Réaliser ses conserves de légumineuses

Je pense que je vais remporter la palme des articles anti-glamour pour ce mois de décembre. Il y en a qui excellent à vous mettre des paillettes dans les yeux face aux délices de fêtes, et d’autres qui pataugent dans les trempages de pois chiches et de lentilles pour rédiger des articles. Chacun son combat.

Il y a peu de temps, je vous ai partagé un article sur un thème similaire, à savoir, réaliser ses conserves de plats préparés maison.

Aujourd’hui, je m’attaque aux conserves de légumineuses. Aliments extrêmement intéressants dans l’alimentation végétale, riches en protéines, en fibres, en minéraux, économiques, locaux pour une grande partie, les légumineuses sont incontournables pour qui veut cuisiner varié et copieux sans exploser son budget. Je ne vais pas aborder ici les différentes façon de les accommoder, ce sera pour un autre article, restons-en aux conserves !

Quels intérêts à les préparer maison ?

Les sous, mes amis, les sous. Bien que les conserves de légumineuses soient peu coûteuses de base, les bocaux maison et bios le sont encore beaucoup, beaucoup moins que ceux tout prêts du magasin, surtout si on en mange régulièrement ou que l’on est nombreux.

Autre avantage, on peut choisir de ne pas les saler (ce qui est généralement préférable quand on cuit des légumineuses, le sel rallongeant la cuisson). Donc chouette, de l’aquafaba sans sel ! Car oui, le liquide que vous récupérerez de la conserve égouttée, c’est de l’aquafaba, du jus de pois chiches qui monte en neige pour réaliser entre autres des mousses !

Enfin, pour ma part, il s’agit souvent de les accommoder très simplement dans le bocal pour avoir un plat tout prêt à l’arrivée.

Mode d’emploi

Si le principe de stérilisation est le même que pour les plats préparés, il y a deux façon de procéder :

  1. Trempage, cuisson puis mise en bocaux pour stérilisation.
  2. Trempage, mise en bocal et stérilisation.
  • Trempage, cuisson et mise en bocal pour stérilisation.

Le principal avantage selon moi de cette méthode, est qu’elle permet de cuire les légumineuses avec de l’algue kombu, des graines de cumin ou du bicarbonate* afin de réduire leur désagrément principal : leur capacité à créer des gaz et ballonnements dans ls intestins. Il suffit ensuite de bien les rincer et de les mettre en bocaux. Le temps de stérilisation est plus court ensuite, puisque le contenu est déjà cuit.

L’inconvénient, c’est que cela nécessite deux temps de cuisson : le premier pour cuire, le second pour stériliser.

Cela est aussi un bon moyen de conserver plus longtemps des légumineuses que l’on a préparé pour un repas, sil en reste après.

  • Trempage, mise en bocal et stérilisation.

C’est la technique que j’utilise, grande fainéante que je suis. Le temps de stérilisation est plus long mais la mise en oeuvre plus rapide. Si vous êtes adepte de la kombu*, rien ne vous empêche d’en mettre dans le bocal !

*La minute dico des p’tits culs : Ces ingrédients ont des vertus carminatives : associés à des aliments qui ont tendance à fermenter ou à créer des gaz dans les intestins, ils vont les absorber et réduire les désagréments. Dans cette catégorie on trouve entre autre la menthe, le fenouil, l’anis, la cannelle, le bicarbonate, la kombu (qui en plus raccourcit le temps de cuisson), la sauge, le thym. Donc n’hésitez pas à en user et en abuser si vous avez les intestins délicats. 

Déroulé

  1. Je fais donc tremper mes légumineuses une nuit.
  2. Je rince bien et je mets en bocal (à l’aide d’un entonnoir à confiture, pour éviter d’aller à quatre pattes chercher les pois chiches déserteurs sous le plan de travail et me rendre compte qu’une famille de Playmobil à émigré là-dessous). Je couvre d’eau et je ferme.
  3. Je place un torchon dans le fond de ma marmite (dans les bouilleurs que l’on trouve en magasin, se trouve déjà une grille dans le fond, qui empêche les bocaux de se fracasser le cul et de s’éclater, ruinant ainsi tous vos efforts), j’installe les bocaux serrés les uns contre les autres (quitte à en mettre un vide rempli d’eau si vous n’en avez pas assez, cela vous fera des économies d’eau au remplissage).
  4. Je couvre d’eau tous les bocaux jusqu’à deux centimètres au dessus du couvercle.
  5. Je porte à ébullition (ce qui peut déjà prendre 20 à 30 minutes selon la taille de vos bocaux et de la marmite), et je compte ensuite une heure de stérilisation. A la fin du temps écoulé, je laisse refroidir dans l’eau. On doit entendre un « POC », signe que l’air est parti en vacances et que le bocal est scellé pour des années.
1/3 de pois chiches trempés, une carotte, un oignon et des épices. Voila une conserve de plat préparé vite-fait !
Tiens encore des pois chiches. Que voulez-vous, entre le houmous, la purée de pois chiches, les pois chiches grillés à la poêle, au four, les falafels… Faut ce qu’il faut !

A quel hauteur remplir le bocal avec les légumineuses ?

En effet, elles ne gonflent pas toutes de la même façon lors de la stérilisation. Le risque c’est de se retrouver avec la partie du dessus pas cuite car celle du dessous aura absorbée toute l’eau. Ou alors de se retrouver avec de la purée de lentilles car elles vont s’écraser les unes sur les autres. Donc il vaut mieux laisser plus de place que pas assez.

–>Si les légumineuses sont déjà cuites, remplissez-les jusqu’au rétrécissement du bocal.

–>Si elles sont juste trempées :

  • Haricots blancs et rouges : au 2/3 au max
  • Lentilles brunes, vertes : 1/2 au maximum
  • Pois chiches : au 2/3

Durée de stérilisation 

Les haricots rouges vont mettre plus de temps que les blancs, les pois chiches plus de temps que les lentilles. En fait tout va dépendre du temps de trempage. Plus les légumineuses sont trempées plus elles cuisent vite, plus elles sont petites, plus elles cuisent vite. Si vous avez la flemme de les stériliser le lendemain, rincez-les et laissez-les pré-germer dans la passoire 24 heures. Elles cuiront encore plus vite après.

Je compte une heure de cuisson pour tout, avec 12h à 24 heures de trempage (en changeant l’eau une fois), sauf les haricots rouges, 1h15.

Ce magnifique stérilisateur m’a été envoyé par Warmcook. C’est une nouveauté qui fait partie de la gamme du Roaster, ultra légère et au look canon.

Précautions d’hygiène

  • Il faut avoir des bocaux propres. Donc pas besoin de les stériliser. Laver simplement à l’eau chaude savonneuse les bocaux et capsules, ou les bocaux et joints si vous utilisez des bocaux style « Le Parfait ».
  • Utiliser des accessoires propres (entonnoir, louche)
  • Eviter les capsules rouillées, au joint intérieur abimé ou déformées par l’usage brutal d’un couteau pour les ouvrir.
  • De même, les joints peuvent resservir quelques fois s’il sont intact et non déchirés.

Ces consignes sont valables pour la conservation domestique ! Dans un cas professionnel, il est interdit de les réutiliser.

Comme vous pouvez voir sur les photos, je recycle mes bocaux à capsules, et quand je n’en n’ai plus, j’utilise des bocaux à joints.

 

Comme pour toutes les préparations maison, les conserves sont sensées être un gagne-temps et vous faire réaliser des économies. Mais il ne faut pas vous mettre la pression et vous forcer à en préparer ! ici on en mange régulièrement, c’est vraiment économique et mis bout à bout, cela me prend vraiment peu de temps.

  • Trempage : Allez, 2 minutes le temps de faire couler, l’eau de verser et de poser dans un coin. A la limite, vous mettez vos bocaux au lave vaisselle le soir.
  • Remplissage : avec une louche et un entonnoir, 5 minutes selon le nombre de bocaux.
  • Placer dans la marmite et couvrir d’eau : 5 minutes.
  • Et ensuite, vous n’êtes pas obligé.e de rester planté.e devant pendant que ça stérilise.

Si vous en mangez deux fois dans le mois, ne vous cassez pas la tête. Mais quand même, des conserves de coco avec des champignons, de l’ail… moi je dis, quand on a la flemme, c’est rudement bienvenu !

 

Je tenais à remercier chaleureusement tou.te.s mes tipeurs et tipeuses ! Et je voulais expliquer aux personnes qui ne cessent de s’excuser de ne verser « que » 1 euro par mois, que c’est beaucoup et qu’il est plus serein pour moi de savoir qu’un euro est versé chaque mois par X personnes, plutôt que des tips irréguliers qui, même s’ils me touchent beaucoup, amènent moins de visibilité. Alors ne vous excusez pas et merci !!

A vos conserves !

47 commentaires sur “Réaliser ses conserves de légumineuses

  1. Bsr Mélanie,
    Noël et moi cela fait 2 donc cet article me va parfaitement. Cela dit tu n’arrêtes pas. Merci pour tous ces articles et le reste qui sont toujours clairs et bien expliqués.
    Bonne soirée!

    J'aime

    1. Bonjour Christel,

      Tu me rassures, j’ai un peu l’impression d’être à côté de la plaque et en même temps… J’ai beaucoup d’articles prévu pour ce mois-ci qui n’ont rien à voir avec les fêtes. Donc je publie, et chacun.e lira en temps souhaité 😉

      Merci pour ta gentillesse,
      Mélanie

      J'aime

      1. Et bien voilà 4 conserves pois chiches carottes oignons et épices😁parfais pour mes semaines chargées. La prochaine fois je prolongerais la stérilisation de 30 mnts car c’était un peu juste…merci beaucoup pour cette recette, bon dimanche

        J'aime

  2. Tu n’es pas à côté de la plaque et comme tu le dis chacun prendra ce qu’il voudra de tes articles. Vu le temps que tu y passes ce serait malvenu de se plaindre. Bref! Merci.

    J'aime

  3. coucou Mélanie
    Je ne fais plus mes conserves de pois chiches, de haricots blancs et rouges etc… j’avais fait tremper mes légumineuse toute une nuit, mis en bocaux, et stérilisé pendant plus d’une heure. Quand j’ai ouvert le bocal ce n’était pas assez cuit. Dommage j’aimais bien cette façon de faire rapide. Depuis je le suis débarrassée du stérilisateur et j’achète des conserves 🙂 comme je suis seule ….
    Bisous et merci pour tes partages .

    J'aime

  4. Moi j’aime bien ce genre d’article, c’est d’la vraie vie, ça fait du bien de le lire. La vraie vie où on cuisine parce que c’est comme ça qu’on fait. Je ne sais pas si je suis très claire. Mais on prépare des bocaux parce que c’est bon et économique, on sait ce qu’on met dedans et on est content de les ouvrir, slourps.
    Et merci aussi pour les petites remarques régulièrement saupoudrées qui font tant de bien! c’est-à-dire que si on ne veut pas faire quelque chose… eh bien… y a qu’à pas le faire!
    Yes!

    J'aime

  5. Ah ben c’est super cet article un truc que je faisais pas à me rajouter lol 😝
    Trêve de plaisanterie tu penses que ça se fait aussi à la cocotte minute ou à l’autocuiseur ?
    Merciiiii

    J'aime

  6. Bonsoir Mélanie
    Je suis dans le même cas que katy mais je baisse pas les bras, je souhaite recommencer car c’est vraiment le plus économique et rapide (et mon futur projet est de vivre sans frigo et sans congélateur !) ;D
    je suis pas sur d’avoir compris le pourcentage d’eau a ajouter dans les bocaux ex : pois chiche 2/3 d’eau, donc dans le bocal on met 1/3 de pois chiche et le reste ces de l’eau ? (désolé suis un peu blonde lol)
    Merci beaucoup pour tout tes articles qui sont un régal (a manger et a l’esprit ) a chaque fois

    J'aime

  7. Coucou ! Ton article tombe à pic. Suite au précédent je me suis lancée et ça à été un peu la cata… les pois chiches avaient bien fait POC mais ils ne devaient pas être assez cuits (d’ailleurs j’aurais dû m’en douter, il n’y avait plus du tout d’eau dans le bocal… et au bout de quelques jours/semaines, j’entends un nouveau POC dans mon placard. Je teste les couvercles pour voir lequel c’était et horreur, ils avaient tous lâché…(bon, il n’y en avaient que 4😉) pareil pour le dahl de lentilles corail mais dès le début, du coup ils ont été mangé direct… il n’y a que le mijoté de lentilles qui tient le coup (et qui déchire !!!) Mais je vais retenter avec tes nouvelles indications, je ne perds pas espoir !!!😊😊😊😊 merci beaucoup 😘

    J'aime

  8. Super Mélanie merci pour cet article !! Justement j’ai fait des conserves de haricots blancs cette semaine en les cuisant avant, et je me suis faite la réflexion que ça devait pouvoir marcher aussi en les mettant en pot juste trempés. J’ai ma réponse grâce à toi, et ferai ainsi pour les prochains pot !
    Bises et bonne journée !

    J'aime

  9. Noël on s’en fout, c’est qu’une fois par an ! Alors que faire à manger c’est tous les jours toute l’année !!
    Merci à toi pour cet article fort utile (et pour tous les articles précédents, et pour tous ceux qui suivront…)
    Incontestablement tu es mon héroïne culinaire préférée !!

    J'aime

  10. Merci pour cet article bien utile! Je vais m’y mettre, j’utilise ta recette de pain sans petrissage tous les jours, avec ces bocaux, on va pouvoir faire encore de delicieuses économies! Tu n’es pas la seule à être dans l’equipe trempage de legumineuses en cette saison!

    J'aime

  11. Coucou,
    Après avoir jeté tous mes pois chiches du mois dernier, je réitère avec des haricots blancs que je viens ranger sur mes étagères. Je verrai bien comment ils se comportent dans le temps.
    Dès que je peux, je recommence avec les pois chiches en remplissant moins cette fois ci.
    Bon weekend

    J'aime

  12. la tournée de conserves de haricots rouges est en cours ! par contre, ça m’a pris plus de 12 min 😉 j’ai fait 11 bocaux dans mon stérilisateur, et mine de rien les diverses manips (aller chercher ci et ça, entre autres à la cave pour bocaux et faitout) occupent un petit moment ! mais comme j’ai le syndrome de l’écureuil de toutes façons, j’aime bien faire ça quand même !!!

    J'aime

  13. Mélanie merci pour ce récap, j’avais déjà essayé 2 fois les conserves de pois chiches, sans être convaincue du résultat (un peu trop al dente !) je vais maintenant m’améliorer
    Et sinon aucun problème avec tes sujets de décembre, les thématiques ‘fêtes’ me saoûlent d’une force… Restons dans le concret et le pratique, et surtout dans la VRAIE VIE. Si je pouvais sauter directement au 6 janvier ce serait bien

    J'aime

  14. Salut Mélanie!
    Merci pour tes articles, ils sont supers!!
    Juste une question : tu fais quand même tremper les lentilles? J’ai suivi ta recette et elle sont un peu trop cuites. Bon c’est vrai que j’ai fait tout tremper 24h et stérilisé 1h15, j’avais pas réfléchi que je pourrais pas sortir les pots de lentilles après 1h..
    A bientôt!
    Agathe

    J'aime

    1. Bonjour Agathe,
      Oui je les fait tremper la plupart du temps mais elles stérilisent bien moins longtemps du coup que les autres, il vaut mieux les mettre à part;) C’est plus rapide !

      Bonne journée,
      Mélanie

      J'aime

  15. Génial ! merci ! j’ai enfin pris le temps de lire tes articles sur l’IG bas et les conserves de légumineuses : une mine d’information !

    Du coup, ce sont les vacances pour moi et j’ai plein de légumineuses en vrac ! je te laisse deviner ce que j’en ai fait … C’est super en effet d’avoir du tout prêt ! c’est d’ailleurs notre besoin, plus de légumineuse dans les repas et des repas assez rapide à préparer pour la famille le soir.

    Et pour l’IG bas, bah ça tombe bien, car mon mental est enfin devenu plus fort que ma gourmandise et je suis bien décidée à perdre mes kilos de grossesse !

    Merci, meilleurs vœux et bisous
    Stéphanie la maraîchère 😉

    J'aime

  16. Salut!
    1) l’aquafaba de tes conserves, tu l’utilises tel quel? J’avais entendu dire que le maison, il fallait le faire réduire?
    2)le « poc » c’est pendant la cuisson ou lors du refroidissement?
    3) pour les lentilles dont la cuisson est plus courte, tu laisses 1h également?
    Merci!!!

    J'aime

    1. Bonjour,
      Tu peux le réduire oui, il n’en sera que plus facile à monter !
      Le poc c’est au refroidissement
      Si tes lentilles sont préalablement trempées, 30 minutes suffisent largement.
      Bonne soirée !

      J'aime

  17. Merci pour cet article si complet ! Je le relis car je vais tenter de faire mes conserves de pois chiche pour la première fois, je les fais toujours cuire et achète rarement des conserves (allez peut-être cinq fois par an), mais du coup je les consomme dans les jours qui suivent ou les congèle. Avec cette technique je me dis que j’en aurais sous la main pour les repas de flemmes ou de manque d’inspiration.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s