Depuis plusieurs semaines, c’est le drame lors de mes courses : ruptures sur les farines de sarrasin et pois chiches, mes deux préférées que j’utilise chaque semaine. Je me suis donc décidée à réaliser ces farines maison.

J’ai fait le plein de grains de sarrasin et de pois chiches secs. Mangeant désormais sans gluten et peinant déjà à trouver des pâtes potables, je n’ai pas envie de me passer davantage de ces deux farines tout terrain, avec lesquelles je réalise galettes, pancakes, blini, omelette, panisses et j’en passe.

Réaliser ses farines maison

Avec un blender, c’est une opération très simple. Cependant, si un blender de base suffira amplement pour le sarrasin, je vous recommande d’en avoir un très bon pour les pois chiches, au risque de devoir organiser son enterrement prématuré (au blender, pas au pois chiche).

Recommandations générales

Un temps de pause pour refroidir les farines

Par définition, un blender mixe à très haute vitesse, et donc peut chauffer les aliments si le mixage dure trop longtemps. Peu importe la qualité du votre, pour les farines il est impératif de faire une pause pour refroidir ces dernières, et éviter qu’elles ne s’agglomèrent.

garins de sarrasin dans un bocal

Mixer par petite quantité

Afin d’obtenir un rendu bien fin et d’éviter de bloquer le blender, mixer sans le remplir en entier, en plusieurs fois selon votre quantité de base.

La farine de sarrasin s’obtient extrêmement rapidement, pas besoin d’y repasser deux fois.

Pour les pois chiches, il est parfois nécessaire de tamiser une première fois, et de mixer à nouveau afin d’obtenir une poudre fine. Il peut rester des minis (minis) bout, ce ne sera pas très gênant. Pour ma part, ayant une très faible tolérance au bruit, et n’ayant pas encore investi dans un casque de chantier avec bouchons d’oreille, je ne repasse qu’une fois les grains de pois chiches récalcitrants, après avoir tamisé la première farine obtenue.

farine de sarrasin dans un bocal

Farine de sarrasin, à partir de grains de sarrasin (ou de flocons)

  1. Dans un blender, verser les grains ou les flocons, au maximum à la moitié du blender.
  2. Mixer 30 secondes presqu’à pleine puissance et aérer la farine à l’aide d’une cuillère. Au besoin, mixer une nouvelle fois 30 secondes.
  3. Verser dans un saladier et remuer doucement pour la refroidir si jamais elle a un peu chauffé (ça va très vite). Si vous la mettez immédiatement en bocal, la chaleur dégage de la condensation et la farine risque de moisir. 2/3 minutes suffisent.
  4. Mettre en bocal, idéalement à l’aide de votre entonnoir à confiture. Celui qui sauve la vie, le sol, le plan de travail bref, qui élimine quantité de désagréments dus au vrac !)
Quelques recettes sur le blog avec de la farine de sarrasin :

Farine de pois chiches maison à partir de pois chiches secs

Avec des flocons de pois chiches, le mode d’emploi est le même que pour le sarrasin. Mais c’est bien moins rentable que la légumineuse sèche. Ceci dit, pas besoin de matériel de compèt’ pour les flocons.

pois chiches secs en bocal
cul de poule avec une passoire fine qui tamise la farine de pois chiche
  1. Verser les pois chiches secs dans le blender, au tiers, et mixer d’abord doucement puis en augmentant la puissance. Faire des pauses régulières. Attention, c’est très bruyant (éviter si vous venez de coucher les enfants en gros).
  2. Verser dans un tamis, ou une passoire très fine, au dessus d’un cul de poule. Remuer ou tapoter pour tamiser.
  3. Repasser les grains grossiers au blender.
  4. Laisser la farine tiédir un peu en la remuant et la mettre en bocal. C’est un poil plus long, mais cela reste très économique.
bocal de farine de pois chiches maison

Quelques recettes avec de la farine de pois chiches

Je m’en sers aussi pour mes béchamels et panures, mon appareil à quiche.

Vous pouvez, dans le même ordre d’idée, réaliser vos farines de lentilles, de pois cassés. Je n’ai pas essayé avec des haricots secs mais pourquoi pas. C’est une façon simple d’enrichir des préparations en protéines (pancake, cake, pâte à tarte, crackers…).

***

Donc, si vous aussi vous tremblez parce que vous n’avez pas votre ration d’omelette ou de galettes de sarrasin, maintenant vous savez comment réaliser ces farines maison !

Dans notre boutique

Nous auto-publions des livres de recettes vegan à petit prix :)

31 commentaires

  1. sylviane says:

    quel courage Mélanie 🙂
    merci de tous tes conseils, tes vidéos, tes recettes, ta bonne humeur… j’adore et pourtant je ne suis ni végétarienne, ni végan même si je mange peu de viande ou de poisson…

  2. mais quelle idée de génie ! j’adore ! j’ai renoncé à acheter de la farine de sarrasin car la famille se lasse du goût prononcé, mais en faisant ainsi, on pourra en manger de temps en temps sans investir dans le gros sachet !

  3. Christel says:

    Bjr Mélanie,
    Je fais la même chose avec celle de pois-chiche. Je m’y suis mise en cherchant désespérément de la farine de lentilles que j’avais trouvé dans un magasin. Moins fan de celle au sarrasin mais vraiment pratique pour les petites quantités.
    Bonne après-midi.

  4. Béa says:

    Merci Mélanie pour ce nouvel article bien utile !
    Moi non plus je ne me lasse pas de ces deux farines que j’utilise très souvent aussi.
    Bel aprem à toi

  5. Delphine Labalec says:

    Mais tu lis dans mes pensées !!! Moi aussi je me heurte à cette problématique (je VEUX du gluten pour faire du chorizo !!!!!) de pénurie. J’ai un thermomix, mais j’hésitais sur le pois chiche (malgré mon casque de chantier, car c’est clair si on a l’ouie sensible, c’est réellement indispensable, sans rire, déjà les amandes ou les noisettes c’est terrible, alors les pois chiches…) car malgré le fait qu’il soit puissant, je doutais.
    Juste pour vérifier, il a quelle puissance ton blender ?
    Et je profite de mettre un petit commentaire là pour aller en mettre un sur « S’organiser en cuisine » que j’ai reçu et lu, et j’ai offert le 2ème à mon fiston qui l’a parcouru et m’a dit « wesh c’est cool, ça explique bien » (j’espère que tu mesures à quel point ça lui a plu 🙂 ).

    1. Sylvie says:

      J’ai un thermomix dont je me sers depuis longtemps pour faire ma farine de pois chiche et ça marche du tonnerre, mais pour le sarrasin je n’y avais bêtement pas pensé ! Merci Mélanie 😊👍

    2. Comme le dit Sylvie, le thermomix le fait sans problème. J’ai fini par commander en ligne le gluten, rupture aussi depuis un moment !
      Mon blender fait 1300 w.

      Et rien que le « wesh », j’ai une larme à l’oeil ^^
      Merci Delphine !

  6. Arlette says:

    Bonsoir,
    Excellent idée, quoiqu’ici dans le midi, aucun problème avec la farine de pois chiche, un petit producteur local et celle de sarrazin non plus, mais je retiens l »idée pour les pannes!!!!!
    Bon dimanche à toutes les mamans

  7. Camille says:

    Bonjour
    Ça fait un moment que je voudrais faire mes farines moi-même pour réduire encore plus les emballages. Je me heurte à un problème de blender, il n’est pas fameux. Déjà faire un lait végétal relève de la bataille… Tu utilises quel blender?

    1. Bonjour Camille,
      j’ai l’ultrablend de Moulinex (qui est un super blender), donc les pois chiches même pas peur. Je ne pense pas qu’il faille autant de puissance que celui ci (1300W) mais quand même un minimum par contre car c’est très dur.

    2. Camille says:

      Je me sers Du thermomix que pour le sarrasin une minute vit 10 mais vu que je trouve ma farine de pois chiche pour 3,5€/kilo par 5kg pour 0,5€ d’écart je préserve mes oreilles 😅

  8. Elodie says:

    Bonjour Mélanie,

    Merci pour cet article très intéressant qui sauve la vie quand les rayons sont vides. Je me demande : quel est le type de la farine de sarrasin lorsqu’on la réalise ainsi?

    Merci par avance et bonne journée =)

    1. Bonjour Elodie,

      Sauf erreur de ma part, il me semble pas qu’il y ait de type pour le sarrasin, puisque le grain est moulu intégralement 🙂 par contre la farine est de couleur plus blanche que celle que j’achète.
      Bonne journée !

  9. Salut Mélanie, tu as bien raison de faire tes propres farines ! En plus du côté pratique, elles sont aussi archi fraîches, non oxydées, le top quoi !
    Voici ma propre expérience, cela pourra peut-être être utile à certaines personnes :
    J’avais essayé aussi de faire mes farines de riz et de pois-chiche il y a quelques années (j’avais même acheté pour l’occasion un omniblend). Techniquement cela marchait bien (à l’oeil, elles semblaient comme desfarines du commerce), par contre mon intestin n’a pas du tout aimé ces farines maison: au fur et à mesure que je les utilisait, j’avais de plus en plus mal à l’intestin. J’en ai déduit que cela était dû au fait qu’elles sont moins fines que celles du commerce.
    Donc pour les personnes ayant l’intestin fragile et facilement inflammé, les farines maison risquent d’être trop irritantes.
    Bises à toi et bon week-end !

    1. Bonjour Claire,

      La farine de pois chiches maison est clairement bien moins fine que celle du magasin (même si tout à fait acceptable) et cela ne m’étonne pas de lire que ça peut faire du mal aux personnes sensibles. Merci pour la précision et bonne semaine !

      Bises,

      Mélanie

  10. J’ai pété mon entonnoir à confiote … Oui, certes, j’en avais un en céramique (quelle idée) mais fallait que je pleure quelque part. Sinon, merciiiiii !!! j’ai bien reçu mon livre « Meal prep » et je frétille de bonheur !!!

  11. Brune says:

    J’ai enfin fait l’omelette à la farine de pois chiches, super simple et très bonne, elle s’apparente à la socca. J’aime beaucoup.

  12. Mamyol says:

    Pour les lentilles, j’ai déjà testé, c’est parfait. Le sarrasin, je prends de la farine artisanale, par contre, les pois chiches, c’est une super idée vu que la farine je n’en utilise que très peu. Ça m’évitera des fonds de poche qui s’éternisent dans un placard.

    1. Je préfère aussi acheter la farine de sarrasin car elle est plus parfumée mais ça dépanne bien. Et en effet, quand on ne veut que de petites quantité, c’est pratique !

      Bonne semaine,
      Mélanie

  13. Je fais ça depuis un moment pour le sarrasin, car comme j’ai toujours du sarrasin en stock (pour faire du pain de sarrasin fermenté), ça m’évite d’avoir un bocal en plus ! J’en profite aussi parfois pour faire germer les grains avant, afin d’avoir une farine encore plus riche nutritionnellement. En revanche, j’ai renoncé pour les pois chiche, rapport au bruit, et aussi parce que comme ça a déjà été dit, la farine obtenue est moins fine et donc moins digeste. Et pour moi qui ai les intestins sensibles, ça compte ! Les autres farines que je fais « maison » c’est celle d’avoine à partir de flocons (un classique) et de lentilles corail (car elles sont moins « dures » que les autres légumineuses.
    Belle semaine à toi.

  14. Maureen says:

    Pour faire des crêpes fermentés (dosas) je fais dabord tremper mon sarrasin, riz, lentille, soja jaune, etc… (comme les pains aux graines) je garde une partie de l eau de trempage, je mixe le tout en pâte (avec des épices) et je laisse poser plusieurs heures à l’air ambient. Ç est super pour des recettes de pains, crêpes ou gâteaux avec des graines ou céréales prégermé et fermenté et plus facile à broyer quand on a pas un mixeur puissant. Mais j’ai aussi la chance de trouver sur mon marché des petits producteurs bio qui font de la farine de lentilles, pois chiches, sarrasin, et petit épeautre à prix doux, ainsi que de de merveilleuses pâtes sèches 😍

    1. Bonsoir Maureen,

      J’ai à de nombreuses reprises entendu parler de ces dosas et tu me donnes envies de m’y mettre.
      Je vais essayer avec du sarrasin, j’en ai plein.

      Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Balises HTML autorisées : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

%d blogueurs aiment cette page :