Un jour dans mon assiette / Vegan et Low carb

Si j’étais tombée sur ce genre d’article au début de mon végétalisme, j’aurais crié bien fort, campé sur mes pieds, l’air guerrier et peu avenant en montrant du doigt :

« AH ! Je le savais, ils ne mangent rien ces gens ! C’est une secte ! AH ! ».

Le « AH » est vraiment très important pour donner de la teneur au propos.

Fort heureusement pour moi, j’en n’ai rien à cirer désormais et je mange ce que je veux, tant que ça me fait du bien. Low carb, Hight Carb, paléo, jeûne intermittent, … tant que c’est végétalien, chacun fait ce qu’il veut pour se sentir bien, et c’est chouette, il n’y a pas qu’une façon d’arriver à ce résultat avec la nourriture. Le tout étant de bien intégrer que manger végétalien c’est sans aucun produit animal, et que le reste ce sont des choix de santé et de bien-être. Il n’y a donc pas une méthode meilleure qu’une autre, nous sommes tous différents, avec des métabolismes différents.

Si je prépare des repas « classiques » pour mes enfants et mon mari, comprendre par là assez équilibrés, riches en légumes, à index glycémique bas -le plus possible, sans trop de sucre (en dehors des quelques goûters que je peux préparer et pour lesquels je ne cherche pas absolument à réduire ce dernier à tout prix), je m’autorise enfin à manger différemment depuis un moment, surtout depuis que le jeûne intermittent fait partie intégrante de mon hygiène de vie (Deux ans d’amour quand même ❤ ). Le meal prep aide énormément dans cette mise en pratique car avoir des légumes (pour la majorité de mes sessions) de prêts, permet de cuisiner deux repas différents sans avoir plus de travail de préparation. Donc si les enfants veulent des pâtes aux lardons avec des bâtons de carottes, mais que toi tu as envie d’une fondue de poireaux avec un savoureux jus de légumes, deux casseroles et on n’en parle plus.

« Low Carb » ?

Le low carb, c’est « tout simplement » une alimentation qui vise à réduire la quantité de glucides consommée sur la journée. Je mets simplement entre parenthèse car en tant que végétalien.ne nous en consommons énormément, bien plus que les omnivores ou végétariens puisque la plupart de nos protéines se trouvent également dans les aliments riches en glucides comme les céréales et les légumineuses, entre autres. Je ne vais pas m’étendre sur le pourquoi du comment, il y a de très bons livres pour ça, notamment « Low carb » de Magali Walkowicz, paru aux éditions La Plage qui explique très bien les nombreux avantages d’un point de vue de la santé que l’on gagne à réduire les glucides et qui donne pas mal d’idées de recettes.

Le corps a deux sources d’énergies principales, les lipides et les glucides. On pense souvent à tord que sans apport extérieur de glucides le corps ne peut pas fonctionner. Mais le corps est parfaitement capable de fabriquer lui-même du sucre, et donc de l’énergie en transformant, à l’aide du foie, le gras de votre corps en glucose assimilable par les cellules, ça s’appelle la néoglucogénèse. C’est pour cette raison que l’on maigrit quand on mange moins de glucides, mais que l’on ne décède pas dans le même temps d’une mort lente et douloureuse : Si vous n’amenez pas de sucres au corps (pour rappel, dans la famille des sucres, se trouvent aussi bien les pâtes que les Dragibus ou des lentilles) il va chercher du gras et le transformer en sucre pour aider le corps à fonctionner. Le corps est une belle machine. En consommant moins de sucre, on produit moins d’insuline (hormone qui sert à faire baisser le taux de sucre dans le sang pour qu’il soit toujours à un taux constant), on fatigue moins le pancréas, le foie.

Le Low Carb pour tous ?

Nous avons des métabolismes différents et on ne se dépense pas de la même manière. On a tous un.e pote qui mange comme dix mais qui ne prend pas un gramme sans pour autant avoir une activité sportive importante –> Très bon métabolisme.

A contrario, d’autres vont juste se lâcher sur un repas un peu trop riche et BAM, on ferme mal le pantalon. C’est injuste mais c’est comme ça. Plutôt que de ruminer sa malchance (il y a bien pire), il s’agit de proposer au corps des pauses, de ne pas le surcharger. Si le jeûne reste le meilleur moyen, il existe des solutions alternatives, et l’alimentation low carb en est une facile pour moi à mettre en place régulièrement. Sans en faire des caisses, un bol de soupe 100% légumes est un repas faible en glucides, par exemple, rien de bien compliqué à mettre en oeuvre en ce moment.

Par contre l’alimentation low carb n’est pas une alimentation faible en calories. Si on opte pour ce régime alimentaire régulièrement, la plupart des protéines vont pour le coup venir notamment d’aliments riches en graisse (noix, oléagineux) et surtout, pour avoir suffisamment d’énergie, il faut en consommer des lipides, afin que le corps puissent les transformer en sucre pour les cellules une fois que l’on a plus de réserves. Et c’est là où je trouve que l’alimentation végétalienne s’y prête bien car pour le coup, nous n’en manquons pas !

J’insiste, je ne dis pas que c’est LA meilleure façon de manger, je ne prône pas le low carb (la seule alimentation que je revendique c’est l’alimentation végétalienne, point), mais c’est une façon de manger qui me correspond bien et qui, alliée au jeûne intermittent me permet de ne pas trop faire varier mon poids. Si en plus vous n’avez pas une grosse activité sportive, et que par définition vous ne vous dépensez pas beaucoup, c’est vraiment une excellente façon de ne pas trop consommer de sucres que l’on n’éliminera pas et qui nous ferons grossir.

Pourquoi je me prépare de plus en plus de repas Low carb : 

  • Parce que je les digère mieux, tout simplement. Je n’ai aucun, aucun coup de fatigue après un repas low carb. Donc je suis bien plus en forme toute la journée. Comme j’essaie d’intégrer du cru dans mes repas, ou alors des plats saisis au wok, je mâche, je suis rassasiée et je n’ai pas faim une heure après. Il va de soit que cela cale moins qu’un plat de lentilles, mais tout est question d’habitude, d’addiction au(x) sucre(s) et de pulsions alimentaires.
  • Parce que j’aime énormément manger des légumes (promis juré craché le lobby vegan ne sponsorise pas cet article)
  • Parce que je prends du poids très très vite, c’est héréditaire, et que comme je cuisine beaucoup, j’ai beaucoup de mal à conserver un poids stable qui ne fasse pas le yoyo non stop. Et que comme toutes les personnes qui approchent de la quarantaine, les kilos sur les hanches ont tendance à s’installer en mode chaise longue-magazine et à ne pas vouloir décamper, genre « ho ça va hein, c’est bien aussi une bouée douillette non ? Vas-y ramène les chips, on sait que tu aimes ça ».

Je n’aime pas les chips. Je ne vis que pour manger des chips. Nuance.

Donc si cette alimentation ne concerne pas la totalité de mes repas (parce que quand même une pizza au pesto, des haricots blancs aux champignons ou des cookies au cacao, hein (mais si vous savez bien)), ils sont présents et je me note des idées recettes faciles pour en inclure plus souvent et même arriver à basculer la plupart de mes repas comme ça.

Une journée de février (légère car repas très copieux la veille)

(Je vous en proposerai d’autres si cela vous intéresse, en ayant bien conscience que tout le monde n’est pas concerné)

Matin 

Rien. Vas-y, on va se faire rembourser, sans déconner.

Midi

Wok de Spaghetti de carottes aux choux de Bruxelles, déglacées au tamari, servi avec du gomasio de kale * (« AH une bourgeoise vegan ! AH ! »)

*J’ai trouvé cette petite merveille chez Aujourd’hui demain, concept store parisien, de la marque Happycrulture et mon dieu que c’est bon !! 

Goûter

Galère de trouver des goûters gourmands low carb quand tu maitrises à la perfection le démoulé de pâte à cookie ! Alors merci à ma chère Sandrine du blog Végébon : dans son dernier livre « Nourrir son enfant autrement », elle propose des recettes de lamelles de pommes recouvertes d’une purée d’oléagineux, c’est si divin, je n’avais jamais essayé. J’ai évidé une pomme, coupé des tranches épaisses et les ai recouvertes de purée d’amandes (la Damiano, inégalable), de coco râpée et de quelques graines toastées. Je vous le dis, je n’avais même pas envie de cookies après et ma fille à voulu manger une pomme entière comme ça quand elle m’a vu ! J’imagine la même chose cet été avec des pêches, des abricots, rholalalala.

Soir 

« Apéro » : jus de betterave, grenade et gingembre (formidable régénérant hépatique, booste la circulation sanguine, anti inflammatoire et extrêmement riche en anti oxydant). J’ai simplement passé 2 belles betteraves, les graines d’une grosse grenade et un demi pouce de gingembre à l’extracteur et on s’est siroté ça avec des cacahuètes. Car ouiii la cacahuète est très pauvre en glucides (quand je vous dis que cette alimentation me convient très bien…)

Repas : gratin de butternut, crème fromagère et tomates séchées / en version tarte au fromage râpé et houmous de lentilles corail pour le reste de la famille

***

D’autres journées Low carb, ça vous intéresse ? Si vous connaissez et que vous avez des références blogs ou livres (même en anglais), je suis preneuse !

 

27 commentaires sur “Un jour dans mon assiette / Vegan et Low carb

  1. Oh que oui c’est intéressant. En plus, j’ajoute que ce genre de menu peut être intéressant pour qui est diabétique ou cuisine pour un diabétique régulièrement. Les personnes épileptiques peuvent également être concernées. Et perso, je ne trouve pas trop de recettes végan low carb donc c’est chouette si tu en proposes, merci !

    J'aime

    1. Tu as tout à fait raison, que ce soit pour les personnes diabétiques, ou même coeliaques (puisque en dehors du seitan pur, le gluten est contenu dans les aliments riches en glucides), c’est clairement une façon de cuisiner qui permet de garder la santé ! C’est vraiment difficile de trouver des recettes sans gluten ET à index glycémique bas, au moins là on règle le problème !

      J'aime

    2. Désolée mais votre journée type n’est pas du tout low carb… Votre menu est bourré de glucides!!!!
      Non aux carottes, pas trop de choux de bruxelles, pas de bettrave, pas de pommes….. Tous ces aliments contiennent énormément de glucides!!!! Pour manger low carb il faut éviter tous les aliments contenant trop de glucides….

      J'aime

      1. Bonjour (les formules de politesse ou à minima aucun ton alarmiste est bienvenu merci ;)),

        Il faudrait faire attention à ne pas tomber dans des extrêmes, surtout sur mon blog. Oui, ces légumes sont parmi les plus riches en glucides, mais ça reste absolument dérisoire ! Et manger low carb, pour connaitre quand même bien le sujet, n’impose pas de manger 20g de glucides par jour, cela peut être 80g. Surtout avec une alimentation végétalienne, il est impossible d’atteindre des seuils aussi bas que l’alimentation carnée sans tourner en rond autour des mêmes ingrédients.
        Donc oui aux jus de légumes et aux légumes, quels qu’ils soient, il seront toujours bien moins riches en glucides que des pommes de terre ou des pâtes.
        Cet article a pour but de donner des idées pour réduire la quantités de glucides, certainement pas pour dire aux gens de ne pas manger ces légumes, qui sont très bons marché, bourrés de nutriments et faciles à préparer.
        Bonne journée !

        Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Mélanie,
      merci pour ton éternel bon sens…
      et effectivement, un grand verre de jus de betterave bio apporte 16 gr de glucide, 80 calories, c’est à dire pas tant que cela, et tellement d’autres bonnes choses ! j’ai acheté les deux livres que tu recommandes (fasting et low carb) et je suis conquise !
      lorsque qu’il s’agit de se goinfrer de cacahuètes, olives, chocolat, avocat, champignons, de soja sous toutes ces formes, je suis partante ! j’ai trouvé en Allemagne des simili fromages blancs ou yaourts à la farine de lupin, c’est TOPISSIME résultat végan « crèmepatissière/panacotta »
      et que penses tu du soja vert (celui que l’on fait germer) ? est ce un féculent acceptable ?
      merci pour tes retours d’expériences toujours enrichissants.

      J'aime

  2. Très intéressant en effet ! J’ai commandé le livre « nourrir son enfant autrement » que j’ai découvert grâce à toi et en te lisant, je me dis que j’ai bien fait ! Merci pour ces idées même si pour le moment, c’est tellllllllllllllement plus simple pour moi de prendre l’option lentilles 🙂

    J'aime

  3. Alors, oui, le low carb m’intéresse (le sucre entre de plus en plus dans mes repas) mais là, il va falloir que je teste ta journée, parce que je ne sais pas comment je vais tenir en ne mangeant que ça. Tu n’as vraiment aucune fringale ?
    Pour le fruits+purée d’oléagineux, ce sont mes tartines préférées : pomme+cacahuète et poire+amande… Le bonheur !

    J'aime

    1. Bonjour Lili,

      C’est une journée très soft car nous avions eu un gros apéro la veille 😉 .
      Mais de manière générale, je suis habituée à jeuner donc je ne me goinfre pas.
      Ensuite, toujours grâce au jeûne, le fait d’avoir bien faim en me mettant à table le midi et d’avoir des aliments croquants calent bien plus vite et régule l’appétit.
      En temps normal, je mange pas mal de noix, de crackers de graines et les crudités, et bien ça rassasie ! C’est bien pour cette raison que je précise souvent que je sers beaucoup de crudités même simple en entrée : vitamines + on mange moins derrière.
      Et enfin, je n’ai pas à « tenir » toute la journée, je ne travaille ni dans une mine ni aux champs 🙂 !
      Ohalala, je note poire-amande, et je vais en acheter cet après midi en course tiens !!
      Bises !
      Mélanie

      J'aime

      1. Bonjour Mélanie,
        Quand je dis « tenir », c’est que j’ai coups de barre et des pics de mauvaise humeur si je ne mange pas. Et ton article me fait réaliser que c’est aussi une question de choix d’ingrédients. Sans le réaliser, j’ai progressivement glissé vers une alimentation très riche en glucides. Depuis que je ne mange plus de produits animaux, je compose mes repas autour d’un féculent et je mange beaucoup plus souvent un dessert. A force, j’en viens à avoir des fringales de sucré que je n’avais pas avant.
        Merci d’avoir ouvert de m’avoir ouvert la voie à une réflexion sur les IG !

        J'aime

      2. Bonjour Lili,

        Je comprends mieux. C’est en effet un cercle vicieux car le sucre amène le sucre. Sans le diabiliser, le diminuer de ses repas, amène progressivement à mieux se rassasier sas en manger de grosses quantités, et sans créer ses fameuses fringales (chute de la glycémie, qui amène à …remanger du sucre. C’est vraiment un changement progressif et en diminuant la part de ton féculent au profit de plus de légumes ou de protéines moins riches en glucides (soja, tempeh, seitan, graines…), tu finiras par y arriver !

        J'aime

  4. Merci Mélanie, oui c’est très intéressant, et ces tranches de pomme wouah !! Je pratique très souvent le jeûne intermittent, surtout depuis que je t’ai lue à ce sujet et ça me fait du bien, notamment avec mes problèmes intestinaux. Je suis plutôt en sous poids (en partie à cause de la candidose je pense) mais là ça remonte un peu, tant mieux, mais un peu de gras s’installe sur le ventre et ça ne m’emballe pas du tout (déjà que les ballonnements fréquents sont pénibles …), moi qui ai été habituée à un ventre « plat » ; je suis bien plus vieille que toi mais j’ai juste envie de me sentir bien dans ma peau et dans mes habits ! Et j’adore les légumes 😉 (et les cacahuètes, et les chips, et … !).

    J'aime

    1. Bonjour Fabienne,
      De ce que je sais, c’est difficile de vivre avec une candidose, tu dois supprimer pas mal d’ingrédients non ? Notamment tout ce qui est sucre ? Du coup, les recettes de ce type devraient peut être te donner quelques idées !
      Et je trouve tout à fait normal de vouloir être bien dans ses habits ! Je ne suis pas en surpoids, mais j’ai toujours du ventre et je ne prends que là… Alors il faudrait que je me bouge davantage, je suis d’accord, mais en attendant, quelques repas plus légers et simples à digérer me vont bien 😉
      Bises
      Mélanie

      J'aime

      1. Bonsoir Mélanie, juste après le diagnostic (juillet 2017) il y a eu une période difficile car il a fallu éviter pas mal de choses (outre supprimer les sucrants) ; depuis ça va un peu mieux, des hauts et des bas (mais toujours du stress qui ne doit rien arranger, « 2ème cerveau » !) ; là je vais refaire des analyses, on va voir ce qu’il en est ! Je suis maintenant bien déshabituée du sucre, sur ça je ne reviendrai pas en arrière je pense. Oui je trouve toujours de très bonnes idées chez toi, en plus d’aimer te lire ou te regarder 🙂 ! Bises

        J'aime

  5. Super proposition de menu… totalement diffèrent de ce que propose Douce Frugalité (plutôt à fond les glucides et zèro gras), mais je ne suis pas sportive comme elle et je pense que ce que tu proposes m’iras mieux également… Si tu en as d’autres comme ça… et avec toujours ton humour inègalable… je suis preneuse… bonne journèe-aprèm-soirèe….

    J'aime

    1. Bonjour Valérie,

      Ce qu’elle suit c’est une alimentation HCLF (Higt Carb, low fat), c’est complètement l’inverse oui 😉
      C’est une alimentation qui est très bien quand on est très sportif en effet, car on va bruler beaucoup de sucres dans ce cas là. Même si de plus en plus de sportifs privilégient le low carb désormais pour ne pas fatiguer l’organisme.
      J’en proposerai d’autres oui,
      Belle fin de journée !

      J'aime

  6. Autant en commençant l’article je pensais que le sujet n’allait pas me passionner (mais l’article si, je lis toujours avec grand plaisir ce que tu écris !), autant je le termine en criant « encore ! » Des recettes qui ne plombent pas mais qui ne ressemblent pas à de la privation, moi je dis, balance ! (et merci 😍)

    J'aime

    1. Bonjour Charlotte,
      Ton message m’a bien fait sourire 😉 En effet, j’imagine que c’est un peu le genre de sujet dont on se méfie, mais ici, ce n’est qu’une corde supplémentaire pour prendre soin de soi, varier son alimentation et changer un peu !

      J'aime

  7. Hello Mélanie, quel plaisir de te lire !
    Connais-tu la chaîne YT d’Ellen Fisher ? Elle (et sa famille) est vegan et propose pas mal de recettes.
    Il y a-t-il une manière particulière de mettre en place un jeûne intermittent selon toi ? Cela fait des mois que je tourne autour de l’idée sans parvenir à me lancer.
    Bises !
    Laurence (ladyhawk_bzh)

    J'aime

    1. Bonjour Laurence,

      Non je ne connais pas du tout, je vais aller regarder, merci !
      Pour le jeûne intermittent, ce qui me semble le plus simple, c’est d’y aller progressivement (de ne pas passer de 8h de jeune à 16 en une fois car ça peut être difficile au début avec des fringales en permanence).
      –> Soit de repousser l’heure de ton PDJ (et si tu travailles à l’extérieur de prévoir quelque chose à emporter dans ce cas) jusqu’à arriver à cette fenêtre de 16h,
      –> soit sauter le diner du soir si c’est plus simple pour toi, en finissant par un bon gouter vers 16h pour ne déjeuner que vers 9h le lendemain.
      Bises !
      Mélanie

      J'aime

  8. Bonjour, j’ai découvert ce blog il y a un mois car l’alimentation végétalienne m’interpelle. Quand ma médecin m’a annoncé à la même période qu’il fallait que je me mette au régime cétogène (ou low carb, je crois que c’est la même chose) je me suis dit « mais c’est impossible de manger végétalien et low carb en même temps » et pif paf tu sors cet article !!! Incroyable la coïncidence 🙂 Alors MERCI pour ces inspirations et ta bonne humeur. Bises

    J'aime

    1. Bonjour,

      Oui en effet, c’est la même chose.
      Je le découvre aussi depuis quelques temps et j’expérimente. je mange depuis des années à index glycémique bas, mais j’ai du mal à digérer les légumineuses ces derniers temps et quelques céréales (inflammations) donc j’essaie de varier et je découvre pas mal de recettes finalement dans cette alimentation, qui me semblait ultra restrictive au début !
      Bonne journée !
      Mélanie

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s