Quel plaisir de vous retrouver sur un de mes thèmes préférés en cuisine : l’organisation !

On pourrait penser qu’avec toutes ces astuces partagées et ces meals preps, je suis une fée du logis passionnée de boîtes impeccablement empilées dans mon frigo aidée d’un carnet dédiée à mon organisation en cuisine, que je mets à jour assise à ma table avec un joli tablier liberté et un beau chignon flou. Mouahaha, c’est bien mal me connaître, je suis la reine des bordéliques.

 Mais. Il y a un mais, bien sûr ! Ce n’est pas incompatible.

Reprenons quelques bases pour se lancer. Ces astuces sont tout public, mais j’ai envie de dire, peut-être un poil plus si on n’aime pas cuisiner.

Pour moi être organisée en cuisine c’est :

Ne pas stocker

Oui, je commence par ce point car c’est un des points qui génèrent le plus de gaspillage économique et alimentaire. Donc je stocke très peu chez moi, j’ai en moyenne 10 jours de nourriture, un peu plus sur le sec (pâtes, riz, farine) mais pas tant que ça. 

  • Chaque fin de mois, je vérifie tout ce qu’il me reste (frigo, congélateur, placards) et je fais avec. Je cuisine pour 5 pas pour 40, je n’ai pas besoin d’avoir 10 kilos de pâtes, 30 kg de farine ou 8 sortes de légumineuses. Sinon c’est un peu comme Netflix, plus tu as le choix, moins tu sais quoi choisir.
  • Comme j’effectue mes courses en magasin bio et sur La Fourche, il n’y a pas les promos des grandes surfaces (“2 pour 1” ; “Offre ultra exclusive ce jour entre 13h34 et 13h36”…) mais pour autant, je ne cède pas aux têtes de gondoles de nouveautés design ou chelou (de l’huile d’olive à la mauve ou encore de la sauce soja au yuzu avec 1% de yuzu et 60% de sucre on m’explique ?!)

Avoir mes repas basiques dans le placard

On a tout.e.s des basiques en tête, des recettes qu’on cuisine sans trop réfléchir, qui font l’unanimité et qui sont rapides. Du coup, j’ai toujours les aliments qu’il faut pour les préparer. Quelques exemples de repas fréquents à la maison (en gros, si vous venez à l’improviste un dimanche soir, j’aurais toujours de quoi les préparer. Prévenez quand même, la focaccia ça doit lever).

Aliments pour « repas sur le pouce »

  • Ratatouille et polenta
  • Focaccia
  • Dhal
  • Poêlée à la mexicaine (Picard) et tortillas de blé
  • Mélanger deux bocaux de flageolets et un bocal de petits pois-carottes (ne me jugez pas, je déteste les deux, ils adorent tou.te.s)
  • Des pâtes à la sauce tomate (et oui, même chez les bobo vegan on mange des pâtes à la sauce tomates)
  • Des pois chiches pour faire du houmous.
  • Un sac de petits pois surgelés. La base de mon congélateur. C’est quand même le légume qui cuit vite et ajouté dans du riz, un risotto, des pâtes, des pommes de terre, c’est beau, c’est vert et c’est bon. Voilà, ode au petit pois surgelé.

Ça parait stupide, mais être organisé.e, ce n’est pas seulement, ou forcément, anticiper des menus, c’est aussi se décharger le cerveau et avoir de quoi cuisiner rapidement.

Vérifier très souvent ma réserve de condiments. 

C’est à peu près la moitié de mon frigo et une grosse étagère. Je cuisine très simplement au quotidien, ou en tout cas vu mon expérience en cuisine professionnelle, je considère que ma cuisine du quotidien est simple. En revanche, je joue énormément sur les assaisonnements et condiments. 

Vous connaissez désormais ma devise : on ne fait pas de la dînette !

Un de mes points clés en organisation en cuisine, c’est d’avoir toujours de quoi pimper mes plats ! 

Comme mentionné plus haut, je ne stocke pas pour plusieurs mois, mais j’ai beaucoup de condiments différents en permanence, que je renouvelle fréquemment.

Mes basiques permanents

  • Plusieurs misos (doux pour mes sauces fromagères, mes crottins, sauces salades, noir/corsé pour les bouillons et le seitan)
  • Des épices de qualité en petite quantité pour un maximum de saveurs préservées (mes favorites sont les épices Shira, Nomies et Roellinger. Toutes sont plus chères que Ducros, mais il faut en mettre bien moins pour des saveurs qui ne sont pas du tout comparables).
  • Des graines sur le plan de travail : du chanvre pour les oméga 3 (et comme c’est petit et jaune je peux le planquer discrétos dans la semoule ou le riz-mayonnaise-saucisse de tofu), des graines de courge, des graines de tournesol
  • Deux purées d’oléagineux (sésame complet et amande essentiellement)
  • Des légumes fermentés pour des sandwichs express
  • Du jus de citron en bouteille pour les nombreuses sauces que je réalise avec
  • Des briques de crème de soja pour la crème fromagère et la mayonnaise express
  • Des petits bocaux de tomates séchées, tapenade, artichauts à l’huile.

 Quatre tomates séchées coupées en dés entre deux tranches de pain de mie avec grillées, du tofu fumé et de la moutarde, et le monde va mieux non ?

Avoir toujours des aliments protéinés

Quand on n’est pas organisé.e (ce qui n’est pas une tare, sachez-le), les repas sur le pouce sont essentiellement constitués de glucides : un bol de granola, des tartines grillées, des coquillettes à l’huile, des chips, … ce qui n’est franchement pas l’idéal pour l’équilibre, même sur quelques jours.

Comme parfois on connaît des jours entiers de démotivation totale, c’est important pour moi d’avoir toujours des aliments protéinés tout aussi rapides à préparer :

  • Du tofu évidemment, le fumé amandes-sésame et le rosso de Taifun, ainsi que toute la gamme lactofermentée de LeSojami ne nécessitent pas de cuisson. Les filets à l’ail des ours et à la japonaise, de Taifun toujours, se cuisent en un aller-retour dans la poêle.
  • Des bocaux de légumineuses (une boite de pois chiches ou de lentilles égouttées versés dans les coquillettes ou du riz à l’huile et on est bien)
  • Des graines, toujours. Celles de courges sont parmi les plus protéinées donc on n’hésite pas à en avoir un joli bocal, et tant qu’à faire grillé c’est bien meilleur !
  • Du fromage de soja à tartiner (soit du tout prêt comme le propose Le Sojami par exemple, soit du yaourt que vous avez fait égoutté une nuit)
  • Du muesli plutôt que du granola, qui va mieux rassasier et qui contient moins de sucres ajoutés.
  • Si vous avez un peu de budget, pourquoi ne pas avoir au frais ou au congélateur des nuggets, des steaks, des émincés qui cuisent plutôt vite. La gamme Findus en grande surface est vraiment très bonne (big up au nuggets et au steaks de pois), les “Steak cru” de Herta sont bluffants aussi, mais un poil plus cher, et en bio Soy fait d’excellents émincés blé et soja également.

En définitive, pas besoin d’être la reine ou le roi du meal prep. On évite d’avoir trop à manger chez soi pour ne pas passer trois plombes à se décider et limiter le gaspillage au maximum, on essaie d’avoir des assaisonnements et condiments de qualité pour que même un simple riz sauté aux petits pois surgelés deviennent goûtu avec un bon mélange d’épices, on veille à acheter les aliments qui nous évitent de trop réfléchir si on sait qu’on n’est pas inspiré.e, on fait attention à avoir assez d’aliments protéinés.

Quelques ressources suite à cet article

  • Ce n’est évidemment pas exhaustif, mais autant démarrer avec quelques pistes, plutôt que de vous sortir un guide. D’ailleurs je l’ai déjà écrit mon livre pour s’organiser en cuisine ! Vous pouvez le retrouver ici au format papier ou au format ebook.
  • Mon code affilié avec l’épicerie bio en ligne La Fourche vous offre 20 euros de réduction sur votre adhésion. Il vous suffit de rentrer LECULDEPOULE20 au moment de vous inscrire, avant le mois d’essai. Si vous choisissez de poursuivre, 20 euros seront déduit de votre adhésion. Ça me permet d’avoir des basiques secs en permanence et de manger bio à moindre coût toute l’année. Et je remplis mon panier au fur et à mesure que je pense à un aliment qui manque.
  • Besoin d’idées pour un meal prep de saison ? Vous pouvez aller regarder par ici dans les nombreux articles et/ ou vidéos et piocher dedans !

Donc votre mission, si vous l’acceptez, sera de checker vos placards et frigo, et de réfléchir à des menus avec ce qu’ils contiennent avant de faire la liste des courses comme nous sommes en fin de mois.

Tout le monde est chaud patate pour démarrer la rentrée (ou c’est grave la flemme, pitié-revenons-début-juillet) ?

Abonnez-vous pour accéder à du contenu exclusif

Chaque mois, un mini-webzine vous sera envoyé pour chaque don libre, avec un minimum de 5€ (sans engagement).
En vous abonnant, vous aurez accès à un contenu exclusif et indépendant !

Thème d’octobre : Plats réconfortants riches en protéines spécial petits budgets

Je m’abonne !

40 commentaires

  1. Zoé says:

    Merci pour ces astuces, notamment celle sur le stockage ! J’ai tendance à trop acheter et je suis assez touchée par le syndrome netflix ^^’

  2. Cathy says:

    Ici, c’est démotivation totale depuis des mois. Et je ne sais pas improviser en cuisine. Je pensais que ça viendrait avec le temps, mais non (ou très vaguement). Du coup, les repas de la flemme se multiplient, je suis la reine des pâtes au pesto (maison le pesto quand même, c’est le seul truc près d’avance que j’ai dans mon mini congélo). J’ai rarement l’impression de manger correctement, alors que parfois si, ce midi par exemple, j’ai mangé des PST avec un bocal de ratatouille (merci La fourche), c’était pas trop mal, mais comme je n’ai pas vraiment cuisiné, mon cerveau me dit que c’est de la merde (bienvenue dans ma tête ^^). Bref, même tes articles ne réussissent pas à me remotiver, c’est dire si je touche le fond. 🙂
    Le mieux dans mon cas, ça reste quand même d’essayer de faire des menus (simples) et de m’y tenir. Allez, j’y crois !

    1. Bonjour Cathy,

      Ne pas viser trop hat et surtout faire ce qui te semble simple et t’allège ! Il n’y a pas UNE méthode, on improvise beaucoup quand on est fatiguée. Alors si les pâtes au pesto c’est ton kiff du moment, et bien fais le stock de pâtes et de pesto au congélateur.

      Et non, les conserves ce n’est pas de la merde ! J’ai toujours de la ratatouille, des haricots verts des bocaux de sauces tomates : ce sont des légumes et c’est très bien. Ne te rajoute pas une culpabilité inutile (hier soir mes enfants ont mangé un bol de granola, comme au goûter, et le midi c’était quesadillas aux haricots blancs. Pas envie de cuisiner et à, peu près 6 grammes de légumes dans la journée. Ce n’est pas grave. Le burn out en cuisine, c’est terrible et quand ça m’arrive (très souvent crois moi…) je fais vraiment ce que j’ai envie, et si c’est rien, et bien je vais chez Picard pour les mix tajine / poêlée mexicaine / poêlée PDT, et je remplis avec les bocaux de la fourche. Il faut accepter de souffler.

      Je te fais plein de bises et j’espère au moins que ce message te déculpabilisera un peu.

      Mélanie

      1. Cathy says:

        Merci beaucoup pour tes mots Mélanie, ça me touche que tu prennes le temps de répondre aux commentaires sous tes articles. Raconter mes déboires en cuisine m’a fait du bien, j’ai réussi à faire à peu près un menu sur la semaine qui vient de s’écouler (et à m’y tenir). J’essaie de lâcher prise, mais ce n’est pas facile car avant de me mettre à la cuisine il y a quelques années, je ne mangeais que des plats préparés (je n’étais pas vegan à l’époque) donc j’ai maintenant ce besoin de cuisiner moi-même pour avoir l’impression de bien manger. Allez, c’est un travail sur le long terme, mais je vais y arriver. 🙂
        Des bises et bon week-end (même si tu ne verras ce message probablement que lundi ^^) !

    2. Karine says:

      Bonjour les filles,
      Merci Mélanie et courage à Cathy.
      Je te promets que tu n’es pas la seule à avoir la tête sous l’eau et à ne pas trouver le tuba 🙂
      Je n’ai pas assez de doigts pour compter le nombre de fois où je prépare tout sur le marbre et où finalement, je me casse voir ailleurs par démotivation.
      A bientôt.
      A bientôt.

  3. Pauline says:

    Merci pour tes astuces (et vive les épices).
    Je ris car notre premier test organisation pour cette rentrée est de n’acheter les produits frais et sec au magasin bio qu’une fois par mois pour perdre moins de temps en courses; Il nous suffira d’aller chercher un panier de légumes par semaine. C’est un test, nous ne savons pas encore si nous adhérons ou pas mais il va complètement à l’encontre de ton premier conseil. Enfin non, pas si complètement que ça puisque nous avons pris ce que nous savons que nous consommons habituellement donc en principe les quantités ont été bien dosées.
    Il ne reste plus qu’à convaincre monsieur que c’est plus pratique/moins de charge de planifier les repas à l’avance pour ne pas y réfléchir tous les jours à 18h en fonction de ce qu’on a mangé la veille et de ce qu’on mangerait potentiellement le lendemain… C’est pas gagné ^^’
    Par contre, ça a été le premier content quand nous avons instauré un « repas bocal » par semaine. Voilà qui est étonnant !

    Sinon moi je suis chaude patate pour la rentrée !

  4. Virginy Varey says:

    Merci pour ces conseils j’ai toujours la peur de manquer et je fais le plein sur la fourche donc j’ai pas mal de stock mais je fais de temps en temps plusieurs semaines sans courses pour écluser un peu . Je suis prête à affronter la rentrée et j’adore faire les meals prep le dimanche je me mets souvent la pression avec plusieurs repas et les goûters et les yaourts mais j’adore avoir la semaine plus cool à manger de bonnes choses !! Je viens de recevoir l’instant pot et j’ai hâte d’avoir tes conseils quant à son usage … peux tu le dire quelles épices tu as de chez Shira elle s me font de l’œil

  5. Cecile says:

    Alors ici c’est plutot grave flemme… trop manger, trop bu pendant ces 3 semaines de vacances…ce qui fait que ce n’était pas le meilleur moment pour lire ton article (fort intéressant par ailleurs)… puisque j’ai juste envie de mettre tout le monde à la duo diète pastéque-chips (ouais, faut pas deconner quand même, l’été n’est pas fini :-))
    Belle rentré à toi !

  6. Agathe says:

    Avec l’été décousu côté météo je suis un peu paumée niveau calendrier… Mais septembre c’est 1ère rentrée en maternelle et retour au boulot après 1 an de chômage pour moi, donc j’ai carrément besoin de m’organiser ! J’ai prévu de renouveler mon abonnement à La Fourche. Et tes conseils sur les placards seront les bienvenus, je vais aussi faire le tour des miens. On a emménagé en avril et j’ai pas mal racheté « par peur de manquer », mais comme tu le dis on est 3 ici, pas 25 donc faut que je surveille. Pour tourner sur les céréales / légumineuses à racheter (et ne pas en avoir un peu de chaque) je pourrais me faire des listes ! Et tu n’as pas parlé des farines, j’imagine que tu as toujours de la farine de pois chiche dans les placards 🙂

  7. Manon says:

    Abonnée récente, j’adore tes articles, merci beaucoup et la pointe d’humour fait toujours sourire !
    Bonne rentrée et bon retour sur le blogue !

  8. SabineNoucha says:

    Merci pour cet article ! Pour ma part, après la naissance de ma troisième il y a 4 ans nous avons passé 3 ans à suivre des menus de façon très rigide, parce que j’avais besoin de reprendre du contrôle et que je me sentais dépassée. Et depuis un an on relâche du lest. Ceci dit on galère encore à limiter les féculents… Donc clairement ce sera notre défi de la rentrée.
    Petit bonus, je suis actuellement chez mon grand-père de 95 ans et je lui ai montré le tofu ail des ours en lui disant que c’était super simple à cuisiner. Ça permettrait de pimper le riz + lentilles qui est la base de son alimentation. Reste à trouver quelqu’un qui puisse passer au magasin bio les lui prendre de temps à autre.

  9. Sonia says:

    Merci Mélanie pour ce nouvel article hyler intéressant !
    J’ai pris quelques notes pour revoir les essentiels de mes placards 😉

  10. Cooomment Mélanie, la purée de cacahuète ne fait pas partie de tes basiques, toi grande fan de cacahuète ?? 😉
    Je suis dans le même état d’esprit : être un minimum organisé pour équilibrer mes repas en ayant à peu près les mêmes aliments que toi dans mes placards et mon frigo. Je me laisse ensuite guider par mon envie du jour !
    Bises à toi et bon courage pour la rentrée !

    1. Pour les épices, j’adore celles de Masalchi qui sont bio et hyper aromatiques. En plus sur leur site elles sont dispo en plusieurs types de quantité avec un prix dégressif, ce qui peut être utile pour celles qu’on utilise tout le temps. Bon seul bémol ils n’ont pas de sumac… (tristesse). Bises Mélanie !

  11. Je réalise que je suis beaucoup de ces conseils, peut-être à force de te lire héhé ! Par contre je stocke plus longtemps, on n’est que deux et on a pas mal de bocaux secs différents, ça finit par durer un moment entre les lentilles, le riz, les pois cassés, la polenta etc

  12. merci pour cet article, encore en vacances pour 3 jours, je verrais ça en rentrant à la maison vendredi… reprise du boulot le 2… j’suis pas prête…….

  13. Emma Perrotte-gambette says:

    Merci Melanie pour tous vos conseils et astuces qui donnent vraiment envie d essayer.
    QUESTION : pourriez vous me dire ou vous avez achete votre personal blinder , ainsi que sa reference, svp. Car j en ai deja acheté 2, qui etaient defectueux, dont le dernier sur amazon.
    J ai deja posé cette question 3 fois, j espere que cette fois ci vous allez prendre un peu de temps pour me repondre. 😊

    1. Bonjour Emma,

      Je suis un peu étonnée car je réponds aux questions. A quel endroit avez vous envoyé votre message, vous vous souvenez ? J’ai par ailleurs souvenir d’avoir répondu à cette question via le formulaire de contact récemment, donc pas email (mais je ne sais plus si c’était vous)

      J’ai acheté mon mini blender sur le site nature et Vitalité, c’est la marque Tribest. mais il y a quelques années déjà, mon modèle n’existe plus, mais j’imagine qu’il a été remplacé.

      Au plaisir,

      Mélanie

  14. Elsa says:

    Bonjour Mélanie,

    Tu l’as peut-être déjà évoqué dans un autre article mais je voulais te poser la question des bienfaits des graines (courge, tournesol, amandes, noisettes, etc.) lorsqu’elles sont grillées VS lorsqu’elles sont crues. Est-ce que les oméga et les vitamines sont conservés ? On mange pas mal d’oléagineux mais crus, et c’est vrai que c’est moins croustillant et ça a moins de goût… Est-ce qu’elles se conservent mieux après avoir été grillées, pas de rancissement ?

  15. Marine V says:

    Bonjour Mélanie,
    Merci pour cette article.
    Je suis dans le même état d’esprit sauf pour les produits secs avec l’amap je commande mes légumineuses et quelques oléagineux pour l’année. Mais pour le reste oui, j’aime cuisiner mais j’ai aussi besoin de repas flemme du quotidien.

  16. Stéphanie says:

    Bonjour Mélanie et merci pour cet article.
    Clairement, le stockage est mon pire ennemi dans la cuisine.
    J’ai de quoi tenir un siège – mon mari a toujours peur de manquer…
    On est dans un cycle infernal avec moi qui essaye de vider et lui qui remplit derrière.
    Bref, on y travaille mais c’est pas simple.
    Belle journée

  17. Mélanie MmeSourire says:

    Merci beaucoup pour cet article je suis encore en vacances mais d’un coup j’ai comme une envie de rentrer chez moi pour ranger ma cuisine et faire l’inventaire des placards 😁
    Je sens que la rentrée va être mouvementée !
    Sinon actuellement a Cancale et déjà fan du gomasio breton, de la poudre défendue et de la poudre des fées que me conseilles-tu comme épices chez roellinger?
    Je te souhaite une belle journée

    1. Bonjour Mélanie,
      Je suis désolée, j’ai raté le coche ! Je m’étais dirigée vers les basiques : un poivre pas piquant, des curry, un tandoori. Dans tous les cas, si tu en achètes même en ligne sur leur boutique, peu de risque d’être déçue !!

  18. Pas du tout chaud patate pour les repas, mon fils commence l’école il faut vraiment que je gère le timing en plus donc si je ne veux pas passer le peu de temps où il est à l’école le matin à m’occuper des repas je vais devoir faire mieux. Mais zéro inspiration en ce moment, pas du tout envie de cuisiner (la grossesse ne m’aide pas du tout). Donc je vais me replonger dans tes meals prep et ton livre pour s’organiser car clairement en ce moment j’ai besoin que quelq’un réfléchisse pour moi et que je n’ai « plus qu’à faire »…

  19. Christel says:

    Bsr Mélanie,
    Merci pour cet article! Mon adresse électronique principale ne reçoit plus les commentaires et les articles donc j’utilise une autre adresse que je consulte beaucoup moins souvent. Je trouvais donc très pratique de cliquer sur votre page et d’avoir accès à la dernière publication ce qui n’est plus le cas.

    1. Bonjour Christel,

      Ah mince, je l’avais fait remettre pourtant, je ne sais pas pourquoi c’est reparti. Sinon, vous pouvez aller sur la page d’accueil du blog et vous allez avoir une proposition, en descendant sous les derniers articles « voir tous les articles ».
      Bonne journée,
      Mélanie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Balises HTML autorisées : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Dans notre boutique

Nous auto-publions des livres de recettes vegan à petit prix :)

%d blogueurs aiment cette page :