Excellente alternative au beurre, cette préparation est encore aujourd’hui poursuivie par sa mauvaise réputation des premiers temps. Mais heureusement, de gros progrès ont été réalisés depuis et c’est bien plus facile de cuisiner et pâtisser avec la margarine !

Si je vous dis margarine et que vous n’en utilisez pas, vous pensez certainement au produit ultra raffiné des années 90-2000, avec son lot d’huiles hydrogénées, de bonnes petites allégations minceur “allégée en graisse – lactose – va aspirer le gras de vos fesses sans faire de sport- c’est incroyable ce qu’on écrit comme bullshit sur les produits mais ça fait vendre – blablabla”.

C’est quoi, la margarine ?

Aujourd’hui, la majorité des margarines n’a plus rien à voir avec ça.

La margarine c’est une émulsion (comme la mayo !), soit le mélange d’un corps gras et de l’eau, stabilisée par un émulsifiant, souvent de la lécithine de soja ou de tournesol, qui sont également des acides gras.

On retrouvera donc des huiles végétales, le plus souvent tournesol, palme, colza, karité, coco, olive, de l’eau, de la lécithine pour maintenir cette émulsion stable et du sel.

Quid de l’huile de palme ?

Fortement décrié en raison de son impact écologique, il est bon de savoir que le palmier à huile est beaucoup plus productif à surface égale que le cocotier, dont l’huile a le vent en poupe dans les préparations végétales. De plus, le plus gros consommateur d’huile de palme ce n’est pas l’agroalimentaire (et vos 3 barquettes mensuelles…), mais le diesel. 76 % de la production d’huile de palme finit dans ce carburant.

Donc au lieu de vous flageller de manger une tartine à la margarine végétale à base d’huile de palme, prenez votre vélo plutôt que votre voiture pour aller acheter le pain qui servira à vos tartines.

Ceci étant, toutes les margarines n’en contiennent pas. Et je ne me lance pas sur l’impact écologique du beurre, qui n’est pas franchement mieux.

Comment choisir sa margarine ?

Préférez les formules à base d’huiles non hydrogénées pour une utilisation quotidienne (les tartines quoi !) : elles ne sont pas cuites à hautes températures et n’ont pas perdu toutes leurs propriétés. Privilégiez donc celles avec le plus d’acides gras insaturés (c’est indiqué dans le tableau sur l’emballage).

Le goût va dépendre du mélange d’huiles, il va falloir essayer plusieurs marques.

Demi-sel ou doux ? Bretonne, je ne m’abaisserai pas à répondre à cette question^^.

Sous quelles formes acheter sa margarine ?

Pour la pâtisserie du type pâte feuilletée, je vous recommande les pains solides à base d’huile de palme. Elles ne sont pas toujours non-hydrogénées, mais on est sur une utilisation occasionnelle donc c’est pas franchement grave.

Votre pâte sera plus ferme et bien plus facile à travailler. Ils sont sont vendus dans des emballages en aluminium, donc faciles à repérer.

Pour toutes les autres utilisations : tartines, crèmes, gâteaux, peu importe, solide ou tartinable en barquette. Les pains solides ont une meilleure conservation (plus de gras, moins d’eau), mais on trouve rarement des versions demi-sel, snif. Bien vérifier que la mention “Cuisson” apparaît sinon, usage tartinable uniquement.

Des recettes pour se lancer !

e ne vais pas vous apprendre à préparer une tartine avec de la margarine, je pense que tout le monde maîtrise cette compétence. Si vous n’avez jamais utilisé de margarine, il va falloir en essayer, car les goûts varient légèrement. En revanche, je vous propose trois recettes pour apprendre à remplacer le beurre !

Cuisiner avec la margarine
  • Crème mousseline (idéale dans de nombreux entremets tels que le fraisier ou le framboisier, on peut aussi l’utiliser en verrine (diviser les quantités dans ce cas). Le pas-à-pas complet est en vidéo et toutes les informations dans l’article dédié.
  • Muffins anglais : ces petits pains ronds si moelleux et très facile sont un régal de douceur au petit déjeuner mais sont aussi très pratique en sandwich. Ils se congèlent très bien (ce qui ne gâche rien). La recette en pas-à-pas est par là !
  • Crumble de fruits : grand classique simple qui utilise du beurre, donc bien pratique pour démarrer avec de la margarine. Recette ici ! (J’ai trop hâte de ramasser les pêches du jardin, c’est mon crumble préféré celui aux pêches).

Quelques margarines vegan que j’ai testées

Ce n’est pas du tout exhaustif puisqu’il y en a de très nombreuses aujourd’hui. Le marché bouge beaucoup et certaines ont du mal à s’implanter et à durer. Je ne prend spas celles en magasin bio puisqu’aucune marque n’en propose de salée (en tout cas par chez moi). Et de la margarine pas salée c’est beurk.


Si vous hésitiez à en acheter, j’espère que ces explications pour cuisiner et pâtisser avec la margarine vont casser vos à-priori, car c’est un excellent moyen de réduire sa consommation de produits laitiers sans aucune difficulté vu le large choix disponible aujourd’hui 🙂

De l'inspiration tous les 15 jours

Recevoir gratuitement de l'inspiration !

Une newsletter tous les 15 jours
+ un eBook gratuit "10 astuces qui changent la vie en cuisine vegan"
+ un récapitulatif des nouveaux articles du blog tous les vendredis !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Retrouvez la motivation en cuisine avec
Le coup de fouet !

Le coup de fouet !, c’est un webzine trimestriel dans lequel je partage avec passion et humour des recettes, des astuces et des informations pratiques autour de l’alimentation végétale, de l’organisation en cuisine et des repas du quotidien.

Je découvre ➜

Couverture boutique Le coup de fouet 18 crèmerie végétale

Numéro en cours : Ma crèmerie végétale du quotidien  Végétarisme ? Fait maison ou produits achetés ? Comment remplacer les produits laitiers ? Je vous propose des pistes de réflexions et des recettes faciles.


Prochain numéro le 7 avril.

19 commentaires

  1. Maud says:

    Merci pour ton article !
    Ma préférence va à la “mégarine” de la marque Vitaquell qui ne contient pas de Palme mais est très ferme. Ou bien sinon la margarine de violife (trouvable en version salée) ou le vegan block de Naturli quu est bio aussi et sans huile de palme.
    A bientôt !

  2. Estelle says:

    ouiiiii le Vegan block de Natürli est une tuerie! du coup moi je rajoute du sel dessus ^^
    je trouve aussi la vitaquell vraiment bonne et j’aimais bcp la fruit d’Or au sel, je ne la trouve plus non plus… 🙁
    si je ne m’abuse, Vitaquell fait aussi une margarine “coco demi-sel”, mais je crois qu’elle se trouve surtout en Biocoop (Sato je ne sais pas).
    et sinon simple curiosité Mélanie, as-tu déja essayé de faire ta margarine maison?

  3. Bénédicte says:

    Ah, oui je vote Megarine aussi. Une margarine salée que je trouve dans ma Biocoop, c’est top ! Ça me permet de faire accepter à mon mari de remplacer son beurre par de la margarine. Sans sel, ce n’est même pas la peine d’essayer. Autant pour moi que pour lui. Ne pas hésiter à demander aux vendeuses si elles peuvent en commander, ne serait-ce qu’une fois, et si ça se vend bien, peut-être qu’elles prolongeront les commandes. C’est valable pour tous les articles proposés dans le catalogue Biocoop.

  4. Fanny G. says:

    Je vais poster un commentaire un peu provocateur mais je n’ai jamais goûté de margarine demi-sel (voilà merci au revoir!)
    Non plus sincèrement, je vous aime bien les bretons hein c’est pas le problème mais je me demande, d’où ça vient cette lubie ? ^^

    1. J’ai hésité à te bannir mais je crois que tout le monde a le droit d’avoir une seconde chance^^.
      Loin d’être une lubie, le sel apporte cette touche indispensable en cuisine et je t’assure qu’il faut en goûter pour le comprendre héhé 🙂

  5. Christel says:

    Bonsoir Mélanie,
    Je consomme très peu de margarine. J4achète d’ordinaire celle de Vitaquell mais la date de péremption est très courte alors j’ai été acheté Privmevère bio qui dure plus longtemps. Merci pour la sélection car je n’ai plus l’habitude des commerces conventionnels. J’en ai profité pour regarder le prix de la boisson végétale au soja au Super U et pas vraiment moins chère que chez Biocoop. Je me suis dit pourquoi pas pour les pâtisseries ou cakes mais finalement non.
    Bonne fin de semaine.

    1. Bonjour Christel,

      Je prends mon lait à Intermarché, bio à 88 centimes depuis des mois.
      Et avant ça, ça restait le mois cher à 1€ (seul produit qui a baissé…). En magasin bio j’arrive parfois à en trouver à 1,50€, mais ça devient rare. Et ça m’agace profondément car rien ne justifie ce prix et ceux du dessus pour cette légumineuse.
      Je pense que la gamme des margarines va s’étendre et j’espère qu’il y en aura de la salée en magasin bio un jour !
      Bonne journée,
      Mélanie

      1. Christel says:

        Bonjour Mélanie,

        Oui c’est du vol pour le soja. C’est ton exemple qui m’a donné l’envie d’aller chez Super U mais décidément quelque soit le magasin tout est cher à Paris. Sojade vend depuis plusieurs mois du Soja doux à plus de 2€, en plus du classique. Les végés sont vraiment prix pour des pigeons et je ne parle même pas des boissons type amande ou autre que je n’achète pas.
        Bonne journée.

  6. audepo says:

    Bonjour,
    Merci pour cet article. Les chiffres sur la palme sont erronés, au niveau mondial elle est destinée à 80% à l’alimentaire et 10% aux biocarburants (source: ecologie.gouv.fr). De plus elle est interdite en France dans les biocarburants depuis 2021, donc prendre le vélo ne changera rien malheureusement. Le boycott reste indispensable car on parle de déforestation massive et extinction des espèces.

    Par contre j’ignorais que l’huile de coco était moins productive, et surtout qu’elle avait les mêmes impacts, voire serait plus destructrice encore pour les espèces animales.. Je vais donc l’éviter aussi (difficile en étant vegan !) et rester sur les huiles bio et locales.. Par contre je ne trouve aucune recette de margarine sans coco ni palme, à croire que ce ne serait pas possible…

    Merci encore pour votre travail et en vous souhaitant une belle soirée

    1. audepo says:

      Eureka ! je me suis demandé quelle autre huile solide à température ambiante pourrait nous permettre de faire la margarine, je pensais au karité, et j’ai découvert cette entreprise qui produit de la margarine à base de karité
      https://theflowerfarm.fr/

      sur leur site ils expliquent aussi que la coco = déforestation, mais aussi (omg) que des singes sont utilisés pour aller chercher les noix de coco… et voilà que je tombe sur cette atrocité : https://www.courrierinternational.com/article/cruaute-des-singes-dresses-en-thailande-devenir-des-machines-recolter-des-noix-de-coco

      Ca dégoûte bien de la conso de coco…….

      Pour finir sur une note plus positive, ils expliquent la recette : “On mélange d’abord l’huile de tournesol, le beurre de karité, l’eau, le jus de citron et le jus de carotte, puis on ajoute une pincée de sel marin. Pour bien lier le tout, nous ajoutons un émulsifiant végétal et naturel ”

      Belle soirée

      1. Christel says:

        Bonsoir,
        Pour ma part j’achète de l’huile de coco à la biocoop en vrac avec un label en plus du bio. D’après le proprio de la boutique elle serait produite dans de bonnes conditions. Je lui ai posé la question suite à des personnes qui ont dit la même chose sur FB.

    2. Bonjour,

      Nous avons des sources différentes sur la ratio, mais ça s’en rapproche tout de même : https://www.linfodurable.fr/conso/76-de-lhuile-de-palme-est-dans-nos-carburants-2903

      Et les biocarburants ne sont pas ceux que l’ont met majoritairement dans nos voitures actuellement donc si, on en consomme tout de même. Malheureusement, il n’existe pas de solutions parfaite à ce jour à titre individuel non…

      L’article sur la coco si cela vous intéresse : https://www.sauvonslaforet.org/themes/l-huile-de-palme/huile-de-coco

      Il va sans doute y avoir de plus en plus de recettes avec d’autres corps gras solide comme le beurre de karité, mais au final, dès qu’un produit est utilisé en masse, on en revient toujours au même ensuite : une augmentation de la production. Pas simple cette histoire !

  7. Marion says:

    Bonjour Mélanie,
    Je tombe par hasard sur cet article en cherchant sur Google “quelle margarine en pâtisserie” après avoir testé… la recette de sablés au marc de café de ton livre^^. Car que ce soit avec ta recette ou d’autres déjà testées, je trouve toujours l’appareil trop mou (même après passage au frigo). Du coup au lieu de déplacer les sablés, je “m’amuse” à retirer l’excédent d’appareil, reformer une boule, recommencer… une vraie perte de temps ! Tu aurais une astuce pour ça (sachant que j’utilise les margarines de grandes surfaces) ? Merci beaucoup 🙂

    1. Bonjour Marion,

      Il existe deux sortes de margarine, la solide (80% de matière grasse donc rendu identique au beurre en terme de fermeté) et celle en barquette, plus riche en eau avec en moyenne 58% de matières grasses. Celle-ci se raffermit assez peu au frais, elle reste tartinable effectivement.

      En grande surface tu peux prendre les margarines type Astra, il y en a une vegan facilement trouvable et ce sera parfait du coup !

  8. Christel says:

    Bonjour Mélanie,
    Aurais-tu une huile de cuisson à recommander s’il te plaît? Pour la pâtisserie, j’utilise de l’huile de tournesol et pour le salé de l’huile d’olive. Sinon à part cette dernière, celle de chez Bioplanète, cuisson et wok à l’huile de son de riz mais elle n’existe plus.
    Bonne fin de semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Balises HTML autorisées : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Dans notre boutique

Nous auto-publions des livres de recettes vegan à petit prix :)

%d blogueurs aiment cette page :