Dès le titre tout est dit, non ? Ce moelleux au chocolat vegan et cette ganache à la cacahuète forme un couple follement amoureux et inséparable.

Imaginez vous-même

le chocolat, cette denrée de luxe qui devrait être consommée avec une grande modération, qui vient se nicher dans un petit gâteau tout fondant mais riche en goût. Une résistance très faible, qui vient napper le palais. Cette ganache dense et crémeuse, avec ce goût inimitable de cacahuètes qui enrobe le tout. C’est la combinaison parfaite d’un goûter sensuel et gourmand.

Moelleux vegan chocolat ganache à la cacahuète

Peu mais bien

Le chocolat est un aliment devenu peu présent dans mes desserts. Sensibilisée sur ses conditions de récolte inhumaine qui perpétue l’esclavage des enfant comme des adultes, dans les pays qui en sont les plus gros producteurs mondiaux, la fève de cacao devrait retrouver dans nos recettes ce goût du produit rare. Ce goût du cadeau que l’on se fait occasionnellement en l’ayant choisi en conscience.

Parmi les marques que j’affectionne, qui ont une vraie éthique autour du cacao, j’aime beaucoup la marque Kaoka, que l’on trouve aussi en pépites, Artisans du Monde et Rapunzel. Il y en a sans doute d’autres mais je ne suis pas une grosse amoureuse du chocolat (oui, j’avoue moi je préfère les desserts aux fruits !) donc je ne vais pas toutes les essayer.

Comme il est devenu rare ici, autant vous dire que c’est un peu un dessert de fête quand je m’éloigne des petites pépites glissées par-ci par-là, pour mettre le chocolat au coeur d’un gâteau. Mais soyons absolument honnête, j’ai réalisé ces petits moelleux uniquement pour pouvoir y apposer ma ganache préférée de tous les temps, celles dont j’ai garni mes meilleurs wedding cake, celle qui rend les verrines so sexy, celle qui étonne un peu les palais peu habitués aux ganaches à base de purée d’oléagineux.

Vous l’aurez reconnu, la cacahuète reste résolument une de mes saveurs préférées en cuisine comme en pâtisserie. Et si vous n’êtes guère friand.e de chocolat, un moelleux aux pommes, aux abricots ou aux pêches (encore un peu de patience), fera aussi des étincelles avec elle pour compagne.

La ganache

Je réalise habituellement cette ganache avec du chocolat blanc vegan que j’achète au kilo en pistoles, principalement sur le site Un monde vegan. Ma marque préférée est Plamil, c’est une des moins sucrées de toutes celles que j’ai pu essayer en pâtisserie. Néanmoins, c’est un produit encore difficile à trouver en magasin, même en tablette. Aussi, je vous propose une recette avec les ingrédients propres au chocolat blanc : du beurre de cacao, et du sucre.

Pour obtenir du chocolat blanc à croquer, il faut y ajouter du lait en poudre. C’est un produit que je n’utilise jamais, donc je ne vous ferai pas acheter un pot juste pour une recette. Ici, on veut une ganache, donc simplement utiliser la base grasse et sucrée du chocolat blanc fondu, que l’on va parfumer avec de la purée de cacahuètes. Le gros avantage, c’est aussi de pouvoir doser le sucre, souvent trop fortement présent dans les chocolats blancs. Et moi, j’ai horreur de ce qui est très sucré.

On trouve du beurre de cacao en magasin bio, en magasin spécialisé de cuisine, en ligne, sans aucun problème. Pas certaine qu’on en trouve en GMS par contre. Si vous le pouvez, choisissez-le de préférence désodorisé, car sa saveur est assez marquée autrement. Désodorisé, on sent encore bien mieux les saveurs de la cacahuète (ou du parfum choisi). Dans le cas contraire, ne vous inquiétez pas, j’ai réalisé la mienne avec du beurre de cacao classique, et c’est très bon.

Pour un gros bol de ganache à la cacahuète (à préparer plusieurs heures en avance)

  • 80 g de beurre de cacao
  • 40 g de sucre de canne
  • 270 g de crème végétale (idéalement soja)
  • 180 g de purée de cacahuètes*
Pas à pas ganache à la cacahuète
  1. Placer les pistoles de beurre de cacao dans un cul de poule
  2. Peser la purée de cacahuètes
  3. Verser la crème et le sucre dans une casserole, et porter à ébullition en remuant (la crème attache vite autrement)
  4. Verser un tiers de crème bouillante sur le beurre de cacao et patienter 30 secondes. Remuer à l’aide d’une cuillère doucement au centre. Les pistoles vont commencer à fondre. Verser encore 1/3 et remuer. Finir toute la crème et remuer jusqu’à ce que la préparation soit homogène. Ajouter la purée de cacahuètes et mélanger au fouet.
  5. Laisser tiédir*, couvrir d’une assiette et placer au frais au moins 4 heures. La ganache va complètement se raffermir grâce au beurre de cacao et à la purée de cacahuètes, qui sont tous deux riches en acides gras saturés (et donc durcissent au frais).

Pour 6 petits moelleux au chocolat

  • 150 g de chocolat noir finement haché
  • 70 g de sucre
  • 170 g de crème végétale (ici soja)
  • 50 g de fécule de pomme de terre*
  • 50 g d’eau
  • 1 belle pincée de sel
  1. Préchauffer le four à 180°, chaleur tournante*.
  2. Portez une casserole d’eau, rempli au tiers, à ébullition
  3. Dans un cul de poule, délayer la fécule dans l’eau, puis ajouter tous les ingrédients.
  4. Placer au bain marie à feu doux sans que le fond ne touche l’eau, et laisser fondre en remuant de temps en temps.
  5. Verser dans 6 empreintes à muffins ou 6 ramequins bien chemisés, et enfourner pour 8 à 10 minutes*.
  6. Laisser tiédir 2-3 minutes avant de démouler délicatement.
  7. Garnir de ganache.

Précisions

*Ces proportions sont valables uniquement avec de la purée d’oléagineux (amandes, noisettes, cacahuètes), qui va participer à la prise de la ganache. Ces proportions ne fonctionneront pas avec de la purée de fruits.

*Pour que la ganache refroidisse et prenne plus vite, je vous conseille de la verser dans une assiette creuse, ou un grand plat, afin d’avoir la plus faible épaisseur possible.

*Toutes les fécules ne possèdent pas le même pouvoir épaississant et ne sont pas du tout interchangeables à quantités égales. J’évite de consommer du maïs dès que je peux car c’est un aliment inflammatoire, mais si vous utilisez surtout de la fécule de maïs, ajoutez 10 g de fécule dans ce cas. La fécule de pomme de terre est extrêmement liante.

*Selon votre four, la cuisson peut varier. 7-8 minutes et on obtient un coeur un peu plus coulant. 10 minutes, et on a un dessert très fondant à la sortie du four. N’oubliez pas qu’en refroidissant, le chocolat fige davantage et donc se raffermit un peu. Il vaut mieux le sortir un peu plus tôt (8 minutes), si c’est pour manger plus tard.

*Chaleur tournante : en raison de la ventilation forcée, la chaleur tournante accélère la cuisson. Si vous ne la possédez pas sur votre four, ajouter deux trois minutes de cuisson.

***

Je n’ai pas eu l’occasion de vous le demander encore, mais j’espère que le nouveau format du blog vous plait ? Avec Laetitia, nous y avons beaucoup, beaucoup travaillé (bon surtout elle héhé) pour qu’il soit clair, le plus inclusif possible dans la forme et les descriptions, et avec une vraie barre de recherche et un nouvel arrangement des catégories de recettes ! Il me reste encore pas mal d’étiquetage de recettes à réaliser mais j’en suis ravie. Si vous avez besoin d’une professionnelle extrêmement réactive et très pointue en terme d’audit de site, vous pouvez y aller les yeux fermés. J’ai pu embaucher Laetitia grâce à vous, à vos achats de mes livres, à vos dons sur Tipeee et aux codes que vous utilisez chez mes partenaires Warmcook et La fourche, et c’est un vrai bonheur que de pouvoir utiliser cet argent pour payer des personnes, compétentes et qui partagent les même valeurs que moi, à améliorer mes outils de travail et à vous faciliter la tâche à chaque passage ici !

Je connais une grosse, grosse période de démotivation absolue en cuisine, contrecoup de ces mois très intenses à cumuler la réalisation et la vente de mon dernier livre, l’école à la maison pour mes trois enfants, la mise en place de la serre (qui, si elle reste une passion et un plaisir, a demandé du travail !). Du coup, j’ai modifié mes projets pour l’année à venir. Je voulais vous proposer un petit livret imprimé par trimestre de recettes de saison, en lien avec la thématique de « S’organiser pour cuisiner », mon dernier livre qui est épuisé (C’est OUF !). Mais en terme de logistique, je vois venir l’épuisement d’ici à gérer les recettes, la mise en page, l’impression et l’envoi, chaque trimestre. J’ai donc décidé de ne réaliser qu’un seul gros livre mis en vente début 2021. Je vais en confier la mise en page à une personne externe, une amie qui a un oeil de lynx et beaucoup de goût pour le graphisme, afin de me garder du temps pour pouvoir toujours vous proposer du contenu ici, et redémarrer un peu (croisons les doigts), sur Youtube. Grâce à vous encore, je peux collaborer avec des gens qui font de très belles choses et ce livre sera absolument canon, et pratique (oui, je tiens très fort à ce mot, un livre aussi beau soit-il, qui ne sert pas est du papier gâché). Donc, je ne vais pas rempiler dans mon plus gros défaut qui est de foncer tête baissée, mais bien prendre le temps et de me reposer sur des personnes qui savent faire.

Je vous souhaite un très beau dimanche. Ici ce sera plongée dans un bon livre, et une bonne séance de yoga de fin de semaine qui détend tout le corps et la tête.

Dans notre boutique

Nous auto-publions des livres de recettes vegan à petit prix :)

26 commentaires

  1. Laura says:

    Merci pour cette belle recette que je vais m’empresser d’essayer! Une petite question. Il me reste du chocolat blanc d’une ancienne recette, pourrais tu nous donner les proportions de chocolat blanc à utiliser? Cela m’évitera d’acheter du beurre de cacao du coup 🙂
    Merci encore et belle journée, Laura

  2. Katy says:

    Coucou Mélanie, pour me plaire ça va me plaire, tu devrais avoir honte (même pas qu’elle répond la Dame) de jouer les tentatrice alors que j’essaye de perdre du poids, tu n’as pas pitié coquine, mais je t’aime quand même, Merci pour mes hanches, bon dimanche et gros bisous.

  3. Karine Monrat says:

    J’attendrai avec hâte ton gros livre début 2021 alors ! J’ai déjà tous les autres, c’est une mine d’or pour moi qui suis en transition vers le végétalisme. De la cuisine simple, accessible, du quotidien, bref de quoi démystifier la cuisine végétale qui semble parfois complexe à mettre en oeuvre quand on a des habitudes d’omnivore. Je crois que je n’aurais jamais franchi le pas si je n’étais pas tombée sur ton blog il y a un peu plus d’1 an (oui, ma transition alimentaire est longue, je dois composer avec le reste de la famille qui reste accro à la viande et aux laitages…:-) Encore un grand merci Mélanie.

  4. Margot Rouy says:

    Hello 🙂 un gros livre avec toutes les recettes dedans, et format papier?! Mais quelle super nouvelle!!! Vivement! D ici là prends bien soin de toi, fais toi plaisir, et surtout, pas de culpabilité!!! Ici c était meal prep du dimanche,accompagné.e.s de ton dernier livre. J ai hâte de voir si on y arrive sur le plus long terme, et quels impacts ça a sur notre organisation générale et sur nos vies ( Toutafé je suis enthousiaste) ! Doux dimanche, merci pour tout !

    1. Bonjour Margot, concernant le meal prep, même si on n’en fait pas de gros, juste quelques légume sou quelques préparations même deux fois dans la semaine ça aide 🙂

  5. Je ne te parlerai pas de ton dessert qui est tout simplement magnifique …. pas du tout envie de sucré en ce moment…….. ( je ne vais pas me forcer haing 😀 ) et un peu bcp HS aussi ….. la météo? bref
    j’allais te dire que j’adorais la nouvelle tournure qu’avait pris ton blog jusqu’à ce que je lise ! bravo à ta co-équipière !! beau boulot !!
    des bisous du dimanche soir qui va être occupé …. à ne rien faire !
    ♥♥♥

  6. Que c’est beau et que ça a l’air délicieux – j’attendais ta recette depuis que tu nous l’as montrée sur IG ! Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas sentie tentée par la réalisation d’une nouvelle recette sucrée – mais la tienne contient tout ce qui correspond à mes envies du moment : de la simplicité, de l’originalité (je n’ai jamais réalisé de glaçage végétal donc ce sera une première pour moi !) et des ingrédients à portée de main (dont la fécule de PDT dont je ne sais que faire). Je mets donc l’idée de côté pour la prochaine occasion spéciale :-). Merci Mélanie.

    1. PS. Pour répondre à ton interrogation, le nouveau format du blog me plaît bien !
      Et je suis contente de savoir que tu as réussi à adapter ton projet d’édition initial afin d’éviter de t’épuiser ! Bon courage en tout cas pour la réalisation de ce nouveau projet 🙂

    2. Bonjour Natasha,

      Contente que cette petite recette fasse écho à tes envies du moment ! Je suis bien plus bec salé que sucré de mon côté, aussi j’aime la simplicité en dessert !
      Merci pour ton retour sur le blog. Et tu connais bien toi aussi la fatigue liée au fait de jongler avec tout 😉 Autant se préserver en amont.
      Bonne journée !
      Mélanie

  7. Hélène Grieu says:

    Oh que ça donne envie ! Question bête peut-être, mais la quantité de ganache correspond à peu près au nombre de moelleux ?

    1. BOnjour Hélène,

      Tu en auras un peu plus. Tout dépend si tu mets une petite couche comme sur la photo, ou beaucoup plus, comme une garniture de cupcake. Dans ce dernier cas, il t’en restera peu.

  8. Malgré notre absence de four, j’ai hâte de tester cette recette à la poêle ! J’en connais un qui va kiffer l’alliance chocolat & cacahuète.
    Merci pour tou.te.s vos compliments à propos de la nouvelle version du site Internet 🙂

  9. Karine says:

    Bonjour Mélanie,
    Chouette recette donc adieu les résolutions véreuses de début d’année « J’arrête les cacahuètes » 🙂
    Je vais pâtisser avec du chocolat blanc.
    Rien à voir mais tu as peut-être l’info.
    Quand je fais du tempeh avec le Power Fermenter Kuvings, il reste des traces de champignon dans le fond de la passoire (malgré trempage et nettoyage à la brosse).
    On dirait que le fond est constitué d’une double pellicule de plastique et que des particules se retrouvent coincées à l’intérieur.
    Sais-tu si le tamis de la passoire est doublé ou pas ?
    Merci pour ta réponse si tu as le temps.

  10. Christelle says:

    Terriblement tentants ces moelleux !!
    Cette texture de dingue me tente beaucoup !! Je vais tester cette gourmandise très prochainement, surtout que j’ai de la purée de cacahuètes maison dans mes placards 🙂
    Bon Week-end Mélanie !

  11. Marie says:

    Olala ça a l’air tellement bon ! Ton fraisier est devenu LA recette de gâteau pour les grandes occasions. J’ai trouvé ce matin du beurre de cacao donc va falloir que je trouve vite une occasion !! Je pense faire qu’un seul gros gâteau parce que je n’ai pas de petit moule j’imagine qu’il suffit que j’adapte la cuisson. Par contre je n’ai pas l’ustensil pour la ganache tu sais ce qu’on peut utiliser pour remplacer ?
    C’est tellement chouette de pouvoir vivre de sa passion 🤗
    Merci pour tout

  12. Hélène says:

    Au bain marie pour le gâteau, tu ne mets que le chocolat ? J’ai l’impression qu’il manque un bout de phrase en étape 4 c’est pour ça. Comme j’ai vu des recettes qui mettaient chocolat et sucre au bain marie je préfère vérifier 🙂

  13. Hélène says:

    Testés et approuvés aujourd’hui ! Texture qui tire légèrement vers le flan, je n’avais que de la crème d’avoine sous la main, ça vient peut-être de ça mais j’aime beaucoup.
    Ça n’a pas l’air cuit à la sortie de four (10 min pour moi), mais en effet ça raffermit en refroidissant.
    Recette facile à faire et délicieuse !

  14. Julie says:

    Quel bonheur!
    La ganache est douce et son goût subtile (je la testerai sûrement avec de la purée de noisette)!
    Le moelleux ressemble à une ganache bien ferme (réalisé avec un chocolat 70% – je l’ai cuit 10 minutes mais je referai un test avec 2 minutes de moins!)
    L’ensemble donne un délicieux dessert équilibré et peu sucré qui a ravi tout le monde!
    Les explications sont claires comme d’habitude!
    Merci Mélanie pour ce partage régressif!

  15. Beaumont says:

    Petits moelleux testés pour ce midi 😎 J’avais déjà testé une fois et la texture flan m’avait dérangé.. j’ai fais moitié crème soja moitié compote de poires, et 2 cuillerées de farine de sarrasin en plus, avec 7 minutes de cuisson et c’était un fondant ❤️ Bon clairement c’était pas cuit à l’intérieur , j’aime ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Balises HTML autorisées : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

%d blogueurs aiment cette page :