Le Syndrome Pré-Menstruel (SPM) et les règles douloureuses sont subit par de très nombreuses personnes chaque mois. Le SPM est un ensemble de manifestations plus ou moins douloureuses qui précèdent la venue des règles. Suite à une FAQ sur mon Instagram, j’ai collecté vos astuces, vos remèdes et je vous les ai regroupé ci-dessous.

Plutôt que de vous livrer une liste en vrac, j’ai détaillé les effets de chaque solution proposée. A savoir que certaines solutions ne fonctionnent pas sur toutes les personnes, et parfois même d’un cycle sur l’autre.

Avant toute chose

En cas de SPM très prononcé et de règles très douloureuses, il est impératif de consulter, quel que soit votre âge, afin d’écarter le risque :

  • d’endométriose (la muqueuse utérine se développe ailleurs que dans l’utérus, ce qui génère lésions, douleurs, saignements, et peut être responsable d’infertilité). Le site d’endofrance pour vous renseigner.
  •  d’adénomyose (endométriose interne : des cellules se développent au sein du muscle utérin et génèrent parfois douleurs et saignements)
  • le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK)

Ces pathologies ne sont pas anecdotiques, elles sont fréquentes, parfois mal diagnostiquées. Il est bon de garder en tête que si vous êtes plié.e en deux pendant vos règles et avant, ce n’est pas normal et vous n’avez pas à attendre que « ça passe ».

Comment diminuer les douleurs ?

>Alimentation  

Limiter la rétention d’eau vécue par près de la moitié des femmes à cette période.

Il est utile de diminuer la quantité de sel des repas pendant cette période, afin de ne pas aggraver la rétention d’eau. Boire régulièrement reste important, des tisanes diurétiques en particulier.

Le magnésium

Être vigilante avec les apports en magnésium : principal minéral impliqué dans la contraction musculaire, la carence en magnésium est très fréquente. Nombre de femmes voient leurs douleurs et leur fatigue diminuer, simplement en prêtant davantage attention à bien manger des aliments riches en magnésium.

Dans une alimentation végétalienne, ces aliments sont :

  • Les algues (très grandes championnes), 
  • Le son de blé et le son de riz
  • Toutes les herbes aromatiques, séchées pour une plus grande concentration. Persil, basilic, menthe, sauge, etc, en cuisine ou en infusion puisque les minéraux sont solubles dans l’eau
  • Les graines de sésame (entière ou en tahin !)
  • Les céréales complètes (grâce à l’enveloppe, le son, qui est toujours présent)
  • Les légumineuses (penser à les faire tremper pour favoriser une meilleure absorption des minéraux).
  • Vous pouvez consommer une eau riche en magnésium si vous avez du mal à équilibrer vos repas au début.

Les oméga 3

Acides gras essentiels, les oméga3 ont notamment un rôle prépondérant dans la réaction du cerveau au stress et dans les états inflammatoires que ce dernier déclenche et exacerbe. Il faut être vigilant à les intégrer quotidiennement dans l’alimentation, à raison par exemple de 2 CS d’huile de colza par jour.

>Remèdes “mécaniques”

Bouillotte sur le bas ventre

Les douleurs étant souvent dues à des spasmes du muscle utérin, qui expulse les débris de la muqueuse, la chaleur va détendre les muscles et réellement avoir un impact.

Sport doux, mouvements

Beaucoup parmi vont essaient aussi d’aller bouger et de marcher pour enrayer la douleur. Il existe également des postures de yoga pour soulager les douleurs des règles. Tout en douceur, elles étirent le bas ventre.

Manipulation par un.e ostéopathe

Détendre le bas ventre en douceur par des manipulations spécifiques est à envisager et cela a été efficace sur le long terme pour certaines d’entre vous, après un ou deux soins. La plupart des douleurs étant liées aux contractions et engendrant encore davantage de crispations, une visite pourra se révéler bénéfique.

>Aromathérapie

Les huiles essentielles, s’appliquent en massage doux, diluées dans quelques gouttes d’huile végétale (même votre huile d’olive cuisine). La plupart sont interdites si vous allaitez donc prenez conseil auprès d’un.e professionnelle avant de vous en servir.

La liste ci dessous n’est pas du tout exhaustive. Je vous ai proposé celles qui sont le plus polyvalentes également dans la vie de tous les jours, et pour d’autres douleurs.

HE d’estragon

Antispasmodique par excellence (réduit les contractions), l’HE d’estragon peut être appliquée soit à l’emplacement des ovaires en massage léger, soit sur toute la zone du bas ventre qui est douloureuse. Vous pouvez également prendre une goutte sous la langue en interne.

HE de menthe poivrée

L’HE de menthe poivrée est antalgique (c’est d’ailleurs un des remèdes naturels numéro 1 pour les maux de tête). En massage abdominal également.

HE de gaulthérie

Antalgique puissante, anti-inflammatoire, cette huile est un indispensable anti-douleur de la pharmacopée naturelle. Je l’utilise fréquemment pour le bas du dos également et elle soulage très efficacement. 

>Phytothérapie

Pour qu’une tisane soit efficace, il convient de laisser infuser au moins 10 minutes, et d’en boire au moins 3 tasses par jour.

Tisane de feuilles de framboisier  

Elle va aider à apaiser les spasmes musculaires douloureux dans l’utérus, aidant à soulager les crampes menstruelles ressenties durant le SPM et les règles. C’est aussi une plante riche en fer, donc double bénéfice à en consommer à cette période où l’on en perd dans le sang.

L’achillée millefeuille

C’est une plante antispasmodique efficace. Elle a un effet notable sur les muscles lisses de l’utérus, et est aussi anti-inflammatoire et relaxante. 

La camomille matricaire

Elle soulage les crampes et apaise le stress et les angoisses

Baume Kosmika pour les lunes :

Découvert personnellement grâce à Julie (Friendly beauty) ce baume s’est révélé être une vraie aide pendant les règles pour certaines d’entres vous. 

Les baisses de moral

Autre composante du syndrome prémenstruel et des règles : le moral dans les chaussettes. On broie facilement du noir, la déprime s’invite fréquemment au menu. Bref, c’est la loose côté humeur. Et on est capable de démonter un pauvre humain pour un regard de travers.

Huiles essentielles

Là encore, elles font des miracles sur le stress, l’angoisse. L’inhalation est une des voies d’administration à privilégier pour apaiser les tensions et le stress. On se trouve un coin à soi, on respire calmement sans huile dans un premier temps, puis on respire ensuite l’HE en se concentrant sur son ressenti. Ses principes actifs vont pénétrer l’organisme par les narines. Il en existe plusieurs, je vous en propose deux qui agissent à la fois sur les tensions et sur les spasmes.

L’HE de bergamote

Reconnue pour ses propriétés calmantes et relaxantes, elles agira sur le stress et sur ses conséquences : crispations, spasmes. A respirer. Cette huile est très photo-sensibilisante, donc évitez de l’appliquer sur la peau au soleil.

L’huile essentielle de basilic

Double action : une action mécanique car elle va réduire les contractions  grâce à ses propriétés antispasmodiques. Et elle a une action stimulante sur le système nerveux (blues), et décontractante.

Gélules d’huiles d’onagre et de bourrache

Concernant la gestion des douleurs, mais surtout des baisses de moral et les troubles de l’humeur importants à cette période, les gélules d’huile d’onagre ou de bourrache sont les remèdes qui sont clairement revenus le plus souvent et avec le plus de résultats très positifs. Il s’agit de cures sur plusieurs semaines pour un fonctionnement optimal. Les douleurs pendant les règles diminuent, ainsi que les baisses de moral, les coups de blues.

Si vous connaissez une marque qui en proposent sans huile de poisson dans la composition des gélules, je la rajoute ici.

J’ai trouvé la marque Pranarom qui propose des flacons d’huile d’onagre bio, avec l’avantage de se trouver dans n’importe quelle pharmacie.

Fleurance Nature propose des gélules végétales d’un mélange bourrache et onagre

L’huile de CBD

Cette huile de plus en plus utilisée est également calmante. Le canabidiol, extrait du chanvre (Cannabis sativa) possède de nombreuses vertus dont celles d’être anti-inflammatoire, d’équilibrer le système immunitaire et le système nerveux. Il n’y a aucun effet psychotrope. Il existe absolument de tout dans ce marché en pleine expansion, donc privilégiez toujours une huile bio, ou sans traitement, et le plus française possible, ou limitrophe.

Connaître son cycle. 

Cela semble évident, mais il y a à peine deux ans que je fais le lien entre mon moral et mon cycle. Quand on est sous pilule, DIU ou implant hormonaux, les sensations sont biaisées (ce qui n’empêche pas les douleurs et la fatigue dans certains cas).

Sans contraceptif, on se prend parfois de plein fouet des montagnes russes émotionnelles, et savoir d’où cela provient, pourquoi à telles périodes on pourrait gouverner le monde, et à d’autres, on a désespérément besoin de s’enrouler 3 fois sous la couette dans le silence le plus total, est essentiel. A titre personnel, je sais que la semaine précédent mes règles et les 2 premiers jours, je suis très déprimée et une chape de fatigue profonde s’abat sur moi. Depuis que je sais que c’est dû à mes règles, je suis plus détendue, je me repose obligatoirement, et je ne m’en veux pas de ne pas être aussi productive ou enjouée que le reste du mois.

C’est aussi ça, se respecter.

***

Pour conclure

Cette liste n’est évidemment pas exhaustive, et il existe d’autres trucs, mais je préférais vous fournir un condensé de ce qui s’est révélé être le plus efficace pour une majorité.

Gardez en mémoire, qu’être suivi.e régulièrement par une sage femme (bien plus accessible que les gynécologues, il y a un côté plus intime et moins médical pour moi) est important toute sa vie de personne réglée. Les sensations évoluent et il faut s’écouter.

Les règles sont encore beaucoup trop taboues, et il est anormal et scandaleux que des personnes souffrent le martyr, dépriment profondément, et n’osent pas en parler. Qu’elles n’aient aucune solution autre que des cachets, ou de s’entendre dire « de prendre son mal en patience ». La moitié de la planète à ses règles chaque mois, il va falloir que la parole continue de se libérer !

Si vous souhaitez soutenir mon travail et me permettre de contribuer à écrire ses articles absolument passionnants, vous avez la possibilité de faire un don sur ma cagnotte Tipeee ! Merci !

Dans notre boutique

Nous auto-publions des livres de recettes vegan à petit prix :)

11 commentaires

    1. Bonjour,

      je ne trouve pas que ce soit spécialement économique : c’est très, très aléatoire, il faut beaucoup de tubes. Un flacons d’HE comparativement, sera vraiment plus efficace et durera plus longtemps comme il en faut peu.

  1. Jen says:

    Coucou Mélanie ! Merci pour cet article et merci à toutes celles qui ont répondu à la FAQ (suite à ma question!) Plein de pistes à explorer , merci de ne pas avoir zappé le côté moral aussi car on voit souvent beaucoup de solutions pour les douleurs. Belle fin de journée !

  2. Stephanie says:

    Bonjour,
    J’ai justement acheté des gélules d’huile de bourrache et onagre. Les seules véganes que j ai trouvé ce sont celles de chez lea nature. (Ils ont un site internet)…
    Bisous !

  3. Alex says:

    Merci pour cet article! Depuis que j’ai un stérilet sans hormone, entre le spm et la période de règle, soit 14j par mois , j’ai l’impression que je vais crever (je n’exagère qu’à peine..) je vais essayer tes conseils. Merci 🙂

  4. Estelle says:

    Très bel article, Merci Mélanie !
    Bravo d’avoir réussi à trouver les périodes liées à ton cycle qui sont dures pour toi, je trouve l’exercicre difficile car je suis hyyyper mauvaise pour tenir un genre « d’agenda de mes humeurs » sur plusieurs moi pour trouver une tendance ^^
    Je sais que ça serait bien pour apprendreà mieux me connaitre et me resepcter, mais je n’y arrive pas et je trouve ça dommage à chaque fois. Mais bon, comme je suis déja hyper fière de moi quand j’arrive à noter au moins les 2 1ers jours où j’ai eu mes règles, je me dis que je dois être patiente avec moi-même et attendre gentiment que des extraterrestres viennent bidouiller mon ADN pour faire de moi une personne organisée envers elle-même ^^
    Mais si tu as des conseils en attendant ce jour magique, je suis preneuse 😉
    Merci pour ces articles qui ne sont pas préparés dans un cul de poule mais qui sont tellement… la vie, quoi 😉 GRATITUDE FOR LIFE 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Balises HTML autorisées : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

%d blogueurs aiment cette page :