J’aborde depuis longtemps la thématique cuisine petit budget mais à l’occasion de la sortie de mon livre Dépenser moins, manger mieux en janvier, je vais davantage creuser ces sujets avec vous.

Je commence par un état des lieux de ma gestion financière domestique globale.

Disclaimer

Aucune situation ne se ressemble. Il me semble important de faire ce rappel avant d’entrer dans le vif du sujet : ma situation = mon budget = mes priorités = mes contraintes. Ce n’est en aucun cas une proposition de fonctionnement, ni un fonctionnement parfait, simplement un partage personnel. La gestion financière évolue forcément avec le temps, les contraintes, les enfants qui grandissent et leurs besoins qui évoluent. C’est plus une photographie à un instant T.

J’ai crée la catégorie budget sur le blog et ai rentré tous les articles qui y font directement référence. Vous la retrouverez dans le menu principal en cas de besoin.

Mon parcours

Avant d’être la personne derrière ce blog depuis 2014, avant d’être traiteur jusqu’en 2019, j’étais conseillère en économie sociale et familiale (CESF) et je travaillais dans la réinsertion via le logement. J’ai donc été formée à la gestion budgétaire et j’ai pu la mettre en pratique avec de nombreuses personnes en situation de précarité. De cette période j’ai retenu plusieurs leçons primordiales et incontournables pour une bonne gestion budgétaire :

  • Ne jamais faire l’autruche face aux dépenses et factures ;
  • Suivre un budget et le prévoir sont deux choses différentes et toutes les deux indispensables pour ne pas naviguer à vue ;
  • L’épargne est la base de toute gestion financière saine et dès qu’on peut la mettre en place, y consacrer une partie de ses revenus, aussi minime soit-elle, est le gage de davantage de sérénité.

Choisir ses priorités en gestion budgétaire

Quand on peut décider de prioriser certains postes de dépenses, ça aide à avoir une meilleure vision globale de son budget. Parmi mes priorités budgétaires, il y a :

🥕Manger des aliments issus en majorité de l’agriculture biologique ;

🐷 Épargner chaque mois un montant suffisant pour maintenir mon épargne de précaution et alimenter les assurances vie pour ma retraite que, spoiler, je ne souhaite pas prendre à 75 ans comme ça à l’air d’être parti pour ma génération, mais bien avant.

budget pour manger bio

Manger bio

Faire le choix d’une alimentation biologique c’est aussi contribuer à faire baisser son bilan carbone en plus de prendre soin de sa santé, de la santé de son environnement et de ceux qui y travaillent.

On a fait ce choix, depuis plus de 10 ans, de manger bio à 90%. C’est clairement une de mes priorités en alimentation au quotidien et c’est un choix qui peut être très déroutant quand on aborde la gestion budgétaire. Car oui, parfois le bio est un peu plus cher, c’est un fait, et du coup, le budget s’en ressent un peu par rapport à une alimentation non biologique. Du coup, nous ne sommes pas du tout partis sur le principe de manger le moins cher possible pour épargner plus mais d’épargner tout en mangeant bien au quotidien.

En plus de dix ans notre composition familiale a beaucoup changé puisque nous sommes passés de 2 à 5, toujours avec cette priorité. Pour continuer sur notre lancée, cela nous a demandé des ajustements une simplification énorme de nos repas et de bien choisir nos aliments, majoritairement bruts, qu’ils soient prêts à l’emploi ou à cuisiner.

Épargner

Ne pas avoir épargné intelligemment plus jeune restera un de mes gros regrets financiers. Quand j’ai commencé à travailler, j’avais un simple livret pour une épargne de précaution, c’est tout. C’est déjà pas mal, mais à l’époque j’avais une capacité d’épargne plus importante qu’aujourd’hui avec trois enfants et j’aurais pu mieux optimiser. Mais comme il n’est jamais trop tard, heureusement, quand j’ai commencé à être à mon compte en 2011, j’ai agis plus intelligemment, avec cette pression permanente liée à la précarité de mon statut et l’impossibilité d’avoir des aides en cas d’arrêt de mon activité.

À cette époque j’ai donc mis en place le système que j’utilise encore aujourd’hui :

  • Plusieurs épargnes de précautions ;
  • Une assurance-vie ;
  • Et plus récemment une épargne retraite (PER).

Épargnes de précaution

Il s’agit des livrets dont l’argent n’est pas bloqué, facilement accessible au quotidien que ce soit pour faire face aux coups durs mais aussi pour les projets (travaux de maison, vacances, Noël, réparation ou achat de voiture, etc…).

Je possède à ce jour :

  • un livret A ;
  • un LDDs ;
  • un LEP.

Le Livret Épargne Populaire étant celui qui rapporte le plus actuellement (6%), c’est celui que je maintiens rempli à son plafond, soit 10 000€. Les livrets A et LDDs rapportant chacun 3%, je répartis l’argent entre les deux. Une loi va sans doute être votée en 2024 pour que les fonds du livret A -et sans doute celui du LDDs, soient utilisés pour financer l’industrie de la défense, dont l’armement. Si c’est le cas, je les viderai pour mettre l’argent ailleurs, car c’est scandaleux !

Assurance-vie

Après quelques années chez Fortunéo qui appartient au Crédit Mutuel, quand j’ai décidé de m’intéresser aux placements éthiques, j’ai ouvert un compte simple à la Nef. Il ne me rapportait quasi rien mais ne finançait rien de négatif, à priori. Puis ayant appris ses accointances avec l’anthroposophie via le formidable podcast Méta de Choc, j’ai migré mes fonds vers Goodvest, qui propose des solutions engagées pour l’environnement.

Le principe de l’assurance vie est que l’on effectue un virement mensuel vers un compte et qu’on ne peut pas toucher à cet argent sans devoir payer des frais. Ces frais diminuent passés 8 ans d’épargne. Le rendement est néanmoins parfois plus intéressant que les livrets et on n’est pas tenté.e de piocher dedans sans arrêt. C’est donc à placement à moyen-long terme.

Plan épargne retraite (PER)

J’ai longtemps hésité avant d’en ouvrir un, mais cela constitue une charge déductible de mon chiffre d’affaires puisque je suis en société désormais, donc j’ai sauté le pas il y a presque 3 ans. Le fonctionnement est encore moins souple que l’assurance vie puisqu’on ne touchera cet argent qu’à l’âge de la retraite (sauf cas exceptionnel comme l’invalidité, décès de/de la conjoint.e…), sous forme de rente ou de capital. C’est pour cette raison que je maintiens un petit versement dessus issu de mon compte professionnel, mais pas le plus conséquent.

Gestion des comptes bancaires

Gestion du compte-courant

Jusqu’à cette année, j’avais un seul compte courant. J’étais depuis des années à la BNP aka pire banque pollueuse du monde. C’était la seule qui avait accepté de nous prêter pour acheter à l’époque. Voulant absolument enlever le maximum de fonds de cette banque, je suis ensuite passée chez Hélios, banque éthique pendant deux ans. Seul notre crédit immobilier via notre compte joint reste à la BNP, puisque nous arrivons bientôt au bout.

J’ai, à contre-coeur car extrêmement satisfaite du service et de l’application, décidé de clôturer mon compte chez Hélios en milieu d’année, faute de RIB français qui me bloquait notamment auprès de la sécurité sociale pour ouvrir une assurance vie. De plus, aucun livret épargne rémunérateur n’existait chez Hélios alors que je voulais répartir mon épargne La Nef dans des livrets standards.

J’ai ouvert un compte à la Banque Postale, et dans la foulée, mes 3 livrets d’épargne de précaution. Six mois après je suis excédée de l’application vieillotte, absolument pas réactive (délai de 24 à 48 h pour avoir ses comptes à jour !), aucune notification lors de retraits ou paiements et elle plante littéralement une fois sur deux. Elle n’offre en plus aucune répartition des achats ce que je trouve pénible.

Suite au visionnage de la vidéo que je vous ai recommandée sur la gestion budgétaire personnelle, j’ai décidé de suivre mon envie profonde et de ré-ouvrir un compte chez Hélios dès qu’ils rouvrent les inscriptions. Ce compte me servira uniquement pour mes charges variables. La répartition des dépenses est vraiment performante et, quand on paie tout par carte, c’est indispensable pour moi de savoir où j’en suis dans mes postes de dépenses mensuels. Encore une fois, il s’agit de mon fonctionnement. Vous pouvez très bien préférer un système d’enveloppes avec des espèces, ce n’est pas mon cas, voire un seul compte d’où tout est géré.

Conclusion de cette présentation générale

Je me versais, en 2023, 1600€ de salaire mensuel net. Je me suis serrée la ceinture toute l’année côté professionnel pour pouvoir m’augmenter en 2024 et passer à 1800€, en espérant y ajouter une prime de fin d’année en décembre prochain.

Comme dans n’importe quelle activité indépendante, ça reste évidemment soumis aux rentrées d’argent qui sont impossibles à prévoir, surtout en ce moment. Donc si jamais je ne pouvais pas me verser ce salaire, ce sera l’épargne qui sera diminuée. De la même façon c’est le seul poste que j’ai changé cette année en m’augmentant. Mon niveau de vie ne bougeant absolument pas et certaines charges fixes étant difficilement compressibles. On pourrait descendre drastiquement notre budget alimentation et le diviser par deux comme à l’époque où je cuisinais énormément et pratiquais le fait-maison comme un sport de combat, mais je ne le souhaite plus tant que je peux faire autrement.

Et c’est tout le propos de cet exposé : mon fonctionnement est certainement différent du votre et si c’est absolument essentiel d’épargner pour moi, ça l’est tout autant de vivre en ne me privant pas au quotidien et en respectant mes valeurs – puisque je peux le faire. Fort heureusement, je n’ai aucun loisir coûteux, mes plaisirs simples étant somme toute de prendre l’apéro, d’aller au cinéma en famille, de m’acheter quelques livres de temps à autres et d’aller voir la mer.

Cela donnera en 2024 :
  • Banque Postale : compte courant sans chéquier qui recevra mon salaire pour payer les charges fixes en prélèvements (virement mensuel pour la maison et les enfants vers le compte joint, téléphone, mutuelle, Netflix, assurance voiture…) et duquel partiront mes virements épargnes (livrets et assurance-vie). Il me permet aussi d‘encaisser d’éventuels chèques, ce que ne font pas la plupart des banques en lignes.
  • Hélios : Compte courant avec carte où sera viré le solde pour toutes les charges variables (alimentation, loisirs, essence, achats divers…)
  • Goodvest : assurance vie éthique
  • Et j’ai aussi un PER côté pro.

Il n’y a pas de fonctionnement parfait et la banque irréprochable n’existe pas ! De plus, il faut parfois composer avec des obligations : quand on a un crédit immobilier on ne fait pas ce que l’on veut et selon les mensualités restantes, ça n’a aucun intérêt de le déménager ailleurs.

Vaut mieux fait que parfait

C’est mon parti pris pour l’argent et ma gestion financière globale : un mélange de ce que je peux faire allié à des contraintes dont je ne peux me défaire dans l’immédiat.

En image c’est mieux !

Je vous ai crée une carte mentale, plus simple pour tout comprendre. C’est adapté au format ordinateur. Si vous êtes sur un téléphone, tournez l’écran :

Et un petit focus sur les charges variables, mais on rentrera dans le détail alimentaire ultérieurement.


Cet article gestion financière globale se veut comme une présentation générale de mon fonctionnement avant de traiter de sujets plus spécifiques et de conseils plus généralistes.

  • Si vous avez des questions sur ce que j’ai présenté ;
  • Si vous avez besoin que soit traitées des points plus précis que ce soit en organisation, outils, etc…

Merci de me le notifier en commentaires, cela me permettra de préparer les futurs contenus à ce propos ! Vous pouvez écrire sans avoir aucune crainte d’être jugé.e par rapport à l’argent (sujet ô combien délicat dans notre bonne vieille France), c’est un espace 100% bienveillant que celui-ci.

Ressources pour sa gestion financière :

Carnet de comptes de Marie “La Salade à tout” et Marine “Ekothropie”, fabriqué en Bretagne

Tableur de Val-le journal financier d’une newbie (ressources dans la barre d’infos de sa vidéo format Excel ou Google Sheets)

Classement des banques éthiques (Moralscore)

L’application gratuite partagée avec mon mari pour suivre nos dépenses variables (Tricount)

De l'inspiration tous les 15 jours

Recevoir gratuitement de l'inspiration !

Une newsletter tous les 15 jours
+ un eBook gratuit "10 astuces qui changent la vie en cuisine vegan"
+ un récapitulatif des nouveaux articles du blog tous les vendredis !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Retrouvez la motivation en cuisine avec
Le coup de fouet !

Le coup de fouet !, c’est un webzine trimestriel dans lequel je partage avec passion et humour des recettes, des astuces et des informations pratiques autour de l’alimentation végétale, de l’organisation en cuisine et des repas du quotidien.

Je découvre ➜

Couverture boutique Le coup de fouet 18 crèmerie végétale

Numéro en cours : Ma crèmerie végétale du quotidien  Végétarisme ? Fait maison ou produits achetés ? Comment remplacer les produits laitiers ? Je vous propose des pistes de réflexions et des recettes faciles.


Prochain numéro le 7 avril.

39 commentaires

  1. Delphine Labalec says:

    Bonjour Mélanie ! Chouette cet article. La gestion budgétaire c’est un sujet qui m’intéresse énormément donc je prends tout ce que je trouve à ce sujet ET qui correspond à mes valeurs. Et c’est là que souvent ça coince car lorsqu’on ne veut pas financer n’importe quoi, c’est compliqué de placer son argent et de le faire fructifier efficacement.
    Tu pourrais expliquer plus concrètement comment tu gères le système des enveloppes virtuelles ? Je connais le système mais comment au quotidien tu t’y retrouves sans faire des comptes d’apothicaire ? C’est l’application tricount qui te le permet ?
    Pour ma part nous n’avons qu’un seul compte joint qui ne gère pas d’enveloppes, avec chacun 1 livret A et 1 LDD, et je me casse la tête pour gérer facilement notre budget d’une part et le provisionnement de différents postes d’autre part… Si quelqu’un a des idées 😊

    1. Salut Delphine,

      Dans la plupart des applications bancaires tu as la possibilité de répertorier tes dépenses dans certains postes proposées (banque, sorties, vêtements, alimentation, maison, sport, etc…).
      Donc si tu les enregistres au fur et à mesure correctement dès que tu as un débit, tu sais précisément où tu en es de tes dépenses.
      Certaines banques en ligne proposent même des enveloppes virtuelles dans lesquelles tu mets directement le budget mensuel prévu (mais c’est plus rare).

      Finalement le mot “enveloppe” recouvre simplement un budget fixé pour une certaine catégorie de dépenses. On a chacun un compte personnel (impensable pour moi de tout faire d’un compte joint^^).

      Par exemple pour l’alimentation et les courses de la maison (hygiène ménage etc), on s’est fixé 700€ par mois. Et à chaque fois que l’un d’entre nous fait une dépense, il l’entre dans le Tricount, dans la ligne “BUDGET COURSES DU MOIS XXX”. Comme ça on sait toujours où l’on en est de cette enveloppe courses. Et à la fin du mois on rétablit l’équilibre avec un virement à l’autre car l’application te dit qui a le plus payé et de combien.

      Je parlerai de notre organisation compte personnel et compte joint dans un prochain article. ce sera peut-être plus clair !

      1. isabelle.sourbadere says:

        Ah merci, ça répond à ma question de comment ça se répartit à 2. Ici compte commun donc fonctionnement différent mais il faut effectivement qu’on arrive à pointer chaque dépense au fur et à mesure pour savoir où on en est, ça sera plus simple

  2. Amélie LB says:

    Merci beaucoup pour cet article très intéressant !
    Le choix de la banque est bien compliqué je t’ouvre. Je cherche encore la bonne option.
    Je reprends en main mon budget en 2024 donc cet article arrive au bon moment !
    Tes cartes mentales sont top 👍

    1. Bonjour Amélie,

      Oui c’est très difficile et ça va dépendre des contraintes de chacune en fonction des prêts en cors, du besoin ou non d’avoir un bureau avec un conseiller dédié, de la façon dont on gère ses comptes (fréquemment ou pas), et bien sur du coût mensuel qui varie énormément d’une banque à l’autre en plus de l’éthique où là c’est carrément quitte ou double. Donc comme je l’écris, on ait du mieux qu’on peut selon nos contraintes.

      Tant mieux si ça peut t’inspirer, c’est un chantier nécessaire de suivre et prévoir son budget pour améliorer son quotidien 🙂

  3. Isabelle says:

    Merci de mettre les pieds dans le plat avec cette fameuse loi des finances! J’ai 2 livrets me permettant de gérer épargne de précaution et épargne pour le quotidien (assurance, gaz, Noël…) et je réfléchis à l’éventualité de les vider. Pas facile de trouver des solutions en accord avec ses valeurs (je pensais à la Nef pour les livrets des enfants…bon ben c’est mal barré 😅). Supers cartes mentales!

    1. C’est clair que ça m’a bien saoulée quand j’ai appris ça, et ça a vraiment l’air parti pour.être adopté…
      Pour les enfants les assurances-vie c’est bien aussi s’ils sont jeunes. Sinon, et bien on fera du mieux qu’on pourra hein ! Mais quand on sait ce que finance notre argent, ça fout les boules.
      tant mieux si ça te plait, merci beaucoup !

      1. Coucou,
        Il y a plusieurs démenti depuis des années mais je te conseille vraiment le podcast si tu as le temps, je trouve que c’est très éclairant.
        Mais oui, je te rejoins, c’est très dur de placer son argent. J’ai choisi Goodvest qui est un placement éthique pour mon assurance vie et j’en suis très contente.

  4. Caroline says:

    Bonjour Mélanie,
    Merci pour cet article bien intéressant.
    Vraie question, pourquoi avoir un compte personnel en étant en couple / mariés ? J’avoue être mariée et avoir un compte joint uniquement, et ne me verrai pas du tout faire autrement… Mais je suis curieuse de comprendre 🙂
    Merci !

    1. Bonjour Caroline,

      C’est une vraie question effectivement !
      Pour moi un couple ce n’est pas une entité unique mais bien deux personnes qui s’associent.
      Il est indispensable que je garde mon autonomie sur mon argent, et de la même façon, ce que fait mon mari du sien ne me regarde pas. Cela ne signifie pas qu’il y a des secrets, simplement qu’on devrait pouvoir s’en servir et le dépenser à discrétion.
      En revanche, nous mettons en commun tout ce qui a trait à notre vie de famille et à la maison, d’où le compte joint.
      Et nous versons dessus chaque mois au prorata de nos revenus.

      J’aurai l’occasion d’en reparler, mais cela fait 20 ans que l’on fonctionne comme ça et on ne se voit pas faire autrement. L’argent est une source énorme de conflits dans beaucoup de couples, surtout quand deux personnes ne fonctionnent pas de la même façon.
      Chez nous c’est zéro conflit, zéro tabou, et surtout 100% d’indépendance une fois que ce qui est en commun est payé.

      Quand il y a séparation, avoir un seul compte est vraiment très très (trèèèèès) problématique (étant d’une famille intégralement divorcée, autant te dire que tout ce qui relève du “au cas où”, je fais attention. Je ne fais pas partie de l’équipe naïveté et fleurs bleues à paillettes et ça ne m’empêche pas d’être en couple depuis 20 ans et mariée).

      Au delà de ça je veux pouvoir gâter mon mari, mes enfants ou mes amies sans que les montants apparaissent quelque part 🙂

      Enfin, pour moi il est indispensable que les femmes gardent une autonomie financière, étant les plus précaires lors d’une séparation ou d’un divorce et ça passe par un compte personnel. J’ajouterai que lorsqu’on est pas marié.e, on a absolument aucun droit sur l’autre et c’est un risque supplémentaire en cas de décès du conjoint si celui-ci a des enfants de son côté et qu’ils font opposition.
      J’espère avoir répondu à ta question !

      1. Verena says:

        En accord à 100% ! Et un conseil hyper important pour celles qui fonctionnent avec un unique compte joint, ouvrir CHACUN un compte épargne alimenté du même montant chaque mois parce qu’en cas de gros problème, séparation, décès, c’est important d’avoir de quoi voir venir. A faire tout de suite ! 🙂

      2. Laura Mouette says:

        Je recommande vivement le livre « Le genre du capital » de Céline Bessière pour les personnes qui se posent la question d’avoir leur compte personnel 🙂

  5. Christel says:

    Bonsoir Mélanie,
    Article très intéressant. J’ai longtemps eu des problèmes pour gérer mon budget .Je m’y suis attaquée grâce au compte de Marie de La Salade dont ses posts sont d’une grande aide. Je rajouterai donc son compte FB et IG ainsi que son e-book “Maîtriser son budget pas à pas” dans les ressources. Je mets tout doucement en place des épargnes en plus de mon livret A et depuis des années j’ai un PER.
    Bonne fin de semaine.

    1. Bonjour Christel,

      Oui le travail de Marie est incroyable de pédagogie et son ebook est très bien, j’en ai parlé à plusieurs reprises. Quand j’aborderai les conseils plus généraux, tout ça sera mentionné dont son défit budget dont j’ai parlé de nombreuses fois.
      C’est bien si tu arrives à mettre en place des épargnes, on pense souvent qu’il faut avoir un bon revenu pour ça mais pas forcément.
      Bonne fin de semaine également,
      Mélanie

  6. Un éclairage très intéressant, merci Mélanie !
    Entre tes ressources
    et celles de Marie “La Salade à tout” (supers ebook et partages insta), on est bien outillé.e.s 🙂

    En ce qui concerne les livrets, j’espère qu’ils ne financeront pas l’armement ; cette semaine le Conseil Constitutionnel “a estimé que l’affectation de l’épargne réglementée (Livret A, LDDS…) au financement de l’industrie de défense n’avait pas sa place dans une loi de finances,
    sans exclure pour autant l’adoption d’une telle mesure dans un autre texte”… *

    À suivre…

    Belle-fille de semaine et d’année !

    *https://www.capital.fr/economie-politique/budget-2024-le-livret-a-ne-financera-pas-lindustrie-militaire-1489601

    1. Merci Mathilde !

      Je suis ça de près car franchement sans ces livrets, quelle galère d’avoir une épargne de précaution, surtout pour les gens qui ne peuvent prétendre au LEP…
      J’espère qu’on va être vite fixée !

      Bonne fin d’année également 🙂

      Mélanie

  7. SabineNoucha says:

    Merci pour cet article très clair et pédagogique !
    En particulier les cartes mentales qui permettent de rendre concrets les conseils (ou du moins le partage d’expérience) que tu nous donnes.

    Pour des raisons éthiques, je suis aussi à la Banque postale et excédée par leur mauvais service client et réactivité aussi… Même si je leur reconnais une volonté de mieux faire que les banques généralistes françaises.

    Une question : avez-vous un compte par enfant ? Nous allons probablement en ouvrir un et prévoir des petits virements mensuels pour leur faire une petite somme de départ. (enfin, nous avons demandé ça il y a un mois à notre conseillère LBP, pas de son pas d’image, typiquement le genre d’exemples de choses qui me crispent chez eux)

    1. Bonjour !

      Oui nous avons ouvert un livret A à chacun de nos enfants quand ils sont nés et nous mettons un peu de sous chaque mois depuis afin qu’ils aient un capital de départ dans la vie et pour faire face au permis de conduire, frais de scolarité à la fac ou équivalent.

      Ces livrets sont encore à la BNP faute de temps pour les déménager à la Banque postale (c’est long car on ne peut pas avoir deux livrets A à un même nom dans deux banques et il faut 3 semaines entre la fermeture de l’un pour pouvoir en rouvrir un autre).

      Mais c’est prévu pour ce trimestre, et on va mettre une partie sur une assurance vie au passage pour les deux plus jeunes.

      Je n’ai pas à me plaindre de mon conseiller BP, il est super réactif, mais alors l’application… je fais une crise nerveuse dès que je dois m’en servir tellement c’est nul et que ça plante.

      1. Morgane says:

        Bonjour Mélanie,
        Pourquoi la banque postale du coup ? Sont-ils plus éthiques au niveau des placements ? Qu’en est-il du crédit coopératif ? As-tu des retours sur leur sujet ?

      2. Alors oui, elle fait partie des plus éthiques dans les banques classiques et surtout il y en a partout.
        Le crédit coopératif j’ai eu énormément de retours négatifs sur le service client et le bureau le plus proche est à plus d’une heure de chez moi, c’était un bazar sans nom pour pouvoir ouvrir comptes et livrets…
        Donc c’est un compromis au final !

  8. Julie Klène says:

    Ceci est un article des plus importants et intéressants, c’est vraiment chouette que tu aies pris le temps de partager toutes ces infos.
    Je suis avec assiduité toutes les recommandations budget de Marie – La Salade à Tout également et je vous trouve toujours toutes les 2 très pertinentes.
    J’ai encore des comptes à la BNP moi aussi, grrrr, dans l’attente de pouvoir en utiliser une grande partie (voire la totalité) pour un projet immobilier que j’aimerais concrétiser en 2024 – pour un apport pour ma retraite…

    Sinon, le reste, c’est aussi chez Hélios (qui devrait être enfin opérationnel avec le RIB français d’ici le début d’année 2024 !), découverte encore une fois grâce à Marie.
    Si toi ou des abonnées souhaitent y ouvrir leur compte courant, n’hésitez pas à utiliser mon code de marrainage JULKLN pour 3 mois de frais bancaires offerts ! 😉 (et j’en profite aussi, c’est chouette).

    Bref, on ne devrait pas avoir à choisir entre manger bien (de plus en plus bio et végane, pour ma part) et épargner. Grâce à toi, je me dirige lentement mais sûrement vers encore mieux en 2024, alors encore une fois : MERCI pour tous ces supports, conseils et recettes que tu nous partages si copieusement et avec tant de bienveillance et d’humour.

    1. Je suis aussi sur liste d’attente Hélios, j’espère que ça va vite se débloquer.
      Et oui, on ne devrait pas à avoir à choisir c’est un fait et pourtant, malheureusement, trop de créatrice de contenus petit budget favorise l’épargne plutôt que la qualité de la nourriture dans leur partage, et c’est bien dommage car ça ne montre pas que les deux sont possibles !

      Heureusement que Marie en parle beaucoup car ça désacralise quand même le bio ! Je suis contente si mes partages peuvent t’aider dans cette voie.

  9. ChantCGD says:

    Bonjour à Mélanie et à ses lectrices,
    un article super intéressant parce qu’il parle de plein de choses qui sont dans les thématiques auxquelles je réfléchis actuellement.
    @Delphine Labalec : moi aussi, je fonctionne avec un compte joint (mariés) et j’utilise un fichier excel pour le suivre, plus l’appli RealBudget (logo une enveloppe grise) sur Android pour les enveloppes virtuelles : soit il faut soustraire les montants des enveloppes dès le règlement de l’achat (idéal), soit le faire à postériori, quand on vérifie sur l’interface de la banque.
    Pour provisionner les différents postes, il te faut repartir de tes anciens relevés de compte, faire un peu à la louche au démarrage, et puis affiner au fur et à mesure des mois.

    @Mélanie, moi, je veux quitter ma banque (SG qui a avalé le Crédit du Nord, où nous avions le prêt immobilier) parce qu’elle ne correspond pas à mes valeurs et surtout, elle envisage de me contraindre à utiliser leur appli pour valider les achats internets notamment. Et ça, c’est un gros point noir pour moi : c’est MON téléphone, je décide de ce que j’y installe ou pas, et je n’en veux pas de leur appli qui va encore me “pister à la culotte”. Je veux pouvoir continuer à utiliser une interface web, via un navigateur internet.
    Malheureusement, je constate que les banques sont toutes en train de basculer vers ce modèle sous couvert de sécurisation, comme si les envois de codes de validation par SMS ou mails ou téléphone domicile (qui va pirater la ligne téléphonique de mon domicile ?) ne suffisaient pas. La conseillère rencontrée à la Banque Postale m’a confirmé que la validation des achats web via l’appli était de rigueur. Je continue à chercher …
    Bref, j’attends avec impatience la suite de tes posts.
    Je vous souhaite, à toutes et tous, une heureuse année.

    1. Bonjour Chantal,

      Je crains que tu n’ailles au devant de grandes déceptions côté achat en ligne car effectivement la sécurité bancaire se renforçant, toutes les banques vont proposer la double vérification, c’est déjà largement le cas. Ou alors, il te faudra créer un compte Paypal et payer avec quand c’est possible, eux envoie encore un code de vérification SMS.

      Et de toute façon à partir du moment où tu paies en lignes tu es pistée par ta banque donc ça ne changera pas grand chose.

      Contente que le thème te plaise, c’est un vaste sujet qui cristallise beaucoup de chose mais c’est bien de casser un peu le tabou et d’en parler franchement pour pouvoir avancer !

      Je te souhaite une très belle année et à très vite,
      Mélanie

  10. Floriane says:

    Merci Mélanie pour cet article super intéressant !

    J’ai envie de plus en plus de me pencher sur ma gestion de budget, mais même si je ne fais pas l’autruche, cette dernière année financièrement c’était pas simple et je suis toujours tendue d’ouvrir mon application SG pour voir mon solde … J’aimerais vraiment budgétiser mes dépenses pour ne plus naviguer à vue ( je préfère me dire que ce mois-ci ce sera serré, mais qu’il reste seulement 15 jours avant une rentrée d’argent, plutôt que le découvrir par un détour sur l’application, alors qu’il me reste plein de choses à payer). Mais le problème c’est que mon mari qui gagne bien mieux sa vie que moi n’est pas du tout intéressé par une organisation du budget (aujourd’hui c’est lui qui paie la majorité de nos dépenses, mais du coup je n’ai aucun contrôle dessus, et quand il décide sur un coup de tête de commander Uber Eat parce qu’il a la flemme de cuisiner, je me dis que ces 40 € pourrait nous servir pour un projet plus sympa), du coup je ne sais pas comment faire pour budgétiser mes dépenses et mon argent alors même que je les partage avec lui et que nous avons des frais communs (loyer, bébé, chiens, vacances, voiture etc). As tu des pistes ou une idée de par où commencer ?
    Je te remercie et te souhaite une très belle année à venir 😀

    1. Bonjour Floriane,

      je suis désolée de lire que tu es en difficulté régulièrement.
      J’aurais une question : pourquoi ton mari refuse une gestion financière ?
      Sait-il que tu es en difficulté ? Que sa façon de gérer t’empêche d’être sereine et d’épargner alors même que tu as peu de ressources ?
      Pour moi, avoir cette discussion ensemble serait le meilleur point par lequel commencer. Il est impératif que vous puissiez vous poser et mettre à plat toutes vos ressources et vos dépenses. Il en va de ton avenir, en fait. Comment te constituer une épargne si tu ne peux pas mettre de côté ? Et en cas de séparation (oui ça arrive) qui a payé l’emprunt ou le loyer ? Si c’est ton mari, tu n’auras rien si ça se passe mal.

      Ce sont des questions très difficiles à aborder car personne ne veut se projeter dans ces situations mais les faits son là. Gérer son argent c’est aussi se protéger de ces situations. Et ton mari devrait vouloir te protéger donc accepter de jouer cartes sur table.
      La gestion budgétaire permet non seulement de savoir où on en est maintenant, mais aussi de se prémunir des coups de la vie, surtout quand on est en couple.
      Avez vous un compte joint, un compte personnel ?

      Le prochain article parlera de cette répartition, mais tu ne peux pas aborder ce sujet si tu ne sais pas ce que tu paies et ce que ton mari gagne et paie.

      Poser vos deux salaires sur une feuille de papier, et vos dépenses en pleine confiance sera un premier point très positif.

      Je te souhaite une belle année également !
      Mélanie

      1. Floriane says:

        Merci pour ta réponse ! J’ai décidé de quand même re-évoquer le sujet hier et il était super partant pour mettre à plat nos dépenses ! Je lui ai expliqué mon anxiété face à nos dépenses, et le peu de contrôle que j’ai dessus, et je crois qu’il ne le voyait pas sous cet angle, car il payait nos dépenses courantes, sans jamais se plaindre ou me demander un retour quelconque.
        En fait mon message laissait penser que notre situation était tendue, mais c’est simplement qu’il a un peu une “phobie administrative”, alors que moi non, donc c’est difficile pour lui de s’y mettre. Mais justement on est très conscient d’un potentiel divorce qui pourrait arriver un jour (d’où notre souhait de n’avoir qu’un seul enfant, pour être sur de pouvoir lui offrir ce dont il a besoin sans se mettre sur la paille l’un ou l’autre, si jamais ça devait arriver) . On a chacun notre compte perso, mais cela fait plusieurs années que je demande qu’on ait un compte joint, sur lequel on mettrait au prorata de notre revenu d’argent chacun ! Mais je crois que 2024 sera la bonne année pour commencer 😀

      2. Je trouve absolument formidable que vous ayez pu en reparler et qu’il soit partant !
        Et c’est bien pour ça que c’est essentiel de le faire à deux car on est pas toutes et tous à l’aise avec l’argent, l’administratif et souvent on s’en fait une montagne énorme alors que, dès que sont mis en place des habitudes, c’est tellement plus serein pour tout le monde.

        Et puis je trouve que ça soude un couple d’être hyper au clair sur cette question de l’argent, bien au contraire de ce que l’on pourrait penser.

  11. Elia says:

    Merci pour cet article très riche.
    Ici aussi, nous allons ouvrir des comptes Assurance-vie pour les enfants. Et la gestion du budget est à réviser pour cette année notamment pour augmenter nos épargnes respectives.

  12. Dominique Bricolente says:

    Bonjour. Que voilà un article hyper intéressant et bien documenté. Il tombe à pic car, retraite oblige, mes revenus ont diminué de 700 euros, autant dire que je dois apprendre un nouveau train de vie et gérer mon budget. De plus, ma fille vient de divorcer et se retrouve avec ses 2 enfants et des revenus fluctuants, c’est bon pour elle d’avoir une base de gestion, je lui montrerai ton article. Merci pour ce que tu nous offres, aussi bien en recettes qu’en finances.

    1. Bonjour Dominique,
      Effectivement, 700€ c’est beaucoup et cela va demander des ajustements !
      Et cela va aider ta fille de pouvoir partir sur une base de gestion. Qu’elle n’hésite surtout pas à prendre un RDV à la CAF et au centre social, il existe des aides et tellement de personnes ne les demande pas…

      Bonne journée !
      Mélanie

  13. Marina Brault says:

    Bonjour Mélanie,

    Merci pour cet article. Mon assureur m’a dit récemment que nous étions très bien lotis en épargne pour un couple de notre âge et avec nos situations. J’avoue que j’étais assez fière 🙂 ça nous a permis de finir de rembourser notre prêt immobilier 1 an plus tôt que prévu . J’ai toujours vu ma mère faire ses comptes sur son petit cahier au centime prêt, et entendu mon père l’appeler l’écureuil; je ne fais pas mes comptes mais grâce à mon application bancaire je suis mes comptes de très près 🙂 j’ai décidé grâce à ton article de me réouvrir un compte perso que j’avais fermé il y a 2 ans car je n’avais plus de rentrée d’argent . J’en ai parlé à mon mari qui a trouvé ça louche 🙂 mais j’en ai besoin je crois car pour mes dépenses persos je suis toujours en train de prendre sur le compte joint, normal puisque tous mes salaires y sont mais ça m’ennuie et ça faisait un moment que j’y pensais. Le cap est passé 🙂 Nous ne sommes pas des dépensiers mais ça va me permettre d’encore mieux gérer mon budget et d’épargner encore plus 🙂
    Merci pour tout le travail que tu fournis pour nous apporter des contenus de qualité
    Bon après-midi
    Marina

    1. Bonjour Marina,

      C’est sur qu’il y a de quoi surprendre ton mari mais c’est une bonne décision que tu as prise !
      C’est l’assurance d’une indépendance financière. Et clairement, les appli bancaires aujourd’hui nous évitent d’avoir à tout recopier, c’est quand même pratique !
      Bonne journée 🙂
      Mélanie

      1. ChantCGD says:

        Bonjour tout le monde,

        je rebondis sur les applis bancaires, et mon message précédent (mon choix de ne pas l’installer sur mon téléphone et la difficulté à trouver une banque qui accepte que je passe uniquement par l’interface web pour valider certaines opérations (oui Mélanie, Paypal peut parfois être une alternative)) : c’est vrai que pour les personnes le souhaitant, c’est super pratique parce que beaucoup de choses peuvent y être automatisées.

        Ce qui me dérange, c’est l’usage fait de de mes données. En allant vérifier sur ce site https://reports.exodus-privacy.eu.org/fr/ à quoi ont accès les apps installées sur mon téléphone, je reste perplexe quant au fait que l’appli de ma banque ait accès (sans que je puisse lui interdire, puisque c’est dans le code) à ma position géographique “fine”, mes contacts, mon calendrier, etc.

        Ce n’est pas simple de trouver l’équilibre qui convient à nos convictions, mais c’est intéressant que tu nous partages tes réflexions qui nourrissent les nôtres. Merci pour ça.

        PS : J’ai hâte de recevoir mon magazine ce week-end, car je suis actuellement en train de repenser ma crèmerie vegétale à la maison (je fais ou j’achète en culpabilisant de toutes ces briquettes de crème de soja qui partent à la poubelle ou je fais quand je peux, avec des briquettes qui me sauvent la vie quand je n’ai pas le temps/l’envie du fait-maison), et j’ai hâte de lire ce que tu nous as concocté sur le sujet. D’ailleurs, je me demande “Mélanie est-elle dans ma tête actuellement” avec coup sur coup des thématiques sur lesquelles je me penche justement depuis mi-décembre ?

        Je nous souhaite une belle journée,

  14. Ribeiro says:

    Bonjour Mélanie,
    J’avais commencé à lire et puis manque de temps et puis surtout malgré le fait que je me sois attelée à la tâche de la gestion je manque de rigueur sur le long terme pour plusieurs raisons : déjà je suis solo sans famille à proximité, soignante intérimaire pour justement faciliter ma garde des enfants. Et je me rends compte q peu de personnes dans ces situations interagissent alors que je sais q nous sommes nombreux.ses. J’ai beaucoup de mal à adapter ayant de légères variantes de salaires par mois selon vacs scolaires, et planning aussi q l’on me donne, nombre de jours ds le mois, nombre de dimanche travaillé etc …Et la hausse de mes factures pour mes charges mensuelles ont fini de m’achever. Bref je vais retravailler encore mon budget mais j’ai le sentiment parfois d’avoir le bon outil avec la bonne méthode et puis parfois cette instabilité et cette précarité foutent le vertige. Je n’épargne plus depuis cette année 2024 après on mange sainement, j’ai pas de prêt de contracté. Je ne sais pas s’il y a des tips particuliers dans cette situation. Je vais poursuivre ma lecture et mes calculs. Merci bcp pour tes partages en tout genre . Calypso

    1. Bonjour Calypso,

      Il est certain que les salaires qui varient n’aident pas à avoir une gestion sereine et je suis désolée de lire que vous êtes dans cette situation instable.
      Je ne connais pas votre budget mais ce que je peux vous suggérer, c’est de vous baser sur un salaire minimum, en reprenant vos dernières fiches de paie.

      Tout ce qui dépasse ce budget en revenu (heure supplémentaires, etc), ce sera la part variable, qui pourra concerner vos dépenses variables (alimentation, vêtement enfants, affaires scolaires, etc).

      En somme : vous “décidez” d’un salaire fixe minimum en vous référant à ce que vous avez touché ces derniers mois et vous élaborez votre budget à partir de ce minimum. Et ce salaire couvrira les dépenses fixes sur lesquelles on n’a pas trop la main.
      Tout ce qui viendra “en plus” (même 20/30/50€), pourra être épargné sur une épargne immédiatement disponible (livret A, LEP ou LDDS), pour faire face aux imprévus. Le but pour le coup n’est pas de se constituer une grosse épargne de précaution puisque vos revenus ne le permettent pas, mais de travailler avec un minimum pour vous assurer de payer ce qui est à payer et que ce soit plus facile à suivre chaque mois ! Sachant que l’argent d’un livret est immédiatement disponible en cas de besoin.

      N’hésitez pas à ouvrir un LEP c’est aujourd’hui le plus avantageux et c’est gratuit.

      Bonne journée !
      Mélanie

      1. Calypso says:

        Merci beaucoup pour ce retour. Je vais rééquilibrer tout en Février avoir un visu et m’adapter.
        Belle continuation.
        PS la recette de chou rouge cardamome vin rouge un délice !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Balises HTML autorisées : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Dans notre boutique

Nous auto-publions des livres de recettes vegan à petit prix :)

%d blogueurs aiment cette page :