Non classé

Menu Automne – 3

Et voilà. A peine deux semaines de menus et déjà une semaine de retard ! La faute à un mariage (où j’étais invité et pas derrière les fourneaux : Youpi!!) et un court séjour à Londres. Dure la vie. Mais comme je note tout j’ai fait la compilation de ces deux semaines et des quelques recettes que j’ai eu le temps de prendre en photos.

Midi

Gouter

Soir

Lundi Risotto au piment d’Espelette, poireaux, tomates séchées* Gaufres Soupe lentilles corail, coco – curry*
Mardi Rutabaga confit et petit épeautre aux pois chiches Frites au four

& Confit aubergines

Mercredi Ravioli aux légumes Galette céréales potiron chataigne
Jeudi Tarte épinard /pesto * Crêpes Soupe potiron

& Falafels

Vendredi Choucroute(Chou + PDT + saucisses paysannes et viennoises Wheaty) Burger de seitan
Samedi Pâte et tofu à la tomates Galette de sarrasin et fondue de poireaux
Dimanche Club sandwich houmous+ tomates confites Soupe carottes – lentilles corail

Un exemple parfait de semaine speed où les menus rapides à préparer s’enchainent.

Risotto au piment d’Espelette, poireaux et tomates séchées.

On commence par un de mes plats chouchous, imbattable sur le plan réconfort / prix / calage d’estomac pour l’après midi / travail des muscles du bras : Le risotto ! Et bien sur qui dit plat chouchou, dit ingrédient chouchou : Je vous ai déjà expliqué que j’aimais les tomates séchées (hum…)?

IMG_1441

Mais c’est pas possible de mettre de tomates séchées partout…

Pour 4 personnes

240g de riz rond demi complet

1 pointe de couteau de piment d’Espelette

6 tomates séchées (les mi-séchées de chez Olivier&Co sont très bonnes)

2 blancs de poireaux

1 oignon

20 cl de vin blanc sec

1 litre de bouillon de légumes chaud

Huile d’olive, sel, poivre

1. Dans un faitout à fond épais, faire revenir l’oignon et les blancs de poireaux finement émincés dans l’huile d’olive et le piment d’Espelette.

2. Ajoutez le riz et les tomates séchés coupées finement et mélanger bien pour imprégner les grains d’huile.

3. Verser le vin blanc et mélanger doucement jusqu’à complète évaporation.

4. Verser ensuite louche par louche le bouillon de légumes chaud sans cesser de tourner. Selon le riz la cuisson prendra de 20 à 30 minutes.

5. Quand le riz a cette texture extraordinaire que seule cette cuisson lui confère : légère résistance sous la dent au début et archi moelleux au centre, éteindre le feu, verser une dernière louche de bouillon en mélangeant et couvrir pour laisser gonfler 5 minutes. Assaisonner au besoin et déguster bien chaud.

***

Soupe de lentilles corail, lait de coco et curry doux

Cette soupe, un grand classique, est parmi l’une de mes préférées. L’hiver, mes repas du soir sont à 70% des soupes-repas (entendre par là complète et avec une texture épaisse bien réconfortante). Les lentilles corail ont une belle couleur orange et ont la particularité de se transformer en purée crémeuse toutes seules, juste en les mélangeant. Le lait de coco associé au curry fait toujours un effet d’enfer. Bref, à adopter de toute urgence.

IMG_1451

Pour 4 bols :

300g de lentilles corail, bien rincées sous l’eau froide

40cl de lait de coco

20 cl d’eau

250g de pulpe de tomates

1 oignon

1 cc à café de panch phoron (curry en poudre sans poivre ni piment, extra pour les palais délicats comme le mien) ou de curry

1 cm de gingembre frais

3 CS d’huile d’olive.

1. Dans un faitout, faire revenir l’oignon émincé dans l’huile d’olive avec le curry et le gingembre frais râpé.

2. Verser les lentilles, le lait de coco, la pulpe de tomates, l’eau et laisser cuire à feu doux 15 minutes environ en mélangeant de temps en temps.

3. Quand les lentilles s’écrasent sous la cuillère, mixer finement le tout et ajouter de l’eau selon la texture souhaitée.

***

Tarte épinard, pesto à l’ail des ours et noix de cajou

Cette recette est la preuve vivante que ce légume, lié au le souvenir de bouillie infâme servie à la cantine qui poursuit encore certain, peut être carrément délicieux. Les épinards ne coûtent pas chers, cuisent très vite et relèvent beaucoup de plats basiques, que ce soit des quiches, des pâtes, une soupe ou ici une tarte. S’ils sont connus pour leur richesse en fer, ils regorgent également de vitamines et minéraux. Priviligiez-les frais ou surgelés, mais surtout pas en conserve. Dans cette tarte, ils sont accompagnés de pesto qui relève bien le tout et de touches croquantes apportées par les noix de cajou.

IMG_1464

Pour une pâte feuilleté (ou une pâte brisé au basilic) :

1 oignon

400g d’épinard frais

2 CS d’huile d’olive

2 CS de pesto à l’ail des ours (ou le classique)

Une belle poignée de noix de cajou non grillée

Du fromage (facultatif)

1. Préchauffer le four à 180°

2. Dans une sauteuse, faire réduire les épinards (bien rincés si frais) dans l’huile d’olive avec une oignon finement émincé. Mixer.

3. Dérouler la pâte feuilleté sur la plaque du four, et à l’aide d’une cuillère à soupe, étaler le pesto. Répartir dessus les épinards, les noix de cajou et un peu de fromage râpé.

4. Enfourner pour 25 minutes dans le bas du four.

4 réflexions au sujet de « Menu Automne – 3 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s