Quasiment tout le monde a entendu parler de l’Instant Pot. Cette grosse marmite au look franchement pas jojo est sur tous les plans de travail aux États-Unis et en Angleterre. J’ai assez vite vu son utilité car chez moi on utilise des cocottes minutes depuis toujours et c’est un mode de cuisson bien pratique, et pas que pour cuire les légumineuses ! Je vous explique comme j’utilise mon Instant Pot pour cuisiner vegan.

INSTANT POT recettes vegan

C’est quoi un Instant Pot ?

J’ai acheté mon Instant pot il y a bientôt 3 ans et depuis, je m’en sers vraiment souvent. S’il fallait résumer, c’est une cotte minute avec un minuteur et la possibilité de varier les températures de cuisson.

À l’instar d’une cocotte minute, la cuisson se fait sous pression et les aliments cuisent beaucoup plus vite. C’est sacrément pratique évidemment pour les légumineuses, mais ce mode de cuisson apporte aussi beaucoup de moelleux aux protéines de soja, au seitan. On peut donc cuisiner des plats mijotés délicieux et complets.

Il se compose assez simplement de sa base avec un gros couvercle et d’un récipient en inox dans lequel cuisent les aliments et qui est très facile à nettoyer. Il existe tout un tas d’accessoires que l’on peut ajouter (moule à gâteau, cuit vapeur, pince…). Personnellement, je n’ai rien de tout ça.

Sur couvercle, il y a une valve manuelle qui permet de passer de la cuisson simple à la cuisson sous pression.

Ragout de lentilles tandoori
Ragout de lentilles tandoori

Des menus pré-enregistrés

Vous avez plusieurs programmes parmi lesquels le yaourt, le porridge, les légumineuses, le riz, la cuisson vapeur, les céréales. Pour chaque programme vous pouvez choisir de moduler la chaleur en appuyant de une à trois fois sur le bouton dudit programme. Elle passera ainsi de normal à faible (less) ou forte (more).

C’est une fonction pratique notamment car on peut ainsi préparer du tempeh avec le mode yaourt en baissant la température ou faire sauter les aliments plus ou moins doucement. Mais il manquerait un peu de finesse, car pour le coup, nous n’avons pas accès directement aux températures sur les modèles basiques. Vous avez le détail des températures ici dans le mode d’emploi français.

BOUTON PROGRAMME FRANÇAIS INSTANT POT

Le nom des boutons est en anglais mais vous avez un menu à coller à côté en français si besoin.

Instant pot ou Cookéo ?

L’équivalent français est le Cookéo de Moulinex. Pourquoi j’ai choisi l’Instant Pot ?

  • L’Instant Pot – modèle basique, est bien moins cher. C’est aussi simple que ça. Mais rendons quand même à César ce qui appartient à Moulinex, le modèle de base est à 229€, ce qui reste très correct pour un appareil dont on est sensé.e se servir chaque jour.
  • Quand je l’ai acheté, j’ai été voir directement en magasin les Cookéo, voulant quand même privilégier la fabrication française. Sur toutes les boites était marqué “fabriqué en Chine”. Le groupe Séb, auquel appartient Moulinex, possède des usines en Chine et en France. Je ne voyais pas pourquoi j’aurais payé le double pour un appareil fabriqué au même endroit. Depuis, il semblerait que certains modèles soient fabriqués en France.
  • Le Cookéo a une contenance de 6 litres mais seulement 4 litres utiles, alors que le premier Instant pot que j’ai acheté allait jusqu’à 8 litres. J’ai repris un second plus “petit” de 6 litres, avec une capacité utile de 6 litres. Nous sommes cinq chez nous, donc c’est plus facile d’avoir de la place.
  • Il est plus léger, ce qui est non négociable pour un appareil si on a envie de le ranger et de le sortir souvent. Je ne comptais pas le laisser sur mon plan de travail, c’est moche (soyons honnête) et encombrant, donc c’est un avantage.
  • Le tableau de commande est basique. C’est ce qu’on peut lui reprocher par rapport au Cookéo plus élégant et sophistiqué. Mais, personnellement, je déteste les robots qui ont un écran digital où on met trois plombes à trouver son programme. De manière générale, je déteste tout ce qui a un écran digital, que ce soit la machine à laver, mon four ou un robot de cuisine. J’aime les BOUTONS simples. Il a des boutons simples et basiques, c’est parfait. Il y a des modèles récents d’Instant pot avec un écran beaucoup plus digital. Mon modèle est le modèle basique à touches.
  • Je n’avais absolument pas envie d’un appareil connecté (vous commencez à me connaître…). Donc ce n’est vraiment pas un argument de vente pour moi les robots qui proposent des tas de recettes (pas vegan) incluses dedans auxquelles il faut accéder par des boutons magiques et une application supplémentaire.

Il ne s’agit que de mon avis personnel.

Je comprendrais toutes les raisons qui poussent vers un Cookéo :

  • Il se trouve chez des distributeurs en France alors que l’Instant pot se vend quasi uniquement en ligne et Amazon en est le revendeur principal le moins cher.
  • Le look du Cookéo est (nettement) plus sympa et moderne que celui de l’Instant pot et si on doit le laisser sur le plan de travail c’est important d’avoir de beaux objets de cuisine.
  • À priori, il monterait plus vite en chauffe que l’Instant pot, je n’ai pas comparé donc je ne peux pas me prononcer.
  • Il a deux poignées bien pratiques pour sortir le faitout, alors que l’Instant Pot n’a rien, il faut un torchon ou des maniques.
  • Il y a des recettes incluses avec et ça peut aider celles et ceux qui le souhaitent.
Cari de pois chiches et aubergines
Cari de pois chiches et aubergines

Quelle taille d’Instant Pot choisir ?

Quand j’ai acheté le premier de 8 litres, j’avais en tête de la garder très longtemps et donc d’avoir assez de place pour cuisiner et doubler nos repas pour nous cinq quand les enfants mangeraient (encore) plus. Le hic, c’est que plus c’est grand, plus c’est long à préchauffer. De plus, c’est vraiment compliqué de trouver mais aussi proposer des recettes avec un si grand format quand la plupart possèdent des équivalents (cocotte minute, Cookéo ou autre) de taille plus petite.

J’ai fini au bout de deux ans par racheter un format 6 litres, qui est bien plus pratique au quotidien pour nous cinq, avec un beau volume.

Il existe actuellement 3 modèles de tailles :

  • 3 litres : parfait pour 1 à 2 personnes
  • 6 litres : Parfait pour 3 à 6 personnes
  • 8 litres : au delà, je dirais aisément jusqu’à 8/9 personnes, plus selon les plats (soupes…).

Quelles recettes vegan cuisiner dans un Instant pot ?

Toutes les cuissons habituelles que l’on peut réaliser en cocotte-minute :

La cuisson des légumes racines est vraiment raccourcie : carottes, pomme de terre, betterave, panais, patate douce

Cuire les légumineuses avec l’Instant Pot ce qui est le gros point positif. Après trempage et une fois l’appareil sous pression, les lentilles cuisent en 5 minutes, les haricots blancs en 12, les pois chiches et haricots rouges en 15/20 minutes. C’est vraiment idéal pour les cuire maison plus souvent.

Mais on peut aussi cuisiner énormément de plats sans avoir à surveiller. Et ça, c’est vraiment ce qui m’a décidé à laisser ma cocotte minute. L’Instant pot disposant d’un minuteur et d’une fonction maintien au chaud, vous pouvez lancer la cuisson de votre bourguignon vegan, paella, chili, lentilles aux carottes, blanquette de tofu mais aussi riz pilaf, curries, choucroute, potée, etc.

LCDF 05 plats vegan réconfortants couverture

J’ai dédié un petit numéro avec des recettes super réconfortantes cuites sous pression. Au programme : paella, blanquette de tofu, mijoté de seitan aux haricots rouges et un délicieux tiramisu !

Côté santé et vitamines ?

La cuisson sous pression est l’exacte opposée de la cuisson basse température. Elle présente quand même de nombreux avantages :

  • Celle d’attendrir des fibres d’aliments coriaces comme les légumineuses en un rien de temps. Cela permet d’en manger plus souvent mais aussi de mieux les digérer. Je vois une réelle différence avec les légumineuses en boites et celles que je cuis maison. Sans l’Instant Pot, j’en mangerai bien moins car, vraiment, la flemme de les cuire une heure.
  • Les protéines de soja sont incroyablement fondantes cuites sous pression (et là pour le coup les vitamines on s’en fout, on veut des protéines nous !) Je ne les cuisine quasiment plus que comme ça depuis trois ans, c’est un régal !
  • La non surveillance de la cuisson. Rien à voir avec les vitamines mais tout avec la charge mentale et la possibilité de se consacrer à ce qui nous fait du bien. Pendant que ça cuit, je peux nous préparer un jus frais de légumes, une salade de crudités ou bien juste aller me poser. Je suis plus détendue, je stresse moins et je préserve ainsi mon capital vitaminique (argument nutritionnel 100% bullshit mais franchement, qui va vérifier ?^^)
  • Économie d’énergie. Quand on sait que la cuisson sous pression cuit en moyenne trois fois plus vite que la standard, ça aide.
  • On peut parfaitement cuisiner avec l’Instant pot sans le mettre sous pression, comme avec une casserole mais qui aura un minuteur. Donc là double bingo : vitamines et sérénité.

Ceci étant, je le rabâche en permanence, mais si je veux un max de vitamines, je mange cru ! Des jus, des crudités, de la salade des fruits. Dès qu’on cuit un aliment on a une perte de vitamine plus ou moins importante selon la durée de cuisson et la fraîcheur de l’aliment.

Mais alors, l’Ecovitam ?

Je vous vois venir ! Mais Mélanie, toi qui cuisines depuis des années avec l’Ecovitam, tu en fais quoi ?

Mais je cuisine encore tout le temps avec ! C’est complètement différent. La cuisson basse température en plus de préserver davantage les qualités nutritionnelles des aliments, leur donne un goût incroyable puisqu’ils cuisent dans leur jus. Les oignons ne brûlent pas, les saveurs sont vraiment formidables, on peut confire des aliments, les braiser, le riz au lait cuit tranquillement, je ne m’en passe plus. Et puis il a un énorme avantage : zéro bouton. Ça, c’est intuitif. On soulève le couvercle et on voit où en est la cuisson, à l’ancienne.

Le cuiseur sous pression me sert surtout pour les légumineuses, les plats mijotés qui contiennent des légumineuses ou des protéines de soja, cuire de grandes quantités de riz parfaitement cuit (quand on a pris goût au riz japonais ou coréen, impossible de revenir en arrière), et me libérer la tête quand je ne peux pas être en cuisine.

Ils sont donc très complémentaires dans ma cuisine, même si on peut cuisiner en basse température avec l’Instant pot, je préfère de loin l’Ecovitam pour ça.


Voilà pour cette présentation de l’Instant pot, en gardant en mémoire que la plupart des cuiseurs sous pression fonctionnent exactement de la même façon. On peut piocher des recettes avec d’autres appareils. Si vous avez des questions sur le fonctionnement, n’hésitez pas ! Des recettes de bases arriveront sous peu.

De l'inspiration tous les 15 jours

Recevoir gratuitement de l'inspiration !

Une newsletter tous les 15 jours
+ un eBook gratuit "10 astuces qui changent la vie en cuisine vegan"
+ un récapitulatif des nouveaux articles du blog tous les vendredis !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Retrouvez la motivation en cuisine avec
Le coup de fouet !

Le coup de fouet !, c’est un webzine trimestriel dans lequel je partage avec passion et humour des recettes, des astuces et des informations pratiques autour de l’alimentation végétale, de l’organisation en cuisine et des repas du quotidien.

Je découvre ➜

Couverture boutique Le coup de fouet 18 crèmerie végétale

Numéro en cours : Ma crèmerie végétale du quotidien  Végétarisme ? Fait maison ou produits achetés ? Comment remplacer les produits laitiers ? Je vous propose des pistes de réflexions et des recettes faciles.


Prochain numéro le 7 avril.

45 commentaires

  1. Maud says:

    J’ai un cookeo mais j’envisage de m’équiper d’un instan pot. Pourquoi ? A cause de la cuve du Cookeo qui est faite d’un revêtement anti adhésif… Après plusieurs années d’utilisation le revêtement est bien abîmé, ce qui n’est pas vraiment bon pour la santé. Et en même temps le prix d’une cuve neuve est assez élevé. Je trouve cela dommage car mon Cookeo fonctionne toujours, mais je n’ai pas envie de devoir changer ma cuve tous les 3 ans. L’avantage pour moi de l’instan pot, outre le prix (quoi qu’il a bien augmenté) c’est la cuve en inox !
    Merci pour cet article !

    1. Bonjour Maud,

      Tu m’apprends un truc, je n’avais pas été assez loin dans mon comparatif : je n’avais même pas fait gaffe pensant que c’était forcément de l’inox comme l’Instant Pot !
      Oui l’IP a augmenté aussi, c’est pour ça que je me base vraiment sur le modèle de base qui est largement suffisant selon moi, et bien vite rentabilisé.
      Après j’imagine que ça se calcule au niveau de l’utilisation, pour le rachat de la cuve.
      J’ai vu que le prix moyen était de 45 euros la cuve, ça reste quand même moins cher que l’IP neuf, si en plus tout le reste fonctionne bien.
      Merci à toi 🙂

  2. Marie says:

    Merci pour cette présentation synthétique !
    J’avais choisi l’instant pot à peu près pour les mêmes raisons.
    Je l’utilise beaucoup pour faire des compotes (bébé oblige) en grande quantité. Je n’arrive pas encore à optimiser ma logistique pour mettre à tremper mes légumineuses le matin pour le soir… et je trouve difficile de mettre la bonne quantité de liquide, des fois j’en mets trop et des fois pas assez…
    Je ne suis pas encore une championne de la bête !

    1. Bonjour Marie,

      je ne suis pas très tatillonne sur les quantités de liquides pour les légumineuses, vaut mieux un peu plus que pas assez dans ce cas là 🙂 Quant au trempage, rien de tel qu’un menu affiché qu’on consulte le soir pour voir ce qu’on peut faire pour le lendemain 🙂

      1. Estelle says:

        Bonjour Mélanie et merci pour cet article bien complet. Je réfléchis a cet achat depuis un certain temps, et me demandais justement si cela valait la peine puisque j’ai déjà une bonne casserole Ecovitam. L’envie d’en acheter avait encore augmenté a la lecture de ton webzine sur les plats mijotés (un de mes n préférés, j’ai quasi fait toutes les recettes!). Clairement le gain de temps est ce qui me tente le plus! Surtout pour les légumineuses (ça revient cher en bocal, c’est encombrant et j’aime beaucoup en consommer… et si ça peut être + digeste alors, grand OUI!). Ensuite, quand je lis que cela peut rendre encore plus moelleuses les PST, je suis encore plus intriguée. Par contre, je n’ai jamais utilisé de cocotte minute… Est-ce difficile de comprendre et de cuisiner avec cet appareil quand on n’a jamais rien utilisé de similaire ? Mon but serait vraiment le gain de temps, en continuant de manger bon et bien. Maintenant que j’ai un bébé, vraiment, passer 1h et + en cuisine tous les jours, c’est impensable… ou alors pour faire ta recette de paccheri et ton cheesecake 🤭. Aussi, j’avais vu ta présentation du livre instant pot d’une YT en anglais (rainbow …) tu le conseilles toujours? Bon weekend a toi et ta famille. Merci pour tes partages et ton travail.

  3. Chalidesos says:

    J’ai un IP modèle Duo Evo plus 5.7L (trouvé neuf sur Leboncoin il y a q années) et la cuve en inox possède des poignées pour la sortir sans se brûler. Comme tu préfères les modèles sans écran digital, c’est peut-être pour cela que tu n’avais pas vu cette option ?

  4. Anne-Claire says:

    Bonjour Mélanie,
    J’ai un Cookeo basique (150 euros à l’époque) que j’ai acheté lors de ma deuxième grossesse dans l’idée de préparer des plats avec la programmation. Finalement je fais quelques recettes mais surtout les légumes à la vapeur!! Mais clairement ça m’intéresse la recette des PST !! J’espère qu’elle fera partie de tes partages 😉

      1. Anne-Claire says:

        Je voulais également ajouter que j’ai réalisé quasiment toutes les recettes du webzine sur cette thématique avec mon Cookeo et ça fonctionne très bien. Gros coup de cœur pour la recette avec le seitan 😉

  5. Raphaëlle says:

    Merci pour cet article très intéressant
    J’avoue que je ne me suis jamais posé la question du trop long temps de cuisson des légumineuses car depuis longtemps, j’utilise ta technique de cuisson directement en bocal pour faire des conserves, donc comme dans tous les cas il faut un temps assez long de stérilisation…
    Mais en tout cas, j’étais curieuse au sujet de l’instant pot donc ton article tombe bien

    1. Coucou,
      C’est sur que si tu fais tes conserves avec la légumineuse juste trempée, ça ne change rien.
      Mais si on veut par exemple les cuire avant de les stériliser, le temps est bien plus court dans les deux cas donc c’est pratique !

  6. Charlotte says:

    Chez nous aussi, on est très fans de l’IP : on y cuit des soupes, des ragouts de toute sorte, des compotes, mais aussi des pommes de terre vapeur : moi qui détestais ça avant parce que je ne réussissais jamais la cuisson parfaite, j’en fais maintenant souvent parce que c’est tellement simple. Comme j’ai quand même tendance à faire souvent les mêmes recettes, je serais très intéressée par tes recettes à toi, sur le blog ou dans un numéro du Coup de fouet dédié…

  7. Adeline says:

    Bonjour Toutes et Tous ! J’avais une question : mon compagnon adorait son rice cooker. Quand celui-ci a trépassé, je me suis opposée à l’idée d’en racheter un parce que tous les rice cooker qu’on trouve en France ont des cuves avec revêtement anti-adhésif.
    Là je crois comprendre qu’un instant pot pourrait jouer ce rôle et lui permettre de retrouver la qualité de cuisson du rice cooker ? Me le confirmez vous ? Merci !

    1. Julie says:

      Je confirme l IP remplace le rice cooker (c’est ce que j’ai fait) et en plus le riz est encore meilleur à l’autocuiseur c’est vraiment la même cuisson qu’au resto asiatique. A l IP c’est 4 min sous pression avec le temps de chauffe tu es à 10min sans surveillance pour que ton riz soit parfait.

    2. Bonjour Adeline,

      Julie a tout dit. C’est aussi bon et en 10 minutes, mise en chauffe incluse, c’est prêt.
      Tu rinces bien ton riz avant et tu mets 1,5 fois le poids de riz en eau. La quantité dépend d’une recette à l’autre , mais perso, j’aime avec ce ratio.

  8. Julie says:

    Super cet article !
    J’ai un IP depuis 1an à peu près et c’est la révolution. Avec mes deux bébés de 18 mois c’était la galère de surveiller les cuissons et avec le IP c’est parfait.
    J’adore y faire les soupes dedans, en 4 min sous pression c’est cuit et tu peux mixer directement dans la cuve.
    Pour le riz c’est le top (difficile d’apprécier le riz à la casserole après…) Et bien sûr les légumineuses et les légumes vapeur.
    Le groupe “instant pot quebec” sur Facebook est une mine d’or avec des tableaux de temps de cuisson en fonction des aliments, ils sont affichés dans ma cuisine c’est un vrai gain de temps.
    Perso j’ai acheté 2 cuves ce qui permet parfois de faire tour à tour le plat mijoté et le riz qui accompagne.
    Mélanie, aurais tu une astuce pour que les lentilles du puy neclatent pas par contre ? A chaque fois que j’en fais elles éclatent, impossible de les manger en salade. Merci!

    1. Beluga says:

      Bonjour Julie
      Pour les lentilles vertes ou noires (beéuga) version salade (donc fermes), je les cuis 4mn, une phalange d’eau au dessus des lentilles, pression high, bouton bean/grain ou pressure cook, en laissant refroidir naturellement (laisser descendre la sécurité du couvercle toute seule).
      Tu peux aussi les faire revenir un instant dans un fond de matière grasse de ton choix en mode sauté avant de les couvrir d’eau et de passer à la cuisson sous pression.
      Elles sont ainsi parfaites en salade!
      Bon app 😉

      1. julie.liouville says:

        Merci je réessaierai parce que franchement je réussis tout dedans sauf ça 🥲
        Merci pour ta méthode !

    2. Coucou Julie,

      Merci beaucoup pour tous ces conseils, je vais aller voir le groupe, c’est top si ça existe ! Quel gain de temps.
      Pour les lentilles, je les fais cuire vraiment peu de temps car je les trempe, donc comme le riz 4 minutes, mais en laissant la pression retomber toute seule par contre pour les finir.
      Je vais mettre la recette mieux expliqué bientôt ^^

  9. Cecile says:

    Merci Mélanie pour cet article. J’ai le Thermomix depuis des années avec lequel je cuis beaucoup vapeur et je me dis que l’IP pourrait être un complément intéressant avec 2 ados à la maison…. Il me tarde de voir tes recettes de base +

  10. Virginy V. says:

    Bonjour Mélanie,
    Je me suis achetée l’Instant pot il y a 1 ans et je commence tout juste à l’utiliser. Pour les légumineuses effectivement c’est bien plus rapide. Je n’ai pas encore testé de plat car j’ai le délicook pour mijoter idem pour le riz.
    Je serais ravie de tester tes recettes de plats et aussi la méthode pour le riz. Merci pour ce partage.
    Bon dimanche 😉

    1. Bonjour Virginy,

      C’est sur qu’avec un mijoteur à côté ça fait un peu double emploi sur ce type de préparations, mais pour les légumineuses, c’est le top !
      Bonne journée 🙂

  11. Sofia says:

    Bonjour Mélanie, je suis vraiment tentée par l’Instant Pot depuis que je te suis. J’ai une cocotte minute que j’utilise très peu, uniquement cuisson vapeur, j’ai tenté les légumineuse je n’y arrive pas… J’ai vu qu’il y avait un modèle avec cuisson air fryer, as-tu un avis sur celui-ci ? en version 6L, il est au même prix qu’un Cookeo+ avec 150 recettes qui ne propose pas cette option.

    1. Bonjour Sofia,

      Je ne connais pas le modèle air-fryer mais je pense que tu devrais pouvoir trouver des avis dessus sur les sites de ventes. Qu’est-ce que tu n’arrives pas avec la cocotte minute ? La durée de cuisson ? La texture finale ? Car l’IP c’est exactement le même principe, le minuteur en plus 🙂

      1. sofia petit says:

        Hello,
        Oui j’ai regardé un peu sur Amazon les commentaires 🙂
        Par exemple, j’ai déjà tenté les lentilles, je les avais faites trempées, et quand j’ai lancé la cocotte minute (Nutricook de Seb), elles sont ressorties quasiment en bouillie, je n’arrive jamais à savoir la quantité d’eau, le temps de cuisson… Par exemple sur la nutricook il faut entrée un temps sur le minuteur, le décompte se lance lorsque ça bip, je baisse donc le feu et la cuisson sous pression commence. Quand le minuteur sonne la fin, je sors la cocotte, ouvre la vapeur et un autre décompte se lance (pour terminer la cuisson j’imagine ?). Bref je galère, je n’utilise jamais ma cocotte minute du coup, je n’ai rien pour cuisiner tout en même temps et laisser au chaud…

  12. VNO says:

    Bonjour Mélanie,
    Je cuisine essentiellement avec ma cocotte minute (#vieille école…) qu’est ce que l’on peut faire de plus ou de différent avec un IP ?
    Merci.

    1. Bonjour,
      La cuisson est exactement la même, tu auras juste un minuteur en plus, donc ça permet de ne pas surveiller la bête qui s’éteint toute seule (ou qui maintient au chaud si tu le souhaites), voir d’utiliser certains programmes avec des durées pré-enregistrées. Mais ça reste une cocotte minute améliorée !

  13. Sophie M. says:

    Bonjour Mélanie, super article comme toujours! J’aimerais acheter l’IP à ma fille de 23 ans qui n’aime pas trop cuisiner et manque d’idées (oui c’est possible, mais je l’adore quand même!!!). Elle vit à Paris, ça pourrait lui éviter d’acheter des soupes et autres plats tout faits de piètre qualité. J’ai une appréhension avec la pression, je n’ai plus de cocotte minute, c’est facile à utiliser? En mode mijotage sans couvercle , on peut y faire revenir des aliments? Risottos et dahls c’est possible sans sortir une casserole ou poêle à côté? J’ai acheté ton ebook sur les plats mijotés, j’adapte les recettes sans pression mais avec l’IP elle s’en sortirait nickel je pense.
    Tu me conseilles le 6L (elle est seule pour l’instant mais a un congélateur, des copains et un bon appétit!!!!) Merci pour tout Mélanie!

    1. Bonjour Sophie,

      On peut tout à fait y faire revenir dedans, comme dans une cocotte normale oui.
      Il y a moins de risques sous pression avec un appareil de ce type ou on programme la durée. pas de risque de ça cuise et qu’on l’oublie sur le feu.

      Les précautions à prendre sont de soit laisser retomber la pression naturellement (il y a un petit chapeau qui monte et qui descend quand c’est fini), soit de la relâcher sans être collée au couvercle pour ne pas se prendre la vapeur bouillante dans la tête.

      Mais rien de compliqué, vraiment !

      Si elle aime cuisiner en grande quantité, pourquoi pas le 6 litres, mais ça fait un beau volume pour une personne seule ^^.

      1. Sophie M. says:

        merci bcp Mélanie pour ta réponse, j’ai trouvé un Instant Pot sur le bon coin qui semble en super état! j’ai imprimé ton ebook dédié et y’a plus qu’à!
        J’ai qq petites questions:
        Pour la recette avec du seitan, je pense qu’il est possible de le remplacer par des pst, on les met direct sans réhydratation? 5 min apres la mise en pression?
        Et pour le yaourt je me demandais s’il était possible de faire un litre comme dans le fermenteur kuvings, as tu déja testé avec du lait de soja vanille? Ma fille n’est pas fan des yaourts nature de soja… 8h à 48 degrés?
        Dernière question, saurais tu me dire ou on peut trouver les temps de cuisson des légumineuses dans l’instant pot et ceux du trempage?
        Merci!

      2. Bonjour Sophie,

        génial si tu en as trouvé un d’occasion !
        Alors :
        1/ oui tu peux remplacer par des PST, sans réhydratation préalable si ce sont de petits morceaux style pépites, haché ou petites boulettes.

        2/Pour le yaourt, c’est tout à fait possible puisque tu as même une fonction pour ça avec des réglages déjà enregistrés.
        Je n’ai pas testé avec le soja vanille mais je ne vois pas pourquoi ça ne fonctionnerait pas.

        3/ Tu trouveras des tas de tableaux de temps de cuisson très facilement sur internet, mais la plupart du temps ce sont des durées sans trempage effectivement.
        C’est pour ça que petit à petit je note quand j’en prépare pour vous donner un récapitulatif.

        Bonne journée !

  14. Sophie M. says:

    Merci Mélanie pour tes réponses toujours rapides et claires, j’ai déjà noté pour le potimarron et les haricots rouges dans l’ebook. Je prépare à ma fille un fichier avec tes recettes fétiches qui sont aussi devenues les miennes , je vais l’imprimer et quand je vais aller à Paris, lui remplir les placards des basiques nécessaires! Mes filles te connaissent bien, (recette de Mélanie!!) elles m’ont offert ton livre pour Noel l’an dernier.
    Margaux n’est pas végétarienne mais vu le prix de la viande et du poisson, je pense qu’elle le devient hi hi!!! Elle aime gouter de nouvelles choses c’est chouette. Merci pour tout Mélanie!!!

  15. N’ayant qu’une plaque induction je me renseigne sur les differentes options sur le marché. J ai bien une cocotte minute mais je m’en sers pas car elle est enorme et rentre a peine dans mon evier
    Les options rice cooker (pour liberer ma llaque et faire autre chose en mêmetemps)/yaourt (la methode cocotte/couverture ça reste relou)/slow cooker m’interessent mais surtout faire le tempeh maison me met des etoiles dans les yeux ^^ on arrive a baisser suffisamment la temperature pour ça ? Rhoooooooooooooo !!!

      1. marion says:

        Merci Sophie mais le fermenteur m’offre trop peu d’utilisations pour que j’investisse. Si un instant pot peut faire plus de choses différentes il m’interessera davantage

    1. Bonjour Marion,

      Effectivement tu peux te servir d’un autocuiseur comme l’IP pour le yaourt et le tempeh, car on peut moduler la température (selon le modèle ce n’est pas très précis, ce sont des fourchettes mais ça le fait !) .

  16. Fanny FAIVRE-VUILLIN says:

    J’ai un instant pot depuis peu donc je ne me suis pas encore assez familiarisée avec mais ça m’intéresserait d’avoir des recettes déjà testées. J’ai vu que tu avais crée la catégorie autocuiseur, j’attends avec impatience les PST et autres recettes doudou pour l’arrivée du froid

    1. Coucou,

      J’ai commencé à en proposer oui: purée de potimarron, fenouil, et d’autres vont venir au fur et à mesure. Pour les protéines, le numéro 5 du webzine est parfait avec des recettes idéales en cette saison !

  17. Aïda says:

    Bonjour Mélanie,
    Tout d’abord merci pour ton blog, je le trouve super ! Il me motive à davantage végétaliser mon alimentation. Pas facile lorsqu’on ne peut consommer ni gluten ni soja, mais j’essaie de trouver quelques pistes et ton blog m’aide bien…
    Petite question concernant l’instant pot. Je comptais acheter une cocotte-minute sur leboncoin. Ton article me fait hésiter. Si ce n’est l’esthétique, penses-tu qu’il y ait un véritable avantage à s’orienter vers l’Instant pot plutôt que vers un autocuiseur traditionnel ?
    Merci beaucoup !

    1. Bonjour Aïda,
      Clairement, c’est moche.
      En revanche, comme je l’écris dans l’article, l’avantage de l’Instant pot (ou autre cuiseur sous pression), c’est clairement le minuteur qui fait que tu n’as pas à t’en occuper et les programmes pré-enregistrés. Pour avoir eu les deux, je ne reviendrais pas en arrière !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Balises HTML autorisées : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Dans notre boutique

Nous auto-publions des livres de recettes vegan à petit prix :)

%d blogueurs aiment cette page :