Cette recette de pâte à crêpes vegan facile existe déjà sur mon blog, dans l’article sur le lait d’avoine maison, mais je voulais lui dédier un article afin de creuser quelques points de réalisation avec vous.

Dans la pâte à crêpes végétales, on va chercher à remplacer les œufs et le lait. Ce sont ces points de remplacement que je veux vous expliquer en détail, car la gymnastique s’applique à presque tous les desserts que l’on veut adapter.

Remplacer les œufs dans la pâtes à crêpes

Les œufs apportent 3 éléments dans la pâte à crêpe : de l’humidité, du gras et du liant.

  • Le gras se remplace très facilement par de l’huile, de la margarine et dans une certaine mesure par les purées d’oléagineux. Mais ici elles auront tendance à épaissir la pâte, ce qui peut se révéler savoureux mais aujourd’hui je veux vous reproposer cette recette vraiment basique.
  • Le liant peut être amené par plusieurs aliments, ensemble ou séparément. Ici la fécule joue ce rôle, tout comme le lait de soja qui est riche en protéines. Et le repos est aussi très important pour laisser le temps à la farine de s’hydrater et d’épaissir au contact des liquides.
  • L’humidité est amenée simplement par du lait végétal, mais ce dernier peut aussi être complété par du yaourt qui est riche en protéines et amènera une pointe d’acidité et davantage de moelleux aux crêpes.

Remplacer le lait dans la pâte à crêpes

Le lait animal se remplace lui aussi par du lait végétal, mais pas n’importe lequel. Sans parler des différences gustatives, on va chercher un lait riche en protéines et en graisses afin d’amener ce liant nécessaire, et aussi cette onctuosité. On écartera donc d’office le lait de riz et on favorisera le lait de soja, d’amande ou d’avoine pour les plus répandus.

Repos de la pâte à crêpes

Pourquoi laisser reposer la pâte à crêpes ? Dans toutes les préparations qui contiennent du gluten (pâtes, pâtes à tartes, crêpes…), il est toujours plus intéressant de laisser reposer la préparation afin que le gluten se détende. Quand vous le travaillez, il va devenir élastique. Ça tombe bien, c’est la propriété que l’on recherche ! Mais sans cette période de repos, vous allez voir que cette élasticité persiste ensuite : une pâte à tarte que l’on ne laisse pas reposer va se rétrécir à chaque fois qu’on l’étire, une crêpe va aussi se contracter davantage à la cuisson. Le repos permet de stabiliser le gluten

Le temps de repos est aussi très efficace avec les pâtes à crêpes sans gluten et cela évite de les bourrer de fécule. Par ailleurs, on peut aussi réaliser des crêpes avec de la farine et de l’eau ou du lait végétal et de la farine. C’est moins parfumé, évidemment, mais tout à fait possible et je le fais souvent quand je n’ai plus rien. Preuve que les œufs y sont vraiment par habitude !

Est-ce que la recette fonctionne sans repos ? Oui, mais la texture sera meilleure avec.

Quel matériau pour cuire ?

C’est là que ça se corse, car une recette qui va très bien fonctionner dans une poêle pourra coller dans une autre. Les crêpes, ça se mérite ! Si vous utilisez une crêpière anti-adhérente, pas besoin de graisser avant de cuire. Par contre, si vous utilisez de la fonte ou de l’acier, un bon graissage entre chaque crêpe est de mise, ainsi qu’une bonne température pour saisir la crêpe aussitôt et avant qu’elle ne colle à la poêle.

Pâte à crêpes vegan facile

Pour 12 crêpes environ 

  • 60 cl de lait de soja, d’avoine ou d’amandes (mais le soja est vraiment mon préféré).
  • 200 g de farine de blé T55 ou 65
  • 50 g de fécule de maïs ou 40 g de fécule de pomme de terre
  • 60 g de sucre
  • 60 g d’huile neutre (tournesol, huile de pépin de raisin) + pour la cuisson.
  • 1 pincée de sel
  • Facultatif, pour parfumer la pâte : 1 bouchon de rhum, de la vanille en poudre, des zestes de citron, une pincée de cannelle…
  1. Mélanger les ingrédients secs, puis ajouter le lait végétale et l’huile petit à petit en remuant au fouet pour éviter les grumeaux.
  2. Laisser reposer au moins 30 minutes.
  3. Huiler une poêle et verser une petite louche de pâte. Patienter jusqu’à ce que le dessous soit doré, environ 30/40 secondes) retourner la crêpe à l’aide d’une longue spatule. Cuire encore 20 secondes.

Idées de garnitures vegan pour les crêpes vegan

Il y a des hérétiques qui mettent de la garniture salée dans des crêpes de blé. Je ne veux pas en entendre parler ^^! Quel souvenir épouvantable de ces crêpes béchamel champignons de la cantine. Le salé c’est pour les galettes de sarrasin. Là encore, il y a des hérétiques pour appeler ça crêpes. Ce genre de débat doit se résoudre autour d’un fut de cidre brut, moi je dis. Même si NOUS SACHONS la vérité.

Si comme moi, vous ne souhaitez pas habituer vos enfants à manger des crêpes trop souvent, il vous reste la recette des pancakes.

Parce que bon sang, on en parle de l’heure qu’il faut pour préparer trente crêpes ? Oui trente, pensez-vous à cinq, avec des morfales en puissance ! À quand de vraies crêpes vegan dignes de ce nom que t’achètes rapidos pour le goûter par paquet de 12 ? On s’en fiche d’avoir 40 sortes de steaks vegan, d’aiguillettes de bidule ou de simili crevettes ou tant de yaourts que bientôt le rayon vegan sera aussi grand que le rayon laitiers et franchement mais qu’est-ce qu’on s’en fiche bis (toute façon le meilleur c’est le Sojade framboise-passion et le vanille alors bon).

On veut des crêpes saperlipopette !


Abonnez-vous au webzine
Le coup de fouet !

Le coup de fouet !, c’est un webzine dans lequel je partage avec passion et humour des recettes, des astuces et des informations pratiques autour de l’alimentation végétale, de l’organisation en cuisine et des repas du quotidien.

Découvrez nos formules abonnements à un webzine culinaire pétillant et motivant.

Je m’abonne ➜

Webzine Le Coup de Fouet !  Spécial été

Numéro en cours : Spécial été
Grossophobie ? | Recettes fraiches | Cocktails


Prochain numéro le 1er septembre : Alléger sa charge mentale en cuisine

Découvrez nos anciens numéros : Cuisine indienne vegan, Pizzas vegan, Plancha vegan, Apéro vegan, etc.

62 commentaires

  1. Sandrine says:

    Cette recette a révolutionné mes crêpes ! À la maison on préfère cette version à mon ancienne recette aux œufs ! J’utilise du lait de soja et je mets un peu de vanille et en plus elles se conservent bien, quand il en reste…

      1. Bérénice says:

        Il m’a fallu deux crêpes pour trouver la bonne température ensuite rouler jeunesse ! C’était tout bonnement délicieux, ça m’a rappelé un peu les mille trous marocains…

  2. Alcachofa says:

    Bonjour, Ah! Ah! Nous sachions la vérité ? Tout ça c’est probablement des manières de dire dans chaque famille. Ma mère et la grand-mère disaient crêpes de blé noir, et je ne peux me résoudre à galettes de sarrasin. Pour moi les 1e sont fines et craquantes avec ce goût si particulier. Les galettes, c’était plutôt vers l’Est, de grosses crêpes épaisses. Pas mauvaises mais c’est carrément un autre plat! Voilà, j’ai tiré la première bolée, avec qui je trinque ?
    Excellente journée.

    1. Je comprends bien quand on a l’habitude mais pourtant la galette de blé noir, c’est aussi la galette fine et croustillante, avec ce goût typique si la pâte est préparée la veille. Moi on me propose des crêpes de blé noir, je suis perdue, l’œil égaré ^^. Je cherche le piège !
      Beau weekend !

      1. Alcachofa says:

        J’attends Laurence, Marine et toi, alors? Merci pour les belles recettes! bon WE à vous toutes: galettes, crêpes, bière, eau qui pique et Whisky !

    2. Carabistouille says:

      Bonsoir ! Ah c’est marrant j’allais faire la même réflexion. Dans le pays léonard on dit “crêpes salées” aussi et c’est plutôt le terme “galette” qui fait office de sacrilège ^^. Par contre je me rappelle de mon horreur quand j’ai découvert en dehors de la Bretagne que les gens s’amusaient à farcir des crêpes de froments de trucs salés :/

  3. Diana Janeiro says:

    Super recette à tester dès ce week-end !
    En général pour le liquide je fais moitié lait de soja vanille/ moitié eau pétillante. Je trouve que ça donne une légèreté très agréable.
    Merci pour ton partage

  4. Marine says:

    Mais tellement tellement d’accord au sujet du besoin d’avoir des goûters Vegan bons, et pas bourrés de sucre plutôt que les XXX similis et yaourt. Et ouiiiii au soja de framboise passion (le banane passion sans sucres ajoutés est miam aussi !). Par contre ici, on dit crêpes et crêpes ! Oups. Et petite, je ne mangeais jamais de galettes de sarrasin, uniquement des crêpes salées ou crêpes sucrées (même pâte, peu sucrée). Aujourd’hui c’est fini hein, mais on peut quand même débattre autour du fût de cidre, avec plaisir ! (sinon je vais tenter ta recette bien entendu !)

  5. Shasincar says:

    Bonjour Mélanie,
    Voilà une recette qui tombe à pic ! J’ai hâte de la tester, car j’ai beaucoup de mal à me passer des œufs.
    Comme tu l’expliques si bien, c’est plus une question d’habitude et de méconnaissance du rôle de l’œuf dans les recettes : merci pour tout ton travail de pédagogie très clair, je vais pouvoir franchir une nouvelle étape de ma transition 🙂
    Grâce à toi, j’ai aussi compris pourquoi mes crêpes et mes pâtes à tarte avaient tendance à se rétracter, à mon grand désarroi ^^ Avec un peu d’anticipation pour pouvoir avoir un temps de repos digne de ce nom, ça devrait aller beaucoup mieux !
    Belle journée,
    Sarah

    1. Coucou,

      Dans ce genre de recettes, c’est purement par habitude oui 🙂 Une fois qu’on prend confiance à voir que ça fonctionne très bien sans, c’est plus simple.
      Contente d’avoir pu t’apprendre un truc !
      Bonne fin de semaine Sarah,

      Mélanie

  6. Antonia says:

    Non mais du coup ça vaut le coup de mettre de la bière dedans ou pas ?
    Parce qu’en Moselle les crêpes ça se fait avec de la bière. (Avec des enfants je mettais de l’eau gazeuse parce que faut pas déconner non plus.)

    1. Si c’est très bien, ça parfume ! Mais je voulais proposer une recette avec des basiques, et la bière n’en fait pas partie chez moi 🙂
      Et vu l’épaisseur de la crêpe, il y a zero alcool qui reste avec la cuisson 🙂

  7. Pauline says:

    Aaaah les crêpes. Notre problème, c’est la cuisson. On hésite à investir dans une nouvelle crêpière parce qu’actuellement, la forme ronde est un concept chez nous. On va commencer par appliquer tes conseils sur le repos de la pâte.
    Si ça se passe bien, on osera peut être tenter les galettes (qu’est-ce qu’on aime ça mais on n’a pas vraiment envie de s’énerver sur la poêle avant de manger.. ^^’).

  8. Margot says:

    La recette avec le lait d’avoine est celle que j’utilise depuis qu’elle est sur ton blog 🙂 elle est paaaaarfaite et du coup, c’est moi la chargée de pate à crêpes lors de toutes nos soirées crêpes ( qui sont nombreuses!)

  9. Joanna says:

    Bonjour Mélanie,
    Merci pour cet article tout à fait éclairant. Une question du coup : comment réalises-tu une pâte à crêpes avec uniquement de la farine et de l’eau ? Je pense que ça peut m’être utile pour les fins de mois un peu difficiles ^^’
    Et je confirme, nous sachons. Clairement, pour moi, les crêpes à la garniture salée c’est écœurant.

    1. Bonjour Johanna,

      Alors c’est bien simple, tu mets de la farine (peu importe tant que c’est au blé / grand épeautre) dans un saladier et tu fouettes doucement en versant l’eau pour éviter les grumeaux, jusqu’à obtenir une texture de pâte à crêpe. Assez fluide mais qui enrobe le doigt. Tu laisses un peu reposer (facultatif mais comme expliqué plus haut, ta pâte va moins se rétracter). Et tu graisses bien ta poêle selon le matériau 🙂
      Et oui ça dépanne vraiment bien et avec un peu de sucre, un bon goûter pas cher !

    1. C’est vrai que ça parfume vraiment bien mais on n’en boit pas donc c’est pas vraiment un basique ici 🙂
      Je devrais essayer avec du whisky mais ça ne sera pas le même budget ^^!

    1. Christel says:

      C’est drôle car j’ai reçu de Melle Pigut que tu connais sûrement sa recette de crêpe. Pas de fécule et de la T80. Juste de la farine et du “lait” pour elle et dans les commentaires certaines y mettent de l’eau en remplacement du lait. Je viens de préparer ta pâte en y mettant de la T80 et un peu d’épeautre blanche. Je n’ai jamais de T55 de T65. En guise de “lait” un super “lait” d’avoine de la marque Gernolèts. Une super découverte. Du “lait” végétal fermier, en agriculture paysanne sans conservateur que je trouve au rayon frais de la petite boutique bio où je vais.

      1. Coucou Christel,
        Oui comme je l’ai écrit on peut absolument faire une crêpe avec juste du lait et de la farine et même de l’eau et de la farine, ça fonctionne très bien !
        Après, c’est moins parfumé, moins fondant.
        De même pour la farine, cela fonctionne avec n’importe quel blutage, la quantité d’eau/de lait sera à adapter. Mais, de même qu’avec les gâteaux, plus la farine est complète, moins elles seront aériennes. C’est là que la fécule, nullement indispensable, est intéressante, pour obtenir des crêpes vraiment fines et légères.

        C’est vraiment extra que tu trouves, du lait végétal artisanal, j’imagine que ça doit être très bon !

  10. Helene Driessens says:

    Euh, chez moi ( Finistère ), galette pour les CRÊPES de sarrasin, ça trahit le touriste…..Ici, les galettes c’est autre chose ( plus épais ).😉

    1. Alcachofa says:

      Pareil, pas le touriste mais une appellation venue plus tard et c’était plutôt celle qui avait cours en Normandie ou ailleurs en Bretagne. Quand j’étais petite les galettes c’étaient les biscuits. J’ajoute toutefois que c’est certainement aussi comment on dit dans chaque famille.

  11. Cécile says:

    Bonsoir Super Mélanie,
    Par quelle farine sans gluten remplacer le blé ? Et, dans ce cas, faut-il ajouter un ingrédient ?
    Merci et bonne continuation !

    1. Bonjour Cécile,

      je fais 40% riz complet, 40 % sarrasin, 20% fécule de mais pour la sans gluten. Mais il y en a sans doute plein d’autres possible, c’est juste que je n’achète pas de farine exprès et celles-ci j’en ai toujours. Par contre, il faudra un peu plus de lait !
      Bonne semaine 🙂

  12. Emilie says:

    Hey, c’est très intéressant de savoir l’utilité du lait et des oeufs et tous les détails de préparation / cuisson. ça m’évite de suivre bêtement la recette et me rend plus indépendante dans mes recettes végan.
    question matériel, as tu un pinceau à recommander pour huiler la crèpière en fonte ?
    toujours un plaisir de te suivre, merci pour tes partages

    1. Bonjour,

      C’est exactement le but de ce blog, vous rendre autonome !
      J’ai un pinceau en silicone et c’est vraiment bien pour huiler la fonte sans se brûler. Mais au pire, une pomme de terre coupée en deux et piquée avec une fourchette c’est aussi super pratique !

  13. Laetitia M says:

    Recette testée et approuvée hier après plusieurs échecs avec d’autres recettes. Ne pas hésiter a chauffer la crépiere suffisamment pour bien cuire les crêpes, je pense que cela participait au problème rencontré avec les précédentes recettes veganes, j’avais des crêpes épaisses et pas cuites donc impossible a retourner sans les déchirer. Bref, foncez sur cette recette et régalez vous !
    Dixit le chéri «aaaah ! Enfin des crêpes !! Tu la notes bien cette recette !»
    C’est donc chose faite !

  14. Kami says:

    Hello Mélanie,
    J’ai essayé cette recette ce week-end et mes amis et moi (2 véganes, 1 végé et 2 omnis) ont adoré !!
    Aujourd’hui je double la recette car mon compagnon est de corvée de crêpes pour la chandeleur, je suis sûre qu’elles plairont autant à ses collègues non véganes qu’à nous !
    La prochaine fois, je les ferai même à mon amie bretonne, c’est dire à quel point je fais confiance à ton expertise sur le sujet 😉
    Merci beaucoup !!

  15. Maartje says:

    Les gens qui font des crêpes salées et disent chocolatine sont-ils un seul et même panel ? (Dixit une filleu du sud-ouest qui dit chocolatineu et se souvient des crêpes béchamel champignons de sa mamie avec nostalgie (oserais-je avouer que en lisant crêpes béchamel, j’ai salivé ??)
    Allez, trêve de balivernes, on se met à la pâte à crêpes (sucrée) pour ce soir, je suis sûre qu’après un bon consommé Dubarry, ce sera tip-top.
    Merci pour tes articles plein de bonne humeur (et de bonnes choses !!)

    1. Maartje says:

      Et le verdict : elles étaient super bonnes, j’ai choisi de les manger avec du sucre et du jus de citron, mon mari avec de la gelée de coing. Et j’ai même réussi à les faire sauter, trop la classe ! On les refera !

  16. Stéphanie Barbier says:

    Juste ciel c’est crêpes sont la perfection même, moelleuse, savoureuses et inratables !!
    Merci chère Mélanie pour ces essentiels qui rendent la vie des végé plus belle 🙂

  17. Céline says:

    Hmmmm délicieuses ! Je les ai faites avec du lait d’amande à la vanille… Elles ont vite disparu !
    Merci beaucoup pour la recette. La prochaine fois, je tenterai de faire le praliné maison pour aller avec ! 🙂

  18. Lucie D says:

    Ah ben zut, ici se fût un échec cuisant !
    C’est sûrement dû à l’absence de foi et de conviction en la cuisine vegane de la part de ma belle mère ! Elles ont complètement collé à la poêle… Je referai avec un peu moins de sucre je pense…

  19. Clara says:

    Cela fait plusieurs années que je fais des crêpes véganes (6 ans ?) et chaque année je teste une nouvelle recette. Je regrette de n’avoir pas testé la votre plus tôt ! Crêpes super moelleuses et très faciles à réaliser. Un vrai plaisir, merci ! Avec votre recette de galettes hier soir, soirée crêpes réussie – le seul problème c’est que ma fille (franco-américaine) risque de me demander des crêpes plus souvent maintenant à la place des pancakes…

  20. Julie says:

    Merci d’avoir pris le temps de leur faire un article à elles toutes seules ! J’utilise ta recette comme base depuis un bail maintenant (elle s’est depuis adaptée à nos goûts) et j’aurai plus facile à la partager 🙂
    J’avoue les faire sans sucre et les utiliser en salé, par flemme de faire 2 préparations, même si je suis bien d’accord que les galettes c’est bien meilleur.

  21. Cécile says:

    Merci pour cette recette, Mélanie ! Juste une petite question : j’ai trouvé mes crêpes beaucoup trop grasses (au goût et aussi elles suintaient d’huile !). Si je réduis la quantité d’huile dans la recette, dois-je augmenter les quantités d’un autre élément pour compenser ?

  22. Stéphanie says:

    La meilleure recette de crêpes vegan que j’aie pu tester jusqu’à présent ! Elles sont parfaites : moelleuses au cœur, croustillantes sur les bords, un goût exquis… je n’avais jamais retrouvé cette perfection au niveau du goût et de la texture avec des crêpes vegan et ça me manquait terriblement. Pour info j’ai utilisé du lait de soja bio, de l’huile de tournesol désodorisée, et de la fécule de maïs. Merci Mélanie ! 🧡

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Balises HTML autorisées : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Dans notre boutique

Nous auto-publions des livres de recettes vegan à petit prix :)

%d blogueurs aiment cette page :