Crottins rôtis à l’okara de soja

Ceci n’est PAS un fromage. Non, parce que je vous vois venir tout excités, la langue pendante. Non, c’est simplement une recette fastoche et délicieuse pour recycler son okara de soja. Laquelle est plutôt présente en grande quantité si comme moi vous cuisez les 500g de fèves de soja d’un coup…pour un résultat de 800g d’okara. Certes, cette dernière se congèle mais quand même.

N’ayant pas obtenu de résultats probants jusque là avec des galettes / steaks, j’ai voulu changer un peu et me voilà fan de ces petits crottins parfumés avec ce qu’il y a dans les placards, et rôtis au four. Libre à vous de les manger comme ça sur du pain. Mon utilisation favorite : coupés en cubes et mélangés à des crudités  (tomates, chair d’aubergines rôties essentiellement) avec plein de vinaigrette. La texture est telle qu’ils absorbent l’huile et c’est délicieux ! Je m’en suis ajouté dans mes plats de pâtes.Cela permet également des repas riches en protéines et pauvres en glucides car ils rassasient ces petits crottins !

Comme je vous l’explique dans ma vidéo sur le lait de soja maison, je ne cuis pas les fèves avant de les mixer (contrairement à la recette classique du lait de soja), car je n’ai jamais obtenu un beau lait jusqu’ici avec cette méthode. Peut être ne suis-je pas du tout douée, mais peut importe. Maintenant que je mixe, je filtre et je cuis le lait de soja, c’est nickel. La contrepartie, est qu’il faut impérativement cuire l’okara ensuite avant de la consommer car le soja cru est toxique. Je vous donnerai d’autres idées pour l’utiliser à la fin.

Cette recette ne peut se réaliser avec de l’okara d’avoine, bien plus granuleuse. L’okara de soja est extrêmement fine, presque crémeuse si on lui ajoute un peu d’humidité et donne un résultat parfaitement homogène. On peut la réaliser avec des amandes ou noisettes, mais on perd le bénéfice d’une recette recyclage zéro euro (à part la cuisson au four), et la texture ne sera de toute façon pas aussi fine.

Je vous donne mes quantités familiales et vous laisse diviser. Avec un paquet de 500g de fèves j’obtiens environ (selon l’évaporation…) 6 litres de lait qui sont transformés ainsi :

1 L en yaourt

2 litres en tofu

2 litres pour la pâtisserie / porridge des enfants du matin / béchamel / cake sucré ou cake salé, etc

1 litre en crottin de soja (du vrai fromage d’amour <3)

 

Pour environ 4 gros crottins (l’équivalent de 4 cercles à pâtisserie de 8 cm de large et de 4,5 cm de haut)

–> L’okara de soja n’a que très peu de goût donc n’hésitez pas à bien insister sur l’assaisonnement

Environ 800g d’okara (résidu de 500g de fèves trempées, puis mixées avec 6 litres d’eau). Ce n’est vraiment pas important s’il y a plus ou moins…

Parfum par crottin (ceux de la photo) :

2 CS d’huile de sésame et 2 CS rases de graines de sésame + 1cc de sel fin

2cc de paprika fumé et 2 gousses d’ail confit haché + 2 CS d’huile d’olive +  1cc de sel fin

2 CS de levure maltée et 1cc de miso blond + 2 CS d’huile + 1cc de sel fin

2 CS de basilic frais haché + 2 belles échalotes hachées + 2CS d’huile + 1cc de sel fin

La prochaine fois je rajouterai une cuillère de purée d’amande ou de cajou pour un résultat plus crémeux.

  1. Préchauffer le four à 180°C.
  2. Dès que votre lait vient d’être filtré et que l’okara est encore un peu humide, la séparer en 4 (ou en moins selon vos proportions).
  3. Mélanger dans un saladier à l’aide d’une fourchette l’okara avec les ingrédients choisis et bien tasser dans un cercle à pâtisserie posé sur une plaque allant au four. Si vous n’avez pas de cercles, formez des boules avec vos mains et aplatissez-les un peu.
  4. Décercler et recommencer avec d’autres saveurs.
  5. Enfourner pour 40 minutes si les crottins sont entiers. Pour des demis crottins (coupés dans l’épaisseur), 30 minutes suffiront. Laisser refroidir complètement avant de conserver au frais une semaine dans un récipient hermétiques, ou de congeler.

 

 

Quelques idées en vrac pour utiliser l’okara de soja qui est une excellente source de protéines gratuites et de calcium (si on la jetait avant) :

En croquette, dans des steaks avec des légumes râpés et de la fécule pour lier.

Glissé dans un appareil à quiche, à tarte, à cake pour un bel apport en protéines.

Laissé séché quelques heures à plat et mélanger avec de la levure maltée et du sel. Cuire ensuite au four et saupoudrer sur des pâtes ou un gratin.

Dans une béchamel pour des lasagnes.

Vous avez des recettes à partager ? 

35 commentaires sur “Crottins rôtis à l’okara de soja

  1. Wow ils sont beaux !
    Superbes tes photos ! Comme d’hab mais elles mettent vraiment en valeur tes créations.
    Ça donne envie de s’y mettre en divisant par trois à mon avis vu notre consommation et ma flemme de faire la cuisine en ce moment. Je me limite aux crêpes : 2 fois en 4 jours, pas mal, hein ?! C’est grâce à ma fille. Ta recette de crêpes est vraiment top. Mais toutes les autres aussi bien sûr 😉 c’est juste que je les ai pas encore toutes testées.
    Bonne semaine et bonne fin de saison

    J'aime

    1. Merci!! Je te rassure, je ne fais pas mon lait de soja toutes les semaines, deux fois par mois ça me suffit, le reste c’est lait d’avoine et puis c’est tout. (Et dis donc, ils se sont déshabitués d’avoir des yaourts tous les jours !;) Quand aux crêpes, c’est pas mal du tout en effet !
      Belle semaine également !

      J'aime

  2. Mais qu’ils sont beaux!
    Ça donne envie d’essayer en sachant qu’on peut en faire des cubes surtout!
    Dans une salade à la grecque pour remplacer la fêta peut-être?
    Ah! Merci!
    C’est stimulant cette créativité!

    J'aime

    1. Merci Guylaine ! Et oui, en cubes c’est vraiment bon mélangé. D’ailleurs, pourquoi ne pas les faire mariner dans un bocal avec piment et compagnie pour une « feta » très savoureuse, je n’y avais pas pensé ! Du coup on doit pouvoir les cuire sans forcément les mouler, juste étaler une épaisseur d’un ou 2 cm sur la plaque du four !
      Ahlala, on n’a pas fini d’imaginer, c’est chouette !

      Aimé par 1 personne

      1. J’ai déjà mis à décongeler les fèves (pré-trempée).
        À suivre! Ce sera version fêta pour valoriser les tomates qui me restent au jardin!
        Merci encore!
        🤗

        Aimé par 1 personne

  3. Je ne sais pas si ce que j’admire (et apprécie) le plus c’est les idées recettes, la précision quant aux alternatives et procédure, ou l’organisation qui se dessine derrière. Merci en tout cas de partager tout ça !

    Aimé par 1 personne

    1. L’idée de se blog c’est en effet de donner des clés et des idées pour varier et pas une recette qui ne peut se réaliser qu’avec cet aliment et pas un autre 😉 Bon, il doit y en avoir, la preuve dans cet article, mais j’aime que chacun puisse aménager à sa sauce ensuite !
      Merci de ton mot encourageant, car oui c’est du temps mas j’aime partager et échanger !
      Belle soirée,
      Mélanie

      J'aime

  4. bonjour Mélanie !!
    raaaaaaaaaaaaaaaaggghhhhhhhh (cri de mamie Résé qui s’étouffe et tire la langue à qui mieux mieux )
    je vais être olbigée de faire du lait de soja????? (et le défi du groue alors?? j’en fait quoi?? pfff )
    remarque rien que pour le crottin …… vu que j’ai : des figues ET de la confiture ……. et en plus ça me ferait un bel article pour mon blog ça tiens !
    demain coures (pfffff )
    merci pour toutes ces idées !! ♥♥♥

    J'aime

      1. non mais attend … tu crois que je vais trouver ça au marché noir toi???
        yapa d’marché noir ici,
        yapa d’magasins chinois,
        yapa d’magasins « arabes »
        y’a l’océan …… épicé tout !! 😀 😀

        J'aime

  5. Moi je te dis encore une fois merci ! 😉
    Ce soir ma douce est à la poterie, et moi, aux fourneaux, j’ai 750 grammes d’okara de soja à travailler! 🙂
    Et du tofu maison à faire mariner jusqu’à demain !
    Ma prochaine mission, dans le week-end qui vient je pense, faire un petit fromage de soja, franchement, le lait de soja comme je l’ai obtenu hier était vraiment crémeux, ça laisse augurer de belles choses, je vais expérimenter !
    Je m’éclate vraiment en cuisine depuis quelques mois, ce renouveau ça me fait un bien fou.

    J'aime

    1. C’est un plaisir de lire un tel message Cyril, car oui, une fois qu’on se laisse aller à découvrir, à tester, c’est un véritable univers plein de possibilités qui s’offre à nous, que ce soit la cuisine ou tout autre domaine d’exploration et d’apprentissage, et par là une vraie libération.
      Alors éclate toi (et régale ta famille 😉 )

      J'aime

  6. Coucou Mélanie !
    bon, pas le choix je vais devoir me mettre à faire mon lait de soja JUSTE pour avoir le bonheur de goûter à ces petits crottins d’okara ❤
    ils sont trop beaux, je suis bouche bée !
    a très vite,
    Omry

    Aimé par 1 personne

    1. Cela fait plusieurs fois que je cuis l’okara de cette façon, dans ces crottins, ou des steaks, des terrines au four, et jamais eu de souci. En même temps à 180 °C pendant autant de temps, c’est cuit, et bien cuit !;)

      Aimé par 1 personne

  7. J’en ai fait 3:
    celui aux graines de sésames, mais j’ai utilisé du sésame noir: j’aime bien
    celui à la levure maltée et miso blond: mon préféré pour le goût, je pourrais le manger comme ça sans rien !
    celui avec le basilic du jardin et les échalotes, et là accroche toi bien, ma femme plus ma fille trouvent que ça leur rappelle…. le boudin blanc niveau goût !!! ( elles aiment évidemment ) :p

    Aimé par 1 personne

    1. Du boudin?? Diable ! Bon, en même temps je n’en ai jamais mangé 😉
      Je suis contente si cette recette récup’ fait des heureux… j’en ai fait d’autre aujourd’hui, au sésame et avec des tomates juteuses, un bonheur !

      J'aime

  8. Bonjour Mélanie, je rebondis juste sur la partie où tu dis que tu fais d’un seul coup ton lait de soja avec tout le paquet de 500g de soja jaune. Je serais curieuse de savoir si tu as des astuces pour gérer cette grande quantité, surtout au moment de filtrer l’okara bouillant, j’ai encore du mal à ne pas en mettre partout / m’ébouillanter les mains. Pareil, j’aimerais savoir comment tu gères pour le lait qui doit bouillir 15 min environ, car avec tout ce « nuage » de mousse par dessus, je ne comprends pas facilement à partir de quel moment ça bout vraiment, ni si c’est vraiment indispensable de remuer tout le long ou si un petit coup de temps en temps peut suffire. J’ai aussi essayé d’utiliser un thermométre, ça simplifie d’un côté mais, je trouve, ça complique de l’autre (faut pas que ça tombe dedans, faut le laver après). Bref comme tu vois j’ai plein de questionnements, je suis preneuse si tu as des astuces (par ici, ailleurs ou en mp comme tu préfères, et sans urgence bien sûr ! ^_^).
    Marta

    J'aime

    1. Bonjour Marta,
      Je suis très bien équipée, l’avantage d’être traiteur^^ J’ai de grandes gamelles !
      –> Je ne filtre pas mon okara bouillant puisque je ne fais pas la recette classique de lait : je mixe et je filtre. Puis je cuis le lait. Donc c’est super facile ! Tu as la vidéo sur Youtube pour le lait de soja où j’explique tout : https://www.youtube.com/watch?v=Dd8uqVf5S_4
      –> Aucun thermomètre, je laisse bouillir 20/25 minutes en surveillant absolument. Dès qu’il y a de la mousse, tu retires du feu, tu mélanges pour la faire redescendre et tu replaces sur le feu. Je ne remue pas tout le long, non, juste d etemps en temps car le lait (en général) accroche vite à a casserole. mais avant d’avoir de la mousse avec 5 litre de lait, tu as bien une dizaine de minutes tranquille !
      N’hésite pas si tu as d’autres questions !
      Mélanie

      J'aime

  9. Mais ce sont de superbes idées ça ! Il faudra que j’essaie , j’ai encore des fèves de soja en plus (j’en avais acheté pour faire du lait de soja justement). Je vais reprendre tes idées et voir ce que je peux faire. Tu me tentes (notamment pour le tofu aussi !) !

    J'aime

    1. Ahlaa, je suis une grande, grande fan du tofu et encore plus depuis que je le fais, la texture est tellement différente, c’est du pur bonheur.
      Le lait de soja, une fois organisée dans sa cuisine entre le mixeur et la gamelle avec la passoire dessus pour égoutter c’est vraiment super facile !
      Redis moi si tu testes !

      J'aime

  10. Bonjour Mélanie ! Petite question, lorsque je fais mon lait de soja, je mixe —> je cuis (en tout 30min du moment où je pose ma casserole sur le feu jusqu’au moment où je la retire) —> je filtre (je me brûle par la même occasion pour récupérer mon okara hahahaha 😅!!!) , de ce fait pensez-vous que l’okara est suffisamment cuit pour pouvoir déguster ces crottins sans passage au four ? Plus comme une tartinade disons ? Et 30min de cuisson sont-elles correctes pour enlever le côté toxique du soja ? Merci d’avance de votre réponse, j’ai hâte de tester cette version avec mon okara j’en ai justement qui m’attend 😁

    J'aime

    1. Bonsoir Emie,

      Oui 30 minutes sont suffisantes pour cuire correctement le soja en vue de le consommer mixé (entier il faudra plus longtemps pour que les fèves soient plus tendres), c’est que je j’ai d’indiqué dans plusieurs ouvrages.
      Par contre la cuisson au four leur donne vraiment du goût et une texture plus sèche. Si vous faites des crottin sans les cuire, le goût et la texture ne seront pas du tout pareils. Ce sera effectivement plus une tartinade ! Vous me direz car je n’en ai jamais fait !
      Bonne soirée!
      Mélanie

      J'aime

      1. Voilà, j’ai réalisé deux versions de ces petits crottins d’okara et c’est absolument super !! Moi qui ne savait jamais quoi faire de cet okara, cette idée de crottin est révolutionnaire !!! J’ai testé une version paprika fumé/tomates séchées/basilic et une seconde version ail/fines herbes/noix, les deux sont excellentes ! Et je peux vous dire que la version tartinade (avant cusisson) est absolument délicieuse, bien frais sur une tranche de pain grillé ou en fond sur un wrap de légumes miam’miam !!
        L’okara étant riche en proteine, peut on savoir a peut pres son apport nutritionnel ?
        En tout cas merci a vous pour cette découverte que je ne manquerai pas de refaire (faite aussi en mini portion individuelle pour pouvoir congeler et decongeler plus facilement) !!!

        Aimé par 1 personne

      2. Bonsoir Emie !
        C’est vraiment super si cela te plait ! Je testerai en tartinade mais du coup en cuisant l’okara cette fois avant de mixer 😉

        Les apports de l’okara sont exactement les mêmes que ceux du soja puisqu’il n’y a pas de transformation : protéines, calcium, fer, magnésium, fibres, bons acides gras. En bref, que du bon.
        Et avoir des moules à muffins est indispensable pour moi pour portionner tout ce que je fais en quantité 😉

        J'aime

  11. EXCELLENT!! Merci, j’ai fait mes 4 crottins qui ont une jolie allure, mais que je trouve un peu sec (et du coup étouffants). Que me conseillez vous? Plus d’huile la prochaine fois? Et du coup, à manger avec un genre de sauce?
    Merci!!

    J'aime

  12. Non, je n’ai pas rêvé, j’ai vu un paquet de fèves de soja dépelliculées il y a quelques jours dans mon Bio & Co ! J’ai fait du lait (1 bouteille nature et 1 bouteille sucrée/vanillée). J’attend demain, le complet refroidissement des bouteilles, pour mieux les goûter/apprécier.

    Et bien sûr j’ai enchaîné avec ces magnifiques crottins car la recette récup me va parfaitement (simple et rapide à réaliser). J’en ai fait 1 grand et 1 petit (130g d’okara donnés pour 120g de fèves crues) : sel/poivre – levure maltée – basilic frais – huile d’olive et graines de tournesol natures (non grillées), celles-ci apportent un petit croquant bien sympathique 😉

    Mon blender n’est pas super puissant (mon okara a la texture de la poudre d’amande contrairement au tien, mais cela n’a affecté en rien la tenue des crottins au façonnage et à la cuisson : encourageant pour ceux qui douteraient).

    L’idée de la « feta » est intéressante aussi. Pour la prochaine fois je pense.
    Merci pour cette recette ♥♥♥

    J'aime

    1. Bonjour,

      Je suis contente que tu aies essayé ces crottins ! On pense toujours que c’st un peu long mais finalement c’st assez rapide. La texture de l’okara va dépendre du mixage et de l’essorage/ Plus il sera essoré plus il sera sec. Concernant le goût du lait de soja, je ne l’ai jamais aimé, que ce soit acheté ou maison, mais il est aussi efficace maison, voir plus crémeux selon les dosages ! Merci beaucoup pour ton message !

      Mélanie

      J'aime

  13. Testé et approuvé même si je les ai réalisés avec de l’okara d’amande (version miso blanc et levure maltée) qui avait 2 jours lool donc j’imagine que c’est encore meilleur lorsque c’est frais. Je retenterai quand je ferai mon lait de soja. Merci 🙂

    J'aime

    1. Bonsoir,
      Je n’ai jamais essayé avec l’amande mais nul doute que ça doit être bien savoureux aussi. je pense que ça se tient mieux quand l’okara est encore humide, il se délite un peu moins oui !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s