Sucré

Verrine de prunes, crème de cajou à la vanille et crumble de coco

Hier, j’étais tout contente. Après un mois de juillet très dense et un premier weekend d’aout dantesque, j’ai enfin pris une demie journée pour cuisiner, pour moi. Faire la part entre un travail de traiteur et la cuisine « domestique » n’est jamais simple et je suis souvent au bord de l’overdose de cuisine, d’où la simplicité des recettes proposées ici.

IMG_3179

Ce sont mes rarissimes journées en saison que j’appelle en mon for intérieur « food therapy ». Renouer avec des moments que j’aime tant et qui m’ont conduit à ce métier : glisser les mains dans la farine, prendre le temps de laver 300g de fruits et pas 10kg, malaxer du bout des doigts un mélange de sucre et de noix de coco avec de la purée d’amande pour en faire un crumble, touiller les fruits qui compotent tranquillement, plonger le nez dans le paquet de sucre de fleur de coco avec ses délicieux arômes de réglisse, admirer les technologies silencieuses (je viens d’investir dans un « superblender ») qui transforment les noix en crème onctueuse en une minute et installer le tout dans de jolis contenants. Des bocaux, bien sur ;).

Prendre le temps.

J’en ai mangé un entier pendant que je prenais les photos et je me suis ré-ga-lée. J’aime les desserts qui ont des contrastes de textures et/ou de goût : acide ET sucré, moelleux ET croustillant. Ici l’acidité des prunes cuites s’accorde très bien avec la douce crème cajou-vanille- qui peut d’ailleurs être utilisée en remplacement du mascarpone dans un tiramisu, et le petit crumble de coco apporte une sympathique note croustillante. Bref, disons le franchement, j’étais bien contente du résultat, ce fut régalatoire à souhait.

Et voilà que les enfants font la grimace : « Est ce qu’on peut manger que la crème maman? Et que l’homme s’y met aussi, « mais c’est acide, les prunes? Elles n’étaient pas comme ça, crues! ». Et gnagnagna, et gnagnagna.

Avec mon frère, lui aussi traiteur dans l’événementiel, nous avons pour habitude face aux personnes qui n’aimeraient un de nos plats, de balancer avec une totale objectivité et une totale absence de mauvaise foi : « Ces gens n’ont, de toute évidence, aucun palais. Qu’est ce qu’on y peut? »

Si vous aimez les saveurs acidulées, les framboises, le lemon curd, la marmelade d’orange, la rhubarbe, vous aimerez ce dessert.

Sinon, ma foi, vous n’avez pas de palais, qu’est ce que j’y peux ? ^^

Vous pouvez aussi utiliser d’autres fruits de saison au goût prononcé et à la couleur qui tranchera avec la crème de cajou (fruits rouge, prunes rouges ou violettes, abricot, pêche et les sucrer davantage si le côté acidulé vous rebute).

IMG_3182

Pour 4 ramequins

La compotée de fruits

150g de prunes vertes mûres, poids dénoyautées, environ 200g avec noyaux.

2 CS de sucre de fleurs de coco (ou de canne)

*

Pour la crème

150g de noix de cajou (trempées 2 heures si vous n’avez pas de blender puissant)

120g d’eau

1 gousse de vanille

4 CS de sucre de coco (ou de canne)

*

Pour le crumble express

25g de sucre

25g de farine

25g de noix de coco râpée

40g de purée d’amande

1 pincée de sel

IMG_3185

  1. Laver et dénoyauter les prunes. Les mettre dans une casserole avec le sucre et faire compoter à feu doux environ 10 minutes. Verser dans les ramequins et laisser refroidir.
  2. Mixer longuement les noix de cajou trempées et rincées avec l’eau, le sucre et les grains de la gousse de vanille jusqu’à obtenir une crème lisse. Verser la crème sur la compotée de prunes, filmer et placer au frais jusqu’au moment de consommer.
  3. Mélanger tous les ingrédients du crumble du bout des doigts et le faire revenir à la poêle sans matière grasse en remuant sans cesse jusqu’à coloration. Répartir sur les ramequins et conserver de côté. Saupoudrer allègrement au moment de servir. S’il vous en reste, c’est super bon sur une salade de fruit ou dans un yaourt nature.

Une réflexion au sujet de « Verrine de prunes, crème de cajou à la vanille et crumble de coco »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s