Brioche des rois à la crème d’amande au chocolat

Bonne année à tous, à toutes ! Je vous souhaite tout le bazar habituel, mais surtout de vous réaliser et de trouver l’énergie d’accomplir ce qui vous fait rêver, de ne laisser personne se mettre en travers de votre chemin vers l’acceptation de vous-même et de profiter de chaque chose positive qui se présente à vous !

J’allais commencer cette année avec mon gros article sur les légumes, mais finalement, un peu de bonne grosse gourmandise, c’est aussi bien ! Je n’ai pas envie de faire de galettes des rois cette année, pas envie de préparer de la pâte feuilletée et pas envie d’en acheter en magasin (huile de palme, déchet, bref, petit geste écologique de l’Avent^^). L’alternative à cette galette selon les régions est la brioche des rois normalement garnie de fruits confits, que personne n’aime ici à part moi. Je n’ai pas cherché plus loin et je l’ai garni de ma crème d’amande adorée, utilisée habituellement dans mes galettes, qui se prépare en trois coups de fouet et parfumée à la fève tonka.

La recette de la brioche est la même que celle que j’utilise habituellement, seule la mise ne forme est changée pour un résultat absolument canon et qui permet à chacun d’avoir son morceau et, peut être, la fève dedans. Ou les fèves. Et oui, avec trois enfants, pas de jaloux !

Réaliser une brioche prend plus de temps qu’une galette des rois, mais c’est le temps d’attente des levées qui est le plus long. Le temps de réalisation en soi n’excède pas 25 minutes mis bout à bout. Et alors le résultat, comment vous dire, est simplement fabuleux entre la brioche moelleuse, le goût parfait de la crème d’amande incrustée de petits morceaux croquants de temps à autre. Orgasmique est le mot.

Si vous n’aimez pas la crème d’amande (diantre!!), vous pouvez la remplacer par de la compote, de la crème de marron, de la pâte à tartiner ou de la confiture de fruits rouges pour un beau résultat visuel.

Pour un moule à manquer de 26 cm (6 à 8 personnes)

550 g de farine semi complète (ici T80)

10 g de levure de boulanger déshydratée ou 20g de levure fraiche

80g de sucre de canne

1 cc de sel fin

80 g d’huile d’olive douce ou d’huile neutre (pépins de raisin, coco désodorisée)

25 cl de lait végétal

1. Dans un saladier, ou le bol d’un robot, verser la farine, le sel et le sucre. Mélanger.

2. Dans un verre doseur, verser l’huile, le lait tiède et la levure fraiche émiettée, ou déshydratée. Ajouter progressivement aux éléments secs, former une boule et pétrir 10 minutes. Vous devez obtenir une pâte très souple mais qui se détache des doigts sans difficulté. (Selon la farine utilisée, la quantité de liquide peut légèrement varier). Laisser reposer sous un torchon à température ambiante 1 heure.

Pendant ce temps, réaliser la crème d’amande au chocolat.

Crème d’amande

150g de poudre d’amandes

100g de sucre de canne

100g de purée d’amandes blanches

130g de crème végétale liquide

1/2 fève tonka râpée (facultatif mais apporte ce petit goût d’amande amère)

50g de chocolat noir

40g d’amandes entières non mondées hachées au couteau grossièrement.

  1. Tout mélanger dans un saladier à l’aide d’un fouet, sans les morceaux d’amandes. Fondre le chocolat noir au bain marie et le mélanger à la préparation. Couvrir et réserver sur le plan de travail.
  2. . Etaler la pâte sur un plan de travail fariné en un grand rectangle de 40 x 50 cm. Etaler la crème d’amande au chocolat le plus régulièrement possible avec une cuillère à soupe. Répartir les amandes, placer la/les fève.s et rouler serrer.
  3. Couper en morceaux de six centimètres de long et les placer dans le moule à manquer chemisé, sans les coller les uns aux autres pour laisser la pâte gonfler. Couvrir d’un torchon et laisser gonfler à nouveau 1 heure.
  4.  Préchauffer le four à 180°. Badigeonner les brioches de lait (ou d’un mélange d’eau et de sirop d’agave) . Enfourner pour 25 minutes. Laisser refroidir et envelopper dans un torchon pour éviter qu’elle ne sèche trop vite.
Etaler en rectangle et répartir la crème d’amande, puis les amandes hachées
Placer la fève puis rouler serré.
Découper en morceaux de 6 cm de long et les placer dans le moule chemisé sans les serrer.
Saupoudrer de sucre glace -j’ai simplement mixé du sucre au blender- à la sortie du four (facultatif mais c’est beau !)
Mangez.

17 commentaires sur “Brioche des rois à la crème d’amande au chocolat

  1. Cette gourmandise ! Il faut que je tente cette recette.
    J’en profite pour te remercier de toutes ces recettes et conseils que je lis avec beaucoup d’intérêt.
    Plein de bonnes choses pour toi et ta petite famille.

    J'aime

  2. Miam !
    il ne me manque que la crème, je pense que ça va être ma mission du jour 😀
    merci pour cette belle recette, et encore une très belle nouvelle année à toi et à tes proches !

    J'aime

  3. J’ai lu ta recette en mangeant les restes de la brioche au chocolat, base de recette pour la brioche des rois…
    Merci pour cette belle alternative à la traditionnelle galette des rois !
    Bonne année, savoureuse à souhait, avec, je l’espère, plein de nouvelles recettes !

    J'aime

  4. Superbe recette Mélanie, merci du partage ! Je vais la faire avec du petit-épeautre 🙂
    Je te souhaite également de réaliser tous les projets qui te tiennent à coeur cette année, et d’être heureuse tout simplement 🙂
    Bise !

    J'aime

    1. Bonjour Claire,
      Belle année à toi aussi, je te souhaite plein de créativité dan tes recettes et du bonheur.
      Et c’est délicieux avec du petit épeautre 😉

      J'aime

  5. Salut, j’ai testé la recette mais malheureusement ma pâte n’a pas assez levé, je met en cause mon pétrissage manuel, elle n’a même pas doublé de volume. A la sortie du four le goût y est, on sent bien l’amande mais le biscuit apparaît trop sec/compact (la levée une fois de plus). Je pense qu’un root pétrisseur se révèle indispensable à défaut d’être musclé ^^

    Je voulais faire cette recette pour mes collègues mais du coup je me suis rabattu sur la galette frangipane, verdict demain 🙂

    J'aime

    1. Bonsoir Raphaël,
      Quelle farine as-tu utilisée? Plus est est complète et plus il faut bien pétrir oui. Vigoureusement à défaut de plus longtemps pour bien faire travailler le gluten. Il est vrai qu’un robot est le parfait compagnon quand on boulange régulièrement. N’hésite pas à retenter avec une farine moins complète. Concernant la galette, peu de chance de la rater, tu me diras 😉
      Bonne soirée.

      J'aime

  6. Bonjour,

    J’ai utilisé un mélange 50/50 environ de T150 et T55. C’est peu être un peu trop complet effectivement. Je réessayerai à l’occasion.

    Concernant la galette très bon, ça reste léger, on sent bien le goût d’amande.

    Bonne journée !

    Aimé par 1 personne

  7. Hello Mélanie, bon, ben c’est un sans faute, le succès de début de l’année dans la cuisine, j’ai cassé la baraque ! Le régal absolu, elle est parfaite cette brioche des rois ! D’ailleurs semaine prochaine on fête les rois dans mon hameau, je viens avec la même brioche pour lutter contre les galettes à la frangipane pleines de beurres ! 🙂
    Bon dimanche !

    J'aime

    1. Merci Cyril de ton retour ! Une fois qu’on s’est mis à la brioche maison, difficile d’arrêter !
      Et puis la version sans frangipane est si peu sucrée que j’en fais régulièrement sans aucune culpabilité pour le goûter des enfants. Et des grands. Ben oui, faut bien goûter avant.
      Bonne soirée !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s