L’apéritif est, personnellement, le moment du repas que je préfère.

IMG_1967

On a en général le ventre vide, et c’est là que l’on apprécie le mieux tout ce que l’on mange. C’est le moment où l’on picore à droite et à gauche, en échangeant avec tout le monde. C’est l’occasion de prendre des nouvelles, de papoter de tout et de rien et il y a moins de « codes » qu’à table. Parce que les codes, personnellement, c’est pas trop mon truc :

« Faut pas couper sa salade avec ses couverts ». J’ai jamais compris. Comment on fait quand on a une feuille de laitue qui s’approche d’un format A3? Il faut faire un origami avec?

« Ne jamais saucer son assiette ». Ne…ne pas quoi?? Mais c’est le meilleur, la sauce !!

« Mettre les dents de la fourchette vers le ciel pour montrer aux convives qu’elles sont propres. Ou au contraire, les dents sur la nappe pour découvrir les armoiries de la famille ». Armoiries…ahah. Moi elles viennent des brocantes mes fourchettes, alors faudrait plutôt que je les planque sous la serviette pour ne pas montrer qu’elles sont toutes différentes !

« Bien mettre les couverts à poisson à l’extérieur ». Nous autres, végétaliens, sommes des gens simples. Nous n’avons pas de couteau à tofu ou de fourchette à seitan. Pfff.

« Ne jamais tendre le bras devant la personne assise à côté de soi pour prendre le sel / poivre / l’eau. C’est impoli. » Mouais. C’est quand même une bonne manière de mettre un coup de coude dans le nez d’un convive que l’on n’apprécie pas, « sans faire exprès ».

Il y a d’autres codes qui, eux, se sont perdus. Moi, j’aimerais bien qu’on me fasse envoyer un bouquet de fleurs à chaque fois mon repas à plu. Fleurir ma maison en échange d’un repas, ça me va bien.

IMG_1966

Bref, l’apéro, c’est bien plus simple et c’est l’occasion de goûter à plein de petites gourmandises salées en toute convivialité. D’ailleurs, dans la majorité de mes repas, je fais rarement une entrée, je préfère un apéritif plus copieux et plus long (c’est surtout parce que je sais qu’on aime tous trainer à l’apéro et que la pâtissière en moi serait méga frustrée que plus personne n’ait faim au dessert à cause d’un plat de trop!).

Ceci étant, j’ai tendance à revenir toujours aux mêmes préparations que j’affectionne et qui plaisent toujours. Guacamole, houmous, tartare d’algues, des gressins. J’ai eu ma période samoussas, très pratiques et dont le surplus file au congélateur sans problème. Il faut dire que préparer des mignardises, en plus de demander beaucoup de temps, nécessite souvent beaucoup d’aliments pour peu de personnes au final. Lorsqu’on invite chez soi pour un diner, dans la majeure partie des cas on se retrouve à 4, 6 voir 8 personnes. Et préparer 4 ou 6 verrines ou makis ou même toasts ou brochettes, parfois cela fait beaucoup de restes. Et pour être honnête, je m’enchaine des centaines de verrines dans mon travail et de jolies petites choses à préparer, alors à la maison, j’aime bien faire simple et convivial. D’où le blini (ah ca y est, elle en parle enfin, c’était long son intro…).

IMG_1963

Avec un petit confit d’oignons, c’est pas mal du tout…

Le blini est cette mini crêpe épaisse (très) légèrement sucrée à la farine de blé que l’on garnit comme un toast. En temps normal je n’en raffole pas. Je trouve que c’est très bourratif et pas forcément goûteux. Aussi, lorsque je suis tombée sur cette recette dans ma bible Vegan de Marie Laforêt, ce qui m’a fait passer à l’acte, c’est certainement le fait quelle soit au sarrasin, saveur que j’affectionne beaucoup. Faut dire qu’il serait dommage de se servir de notre céréale locale, à nous les bretons, uniquement dans les galettes ! Et j’ai bien fait ! Non seulement, ces blinis sont ultras rapides à préparer, mais en plus ils sont extrêmement moelleux et bien moins bourratifs que les classiques. Et ils peuvent se préparer la veille sans soucis. Filmés, ils conserveront bien leur moelleux.

La première fois j’ai suivi la recette (parfaite) à la lettre. Pour le deuxième essai, j’ai tenté une version sans gluten, non pas par intolérance, mais la demande de certains lecteurs étant en augmentation, pourquoi ne pas tenter ? D’autant que le troc était aisé : la farine de sarrasin étant naturellement sans gluten, j’ai simplement remplacé la farine de blé par de la Maïzena. Résultat ? Identique !

Conseils préalables :

– Il est impératif de laisser reposer la pâte au moins une demi-heure pour qu’elle épaississe. Vous pouvez même l’oublier une heure.

– Les petits blinis cuisent extrêmement vite dans la poêle. Dès que les 3/4 premières bulles apparaissent, il faut les retourner aussitôt.

– Pour réaliser les blinis dans la poêle, mes premiers essais étaient effectués à l’aide de 2 cuillères à café. Ca marche très bien. Mais si vous êtes familier de la poche à douille, c’est juste fantastique. La pâte est suffisamment épaisse pour ne pas couler partout et vos blinis atterrissent à la vitesse de l’éclair sur la poêle. Et surtout, ils ont presque tous la même taille ! (J’avoue, je suis un peu maniaque mais quand tu as du monde et qu’il reste deux blinis, un de la taille d’un steak, l’autre d’une bille, ben, t’as beau être polie, bonne maitresse de maison, et tout et tout, t’as pas envie de finir la bille !)

IMG_1960

Pour environ 40/45 petits blinis (recette tirée du livre Vegan et légèrement modifiée)

  • 100g de farine de sarrasin
  • 50g de fécule (ici Maizena)
  • 1 CS de sucre de canne
  • 1 cc de poudre à lever
  • 1 cc rase de levure de boulanger déshydratée
  • 1 belle pincée de sel
  • 150 ml de crème végétale
  • 100ml de lait végétal
  • 1 CS d’huile d’olive
  • Huile spécial cuisson pour les cuire.
cuissonblinis

1. Dans un saladier, mélanger tous les ingrédients secs. Ajouter la crème puis progressivement le lait en mélangeant à l’aide d’un fouet. Ajouter la cuillère d’huile et mélanger encore.

2. Laisser reposer au moins 30 minutes et jusqu’à 1 heure.

3. A feu moyen, dans une poêle chaude huilée, à l’aide deux cuillères à café (ou à soupe pour de gros blinis)  déposer des petits tas de pâtes. Dès que les bulles apparaissent (quelques secondes), les retourner et cuire encore 30 secondes. Continuer jusqu’à épuisement de la pâte.

IMG_1965

C’est fou cette manie de coller du pesto partout…

Dans notre boutique

Nous auto-publions des livres de recettes vegan à petit prix :)

34 commentaires

    1. Mélanie says:

      Merci à vous ! Ca me fait toujours très plaisir d’avoir les retours testés! Bonne idée au petit déjeuner 😉

      Mélanie

      1. Melanie désolée mais je suis nulle dans cette nouvelle cuisine, je cherche ce que c’est la crème végétale ? j’ai une recette que mon naturopathe m’a donné et c’est une catastrophe ! je dois tout jeter ! franchement je suis vraiment nulle !

      2. Mais non vous n’êtes pas nulle ! Cela s’apprend ! La crème végétale c’est de la crème liquide de soja, ou d’amande, de riz… qui se vend en briquette, comme la crème liquide au lait de vache.

  1. Franco says:

    Bonjour , j ai fait ces blinis avec du blé noir donc le résultat est plus sombre que votre photo, j ai mis de la creme de coco et du lait d amandes , résultat tres savoureux .. Regardez mes photos sur mon compte Facebook .. Merci ! Hélène franco-maillet

    1. Mélanie says:

      Merci Kathy ! Un petit basique de mes apéro pour recevoir, toujours un succès ! Surtout servi avec la terrine de châtaigne et noix (settes) 😉

  2. Ah, enfin « la » recette que j’attendais, avec de la farine de sarrasin et sans oeuf, la vraie, la seule, quoi ! On trouve tant de recettes fantaisistes sur le net qui ressemblent davantage à des pancakes, alors que ça n’a rien à voir. Je ferai celle-ci à Noël.

  3. Ils sont excellents tes blinis!!! Bien gonflés, moelleux, bref un vrai régal. Un grand merci à toi pour cette recette, car lorsqu’on est vegan et en plus intolérant au gluten c’est pas facile…

  4. Christine L says:

    Juste pour étaler ma science : on ne coupe pas la salade car le vinaigre oxyde l’argenterie. Un problème bien quotidien non 🤣🤣🤣 je vais tout de suite tester cette recette

  5. aelys says:

    Testé à Noël avec des carottes marinées, j’ai trouvé ces blinis juste parfaits : vite préparés, vite cuits et tout à fait délicieux (un peu moins gonflés que les tiens cependant !)

    À refaire sans hésiter

  6. Maureen says:

    Bonjour Mélanie,

    Petite question de dernière minute, si tu vois ce message à temps xD… Je voudrais faire ces blinis pour mardi soir mais j ai déjà beaucoup d autres préparations à faire et j aimerais les faire aujourd’hui (en même temps que ta recette de boursin de yaourt de soja) et les congeler. Penses tu que ça va altérer le goût et la consistance des blinis ?

    Je te remercie par avance et te souhaite une bonne fin d année.

    Maureen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Balises HTML autorisées : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

%d blogueurs aiment cette page :