Gâteau au chocolat vegan ultra moelleux

Il y a des jours où je me maudis d’être d’une nullité totale en photographie / stylisme culinaire. D’être incapable de retranscrire ce que je vois, ce que j’ai gouté. Et d’autres, où je m’en fiche royalement. Parce que pour certaines recettes, celles qui parlent à tout le monde, il suffit de fermer les yeux.

IMG_3009

Fermer les yeux. Se projeter 10, 15, 25 ans en arrière et se souvenir. Des batailles entre cousins pour s’assoir autour de la table, au plus près des ingrédients.  Se souvenir du fond de saladier qui, sous l’assaut de nos doigts tremblait sur la table, de la longue attente de la cuisson et de l’odeur qui s’échappe dans toute la maison familiale. La guerre déclarée à celui qui piquerait les morceaux du milieu, ceux à peine cuits, ceux qui vous clouaient le bec de délices.

Dans toute mon enfance, il y eu énormément de desserts réalisés par ma grand mère qui m’ont fait rêver, qui m’ont ouvert à la gourmandise, au partage, au bonheur de déguster ensemble. Les crêpes, bien sur, la tarte au fraise, les crajoles, la galette au sucre qui dépasse haut la main le kouign aman en calories, les cuillères au caramel, les beignets aux pommes et à la banane. Le panettone, cette haute brioche italienne, qui, trempée dans du lait, était un vrai bonheur. Le roulé à la confiture, les péchés de gourmandises, autrement nommés les baklavas ou le crumble aux pommes avec des cornflakes dessus pour qu’il croustille davantage.

Mais aucun de ces desserts n’a prit la place de son gâteau au chocolat sur le podium de la topissitude des desserts de mon enfance.

Qu’avait-il d’exceptionnel ? Je ne sais pas. Du beurre, ses oeufs, de la farine, du chocolat et du sucre. Comme tous les gâteaux au chocolat « classiques ». Mais qu’est ce qu’il était bon! Avec cette croûte fendillée parfaite, croquante. Le tour bien cuit, le milieu fondant et qui vous collait aux doigts et au palais à la sortie du four, son parfait équilibre de chocolat. Et sans doute le plus important, toujours inlassablement préparé avec amour. Et pourtant, avec neufs petits enfants, présents à chaque vacance, pendant des années (décénnies!), à le préparer une, deux, voir trois fois par semaine, j’imagine qu’elle a du vouloir le jeter plus d’une fois par la fenêtre, son gâteau au chocolat !

Depuis que je suis devenue végétalienne, j’ai vite pris le pli de ne pas chercher à transposer des recettes. Il y a des gâteaux qui ne sont bons qu’avec du beurre, qu’avec des oeufs. Les remplacer par un autre ne donne pas le même résultat.  Et puis il y a tellement d’alternatives, pourquoi perdre son temps? Ceci étant, le gâteau au chocolat de ma grand mère, je m’acharne à le reproduire depuis tout ce temps. Impossible à expliquer, un challenge davantage émotionnel que gustatif. Pourtant j’en ai réussi de très bons depuis mais ce n’est pas pareil.

J’ai commencé à me résigner à devoir le conserver en doux souvenir, quand, à la suite de ratage involontaire, d’ingrédients manquant troqués par d’autres à défaut, il était là. Sur mon plan de travail. Incroyable : fondant, parfaitement chocolaté mais pas trop, moelleux au milieu, bien cuit sur les bords. Et la croûuuuute sur le dessus!

IMG_3020

La liste des ingrédients semble longue et pourtant rien de compliqué, ni d’introuvable. Quand au mode d’emploi, on mélange d’un côté les liquides, et de l’autre les solides. Enfantin et rapide. Et deux jours après, il est toujours aussi moelleux. C’est fou.

Pour un gros gâteau, facilement 12 belles parts (la recette se divise aisément par deux, réduire le temps de cuisson dans ce cas)

Recette imprimable : Gâteau au chocolat vegan ultra moelleux

250g de farine

50g de fécule (Maizena ou Arrow root)

150g de sucre complet muscovado (ou de canne à défaut )

80g de chocolat à 70% de cacao

4 CS rases de cacao non sucré en poudre (Si vous aimez très chocolaté vous pouvez doubler ou tripler ces doses)

1 sachet de levure (8g)

3g de bicarbonate de soude

40 cl de lait végétal (ici amande)

5 cl de café

150g d’huile de coco désodorisée (ou à défaut une huile neutre : pépin de raison, tournesol)

1 belle pincée de sel.

IMG_3016

1. Préchauffer le four à 180°C.

2. Dans une casserole, faite fondre à feu doux le chocolat noir et l’huile de coco. Mélanger au fouet en surveillant pour éviter que cela brûle. Eteindre le feu et ajouter le lait et le café liquide. Bien mélanger à nouveau.

3. Dans un grand saladier, mélanger la farine, la fécule, la levure, le sel, le bicarbonate, le cacao en poudre et le sucre.

4. Verser les liquides dans les ingrédients secs, petit à petit en mélangeant au fouet, jusqu’à obtenir une pâte homogène.

5. Enfourner pour 40 minutes. Vérifier à l’aide d’un couteau au bout de 30 minutes, il doit ressortir humide mais quasi propre.

6. Laisser refroidir et conserver sous cloche ou sous un torchon.

A savourer nature, ou avec une crème anglaise, un chocolat chaud, une boule de glace, un coulis de fruits rouge…

Explications techniques : 

Vous ne trouverez jamais de sucre banc dans ma cuisine. D’un intérêt nutritionnel nullissime voir même très mauvais pour la santé et le poids, cariogène, il en est banni depuis des années. Il ne me restait plus de sucre de canne, j’ai donc utilisé du sucre muscovado, une des variétés de sucre complet. Ce dernier à la particularité d’être très riche en minéraux, d’avoir un léger goût de réglisse ainsi que des notes caramélisés. Il est exquis. Mais vous pouvez bien sur le remplacer par du sucre de canne, le chocolat prend ici le pas sur ces petites saveurs.

La fécule, ici utilisé faute d’avoir assez de farine, apporte du moelleux au gâteau. Dans la majorité des recettes à base de farine, elle permet d’alléger la préparation et ainsi de l’aérer un peu.

Le café fait réellement ressortir la profondeur du chocolat, sans pour autant le corser. On ne le sent pas du tout.

Le moelleux et le gonflant sont entre autre apportés ici par la levure et le bicarbonate, ne les supprimez pas.

Il ne me restait plus de lait végétal, j’ai donc dilué 50g de purée d’amande dans 50 cl d’eau. Astuce bien pratique lorsqu’on est en panne ! Mais n’importe quel lait végétal sera très bien.

J’utilise beaucoup d’huile de coco désodorisée bio (sans odeur ni goût de noix de coco) dans ma pâtisserie, elle remplace à la perfection le beurre. Elle supporte les hautes températures, c’est une matière grasse qui devient pommade en étant fouettée et liquide à température ambiante. Idéale en base de cheesecake (elle durcit au froid et permet à la base de rester croustillante et liée), en ganache, pour tous les fromages VG qui doivent fondre, pour les fritures. On peut en trouver dans certaines boutiques en ligne, dans tous les magasins bios et dans certaines grandes surfaces également.

Enfin, mélanger du cacao en poudre à du chocolat noir, permet d’éviter l’ajout de sucre supplémentaire, souvent présent dans les chocolats spécial dessert. L’équilibre en chocolat est ainsi parfait (pour moi), ni trop doux, ni trop corsé. Je ne mange que du chocolat noir à 70% minimum de cacao, et il est vrai qu’en dessert, c’est vite fort.

109 commentaires sur “Gâteau au chocolat vegan ultra moelleux

  1. Bonjour,

    Merci pour la recette, j’ai très hâte de l’essayer!

    Je voulais avoir votre avis concernant le chocolat: je voudrais n’utiliser que du cacao en poudre (type van houten) car je n’ai plus de plaques de chocolat 🙂 Vous pensez que c’est possible? Vous mettriez quelle quantité de cacao dans ce cas?

    J'aime

    1. Bonjour,

      Les tablettes de chocolat apportent certes du cacao, mais en partie presque aussi importante du beurre de cacao qui apporte de la matière grasse. Alors bien sur vous pouvez le réaliser avec seulement du cacao en poudre, mais il sera un (tout petit) peu moins moelleux 😉
      Bonne soirée !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s