Ce midi j’ai préparé une assiette de semoule, tofu aux épices et courgettes rôties à l’ail pour les enfants. Évidemment, les courgettes n’ont pas plu et aussitôt à table, “gnagnagni et gnagnagna”. Stop !

semoule aux courgettes rotis et tofu au four

« -Vous mangez vos courgettes ou vous n’aurez pas de console cet après-midi ! 
-Mais c’est nul, ça n’a rien à voir, et c’est pas bon !
-M’en fous, c’est moi qui commande ».

Franchement, on nous bassine avec Montessori et l’éducation positive, la communication bienveillante, blablabla.
Le chantage ! Le chantage, mes ami.e.s.

C’est gratuit, effet immédiat.
Et alors cette vague de pouvoir qui nous envahit quand les enfants baissent la tête pour s’exécuter, c’est jouissif, tout de même.
Et reconnaissons qu’on n’a peu d’occasion de jouir rapidement avec des enfants à côté, quand on est parent.
Même pas besoin de passer par la case salle de bain après.
Vraiment, rien de tel qu’un bon petit chantage pour régler les problèmes.

Ça ne donne aucun résultat positif à long terme, mais qu’est-ce qu’on s’en tape.
Ça fera un revenu pour leur thérapeute plus tard. On participe à l’effort de société, comme un espèce de cercle vertueux, en somme. Certes, se faisant on encourage le capitalisme en obligeant nos enfants, insidieusement, à devoir travailler pour payer ces séances exorbitantes pour réparer nos failles parentales.

Mais puisque, de toute façon, il paraîtrait que nos actions individuelles valent peanuts, autant prendre un shot de domination gratuite sur un public fragile et soumis. Un de plus ou de moins, ça ne va pas changer la face du monde.

Finalement, le chantage, c’est aussi positif. Ça permet de se sentir comme faisant partie d’un tout.

On peut s’immerger sans trop d’effort intellectuel dans ce monde dominé par les faibles d’esprits mais qui ont une grosse voix ou des gros muscles. je n’ai pas de gros muscles, mais j’ai une grosse voix et des yeux d’un marron délicat, qui, étonnamment, vire au noir quand on refuse mes légumes à l’ail.

J’ai sacrifié utérus, sommeil, peau, vacances à Bora bora (où que se trouve cet endroit…), carrière de badass millionnaire pour engendrer ces enfants et les élever en parfaits petits wokes.

Le chantage à la console est la vraiment la plus faible des vengeances.

semoule aux courgettes rotis et tofu au four 2

Tofu rôti aux épices et semoule aux courgettes rôties

Un plat d'une grande simplicité, complet et avec une sauce délicieuse.
Temps de préparation : 10 minutes
Temps de cuisson : 25 minutes
Marinade : 2 heures
Type de plat : Plat principal
Cuisine : Française
Étiquette : été, légumes, végan
Portions : 4 personnes

Ingrédients

  • 2 verres à moutarde de semoule de blé (ou autre semoule)

Le tofu rôti

  • 500 g de tofu ferme nature
  • 2 cs bombées d'épices de votre choix (curry, colombo, paprika fumé…)
  • 1 cc d'ail en poudre
  • 2 cs d'huile de sésame grillée idéalement
  • 2 cs de sauce soja
  • Sel

Les courgettes

  • 3 courgettes
  • 1 grosse gousse d'ail
  • 2 cs d'huile d'olive
  • 1 cc de sel, poivre du moulin

La sauce amande-sésame

  • 2 cs de purée d'amandes complètes
  • 1 cs d'huile de sésame grillée idéalement
  • 1/2 citron jaune
  • 1/2 cc d'ail en poudre
  • 1/2 cc de sel
  • 5 cl d'eau +/- selon la texture voulue

Instructions

Le tofu

  • Deux heures avant, ou la veille : enrouler le tofu dans un torchon propre. Placer un poids dessus pour le faire dégorger un peu pendant 10 minutes.
  • Dans un saladier, mélanger les éléments de la marinade. Couper le tofu en gros dés et les verser dans le saladier. Bien mélanger pour enrober. Laisser mariner 2 heures à températures ambiante, ou la nuit au frais (plus c'est long, plus c'est bon, en ce qui concerne le tofu).

Les courgettes rôties

  • Laver les courgettes et les couper en dés. Les déposer dans un saladier. Peler et hacher finement l'ail avant de l'ajouter, puis verser l'huile d'olive et le sel, le poivre. Bien mélanger pour enrober.

La sauce

  • Mélanger, ou mixer ensemble tous les ingrédients pour obtenir une sauce onctueuse. Il en restera mais elle se conservera 5 jours au frais.

Au four !

  • Préchauffer le four à 180°C. Étaler les courgettes sur une plaque et le tofu sur une autre. Enfourner 25 minutes, en mélangeant au bout de 15 minutes
  • 5 minutes avant la fin de la cuisson au four, verser la semoule dans le saladier où le tofu a mariné. Ajouter une cuillère à café de sel, couvrir d'eau bouillante, mélanger et poser une assiette dessus. Laisser gonfler 5 minutes.

Notes

Toutes les préparations peuvent être réalisées en avance pour préparer des lunch box à emporter ! Ce sera aussi bon chaud que réchauffé.
Sans four, vous pouvez cuisiner les courgettes à la poêle, ainsi que le tofu, bien sur. On trouve toujours un moyen de manger du tofu.
Vous avez testé cette recette ?Dites-nous comment c’était !

Compléments

  • Pour cuisiner version wokisme écolo (pléonasme), plus de recettes de tofu ici et dans mon ebook dédié. En l’achetant, vous participez aussi à l’effort capitaliste, et vous me permettez de passer des vacances dans le Finistère, en Bretonnie. Merci.
  • Ce genre de recettes coche les cases du schéma de l’assiette végétale type : une protéine, un féculent, un légume + du gras. Le tour sans trop d’effort.

Abonnez-vous au webzine
Le coup de fouet !

Le coup de fouet !, c’est un webzine dans lequel je partage avec passion et humour des recettes, des astuces et des informations pratiques autour de l’alimentation végétale, de l’organisation en cuisine et des repas du quotidien.

Découvrez nos formules abonnements à un webzine culinaire pétillant et motivant.

Je m’abonne ➜

LCDF12 couverture

Numéro en cours : Alléger sa charge mentale en cuisine
Changer son fonctionnement | 1 base = 2 repas


Prochain numéro le 1er septembre : La cuisine des algues en Corée

52 commentaires

  1. Karine says:

    Bonjour Mélanie
    Oh l’éclate en lisant cette petite entorse aux bonnes moeurs 🙂
    En plus, les courgettes c’est trop bon : je les grignote toutes crues au dessus de l’évier quand on a la chance d’en avoir en provenance directe du jardin.
    Quant à “plus c’est long, plus c’est bon”, je dirais qu’il n’y a pas que le tofu qui peut apprécier.
    Vive le slow et pas qu’en cuisine…
    A bientôt.

    1. Bonjour Karine,
      Oui au slow (sauf sur un grand huit), le plus possible pour savourer.
      Quant à grignoter une courette crue au dessus de l’évier, je me réserve plutôt les tomates pour ça !
      Très bon weekend,
      Mélanie

  2. Laurence says:

    Non mais tu vois tu peux te recyclée en influenceuse comment gérer les enfants sans se prendre la tête… Merci ça fait du bien de se dire qu’on n’est pas toute seule…

  3. ysabelle et yann jamet breniaux says:

    Je serai curieuse de voir quelle autre méthode existe pour faire manger des courgettes aux enfants !
    En attendant, ce plat va nous régaler demain, promis juré.
    Sauf si j’ai plus de courgettes.

    1. Delphine says:

      Alors ici, la méthode pour faire manger de la courgette au mini, 4ans, c est facile: 600g de courgettes, 200de carottes, 2 kiri a l arrivée et hop und bonne soupe que tout le monde il est content 😉

    2. La méthode sournoise est aussi une de mes favorites, mais plus gourmande en énergie.
      Mais des courgettes râpées et bien essorées, planquées dans un appareil à quiche, à cake, une galette au fromage, ça passe nickel 🙂

    3. Marine says:

      Ici la magie c’est le risotto!! Ça me prend un peu de temps parce que je coupe des morceaux minuscules, mais de cette façon je lui fais manger à peu près n’importe quoi (champignons inclus haha)

  4. Delphine says:

    J adore ce chantage… je me sens moins seule meme si ici c est pas la console mais aller au zoo ou a l anniv du copain de creche (école à 6ans en Allemagne). Merci Mélanie pour ce petit vent frais d insouciance qui donne le sourire…

  5. Elisange says:

    Quel bonheur de te lire. Voilà une façon très originale d’introduire une recette vegan. Excellent, je garde cet extrait pour le relire.

  6. aelys says:

    Merci pour cet article, encore plus pour la franche rigolade que pour la recette 😂 j’en regretterai presque que mes enfants soient bien trop grands pour que je leur fasse du chantage ! (petit dernier qui part faire ses études la semaine prochaine… Même pas mal (presque pas))

  7. Delphine Labalec says:

    5 stars
    Comme les autres j’ai bien ri à la lecture de ce nouvel article 🙂 Et en plus j’ai trouve mon repas du soir ! Comme il était déjà tard, j’ai juste limité le temps de marinade du tofu au temps nécessaire à la découpe et assaisonnement des courgettes. Et c’était très bon. J’étais super contente de pouvoir proposer un repas qui est l’air de quelque chose et complet à cette heure alors que je n’avais plus envie de cuisiner (j’ai passer l’après-midi à préparer un repas libanais pour ce soir, c’est hyper bon mais il y a plein de plats qui s’anticipent !!!). Et franchement, tu n’as aucun scrupule à avoir pour le chantage car vraiment elles sont excellentes ces courgettes.
    Je n’avais pas remarqué jusqu’alors la mise ne forme imprimable et proportionnable des recettes… C’est top ! Bon, avec les proportions pour 2 , on avait deux bonnes assiettes et j’ai en plus ma gamelle pour lundi mais c’est tout benef 🙂 merci Mélanie !

    1. Bonjour Delphine,

      La mise en forme des recettes est ultra récente, et je rattrape petit à petit certains articles les plus lus pour les mettre sous ce format.
      C’est toujours compliqué de proposer des quantités justes, surtout quand on a des enfants ici, mais je préfère qu’il en reste que l’inverse !
      Quel bonheur que la cuisine libanaise, il est loin le temps où je préparais plusieurs éléments d’un même repas, ça reviendra.
      En tout cas, je suis contente que la recette t’ai sauvé un repas !
      Bon dimanche,
      Mélanie

      1. Delphine L. says:

        Pour les quantités ce n’était pas une critique 🙂 Juste histoire de préciser que ce sont de bonnes assiettes 😉

      2. Ohlala mais je ne l’ai pas du tout pris comme ça !
        Je sais bien 🙂
        Mais c’est moi que ça embête à chaque fois, car c’est difficile d’être juste.

  8. Coucou Mélanie,
    Merci pour cette recette sympathique ! Il faut que je rachète de l’huile de sésame grillé, j’en profiterai pour tester ta sauce :).
    Et pour le chantage c’est rigolo, je viens justement de publier un article où j’écris que c’est quelque chose que je n’arrive pas du tout à faire, ahah ! C’est bien de voir les différentes organisations familiales : ici on a peu de familles proches avec des enfants plus grands que les nôtres, donc on avance plutôt à l’aveugle.
    Bonne journée !

    1. Coucou Sandrine,

      Blague à part, je ne fais jamais de chantage.
      Oui des punitions (jamais pour les repas^^), mais ce genre de chantage ça ne sert strictement à rien.
      Et en plus effectivement, ça n’a rien à voir et jamais je ne force à manger ce qu’ils n’aiment pas (toujours à goûter par contre).

      Bon dimanche !

      1. Arf je n’avais pas compris que c’était 100 % de la blague ! Bon, au moins je n’ai pas à culpabiliser de ne pas arriver à faire de chantage à mes enfants pour les pousser à sortir de leur zone de confort alimentaire ^^.
        Bon dimanche !

      2. Je pense que j’ai du en faire quand ils étaient plus petits pour qu’ils finissent leurs assiettes, forcément.
        Mais j’ai beaucoup travaillé sur ce sujet ces dernières années . Ayant moi-même encore du mal avec cette notion de satiété, de récompense du dessert (que je ne fais pas du tout ici), je ne force pas à finir. Et puis, j’ai beaucoup pris de recul avec cette notion de “s’ils ne mangent pas c’est qu’ils n’aiment pas ce que je propose / ce que je fais / le temps passé pour eux /ce que je suiiis””. Mon dieu, quelle dramaqueen. Et pourtant, la nourriture, quand tu as grandis dedans, c’est difficile d’avoir une approche purement factuelle. Surtout quand tu prépares à manger toi-même.

        Je digresse complètement.
        Mais les repas se passent teeeellement mieux depuis que je ne le prends plus personnellement.

        Par contre j’oblige absolument à goûter, même si j’en ai déjà fait auparavant et qu’ils n’aimaient pas. Et s’ils refusent, ils ne bougent pas de table (du coup on reste dans la domination là nan ^^?). Les goûts évoluent, ils l’ont bien compris.

  9. EMILIE says:

    5 stars
    j’ai relu le passage “jouissif” pour être bien sûre d’avoir compris le sous entendu ! et oui, je ris de plus belle ! merci Mélanie et au plaisir de faire cette recette !

  10. Mattie says:

    Ah j’ai bien ri …mais je n’ai jamais connu ça (j’aurais pu hein ! ) car mes 3 loulous ont toujours mangé tous les légumes que je cuisinais . Même pas besoin de les planquer dans un gratin ou autre , un gratin de blettes par ex ils adoraient . Leur plat préféré :la ratatouille (celle où on cuit tout séparément) . Donc pas de chantage , mais ben c’est une technique comme une autre . Ceux qui trouvent ça nul n’ont pas d’ enfants visiblement

    1. Merci ^^
      Honnêtement, je n’ai pas à y avoir recours, ils savent qu’ils ont obligation de goûter et je lâche prise désormais, ils mangeront mieux d’un autre légumes à un autre moment. Néanmoins le fait d’insister fait que leurs goûts se sont énormément développés et ça devient moins compliqué !

  11. Sophie says:

    5 stars
    Une délicieuse recette appréciée par petits et grands ici ! (Pas encore besoin de faire du chantage ouf !)
    Merci pour la tranche de rire à la lecture de l’article ahah

  12. Soso says:

    5 stars
    Dommage, je n’ai pas d’enfants pour tester le chantage ! Je ferais ça dans quelques mois avec mon filleul, en espérant un aussi grand succès !

  13. Adeline says:

    Je suis bien contente d’être adulte : on ne me force plus à manger ce que je n’aime pas (le supplice de la roussette ou du gigot est encore vif dans mon esprit), dont les courgettes (je les aime bien en carpaccio cru, mais c’est bien tout). A chaque âge ses avantages ! ^_^

    1. Clairement devenir adulte a ses avantages.
      Mais je t’avoue que le dimanche je m’assiérai bien à la table en regardant ma mère préparer des crêpes, plutôt que de m’y coller !

  14. Christel says:

    Bonsoir Mélanie,
    Je dormirais moins bête. Je viens de découvrir grâce à un commentaire que les quantités pouvaient être modulables en fonction du nombre de personnes. C’est vraiment top pour une ou 2 personnes. Que les courgettes à acheter donc c’est cool.

    1. Bonjour Christel,
      j’ai fait ajouter cette fonction il y a peu de temps, et petit à petit, je reprends les recettes les plus lues du blog pour qu’elles soient aussi modulables.
      Comme j’ai tendance à proposer essentiellement des plats avec plusieurs portions, au moins, ça permet de diminuer facilement quand on est seul.e

  15. Christel says:

    Bonjour Mélanie,
    Testé ce midi et c’est très bon. J’ai une aubergine qui attend d’être cuisinée, elle remplacera très bien la courgette.
    Bon dimanche!

  16. Sophie says:

    5 stars
    Dévoré par toute la famille ce soir ! La sauce est exceptionnelle !
    J’ai juste remplacé le tofu par des pois chiches que j’ai également fait rotir car je n’avais plus de tofu (sacrilège je sais…)
    Mais vraiment une recette que je garde sous le coude, et pourquoi pas en variant avec les légumes de saison 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Évaluation de la recette




Balises HTML autorisées : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Dans notre boutique

Nous auto-publions des livres de recettes vegan à petit prix :)

%d blogueurs aiment cette page :