J’ai toujours aimé avoir beaucoup de condiments dans ma cuisine. Si je prépare des plats plutôt simples et rapides, parfois il suffit d’une épice, d’un aromate, d’une sauce pour la pimper rapidement. Je vous présente mon épicerie sèche !

Bien ranger ses épices

Jusque-là, je rangeais toutes les épices de mon épicerie sèche debout dans un tiroir, et lors d’un récent séjour chez Déliacious, je me suis rendu compte que c’était rudement pratique de les avoir à plat ! Branle-bas de combat dans les tiroirs, quelques casiers en bois (Centrakor), une heure de tri et nettoyage, trouver une place pour les accessoires (dont les 345 spatules et maryses) et voilà que je suis en admiration devant mon tiroir.

Je suis vraiment cliente des exemples de rangements de cuisine, ceux qui peuvent motiver à se faciliter la vie alors je vous propose le mien pour la partie épicerie sèche.

Tiroirs rangement à épices de mon épicerie sèche

Les dates de consommation

Si vous me lisez, vous savez que je répète régulièrement que si les épices n’ont pas à proprement parler de date de fin de consommation (la plupart sont naturellement bactéricides), en revanche les saveurs ventilent très vite, surtout avec des épices moulues. Il me semble donc important de les conserver à l’abri, de les acheter en petite quantité (sauf le paprika fumé, celui-ci on peut le prévoir au quintal, pas de souci héhé).

Prévoir des épices de qualités

Il y a tellement d’épices que ce n’est pas simple de vous en proposer une sélection. Il y a quelques années, je tournais autour de 4 ou 5, mais comme je me suis familiarisée avec ces derniers mois, et que j’ai encore approfondi avec le numéro 6 du « Coup de fouet » sur la cuisine indienne co-écrit avec Natasha du blog Echos Verts, j’ai désormais une belle variété que j’utilise très régulièrement. Je les achète principalement bio, en magasin bio parfois, mais plus souvent des marques Shira et Nomie épices. En non bio, Roellinger reste une excellente référence gustative.

Les basiques

  • Le cumin (poudre et graines),
  • Le curcuma (surtout pour donner une belle couleur dorée),
  • Le paprika fumé,
  • L’ail en poudre (que je préfère largement à l’ail semoule, bien plus fort et moins subtile),
  • Deux poivres à moudre (j’ai définitivement laissé tombé le poivre moulu. Un bon moulin et du poivre en grains, rien de tel !),
  • Du gingembre, même si j’ai tendance à préférer le gingembre frais,
  • De la cannelle, poudre et bâtons.
tiroirs casiers à épices mon épicerie sèche

Ceux-là sont mes basiques depuis des années. Mais depuis quelques temps donc, j’en ai découvert d’autres, épices seules ou mélanges que j’utilise vraiment souvent.

Il faut savoir que les mélange peuvent grandement varier d’une marque à l’autre. Par exemple le curry est une invention occidentale. Le mélange en poudre n’existe pas, il est traditionnellement préparé avec des épices entières.

Donc il y a curry et curry.

Les blends (mélanges) qui parfument un plat rapidement

  • Le ras-el-hanout est l’un de mes mélanges favoris. Légèrement relevé, je l’utilise principalement dans un mijoté de lentilles avec des tomates concassées. Il remplace très bien les mélanges tout prêts pour couscous que je trouve soit très fades, soit très pimentés.
  • Le garam massala, plus doux et néanmoins très aromatique, souvent préparé sur une base de graines de coriandre, cannelle, girofle. Celui-ci je le cuisine très souvent en marinade avec mon tofu et de la moutarde.
  • Le mélange cajun est plus relevé avec une base de paprika fumé, poivre et piment. Je l’utilise avec le tofu, le tempeh et les protéines de soja.

Les blends pour les salades et assaisonnements

  • Le dukkah est mon coup de cœur de cette année. C’est un condiment qui trouve son origine dans le Moyen-Orient. Il est composé de noix, de graines et d’épices. Celui dont je raffole est à base d’amandes, de noisettes, de sésame, de coriandre, cumin et fenouil. Sur une salade de crudités, une roquette par exemple, c’est fabuleux, mais également pour accompagner une courge rôtie au four, une gamelle de champignons sautés à l’ail, des spaghetti avec un filet d’huile d’olive. Je vais bientôt m’en préparer un gros pot maison, ça me reviendra moins cher vu la consommation que j’en fais !
  • Le za’atar qui est un mélange d’origan et de sumac, je vous l’ai présenté dans la recette des galettes de brocoli. Plus fort en goût, il en faut peu pour corser un plat. Il se savoure traditionnellement sur un pain plat cuit au four ou à la poêle avec de l’huile d’olive.

Les graines et aromates que j’ai redécouvert

  • Le fenugrec : inconnu au bataillon jusqu’aux recettes indiennes, coup de foudre ! C’est incroyablement aromatique. Cette graine est connue pour faciliter la digestion. Elle fait partie, avec les graines de cumin et la sauge notamment, des plantes aux vertus carminatives. C’est à dire qu’elles absorbent les gaz dans l’intestin. C’est pour cette raison qu’on la trouve fréquemment dans les plats à base de légumineuses.
  • Les graines de moutarde, noires (plus fortes) ou jaunes. Je fais griller les graines dans l’huile d’olive avant d’ajouter mes légumes. Cela apporte un peu de piquant, une légère saveur de noisette.
  • Les grains de fenouil : jusque là bu en tisane, je les ajoute à du cumin, des graines de moutarde avec des oignons caramélisés et des carottes râpées. Salade fraîcheur et gourmandes!
  • La cardamome. Je l’utilisais déjà en poudre dans des desserts, notamment le riz au lait ou la compote de pommes où elle est merveilleuse. Je l’ai découvert en grains récemment et wahou. Là encore, quelle puissance aromatique ! Je cuis mon riz avec, on trouve plusieurs recettes de curry qui en contiennent mais aussi des gâteaux, des biscuits, de la semoule ou des bouillons.

Mes autres basiques secs de mon épicerie sèche

Mes aides culinaires

  • L’agar agar : on ne le présente plus, mais il est l’incontournable de beaucoup de desserts vegan, de terrines notamment. Je l’achète en pot ce qui revient moins cher
  • Bouillon de légumes. Ce n’est pas un de mes favoris et je n’ai pas encore trouvé le graal- à savoir celui qui n’aura pas une odeur de fosse sceptiques et/ou qui aura moins de 98% de sel pour 2 % d’aromates…, mais j’en ai toujours car ça dépanne.
  • Bouillon aux algues. Je ne vous présente plus mon attrait pour les algues et c’est la base d’un bon no-fish and chips !
  • Des champignons secs. Un peu plus luxueux, il en fait néanmoins très peu pour améliorer une béchamel ou une soupe !
  • Du thym, du romarin et du persil. C’est mon trio favori. Je consomme beaucoup de thym sec, il me sert notamment à parfumer mes pâtes à pizza, à focacia, mes pâtes à tartes.

Les huiles et vinaigres

De ce côté là, je suis assez minimaliste.

  • J’utilise une huile spéciale cuisson pour la pâtisserie et les fritures. En magasin bio, je prends la marque Emile Noël qui contient de l’huile de tournesol oléique, moins inflammatoire que la tournesol classique.
  • Une huile d’olive pour les cuissons douces
  • Une huile de colza pour les salades et assaisonnement pour les oméga 3.
  • L’huile de sésame toastée, grillée, je me damnerai pour cette saveur fabuleuse.
  • A côté de ça, l’alterne entre une huile de noix ou de noisettes dont j’adore la saveur mais moins le prix.
  • Un vinaigre balsamique, un vinaigre de cidre -celui que je consomme le plus, et mon père me donne du vinaigre de pissenlit qu’il prépare.

Mes sauces

Je ne vais pas être exhaustive dans cette partie de mon épicerie sèche et passer la partie purées d’oléagineux et miso notamment, car je vous en avais déjà parlé dans mes basiques en cuisine. Je vais plutôt vous donner des produits moins courants (pour moi).

rangement à épices mon épicerie sèche

  • La sauce sriracha, sauce piquante, quelques gouttes suffisent pour pimenter un plat !
  • Sauce Worcester est une sauce anglaise aigre douce et légèrement piquante.

  • J’espère que ce petit tour de mon épicerie sèche vous aura plu. En tout cas ça m’a donné l’occasion de faire du tri et de ranger. Et rien que pour ça, ça donne envie de se mettre aux fourneaux !


    À partir du 6 décembre, les formules abonnements au webzine seront sur directement sur mon site, avec une offre de lancement. N’hésitez pas à vous abonner à la newsletter pour ne rien rater (tout en bas de la page) !

    Abonnez-vous pour accéder à du contenu exclusif

    Chaque mois, un mini-webzine vous sera envoyé pour chaque don libre, avec un minimum de 5€ (sans engagement).
    En vous abonnant, vous aurez accès à un contenu exclusif et indépendant !

    Prochain numéro le 1er décembre :

    Fêtes de fin d’année

    Je m’abonne !

    23 commentaires

    1. Maud says:

      Merci beaucoup pour ce petit tour, je suis en recherche de petits trucs pour pimper mes recettes basiques et c’est parfait, j’ai noté plusieurs choses (le dukkah par exemple 😉 )

    2. Breizhtangerine says:

      Merci bcp pour toutes ces idées, plein d’epices et de melanges dont j’ignorais l’existence dont le dukkah… pour le bouillon de légumes j’utilise la marque moulin des Peupliers – Biocoop- qui est bien plus économique que les bouillons- cubes; j’ajoute 1cc ds de l’eau chaude, c pratique… mes épices sont sur un plateau tournant ds le placard…

    3. Fanny G. says:

      Je valide le rangement en tiroir, je suis convaincue là (j’ai plus qu’à attendre d’avoir une vraie cuisine avec des tiroirs).
      Je raffole des épices et ne peux m’en passer depuis mon véganisme. Je ne crois plus manger sans. Après on trouve que j’abuse sur le piment ^^

      Par rapport aux dates de péremption, qu’est-ce qui diffère la paprika fumée des autres ?

      Niveau goût, mon mélange préféré est certainement le cajun que j’ai découvert depuis pas si longtemps au final. J’adore le ras-el-hanout mais clairement pas tous. Par exemple, je n’aime pas celui de la marque Cook. D’ailleurs je déplore de trouver majoritairement cette marque dans les magasins bio.

      Bref, vive les épices et autres merveilles pour pimper nos assiettes !

      1. Rien ne diffère mais c’est mon épice préférée donc elle n’a pas le temps de patienter et de perdre du goût 🙂
        Et je suis tout à fait d’accord pour le ras-el-hanout, c’est celui que j’aime le moins au magasin bio. Celui de Roellinger est excellent par contre !

    4. Karine says:

      Merci pour tous ces conseils, ça me donne plein d’idées ! Mes épices sont également rangées à plat dans un tiroir, j’avais acheté des espèces de plaques spéciales pour ça à Ikea, on accède à tout en un coup d’œil. Par contre je n’arrive pas à bien conserver l’ail en poudre, il s’agglomère et durcit à devenir inutilisable au bout d’un moment malgré mes précautions (bouchon bien fermé, loin de toute humidité). Du coup je me rabats sur l’ail semoule, plus fort effectivement. Tu aurais un conseil à me proposer ?

      1. Coucou,
        J’en utilise tellement qu’il n’a pas le temps de sécher en fait. Sinon, tu peux simplement l’écraser dans un pilon avant usage (ou avec un verre dans une assiette), ça se remet très vite en poudre.

    5. Shizashi says:

      Très intéressant ! Mais ça manque clairement d’origan à mon goût xD Tellement la base de ma cuisine. C’est toujours très enrichissant de votre qu’on ne cuisine absolument pas les mêmes saveurs. C’est ce qui fait la particularité des cuisines familiales =)

      1. J’essaierai, si c’est encore meilleur qu’avec les pommes, ohlala le régal ! Et oui, clairement on a toutes des goûts différents donc forcément ça ne sert que d’article à idées 🙂

    6. HumanSpirit09 says:

      la cardamome est délicieuse avec la compote de pommes… Mais essaie avec la compote de poires! EXTRAORDINAIRE! MErci pour ce petit tour de ton tiroir, c’est inspirant!

    7. TIC tics says:

      J’aime bien mon bouillon de légumes maison sans sel ! Je fais sécher les épluchures de légumes( carottes poireaux céleri oignons..) et je les réduis en poudre; le goût varie en permanence en fonction de ce que j’ajoute. Pas besoin de tonnes d’épluchures et c’est rigolo .

    8. Pauline says:

      Merci pour ces idées.
      Je suis toujours impressionnée devant les rayons d’épices, à ne pas savoir ce qui est mélange ou non et ce qui va « faire doublons » dans les mélanges plus ou moins proches. Je vais tenter d’en choisir 2 ou 3 pour les apprivoiser.

      1. Bonjour Pauline,

        C’est vrai qu’il y a énormément de mélanges. Effectivement, il vaut mieux commencer par un ou deux et les apprivoiser en fonction de ce que tu aimes manger !

    9. Johanna says:

      Coucou mélanie, merci pour l’idée de mettre les contenants à plat dans un tiroir!
      Rien à voir, mais j’ai fait ton caramel breton hier avec des crêpes véganes pour des amis pas véganes du tout, et ils ont adoré! J’étais très contente!
      Merci à toi et à bientôt!
      Johanna

    10. Marine V says:

      Les épices ma passion. Ton article me fais penser que je vais essayer de m’en faire offrir à Noël !
      Et le fenugrec il faut vraiment que je m’y mette, surtout pour ces propriétés !
      Et la cardamome dans la compote alors là je vais tester ça très vite.

    11. Catherine says:

      Merci Mélanie pour ce super article ! Comme toi, mon armoire à épices est bien remplie, mais je manque souvent d’inspiration pour les utiliser lorsque je ne suis pas une recette en particulier. Tes suggestions vont donc m’être d’une aide précieuse 🙂

    12. Bénédicte says:

      Merci Mélanie pour cette revue de tes basiques en épicerie sèche. Moi aussi je galère parfois avec l’ail en poudre qui s’agglomère alors je trouve une pointe de couteau ou un manche de cuillère à glisser dedans parce que le bouchon ne se dévisse pas.
      À part ça, j’utilise très peu d’épices. De plus en plus depuis que je te connais mais là ça me donne envie d’explorer ça un peu plus… Et de mes ranger. Merci pour tout et bonne fin d’année !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Balises HTML autorisées : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

    Dans notre boutique

    Nous auto-publions des livres de recettes vegan à petit prix :)

    %d blogueurs aiment cette page :