes ! J’avoue que j’ai un peu de mal à les intégrer dans mon alimentation–il faut vraiment que j’essaie ta brandade !

    Question subsidiaire : quand tu postes une recette sur Instagram et sur le blog, tu préfères avoir les retours sur quel support ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Balises HTML autorisées : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

%d blogueurs aiment cette page :