Moussaka vegan / Pas-à-pas

Si vous êtes grec.que, s’il vous plait, ne m’attaquez pas avec de la feta.

Je n’ai jamais mangé de moussaka de ma vie donc peut-être que je m’éloigne (en dehors de la viande évidemment) de la version originale, mais bon sang de Breizh que cette recette est délicieuse ! J’ai feuilleté pas mal de mes livres de cuisine pour faire un mix :

  • J’ai enlevé le coulis de tomates dont décidément je ne raffole pas,
  • J’ai fait dégorger les aubergines car par expérience je sais qu’elles sont bien plus goûteuses après,
  • J’ai doublé la dose de béchamel car (entorse à la recette originale) j’adore quand il y en a dans le plat, comme pour les lasagnes, et pas juste dessus, c’est ultra gourmand.
  • Et comme je suis dans une phase tahin forever, j’en ai mis dans la béchamel pour parfumer, ajouter des protéines et du gras.

Elle demande un peu de temps de préparation et de cuisson, donc n’hésitez pas à doubler (ce que j’ai fait) mais c’est un pur régal, un plat sain, pauvre en glucides, riche en légumes et qui gagnera à être préparé en avance, et pourquoi pas congelé !

MOUSSAKA VEGAN

Pour 8 / 10 parts

Préparé dans un plat rectangle de 22 x 27 x 9 // Prévoyez de la marge en hauteur car ça bout dans le four, afin d’éviter de retapisser votre sole de four.

Les aubergines rôties

  • 3 belles aubergines
  • 1 cc de sel
  • Huile d’olive

La sauce bolognaise

  • 2 gros oignons – 4 gousses d’ail
  • 80 cl de tomates concassées
  • 80 cl d’eau (le volume des deux conserves de tomates!)
  • 150 g de petites protéines de soja (ou 150g de lentilles sèches, préalablement trempées une nuit*)
  • 2 feuilles de laurier – 1 cc de romarin séché
  • 4 cs d’huile d’olive – 1 cs bombée de cumin en poudre
  • 1 cc de sel, poivre
  • 1 cc de miso brun

*Tremper les lentilles facilite l’absorption de leurs nutriments en éliminant l’acide phytique, qui limite cette dernière, et divise le temps de cuisson par deux).

La béchamel protéinée

  • 1 l de lait végétal (j’ai préparé du lait d’avoine)
  • 100 g de farine d’orge mondée (pour un IG bas) ou 80g de fécule de maïs (version sans gluten)
  • 1 cs bombée de tahin (purée de sésame) ou de purée d’amande si vous n’aimez pas le tahin, ou 2 cs d’huile d’olive
  • 2 cs de levure maltée
  • Sel, poivre

Déroulé

  1. Commencer par faire dégorger les aubergines (afin de faciliter l’absorption de la sauce une fois dans le plat, et d’éviter qu’elles ne rendent trop d’eau) : Couper les aubergines en tranches d’un centimètre d’épaisseur et saupoudrer de sel des deux côtés. Les placer dans une passoire posée dans l’évier et laisser dégorger 10/ 15 minutes.
  2. Pendant ce temps, éplucher les oignons, les gousses d’ail et hacher très finement au couteau ou à l’aide d’un robot avec la lame en S.
  3. Dans une large sauteuse, verser les quatre cuillères d’huile, ajouter le mélange ail – oignon, le sel, le cumin, les feuilles de laurier et le romarin.
  4. Faire suer les oignons à couvert 10 minutes, puis ajouter les protéines de soja (ou les lentilles), les tomates émincées, l’eau et le miso. Bien mélanger et laisser cuire 15 minutes à couvert puis 10 minutes à découvert à feu doux.
  5. Préchauffer le four à 200°C.
  6. Rincer les aubergines, les éponger et les poser sur une plaque de cuisson. A l’aide d’un pinceau, les huiler de chaque côté et saupoudrer de sel et de poivre.
  7. Enfourner 20 minutes, jusqu’à ce qu’elles soient bien tendres mais pas grillées.

La béchamel

  1. Dans un blender (ou dans un cul de poule à l’aide d’un fouet / mixeur plongeant), mixer le lait, le tahin, la farine ou la fécule, le sel et la levure maltée.
  2. Verser dans une casserole et fouettez jusqu’à épaississement. Cela prend un peu plus de temps avec l’orge qu’avec la fécule.

Dressage  

  1. Placer des tranches d’aubergines dans le fond du plat. Recouvrir d’une couche de bolognaise puis de béchamel. Recommencer une fois en finissant par la béchamel. Saupoudrer de levure maltée.
  2. Enfourner pour 20 minutes à 180°C, dans le milieu du four. (Réchauffer plus longtemps si le plat est prêt en avance).

Comme tous les plats de ce type, difficile d’avoir des parts impeccables à la découpe (même si la moussaka se tient mieux réchauffée). Je vous conseille de l’accompagner de salade (un peu plus que sur ma photo pour laquelle j’ai été pieds nus dans l’herbe trempée ramasser une poignée de fanes, faute d’avoir anticipé !) pour avoir du croquant et ainsi avoir une assiette qui a davantage de mâche.

Matériel utilisé : 

Mon Magimix 5200 pour mixer oignons et ail en 2 secondes (mais un couteau et un masque de plongée fonctionnent aussi).

Mon blender Moulinex pour réaliser le lait d’avoine (ou un mixeur plongeant tout simple).

Ma sauteuse Ecovitam* pour réaliser une bolognaise goûteuse et qui cuit un peu plus vite car l’eau s’évapore plus facilement en sauteuse qu’en faitout), le faitout 3 litres* pour la béchamel.

Un plat Pyrex (sur la photo) qui passe du frigo au four que j’adore, il dispose d’un couvercle hermétique donc c’est super pratique pour ne pas utiliser top de plats et remettre directement au frigo sans que le plat ne sèche. Le verre est spécialement conçus pour supporter la chaleur du four.

*Produits reçus

Vous avez 10% de réduction avec le code LECULDEPOULE sur le tout le site Warmcook. Ce lien est affilié, donc je perçois une petite commission.

Cet article n’est pas sponsorisé.

***

J’espère que cette recette vous donnera envie de passer derrière les fourneaux car c’est vraiment une superbe découverte pour moi. Il reste encore au moins deux mois d’aubergines donc vous avez le temps de vous lancer !

 

41 commentaires sur “Moussaka vegan / Pas-à-pas

  1. Mmmmh la moussaka était mon plat préférée avant ma transition VG. Le resto grec près de chez moi mettait une couche de pommes de terre sur de dessus, je ne sais pas si c’est « obligatoire ». J’en ai fait une fois en version végétale… et je n’aime décidément pas peler et couper les patates ! Cette version sans me donne envie d’en faire, genre TOUT DE SUITE 😀 A tester dans les semaines à venir (vite tant qu’on a encore des aubergines dans le nord 😀 ) !

    Merci !

    J'aime

    1. Oui j’ai aussi vu des recettes avec lamelles de PDt et j’ai été surprise mais apparemment c’est normal dans la recette originale (ou une de ses versions en tout cas!).
      J’ai choisi la version un poil plus rapide (bon, un poil seulement!).

      J'aime

  2. Je n’ai pas fait de mousaka depuis des années, ça me donne trop envie.
    Si je comprends bien les protéines de soja tu ne les fais pas réhydrater Avant la cuisson ? Directement dans la sauce tomate ?

    J'aime

    1. Bonjour,
      C’est l’eau que l’on ajoute qui sert à les cuire en fait. Je ne les fais plus réhydrater avant, directement dans le plat avec bouillon / eau et réduire. Gain de vaisselle 😉

      J'aime

  3. J’adooooooooooore la moussaka !!
    Merci pour cette recette, je ne vais pas manquer de la tester dès que mon amap me fournira des aubergiiiiiiiines i ! 😉
    Merci Mélanie

    J'aime

  4. Je fais une version similaire avec une pointe de canelle. La cannelle dans la sauce tomate c’est vraiment le secret de la moussaka grecque et personnellement j’adore !!!! Ça change de suite la dimension, ça fait moins lasagnes. Ça a était la révélation quand j’ai découvert ça je te conseille vraiment d’essayer si ça te tente 😀
    Bonne continuation Mélanie et merci pour tes délicieuses recettes 🙂

    J'aime

  5. C’est drôle, j’ai préparé une moussaka hier et on devrait se régaler ce soir. Presque identique à ta préparation, j’avais peu de proteines de soja mais des pois chiches déjà cuits, j’ai fais un mixte. Je testerai la tienne la prochaine fois, on adore ça ici !!

    J'aime

  6. Haha, coucou ! ça y est, tu t’es mis à la moussaka, je me rappelle qu’on en avait parlé quand on s’est rencontré l’an passé, et que tu n’en avais pas encore cuisiné ! C’est une recette que j’adore faire avec les protéines de soja. 🙂

    J'aime

      1. Les protéines de soja sont, pour moi et grâce à toi, une des grandes découvertes culinaires de cette année. Et cette recette donne juste terriblement envie. Merci Mélanie !

        J'aime

      2. Oh merci ! C’est clairement un aliment que j’aime énormément tant il est polyvalent gustativement, très intéressant nutritionnellement et à prix vraiment abordable !

        J'aime

  7. Chouette recette, merci une fois de plus Mélanie ! J’allais demander pour les PST mais j’ai été devancée et j’ai la réponse 😉 ! Puisque c’est PST ou lentilles, on peut peut-être essayer un mix des deux ? Je ne peux raisonnablement pas envisager un tel achat pour l’instant (notamment parce que j’ai déjà plein de « gamelles » (petit nom affectueux!)), mais que cette sauteuse me fait envie ! 😘

    J'aime

    1. Mais oui tu peux faire un mix, et même mettre des pois chiches comme cela se fait beaucoup dans les versions végétariennes ! Après tout, la cuisine doit rester ouverte 😉

      J’aime beaucoup cette sauteuse aussi, je te comprend bien !

      J'aime

    2. Huuuum , mercredi , mon jour de repos , je faais la recette!par contre le miso j’en ai mais il date de l’hiver dernier.. appart dns les soupes je ne l’utilise pas..ça crains pas trop?

      J'aime

  8. Rolalala merci pour cette recette ! J’ai hâte de la tester car j’aime tellement la moussaka ! Je suis d’accord avec toi pour la béchamel à tous les étages miam. Petite question, les pst tu les réhydrates pas avant de les mettre dans la bolo ? C’est le jus des tomates qui le fait ?
    Bonnr soirée 🙂

    J'aime

    1. Coucou !
      Non, maintenant je les réhydrate via la cuisson en fait (gain de temps et de vaisselle!) grâce à l’eau de la recette que l’on ajoute et du jus des tomates.
      Bonne soirée Clotilde !

      J'aime

  9. Quand j’ai vu « si vous n’aimez pas le tahin » dans la liste des ingrédients, je t’ai imaginé en train d’écrire ça en te disant « pff, il est vrai que les gens peuvent être bizarres parfois » xD
    Trop cool cette recette, ça me donne bien envie de tester. J’espère que le primeur aura de belles aubergines lors de mes prochaines courses 😉

    J'aime

    1. Ahaha, mais tu lis dans ma tête ou quoi !? C’est tout à fait vrai ! Et quand j’ai écris « ou purée d’amandes » je me suis dit « pfff, y’en a qui sont forcément allergiques alors, hop, de l’huile ! » » ^^

      Contente de t’inspirer !

      J'aime

  10. Olala les photos sont tellement alléchantes! je vais tester cette recette le plus vite possible possible, en plus mon amoureux est un fan d’aubergines! Je t’en dirai des nouvelles, merci 1000 fois Mélanie! 🥰

    J'aime

  11. Bonjour Mélanie,
    J’ai vu ta recette hier soir et elle est tombée à pic car j’étais en manque d’inspiration pour le dîner.Je suis partie directement au potager faire ma récolte !
    Par contre, comme je n’avais pas assez d’aubergines , j’ai complété avec des poivrons verts directement rôtis avec les oignons rouges.C’était vraiment délicieux !
    Merci beaucoup pour toutes tes bonnes idées !

    J'aime

  12. Ohlala ça donne bien envie 😋 faut que je teste 😉
    Les PST ont conquis mon coeur depuis un an. Je n’achète plus de viande hachée désormais. J’ai même réussi à en faire manger mon frère cet été 😉
    Belle journée Mélanie 😘

    J'aime

  13. Non mais trop bien. Hier j’étais en train de chercher une recette de moussaka. Et ajd je regarde sur le site et en voilà une. C’est parfait. Merci bcp. Je teste dès ce week-end.

    J'aime

  14. Ah ça y est j’ ai trouvé ta recette.!! Je vais la tester c’est sure…j adore les aubergines mais ne digérant plus la béchamel, je n en mettais pas mais il faut que je teste la tienne….😋 Juste une question tu as fait une recette pour préparer ses pst soi même (un gros merci🥰) mais as tu essayé de les mixer pour faire ta Bolognaise ? Moi je mixai grossièrement du tofu pour faire ma sauce ( j avais vu ça sur un tuto de la cuisine de Jean-Philippe ) mais je me dis que ça doit peut être se faire aussi avec les pst??🤔🤔 J’ ai hâte de recevoir ton livre pour découvrir des nouvelles recettes…bisous du Limousin. Violette (elfette 87)

    J'aime

  15. Oh ! J’en ai fait une mercredi presque identique et j’en ai pour 4 jours mais quel régal !!! J’ai mis des lentilles et des protéines de soja. j’adoooore ! C’est encore meilleur qu’une moussaka réalisée avec de la viande !

    J'aime

  16. Je l’ai faite ce soir, on goûtera ça demain !
    Pas aussi jolie que la tienne, dommage qu’on ne puisse pas mettre de photo en commentaires.
    Merci pour cette nouvelle recette.

    J'aime

  17. Bonjour Mélanie
    J’ai réalisé ta recette pour ce midi et les avis sont unanimes: c’est excellent 👌
    Merci énormément pour cette recette et tous tes partages ❤️
    Et j’ai testé en même temps ta recette de lait d’avoine maison pour compléter un reste de lait de soja dans la béchamel, simple et efficace 🥰
    Merci encore Mélanie pour ton travail et à bientôt

    J'aime

  18. Merci! C’était trop bon!! (mais pas présentable, comme prévu :P) J’ai fait le version avec les lentilles. Je pense que la prochaine fois, je mettrais un peu moins d’eau car la bolognaise était très liquide. Pour la béchamel, j’ai mis 3 càs de levure maltée et 2 càc de miso d’orge (et j’ai utilisé la farine d’orge mondée qui traînait dans le placard). Au lieu de « 3 belles aubergines », j’en ai pris 6 petites (c’était peut-être un peu trop cela dit). J’ai pu remplir 2 plats à gratin avec ces quantités. Je pense qu’il y a en effet 10 grosses portions. On en a mangé la moitié et le reste attend sagement au congel.

    J'aime

Répondre à nina Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s