Cuisiner en basse température (+ concours Warmcook)

Voilà un moment que je m’étais engagée auprès de vous, à vous expliquer plus en détail comment je cuisine dans mes faitouts Ecovitam. J’avais prévu cet article pour ce mois-ci et, hasard de calendrier, le site Warmcook, avec qui j’ai un partenariat depuis quelques années, m’a proposé de vous faire gagner un faitout ou une sauteuse de votre choix sur leur site !

Vous n’avez pas l’occasion de les voir souvent, mais j’ai effectivement 1m45 de jambes. Longues et fines comme dans le magnifique reflet sur les gamelles. Ouais.

A la base c’était un concours Instagram, mais Manon, la très gentille chargée de com’ chez Warmcook, a volontiers accepté que je le reporte ici (moi et les concours Instagram où, il faut inviter Pierre, Polette et Jako, on pourrait en parler des heures…).

Autant vous dire que, ne cuisinant qu’avec ces magnifiques spécimens de casserolerie depuis des années, j’ai sauté de joie pour le ou la gagnante !

Je fais donc d’une pierre deux coups : le concours et toutes mes explications sur ce mode de cuisson que j’affectionne énormément. Cet article n’est pas sponsorisé, et comme d’habitude, c’est sans langue de bois.

Pour rappel 

J’ai acheté un faitout Ecovitam 6 litres, il y a quelques années, après de très nombreuses recherches. Comme je vous l’ai expliqué dans cette vidéo sur ma batterie de cuisine, je trouvais dommage de cuisiner des légumes bios, sains et de ne pas avoir de matériel qui respecte la cuisson douce qui leur est préférable.

Sauf que. Sauf que ça coûte quand même beaucoup d’argent et autant vous dire que je ne souhaitais pas spécialement investir pour un argument marketing fallacieux et me retrouver avec une grande casserole qui ferait la même chose que mon faitout à 40 balles.

C’est quoi, la « basse température » ?

Comme son nom l’indique, on cuit les aliments doucement. Voilà c’est tout merci salut.

Vous n’êtes pas sans savoir que les vitamines résistent peu à la cuisson, et que lorsqu’on fait bouillir les légumes dans l’eau, ils en perdent un maximum puisque vitamines et minéraux sont hydrosolubles, de même lorsqu’on les fait sauter longtemps à haute température ou frire (beaucoup d’huile dans une poêle avec des légumes à feu vif, c’est frire). Les faitouts basse température sont composés d’un fond très épais qui accumule la chaleur, et la restitue aux aliments placés en son sein. Pas besoin d’ajout d’eau ou de matières grasses supplémentaires (mais on ne se privera pas d’une bonne huile !), les légumes cuisent dans leur propre eau de constitution entre 60 et 90 degrés (contre 100 et bien plus si bouillis ou frits). Le système d’emboitement du couvercle permet l’apparition d’un joint d’eau, et ils cuisent en milieu presque clos.

A titre informatif, quelques informations trouvées sur le site Bio-consomacteurs:
  • de 35 à 50°C, les arômes sont libérés et modifiés
  • entre 60 et 75°C, la vitamine C est détruite
  • de 40 à 75°C, les enzymes présentes dans l’aliment, nécessaires à la digestion, sont détruites
  • de 90 à 95°C, certaines vitamines B et une grande partie de la vitamine E sont détruites
  • autour de 110°C, les vitamines A et D sont oxydées
  • à 120°C, destruction des dernières vitamines résistantes B et E, atteinte des lipides et formation de composés néfastes (au point de fumée des huiles). La fameuse réaction de maillard, quand il y a caramélisation. Un oignon confit oui, un oignon grillé non.

Argument marketing ou réelle efficacité ? 

Réelle efficacité ! Les légumes ont un goût incroyable, j’ai été vraiment, mais vraiment, surprise. Que ce soit une fondue de poireaux, des brocolis, des oignons fondus, des poivrons, leur saveur est incroyable ! Le couvercle des faitouts et sauteuses donne des indications de températures (ce n’est pas aussi précis qu’un thermomètre, mais on fait de la cuisine pas de la chimie), zone bleue pour le démarrage, zone verte de 60° jusqu’à 80 degrés, et ensuite la zone rouge au delà. Cela permet d’adapter le feu pour baisser la température interne et préserver les nutriments.

Ca fait pas un peu cher pour cuire des légumes ?

On va juste replacer les choses à leur place : ce faitout est en inox 18/10 et si vous regardez le prix de n’importe quelle casserole de ce gabarit en inox 18/10 haut de gamme, je pense à Lagostina par exemple, ou Beka que j’utilisais au boulot et qui sont des marques d’excellente qualité, ce sont les mêmes tarifs. Donc le prix est corrélé au matériau de base et au fond épais.

L’inox c’est increvable. Le truc vous pouvez le balancer de rage sur un mur, il ne bougera pas. Ce conseil n’est évidemment pas à suivre, ça coûte cher de refaire un mur.

Le gros avantage pour moi de ces faitouts est leur polyvalence, on n’y cuit pas que des légumes ! En comparaison avec le vitaliseur de Marion (aussi réputé pour ses  avantages sur la cuisson des légumes, mais aussi toutes les possibilités de la cuisson vapeur), on peut également faire revenir les aliments dans le faitout. Et ça, pour une amoureuse des légumes confits à l’huile ou braisés, c’est inestimable. Le fond très épais permet aussi de réaliser des risottos ou du riz au lait quasiment sans avoir à remuer, de réaliser des yaourts, des compotes à feu doux qui n’attachent pas, des soupes sans trop cuire les légumes… Et comme on peut rajouter un panier vapeur en inox également, cela augmente les possibilités ET les surfaces de cuisson.

Petits détails sympathique : le couvercle sert à la fois de dessous de plat et peut s’emboîter sur une des poignées quand on ne sait pas ou le poser à table, rudement pratique ! Et comme les poignées ne sont pas 100% inox, on peut les prendre avec les mains sans se bruler.

Qu’est ce que je prépare avec les faitouts ? 

  • Je prépare du risotto et du riz au lait
  • Quasiment tous mes légumes sont cuits dedans, que ce soit en mode pilaf (revenus dans un peu d’huile puis cuits dans leur propre eau), à l’étouffée, en soupe, en fondue, braisés
  • Des mug cake sucrés ou salés
  • Avant d’avoir le fermenteur, je préparais mes yaourts dedans
  • Je cuis de plus en plus à la vapeur avec : pains, gâteaux, la texture est incroyablement moelleuse
  • Mes mijotés de seitan ou autres plats mijotés qui cuisent doucement et sans attacher comme les currys
  • Je m’en sers de façon très banale pour cuire pâtes, riz et céréales variées, donc j’ai pu virer des casseroles et marmite. Gain de place !

L’énorme avantage de l’inox c’est que ça s’entretient très facilement, aucune trace, et que c’est léger. Ce type de cuisson dans le faitout basse température Ecovitam imite vraiment celle d’une cocotte en fonte (en attachant moins), mais vos poignets et votre dos vous diront merci quand il faudra le soulever, le nettoyer et le ranger !

FAQ 

Vous êtes quelque-un.e.s. à les avoir acheté et parfois, à rencontrer quelques difficultés à le prendre en main, donc je réponds aux questions que vous m’avez posées :

« Mes légumes attachent et je n’ai pas mis d’eau comme indiqué » :

Il faut bien remplir aux deux tiers les faitouts pour qu’il y ait suffisamment d’eau de constitution des légumes dans l’enceinte du faitout. Si ce n’est pas le cas, les légumes vont commencer à cuire avant que l’eau n’ait pu sortir, et ça attache ! Si vous n’avez pas assez de légumes, comme indiqué sur le mode d’emploi, ajouter 5 à 10 cl d’eau dans le fond.

–>Il s’agit donc d’acheter le format qui convient à la composition de votre famille.

J’ai le 6 litres qui est parfait aujourd’hui pour préparer en double par exemple ou des aliments volumineux, mais qui sera pile à la bonne taille quand les enfants seront des adolescents en puissance et mangeront trois fois plus. Je m’en sers donc pour tous les plats mijotés, comme ça je prépare toujours des portions d’avances (chili, dhal, bourguignon, carbonade de protéines de soja, grosses pâtes, ratatouille car ça réduit ensuite, sauce tomates, mes seitans que je fais toujours au moins par 1 kg…) et si je veux cuire des légumes juste pour un repas, j’ai le 3 litres qui convient très bien pour un repas de 2 à 4 personnes. Mais si on ne peut pas doubler, autant prendre plus grand et ajouter un peu d’eau au fond, c’est plus polyvalent.

« Malgré le joint d’eau, la vapeur s’échappe »

C’est que le feu est trop fort, ou que vous réalisez une cuisson à l’eau pour cuire des pâtes ou du riz et l’eau bout. Et qui dit ébullition dit vapeur.

« Est-ce que l’indicateur de température est fiable? »

Comme expliqué, il ne s’agit pas d’un thermomètre de précision et selon le remplissage de votre faitout, la température sera plus ou moins forte. Si vous mettez deux poireaux dans le fond, il y a fort à parier qu’il va monter plus vite en température que s’il est davantage rempli. Donc si vous ne cuisinez que deux poireaux, émincez les finement, ajoutez un petit peu d’eau (vraiment peu!) et laisser confire doucement.

« Quelle est la durée de cuisson des aliments »

Avec le faitout, vous avez un petit guide que je trouve plutôt bien fait même si on peut se sentir désemparé.e.

Plus vos légumes sont coupés petits, plus ils cuiront vite. N’hésitez donc pas  à vérifier avec un couteau, mais à titre indicatif, il faut la plupart du temps à peine dix minutes à partir du moment ou l’indicateur de température entre dans le vert. C’est un poil plus long pur les légumes racines qui sont plus durs. On peut éteindre également arrivé au bout de la zone verte (80°)pour économiser de l’énergie, les aliments continuent de cuire et le plat reste chaud.

La durée de cuisson est un tout petit peu rallongée de manière générale du fait de la cuisson douce mais elle n’est pas non plus doublée comme j’ai pu le lire parfois !

Pour raccourcir les temps de cuisson :

  • Tremper systématiquement légumineuses et céréales plusieurs heures, même le riz complet et les lentilles dont le temps de cuisson est déjà divisé par deux avec ce simple geste !
  • Couper en petits morceaux les légumes : cela prends une à deux minutes en plus, mais on en gagne davantage à la cuisson ( carottes, betteraves, chou, courge, panais…).

Je ne sais pas par où commencer !

Hey ! Il ne s’agit pas d’un appareil à la technologie surdéveloppée et aux tableaux de bords dignes d’un Airbus mais d’un grande casserole avec un couvercle.

Commencez simplement avec une belle poêlée de légumes d’hiver, vérifiez l’indicateur de température, vérifiez que le joint d’eau se fait en tournant le couvercle et en cas de coute, plantez un couteau. Dans le légume, pas dans votre conjoint. Le pire qui puisse arriver, c’est que vos légumes soient trop cuits. Quand vous serez à l’aise, lancez-vous dans un risotto, quitte à ajouter un peu d’eau à la fin en goûtant. Puis vos yaourts, une ratatouille (ok c’est dans quelques mois !). C’est de la cuisine, pas une science exacte, et le but est de manger sainement en préservant le goût et les nutriments le plus possible. Pas de stresser. Il y a un temps de prise en main tout simplement parce que cela change de la cuisson classique, c’est plus doux.

Et pour ceux qui sont paniqués par la perte de ces dernières, quand on veut consommer à bloc de vitamines, on mange du cru ! Des jus, des crudités, des graines germées. Dès qu’il y a cuisson, on en perd forcément un peu. D’ailleurs, on en perd dès que les légumes sortent de terre. Mais beaucoup moins avec cette technique de cuisson et surtout avec un sacré gain gustatif à l’arrivée. Les légumes ne sont pas lessivés au contraire !

***

Warmcook a réalisé avec Marie Chioca une vidéo de présentation qui vous expliquera le fonctionnement, si jamais je n’étais pas très claire :

Pour rappel, grâce au code LECULDEPOULE vous avez -10% sur tout le site Warmcook (extacteur, cuisson, etc).

Un concours !!

Pensez vous que j’étais ravie de cette initiative ! Pour jouer c’est très simple :

  • Etre abonné.e au blog (onglet « suivre » en bas à droite ou sur le côté selon d’ou vous me lisez.
  • Me laisser un petit message dans les commentaires (et vérifiez bien votre adresse mail) en me disant quel produit de la gamme Ecovitam vous aimeriez gagner sur le site Warmcook et pourquoi !
  • Je contacterai le /la gagnante le 8 décembre au matin via cette adresse mail afin d’avoir ses coordonnées (donc pas la peine de me relancer^^). Son choix lui sera envoyé directement par Warmcook.

***

Je reste bien sur à votre disposition si vous avez des questions ! Et si vous en possédez déjà, n’hésitez pas à nous dire ce que vous en pensez.

 

 

 

256 commentaires sur “Cuisiner en basse température (+ concours Warmcook)

  1. Ce concours tombe à pic, le petit faitout de 3L est sur ma liste d’achat pour mon nouvel appartement.
    Dans une de tes vidéos meal prep tu disais que tu coupais le feu et que le plat continuait à cuire tout seul et là, j’ai été séduite ! Tout seul veut dire plus de temps pour d’autres activités, ça me parle tellement bien… Merci à toi et à warmcook.

    J'aime

  2. Merci beaucoup Mélanie pour cet article, pour ce concours et pour tout ton travail sur les réseaux, c’est très inspirant !!
    J’ai déjà la faitout 6L dont je suis super fan, je participe donc pour la sauteuse 3L qui serait à mon avis un chouette complément (on n’est que deux pour l’instant, 6L c’est un peu grand parfois)
    Encore merci !!

    J'aime

  3. Bonjour Mélanie,
    Merci pour ce concours et tes précieux conseils 🙂 Je suis souvent découragée à cuisiner par rapport à la masse de vaisselle à faire par la suite. Un faitout de 3L pourrait être la solution et par la même occasion la nouvelle résolution de l’année prochaine 🙂 Merci

    J'aime

  4. Bonjour

    Grand adepte de la cuisson vapeur je ne me suis pour l’instant cantonner qu’a des bêtes panier en bambou certes bien utile mais qui n’ont pas la diversité de possibilité de cuisson ainsi que la contenance qui me convient !

    J’espère donc pouvoir emporter le petit lot de ce concours 🙂

    J'aime

  5. Bonjour Mélanie,
    Que de participantes ! Et bien moi aussi, je souhaite participer !!!
    Je croyais que le Père (Mère ?) Noêl c’était que pour les enfants !! Mais nooon ! On y a droit aussi ! Mais il faut être l’élue ! Alors, espoir, espoir…
    Moi je souhaiterais le faitout 3,8 l, parce qu’on est que 2 (je compte pas les chiens… eux, ils ont leur croquettes et quelques gâteries en sup), que j’adore cuisiner… les légumes, les céréales (végétariennes depuis quelques années…). J’ai acheté quelques « ustensiles » mais qui ne me donnent pas satisfaction ; ça crame, si je ne reste pas à côté… Alors, oui, je suis allée sur le site WARMCOOK, que plusieurs éléments me font de l’oeil mais comme je suis comme beaucoup de personnes, je fais attention à mon porte-monnaie… Alors, ce concours tombe à pique !!!
    (bon si je ne suis pas l’élue, tant pis, je continuerai à venir régulièrement sur ton site parce que j’aime bien, c’est tout 😉 ). Belle journée à toutes et à tous. PAIX et PROSPERITE !!

    J'aime

  6. Bonjour Mélanie

    Merci pour ce joli concours et pour les explications qui sont très claires.
    Je possède une vieille cocotte minute en fin de vie ! Je ne connais pas la cuisson basse température et
    comme je cuisine beaucoup de légumes bio, le combiné vapeur 20 cm me ferait très plaisir…il est polyvalent et il est beau en plus !
    Belle soirée

    J'aime

  7. Cela doit bien faire deux ans que j’ai mis le faitout basse température sur ma liste de Noël, mais j’avoue n’oser le demander à personne vu le joli cadeau que cela représente 😀
    Ma grand-mère ne jure que par la cuisson basse température, et je vois très bien ce que tu veux dire quand tu parles de la qualité gustative des légumes quand j’ai la chance de manger chez elle (ce qui arrive plus rarement depuis que je me suis exilée de ma région natale…).
    Je cuisine énormément, et pour plusieurs repas d’un coup, donc je pense que j’aimerais le faitout 6L pour que ce soit le compagnon d’une vie (et enfin réussir des yaourt de soja nom de nom !).
    Merci pour ce concours, et pour ton blog toujours (j’ai accommodé des tranches de seitan restantes du mijoté de ton blog pas plus tard que ce midi !).
    Excellente soirée,

    Aurore.

    J'aime

  8. Merci pour cet article. J’aime beaucoup le combiné cuit vapeur 6 litres 24 cm. Un beau faitout pour bien démarrer avec la cuisson basse température. bonne journée

    J'aime

  9. Bonjour Mélanie,

    Je suis étudiante en Master 1 Droit du numérique et je cuisine énormément de légumes bio chaque semaine ! J’utilise pour ce faire une marguerite mais c’est vrai que le cuit vapeur de 20 cm me tente beaucoup.

    Merci beaucoup pour ce joli concours !
    Bonne soirée !

    J'aime

  10. Encore un chouette article, on ne peut plus clair (même pas besoin de regarder la vidéo hehe)
    J’ai déjà regardé plusieurs fois leur gamme grâce à tes références, j’étais convaincue je le suis encore plus. L’inox j’adore et j’adhère, rien de plus à dire.

    Sinon, j’ai juste une question, ce n’est pas fastidieux à nettoyer par exemple le 6L. Je demande ça parce qu’en comparaison, le vitaliseur de Marion, je trouve ça pénible avec cette grande cuve haute et large.

    Maintenant, je ne vais pas me faire prier pour participer au concours, ça serait au trop beau cadeau de Noël ça. Disons que je serais intéressée par le faitout en 3,8L qui me serait suffisant et même pour doubler.

    Voilà à très vite et avant d’oublier : « gratitude for life » 😉

    PS : fan de tes jambes de gazelle !

    J'aime

  11. Bonjour,
    merci pour toutes ces informations et ce concours !
    Nous sommes 2 (dont un gros mangeur sportif) et nous faisons attention à cuisiner bon, bien, bio, de saison, etc. ^^ c’est pourquoi je pense qu’un bon matériel de cuisine et aussi important que de bons aliments ! Pour nous ce serait donc le fais tout 3,8L qui nous conviendrait pour commencer si on avait la chance de le remporter 😀
    Merci encore pour tous tes conseils 🙂
    Bonne journée à toi et toute la petite famille !

    J'aime

  12. Bonjour Mélanie,
    Je viens d’acheter le faitout 6L et ça serait parfait si j’avais également celui de 3L. Je prévois de prendre egalement le cuit vapeur et dire adieu à ma batterie de vieilles casseroles 😄.
    Merci pour ce concours
    Caroline

    J'aime

  13. Bonsoir,
    je participe avec plaisir. Je ne connaissais pas ce mode de cuisson. Si je gagne, je choisirai le faitout 6L. Je croise les doigts et merci pour ce concours 🙂
    Bonne soirée

    J'aime

  14. Bsr,
    Je viens de faire du riz au lait vgtal avec le faitout pour la énième fois et c’est vraiment génial. Le tout mis à cuire sur feux doux pendant une 1h sans passer mon temps à devoir surveiller la cuisson. Au bout d’une 1h je retire du feu, j’ajoute le produit sucrant. En pot puis je laisse refroidir et ensuite au réfrigérateur.
    Bonne chance à tous car c’est vraiment un chouette cadeau.

    J'aime

  15. Tout d’abord merci pour tout, pour ce blog et ces recettes (cookies IG bas mais gourmandise haute en ce moment!)
    Et merci pour ce concours. Si jamais je suis chanceuse j’aimerais bien le faitout de 6L. Le mien classique en inox de 2,8L ne me permet pas de doubler les quantités et je comptais en acheter un plus grand… L’inox sans intox c’est top! Bon week-end

    J'aime

  16. Bonjour Mélanie,

    Après cette semaine de tergiversation, (parce que je suis TREEEES heureuse en amour – et donc je ne gagne jamais rien – mais c’est pas grave parce que CF première proposition !) bah je participe quand même, parce que c’est drôlement sympa de nous proposer ce concours et que je fuis les concours des comptes insta, voire les-dits comptes insta qui les proposent…

    Je possède déjà le faitout, que j’utilise presque quotidiennement, et j’aimerais vraiment m’équiper d’une sauteuse 5,5l parce que c’est la seule « casserolerie » qui ne soit par encore écologique chez moi…alors je voudrais bien remplacer ma vieille sauteuse pas terrible, par ce petit bijou qui fait des jambes d’un mètre cinquante!!!!!!
    Voilà, (et 5,5 l parce que nous sommes 4 à la maison, dont deux ados…yep !) tu sais tout !
    Belle journée et bon WE Mélanie !

    J'aime

  17. Bonjour Mélanie
    Un petit moment que je réfléchis à investir ds le fameux vitaliseur mais le faitout 6l Ecovitam m’apparaît bien plus polyvalent merci pour la découverte et tes précieuses explications 🥰

    J'aime

  18. Génial, merci pour cette page d’information et ce concours ! J’adorerais recevoir une casserole car je suis passionnée de nutrition et cuisine vegan, donc la cuisson douce m’intéresse beaucoup aussi, mais étant étudiante je n’ai pas du tout les moyens d’investir dans ce genre de matériel, donc je serais trop contente !

    J'aime

  19. Bonjour Mélanie,
    J’ai découvert ton blog il y a peu, grâce à l’envie de cuisiner en 2 heures le dimanche pour la semaine.
    Je cuisine depuis peu également en cuisson basse température. Le wok Ecovitam 32 cm m’intéresserait pour compléter ce que j’ai déjà et faire un bon plat maison (tajine de légumes, ratatouille) qui ne perde ni en goût ni en nutriments. Merci de nourrir mon cheminement et belle continuation.

    J'aime

  20. Bonjour Mélanie
    Merci pour ce concours mais surtout pour l’ensemble de ton blog (franchement à quand la reconnaissance d’utilité publique ?) ! Je me pose la question de la cuisson à basse température depuis ta vidéo sur la batterie de cuisine. Du coup le faitout de 6L nous permettrait de faire nos plats mijotés et les soupes en quantité pour la semaine, même si nous ne sommes que deux – les plats d’avance sauvent nos repas post-activité du soir !
    Bon week-end !

    J'aime

  21. Bonsoir Mélanie, merci pour ce concours (sans amis à inviter, story à partager etc etc !)! Alors moi j’aimerais trop le faitout 6L parce que tu vois je suis vegan, du coup c’est bien connu les vegan sont tout carencés et ne mangent que des légumes verts, alors s’il pouvait me rester quelques vitamines dans mes brocolis ça m’aiderait un peu. Bon je blague hein! En vrai ta présentation du produit est convaincante, la saveur et la qualité nutritionnelle préservée, le bon riz au lait, les petits muffins en bocaux, moi je dis oui !

    J'aime

  22. Bonjour Mélanie,

    J’ai hésité plusieurs jours avant d’écrire ce message, car j’ai un peu honte de prendre contact avec toi comme ça : ça fait un peu « intéressée ».
    Je suis ton blog depuis environ deux mois (je n’étais pas abonnée jusqu’ici car j’utilise les flux RSS), et il a tout simplement changé ma vie. Ce n’est pas du tout une formule, il l’a changée complètement, vraiment.

    Il a changé ma vision de la cuisine surtout, que je n’avais jamais aimée, qui m’avait toujours ennuyée, effrayée un peu aussi. Et que je trouvais anti-féministe par dessus le marché, vu que c’est toujours les nanas qui s’y collent (à moins d’accepter de bouffer des pâtes au beurre tous les jours). Et il m’a redonné espoir quant à la viabilité d’une alimentation végétalienne ET locale, parce que franchement, jusqu’ici, c’était vraiment difficile (et que je me suis installée à la campagne pour cuisiner et faire pousser le maximum de trucs moi-même, pas pour acheter des noix de cajou et des avocats !).

    Grâce à toi, j’ai eu comme une illumination : non la cuisine, n’est pas une histoire de femme, mais une histoire de militant, une façon très concrète, au quotidien, trois fois par jour, d’impacter le monde très fort, de voter de façon bien plus efficace qu’en mettant un bulletin dans une urne. Tu as tout dédramatisé pour moi : oui, il est possible de manger végétal, mais aussi bio, local, proche du zéro déchet. Encore mieux que ça : tout se rejoint, tout est cohérent, et tout peut-être très simple, même si ça demande du temps et quelques efforts. Désormais, je fais mon tempé, mon yaourt, mon pain, mon tofou, et j’essaie de faire mon lait de soja, même si c’est pas toujours évident en grande quantité. Et j’envisage de faire des tests autour de la culture du soja, parce que c’est quand même une sacrée légumineuse !

    Grâce à toi, j’ai compris que la cuisine consistait simplement à mélanger 4 ou 5 ingrédients de base pour obtenir un plat complet nutritionnellement et agréable en texture et en goût (ça peut paraître con, mais à force de voir des blogs avec des listes d’ingrédients à rallonge, des dizaines d’étapes de préparation et des photos dignes d’un resto chic, on finit par ne plus trop savoir où on en est, et on baisse les bras). Les blogs de cuisine s’adressent généralement à des gens qui cuisinent déjà. Et la plupart du temps à des femmes : je déteste par-dessus tout le côté girly-pastel-petiteféedulogis, ça me donne envie de fuir. Pas chez toi. Ton blog s’adresse au commun des mortels, à ceux qui cuisinent comme à ceux qui débutent à peine, il est simple, concret, efficace, et ne nous agresse pas avec des fanfreluches, du rose dégoulinant et de la dentelle qui n’ont rien à voir avec la choucroute. Merci pour ça. Et merci aussi d’exister en dehors des réseaux sociaux, dont le boycotte me coupe hélas d’une bonne partie de la toile.

    Je n’avais jamais commenté jusqu’ici, parce que je ne savais pas du tout par quel article, quelle recette, quelle réflexion commencer.
    Parce que je suis une grosse bavarde, et que j’aurais tellement à dire qu’il y aurait de quoi remplir un bouquin (je projette d’ailleurs d’ouvrir un blog, mais c’est plus facile à dire qu’à faire).
    J’avais déjà en tête de t’écrire un long message privé pour parler de tout ça (et uniquement parce que tu as dit aimer les longs messages – promis, je ne harcèlerai jamais personne ! X).
    Et puis j’ai vu ce concours, et la cuisson basse température m’intéresse énormément : moi non plus je ne suis pas fan des légumes vapeur, et j’adore tout ce qui est frit, rôti, sans parler de mon copain qui est peut-être pire que moi, et pour l’instant j’ai l’impression de bousiller pas mal de nutriments quand je cuisine (surtout quand je fais des soupes !).

    Donc oui, j’adorerais m’initier à ce type de cuisson, avec un faitout 6 litres par exemple (voire 9 litres vue que je cuisine généralement en grande quantité – je ne sais pas s’il y a un plafond au niveau contenant / montant).

    Et surtout, j’insiste, soit remerciée pour tout ce que tu donnes, pour les dizaines, centaines (milliers ?) de personnes que tu as su aider, guider, pour tout ce que tu apportes à la cause animale avec tes conseils concrets et pratiques plutôt que de grandes leçons de moral : ce pays dont la gastronomie toute entière est basée sur l’exploitation animale en a grand besoin ! Pour l’instant de mon côté c’est plutôt l’inverse, mais j’espère un jour inverser la vapeur, et je t’admire beaucoup pour ça, pour la patience dont tu fais preuve et qui me fait cruellement défaut !

    Ce message aura probablement l’air un peu con (surtout dans les commentaires d’un concours, c’est un peu la honte !). Je suis pas du genre « fan de » à la base, mais ton blog a une place importante dans ma vie, et je ne dois pas être la seule, donc c’est bien de le dire aussi. Merci. Longue et heureuse vie à toi.

    PS : décidément, c’est très bien ce concours : même si je ne gagne rien, j’aurais enfin franchis le pas et exprimé un peu de la gratitude que j’éprouve quand je viens ici !
    PS 2 : désolée pour le pavé, et pourtant j’avais l’intention de faire court ! XD

    J'aime

    1. @Constance, juste pour te dire que ça m’a fait très plaisir de lire ton message à Mélanie. Tes propos font totalement écho à mes pensées au sujet de son blog, ses vidéos et ses livres ainsi qu’à un certain rejet des blogs trop léchés, trop fée du logis et/ou trop “roses”. Et des modes : les macarons, puis les cupcakes, le thé macha, les graines de chia… gros ras le bol aussi du yoga, des recettes alambiquées, des photos de plus en plus léchées, des cuisines parfaites…
      Sorry Mélanie, je me suis un peu lâchée 😱 et merci Constance !

      J'aime

  23. Bonjour Mélanie (aka la Gazelle dans l’inox miroir 🙂
    Je viens de rater la cuisson des pois chiches dans ma « crocrotte-minute » antédiluvienne malgré un trempage de 54 heures.
    J’avais déjà explosé le plafond cet été avec un geyser de haricots rouges.
    Oui, je sais. Ici, pas de demi-mesure.
    Du coup, le surnom de mon engin du diable ne me semble pas usurpé.
    Même si je sais que c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures
    soupes… le faitout 9 litres a bien meilleure mine.
    Tout ça pour dire que je participe avec plaisir à ce bien beau concours que tu nous as concocté. Merci pour tout ce que tu partages avec nous et pour ta bonne humeur et ton dynamisme.
    Bon dimanche.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s