Avec la rentrée, je vous avais promis un contenu autour de l’organisation, et bien sûr, que serait l’organisation sans un meal prep ! 

Vous le savez bien maintenant, je collabore avec Warmcook, commerce et e-shop de matériel de cuisine haut de gamme et durable depuis des années. Je possède de nombreux éléments de leur catalogue, soit que j’ai acheté, soit qu’ils m’ont proposé de tester. Les boîtes Cuitisan répondaient à un besoin précis de ma part : 

  • Désemplir mon placard et troquer les dernières vieilles boîtes en plastique contre un matériau plus durable 
  • M’alléger un peu car le verre c’est lourd et ça prend beaucoup de place dans mes tiroirs 
  • Trouver un contenant pour mon mari qui passe au micro-ondes pour réchauffer certains repas au travail.

Trio gagnant avec cette gamme Cuitisan !

Cuitisan : une gamme légère et pratique !

Les boîtes sont fabriquées en Corée dans un inox particulier qui passe au micro-ondes. C’est une technologie pointue, qui permet aux ondes électromagnétiques de circuler librement lors de la chauffe. Contrairement aux boîtes traditionnelles, où les ondes électromagnétiques du micro-ondes touchent directement les aliments, la boîte hermétique inox Cuitisan interagit avec les ondes. 

En simple : la boîte accumule de la chaleur au lieu d’irradier directement les aliments.

Grâce à ces propriétés, les boîtes Cuitisan s’utilisent aussi bien au réfrigérateur qu’au four, au congélateur ou au micro-ondes. Les couvercles sont hermétiques (et très solides, cela fait des mois que je les utilise). 

Côté gain de place, elles s’empilent réellement donc c’est vraiment super pratique (exactement comme la gamme Granite Ware elle aussi super légère !). Avec leur poids léger on peut les déplacer sans souci, pas comme le verre.

Pour vous montrer leur polyvalence, dans ce meal prep, on s’en sert comme boite de préparation, de cuisson et de conservation. Donc si vous avez peu de place, c’est fait pour vous !

Meal prep vegan IG bas et sans gluten.

Au programme : une salade mi-cuite protéinée, un tajine de PST aux pruneaux, une salade croquante de concombre et patate douce et un moelleux carottes et épices chaï.

  • Comme avant chaque meal prep, on fait place nette dans l’évier et l’égouttoir, ainsi que le lave vaisselle si on en a un, et sur le plan de travail.
  • On commence par ce qui cuit en premier, notamment au four, ainsi on a la place libre pour le reste.
  • On prépare les légumes à cuire de la salade de brocoli, on réserve la boîte de côté
  • On prépare ensuite le moelleux dans sa boîte, pour les enfourner en même temps. 
  • Pendant qu’ils cuisent, on prépare le tajine. 
  • Pendant que ce dernier mijote, on assemble la salade. 

En une heure (pour de vrai), on aura donc 3 plats complets et 1 dessert (aux légumes).

Salade mi-cuite protéinée

Pour 3 portions

  • 1 brocoli
  • 2 pommes bios fermes et acidulées
  • 2 cs d’huile de sésame
  • ½ oignon rouge
  • 400 g de haricots rouges cuits (poids égouttés)
  • 1 citron vert
  • Sel, poivre

  1. Peler et émincer l’oignon. Couper le brocoli en petites fleurettes et les rincer. Couper les pommes lavées en cubes. mélanger le tout dans la boîte 2800 ml
  2. Préparer le gâteau ci-dessous et enfourner en même temps, 15 minutes.
  3. Égoutter les haricots rouges et les ajouter au plat une fois cuit, avec le jus et le zeste de citron vert. Saler et poivrer et laisser refroidir avant de placer au frais.

Moelleux carottes aux épices chaï

Pour 6 parts

  • 4 carottes (250 g)
  • 100 g de farine de sarrasin
  • 100 g de farine de riz complet
  • 50 g de poudre d’amandes
  • 90 g de sucre de coco ou de sucre complet*
  • 30 cl de lait végétal (soja, amandes ou avoine)
  • 80 g de purée d’amandes
  • 50 g de graines de lin mixées
  • 1 cc d’épices “chaï” (ou un mélange de cannelle, poivre, girofle, cardamome, gingembre : une petite pointe de couteau de chaque)
  • 1 cs de vinaigre de cidre ou de jus de citron

*Je mentionne ces sucres pour l’aspect gustatif qu’ils amènent, ils ne sont pas spécialement à IG bas mais il y en a peu dans la recette donc pas de raisons de se priver !

  1. Préchauffer le four à 220°C. Chemiser une boite Cuitisan rectangulaire (1900 ou 2800 ml).
  2. Verser le vinaigre ou le jus de citron dans le lait et laisser reposer. 
  3. Dans un cul de poule, mélanger les farines, la poudre d’amandes, le sucre, le bicarbonate et les épices au fouet.
  4. Peler et râper les carottes très finement.
  5. Ajouter la purée d’amande dans le lait et verser sur les éléments secs. Mélanger très rapidement. Ajouter les carottes, et mélanger à nouveau.
  6. Verser dans la boîte, tapoter pour lisser et enfourner. Cuire 15 minutes et sortir pour laisser refroidir dans la boite, sur une grille.

On enchaîne pendant la cuisson avec la préparation du tajine qui va mijoter.

Tajine de protéines de soja aux pruneaux

2 à 3 portions

  • 80 g de pst
  • 2 pommes de terre moyenne (250 g)
  • 4 petites carottes (280 g)
  • 1/2 oignon rouge
  • 1 cc de ras el hanout
  • 1 cc de paprika
  • 1 cc de concentré de tomates1 belle gousse d’ail
  • 15 pruneaux dénoyautés
  • 50 cl de bouillon de légumes
  • Huile d’olive
  • Sel, poivre

  1. Éplucher et émincer l’oignon, hacher l’ail. Peler les carottes et les pommes de terre et les couper en dés. 
  2. Dans un faitout, chauffer 2 cs d’huile d’olive et ajouter l’oignon, l’ail avec une belle pincée de sel. Au bout de 2 minutes, quand ils sont fondants, ajouter les épices et mélanger, puis les légumes et faire revenir 2 minutes à feu moyen-vif en remuant. 
  3. Enfin, verser les PST, les pruneaux et le bouillon mélangé au concentré de tomates. Mélanger le tout et cuire à couvert 15 minutes à feu moyen. verser dans une boîte et laisser refroidir avant de la placer au frais. Ce plat se conserve 5 jours et peut se congeler.

Salade croquante

Pour 3 parts

  • ½  concombre long
  • 1 patate douce pas trop grosse
  • 1 poignée d’olives noires (ou vertes selon vos goûts) dénoyautées
  • 1 oignon rouge
  • 200 g de tofu lactofermenté
  • 2 cs d’huile

La sauce

  • 2 cs de purée de sésame
  • 2 cs de jus de citron ; 1 cc de sauce soja
  • 1 cc rase de sel
  • 15 cl d’eau

Mélanger au fouet tous les éléments de la sauce en ajoutant l’eau selon la texture souhaitée, sachant qu’elle épaissit au frais.

  1. Peler et émincer finement l’oignon rouge. Peler et couper la patate douce en petits cubes.
  2. Chauffer l’huile dans une poêle et ajouter les oignons et les patates douces avec 2 cs d’eau. Mélanger à feu moyen environ 5 minutes jusqu’à ce que les oignons soient dorés et la patate douce légèrement fondante mais encore ferme. Verser dans la boîte cuitisan ronde.
  3. Laver le concombre et l’ouvrir en deux dans la longueur. Enlever les graines au centre pour le rendre plus digeste. Couper en petits cubes. Couper également le tofu en cubes. 
  4. Mélanger le tout et placer au frais. Servir avec la sauce sésame au moment de manger.

Notes

  • La salade de brocoli et haricots rouges, pour être davantage kid friendly (ou plus largement servie aux récalcitrant.e.s au brocoli), peut être mixée rapidement au robot et mélangée à un peu de fromage râpé. Étaler la farce obtenue dans une tortilla et la plier en deux en quesadillas. Huiler chaque côté et cuire à la poêle 2 minutes sur chaque face. Couper en triangles et servir. Un vrai mode sournois, testé et approuvé !
  • Les recettes peuvent sembler légères mais j’ai veillé à mettre de la mâche (du verbe mâcher, pas la salade) et des ingrédients rassasiants dans chaque plat, donc les portions restent bien copieuses, et on mâche (pas la salade, on suit !). La découpe des légumes est importante car ils cuiront plus vite en restant fermes et on évitera une purée.

Mon avis sur les tailles et formats

  • Pour les lunch box à emporter, les formats rectangulaires allongés (1900 ml) et ronds (640 ml) sont pratiques car la hauteur est faible. C’est plus facile pour manger dedans et moins long à réchauffer au micro-ondes car c’est le métal qui chauffe et fait un peu barrage.
  • Les petits formats (500 ml et 580 ml) sont adaptés aux restes alimentaires, aux sauces, aux boites repas pour des enfants ou aux encas pour tout âge.
  • Les grands et hauts formats rectangulaires (1800 ml et 2800 ml) et ronds (920 ml) sont idéaux pour des conservations de belles quantités et des cuissons au four de gratins, gâteaux, lasagnes ou pour conserver une belle portion de soupes et en transvaser dans le rond plus petit pour emporter.

Astuce !

L’inox n’étant pas transparent, pour savoir ce que nos boites contiennent sans tout sortir, j’ai acheté un stylo ardoise qui s’efface en un coup d’éponge. J’en ai un vert pour la salade verte plus fragile à manger rapidement, en code couleur. Parce qu’on est super organisé.e ou qu’on ne l’est pas.


Cet article est écrit en collaboration avec Warmcook. Mon code affilié LECULDEPOULE vous donne 10% de réduction toute l’année sur tout le site, et est compatible avec les offres en cours.

Ces boites ont vraiment simplifié notre quotidien avec leur légèreté et leur polyvalence, j’espère que ces recettes vous inspireront !

Abonnez-vous pour accéder à du contenu exclusif

Chaque mois, un mini-webzine vous sera envoyé pour chaque don libre, avec un minimum de 5€ (sans engagement).
En vous abonnant, vous aurez accès à un contenu exclusif et indépendant !

Thème d’octobre : Plats réconfortants riches en protéines spécial petits budgets

Je m’abonne !

21 commentaires

    1. Bonjour Manon !
      Clairement je pense qu’on ne peu pas faire plus polyvalent ! Ah si, elles pourraient s’auto-nettoyer mais bon, j’imagine que la technologie n’existe pas encore ^^ !

  1. Bonjour Manon !
    Clairement je pense qu’on ne peu pas faire plus polyvalent ! Ah si, elles pourraient s’auto-nettoyer mais bon, j’imagine que la technologie n’existe pas encore ^^ !

  2. Paola says:

    Bonjour Mélanie
    Merci pour ces recettes qui donnent envie qu’on les teste. Également la découverte de ces boîtes. J’ai encore qq boîtes plastiques à remplacer, le Père Noël n est plus loin. Ça donne des idées.

  3. SophieK says:

    Bonjour Mélanie, merci pour cet article! Je confirme que ces boîtes sont top. J’ai acheté un trio de formats suite à tes conseils pour les essayer et je suis conquise. Parce que le verre pour les lunchbox, c’est lourd! Et je ne voulais plus de plastique pour les plats chauffés. Je vais tâcher de me procurer un stylo ardoise et grâce à tes conseils sur les tailles (parce qu’on ne se rend pas bien compte sur une photo) je vais en reprendre d’autres. Et merci pour les recettes.

    1. Bonjour,
      C’est pour ça que j’ai essayé de prendre des photos en les superposant, pour mieux se rendre compte des usages. Et c’est un tel confort ces poids plume, que des avantages franchement. J’ai trouvé ces stylos dans un magasin de bureautique, si jamais !

  4. Sarah Pepey says:

    Au programme donc pour le prochain tour en cuisine: les quesadillas au barbecue, et le tajine de pst! merci pour ce bel article qui donne envie d’aller se perdre sur le site de warmcook

  5. Françoise LAFONT says:

    merci Mélanie pour ce meal prep super organisé ! j’imagine que le 1 heure c’est quand tout est sorti sur la table 😉 . Ces boites magiques me tentent bien ! légères et polyvalentes et solides, je regrette tant d’avoir investi dans des saladiers en verre avec couvercle, rond en plus donc qui prennent de la place, et ne vont pas au four… à réfléchir

    1. Bonjour Françoise,
      Oui avec les ingrédients prêts. J’ai aussi acheté il y a longtemps de grands plats en verre avec couvercles qui passent au four, j’avoue que ceux là sont vraiment pratiques car de très grandes contenances donc pour recevoir c’est bien, et plus présentable qu’un plat en inox. Mais pour nous à la maison, les plats en inox prêts d’avance sont vraiment parfaits.
      Bonne journée !

  6. Adeline says:

    Merci pour ce nouvel article ! Pour le gâteau : c’est du riz (cuit) ou de la farine de riz qu’il faut mettre ? On pourrait croire en lisant les ingrédients que c’est du riz, mais comme il est marqué « les farines » plus bas…

  7. Myriam says:

    Z’ont l’air super, ces boîtes! En attendant de les avoir dans ma cuisine, je copie toutes ces petites recettes pour commencer mes menus de la semaine SANS REFLECHIR. Et ça, c’est très reposant. Merci Mélanie!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Balises HTML autorisées : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Dans notre boutique

Nous auto-publions des livres de recettes vegan à petit prix :)

%d blogueurs aiment cette page :