Vie pratique

Le drame de la petite culotte

Ça caille, on a enfin pu faire du feu (oh ça va, ne me lancez pas des cailloux ! Allumer mon premier feu de bois est l’un de mes moments jouissifs de l’année, oui !), j’ai enfin pu virer ma pile de débardeurs quasiment pas portés cet été, je ne comprends pas pourtant j’habite en Bretagne. J’ai voulu mettre en avant des pulls, mais j’ai tellement fait le tri que j’en ai presque plus. Les boules. Du coup, j’ai avancé mes jeans et comme j’ai peu de vêtements, et bien je les mets souvent donc ils s’abiment plus vite. Faut qu’on m’explique en quoi être minimaliste en fringue te rend la chose plus économique car pour le moment, je ne vois pas ! Du coup sur cinq pantalons, trois proposaient une aération gratuite.

Je ne vous dis pas d’où, je suis une mère de famille respectable.

Du coup, comme je n’ai quasiment plus de pulls, peu de tee-shirts, et que mes jeans concurrencent la grille d’aération de ma salle de bain, j’ai sorti mon panier à culottes pour me remonter le moral. Oui, compter mes culottes Petit Bateau increvables, ça me remonte le moral. Surtout quand j’ai viré il y a quelques mois toutes celles qui étaient délavées / sans élastiques / de grossesse / à franfreluches débiles-jamais-portées-mais-un-soir-de-cuite-on-ne-sait-jamais-ça-peut-émoustiller-sur-un-malentendu.

Parce qu’en toute honnêteté je n’ai pas pris de cuite depuis…pfff, je ne sais plus. Le truc de la mère de famille respectable quoi.

Et puis en alignant mes culottes Petit Bateau pas sexy mais increvables, je me suis dit que, quand même, ça manquait un peu de fun tout ça. Pas de fun pour l’autre (c’est mon mari, l’autre. Non pas que je l’appelle comme ça, juste pour préciser l’altérité qui peut être concernée par ladite question de la culotte), non, ça manquait juste de fun pour moi. Parce que porter de jolis sous vêtements, ça te fait sentir femme, t’as pas besoin que la Terre le sache. Juste toi, tu le sais. Alors comme j’ai viré mes soutifs il y a bientôt 2 ans (et autant vous dire, qu’en plus des mille avantages du no-bra, sur l’autre, ça fonctionne bien mieux que l’agrafe qu’au bout de 15 ans il pige toujours difficilement dans quel sens ça s’enlève), je me rabats sur mes culottes.

Mais laissez-moi vous dire une chose : aujourd’hui, c’est carrément plus facile de trouver un bloc de tofu qu’une culotte éthique. Rigolez pas, c’est ultra sérieux.

Parce que des culottes basiques en coton bio, tu en as en grande surface rangées entre la gaine et la chaussette tigrou avec un choix hallucinant de coloris allant du blanc au noir, et du noir au blanc. Véridique.

Parce que les culottes un peu raffinées, elles s’appellent petites culottes. P-E-T-I-T-E-S :

Si t’as le malheur d’avoir un gros cul, c’est mort.

Si t’as le malheur d’avoir pas du tout de fesses, t’as l’impression d’avoir 12 ans.

Si t’as le malheur d’avoir des hanches, ça fait rôti prêt à être enfourné.

Si t’as le malheur d’avoir une cicatrice de césarienne, ta culotte, toute la journée elle te le rappelle : « Souviens toi, c’est là qu’on t’a ouverte ! YOUHOU ! ».

Parce que les culottes en synthétique, tu te récupères une calculette sur les fesses en 2 heures.

Parce que si tu vas choisir une culotte de créateurs français, elles sont tellement sexy que t’as l’impression qu’une caméra va sortir du mur quand tu l’enfiles.

Parce que quand tu veux une culotte « seconde peau » t’as le choix entre la bande élastique de 4 cm ou la version couleur peau beigasse qui t’arrive sous les seins. Ou sur la cicatrice de ta césarienne. Celle que tu avais oubliée, tu te souviens?

Parce que quand tu trouves des petites culottes qui taillent à peu près bien, elles ne sont pas bios. Et quand tu sais ce que les fabricants utilisent comme produits pour traiter les tissus, quand tu sais que le coton est la plante qui nécessite le plus de pesticides, tu te dis que tu ne vas plus te coller un fourgon de produits chimiques près de l’entrejambe toute la journée.

Aujourd’hui on trouve des chaussures vegan de folie et de haute qualité, de belles fringues, de la bouffe sans problème, des cosmétiques clean en veux-tu en voilà, mais très peu de petites (mais pas trop) culottes.

C’est dramatique. Je ne comprends pas.

Alors on trouve depuis peu des culottes de règles brevetées.

Une culotte brevetée, sans déconner.

Je comprends qu’on brevète une invention technologique visant à éloigner les limaces du potager. Qu’on brevète un remède contre la connerie le cancer. Je comprendrais même qu’on brevète le premier fromage vegan qui pue comme un roquefort et qui sera aussi bon. Mais une culotte?

Soit.

Donc on arrive à breveter des culottes mais pas à en faire des jolies et simples et bio et éthiques ? Je suis à la limite d’envier les caleçons de mes gars.

En attendant, moi, je voudrai une culotte toute douce, en coton ou chanvre ou lin bio (mais lin infroissable, tout de même), avec des petites choses jolies dessus, qui montent 3 cm au dessus de ma cicatrice (3 cm ! Vous êtes complètement radins ou quoi pour les économiser systématiquement??), qui possède des côtés dont la taille idéale serait entre la gaine et la ficelle à rôti, avec de fines coutures. Made in France. Résistante au lavage et au sèche linge.

Franchement, je vous le dis, aujourd’hui c’est bien plus facile de trouver du tofu qu’une culotte. Et après on va dire que les femmes sont compliquées !

 

 

29 réflexions au sujet de « Le drame de la petite culotte »

  1. J’adore, cet article est génial, drôle… mais tellement vrai.
    Je l’ai relu 2 fois tellement il est drôle.
    J’adore ta façon d’écrire, autant pour les articles plus sérieux comme le « Militante, activiste, ou discret colibri ? », que pour des articles un peu plus léger (mais néanmoins important) comme celui-ci.
    Merci
    Helena

    J'aime

    1. Bonjour Helena,
      Cet article se veut résolument léger, même si le fond est à 100% véridique 😉
      Ravie de t’avoir fait passer un bon moment !
      Très belle journée à toi,
      Mélanie

      J'aime

  2. Je te rejoins à 200%. J’ai fait le même constat il y a peu en voulant trouver une petite culotte sympa. J’y ai passé un temps fou mais j’ai pas trouvé. 🙁

    J'aime

  3. tellement bien vu! J’alterne entre les culottes sloggi ( certifiées GOTS et fabriquées dans une usine en Autriche bardée de toutes les certifications possibles et garanties à vie – mais je n’ai pas essayé encore de leur renvoyer) et les modèles Petit Bateau ( dont certains sont plus fun mais plus fragiles que d’autres). Je crois avoir vu passer cet été une campagne de financement participatif ulele pour des culottes françaises faites à partir de tissu recyclés : l’entreprise c’est leaxfrance (et je trouve d’ailleurs le nom un peu douteux)

    Aimé par 1 personne

    1. bonjour Lathellize !
      alors les culotte sloggi c’est plus du tout ce que c’était !! pff
      j’en avais des jolies avé de la dentelle sur le devant, de chaque côté …… mais les dernières acquisitions, au niveau de l’élastique c’est à pleurer 😥 je te dis pas comment je suis déçue
      et l’article de Mélanie, tombe pour le coup, bien à point !!

      J'aime

    2. Bonjour !
      J’ai aussi commandée des culottes Sloggi il y a quelques mois en choisissant leur gamme « longue durée » et je ne les trouve pas confortable du tout, l’élastique me fait mal et je m’attendais à une matière beaucoup plus douce. Je suis déçue. Mais peut être n’est ce pas le cas de toute leur gamme ? Par contre leur brassière à fines bretelles croisées dans le dos est extra, très douce, discrète, pratique à mettre sous des vêtement un peu légers ou transparents !
      Je ne connais pas Leaxfrance, je vais chercher 😉
      Bonne journée !
      Mélanie

      J'aime

    1. Bonjour Yann,
      On m’en a parlé pour les vêtements homme, mais je ne savais pas qu’ils proposaient une collection femme. Je viens d’aller regarder : le prix d’une culotte…outch…Je suis pour la qualité française et au prix qu’il faut, mais 40€ la (encore une fois toute petite) culotte, c’est tout de même très cher il me semble (ou c’est moi qui suit déconnectée des prix…?). Les pantalons de pyjamas sont autour de 70,00€ et il y a quand même plus de tissu (certes ce ne sont pas les mêmes finitions).
      En tout cas merci du partage 😉
      Mélanie

      Aimé par 1 personne

      1. C’est vrai que c’est très cher ! mais peux-être que si nous ne voulons pas acheter du made in china, peux être faut t’il y mettre le prix ou comme la cuisine faire du maison avec nos petites mains. ps : je suis nul en couture !!! et mes slips sont usés et tous troués !!! aïe aïe aïe !!!!! Je viens d’essayer le lait de soja avec ta recette. J’était partis sur 4l pour réaliser des yaourts et tofu, même en surveillant j’ai réussi à mettre partout sur la cuisinière, ce fut une belle éruption de mousse blanche !!! je terminerais la cuisson ce soir. à bientôt de te lire

        J'aime

  4. Ah je vis ça aussi, à force de rien acheter ou presque, je n’ai plus grand chose à me mettre et ça s’use vite !!
    Pour les sous-vêtements j’ai le même problème… Je me suis tournée vers Do You Green, lingerie fibre de pin, fabriquée en France, le prix est abordable je trouve, agréable à porter MAIS je crois que c’est assemblé en Turquie et je trouve que ça s’use vite ou alors il faut un stock plus conséquent pour moins les porter/laver…
    Tu connais cette marque ?

    J'aime

    1. Bonjour Mélanie,
      Non je ne connais pas du tout la marque, c’est super joli ce qu’ils proposent ! Beaucoup de marques françaises sont assemblées à l’étranger, j’imagine que cela impacte sur le petit prix. Mais pourquoi pas, si cela permet d’avoir des produits clean et que les bonnes conditions de travail là bas sont respectées. Et en effet, le revers de la médaille d’un faible stock, c’est bien l’usage…
      Merci du partage !

      J'aime

  5. Mais tu sais quoi, je crois même que parfois, entre le coloris noir et le blanc des culottes coton bio du superM il se niche parfois un très original gris souris ou écru/chair absolument parfait je suppose, pour l’aspect rôti ficelé. Avec une qualité d’élastique qui je pense défie l’entendement.
    Non mais franchement !

    C’est un sujet grave donc il était temps de parler ! Je partage pleinement ton point de vue😉 c’est clair que pour le moment les maigres noms de marques que je découvre sont si peu accessibles en terme de prix. Il faudrait mettre « culotte » sur la liste des idées cadeaux en suggérant de s’y mettre a plusieurs. C’est clairement l’idée !
    Leax est en effet l’une des marques qui lancent une ligne de slips ou culottes (franchement je me perd parfois dans la terminologie). Il y a la Bobette, en made un France et avec de l’originalité.

    Je suis aussi preneuse d’avis et de noms. Ne pouvant me permettre de tester à 30/40€ pièce…

    Aimé par 1 personne

    1. La couleur beige est un must pour les collections rôtis ficelés 2017/2018, on ne le dit pas assez. Si en plus tu as la peau blanche, tu es carrément dans le coup.
      Comme tu dis, il va falloir le noter sur les listes parce que ça devient compliqué de ne pas casser son PEL pour des sous vêtements !!
      Le concept de Bobette est original, mais ce sont toutes des culottes tailles basses….grrrr.

      J'aime

  6. Bonjour Mélanie,

    Je te rejoins sur ce dilemme.
    Mon homme m’avait offert un ensemble en coton culotte soutien-gorge de Peau Ethique (modèle Lisa). C’est sûr que niveau fun c’est pas ça, ça reste très sobre, mais le confort est au rendez-vous. J’ai profité des soldes pour passer une nouvelle commande, dont un lot de slips à pois dans lesquels je me sens trooooop bien et qui changent du gris/noir/blanc.
    Peut-être trouveras-tu aussi ton bonheur sur leur site ? http://www.peau-ethique.com/
    En tout cas merci pour tes articles, et merci au passage à mon amie Marie de m’avoir fait découvrir le Cul de Poule !

    Pauline

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Pauline !
      Le confort passera toujours en premier chez moi, mais allier les deux c’est carrément un luxe ! Heureusement que tu me parle en positif de ce site car si j’étais tombée dessus, c’est tellement peu avenant que je n’y serais pas restée (et oui, « l’emballage » reste important quand on vend un produit, malheureusement). En tout cas, il n’y a pas que des micro culottes et même si c’est simple, c’est efficace et les dentelles sont jolies.
      Merci de ton partage et très bonne journée !
      Mélanie

      J'aime

  7. 😀 Merci pour le fou rire! j’adore tes billets tu a un talent fou pour écrire! Entre ça et tes supers recettes mince alors je vais commencer à être jalouse! :p
    C’est clair que les sous vêtements sexy et éthiques ça court pas les rues…

    J'aime

    1. Bonjour 😉
      Si ça peut te rassurer je suis nulle en soudure, en menuiserie, je ne sais pas parler chinois et et je ne comprends rien aux équations à double inconnues !
      Belle journée et merci de ton gentil mot,
      Mélanie

      J'aime

  8. bonjour Mélanie !
    comme j’ai ri (jaune aussi ) merci !
    mais coem je suis trop contente que tu en parles ! je pensais que c’était juste un problème (oui! c’est un réel problème) de (pseudo) vieille !
    farpètement ! en vieillissant, tu as la fesse moins ferme, donc les culottes n’enrobent pas mon derrière et ça, c’est franchement agaçant au plus haut point !
    pour ce qui est de l’élastique (bizarre que ta cicate soit aussi sensible..) c’est pareil, ça te coupe, ça te scie ou alors il ne sert à rien du tout !
    les couleurs… on ne va pas en parler vu qu’avec mon boulot il m’était difficile de mettre autre chose que du blanc, sou peine de voir l’oeil lubrique des patients avec un rire niais à chaque fois que je passais devant eux ….
    mais dis-moi , peit bateau, marque française ( d’ailleurs je n’en n’ai aucune de chez eux …va falloir que je me penche sur le sujet s merci !) ça serait pas possible qu’on leur envoie un mail chacune notre tour mour militer afin qu’ils nous fassent de jolies culottes toutes mignonnes pratiques, toussa toussa???
    encore merci pour cet article, qui soit dit en passant, je trouve, est largement aussi important qu’un article sur le tofu (parce que, lui, quand tu l’as bouffé il ne reste plus rien! tandis que la culotte c’est TOUS les jours, ELLE ) 😀 😀
    des bises ♥♥

    J'aime

    1. Nous sommes bien d’accord résé ! A chaque morphologie ses problématiques et il est agaçant de voir que 80% des modèles sont conçus pour des grandes au ventre plat et au derrière rebondi-mais-pas-trop.
      Ma cicatrice n’est plus sensible mais je ne supporte pas les coutures à cet endroit là. C’est autant psychologique que physique…Et puis quand on a pas la chance d’avoir les abdos des danseuses du ventre (comment ça faut faire du sport??), les petites culottes t’arrivent juste sous ton petit bidon et c’est franchement pas joli.
      Et je vote pour le harcèlement, ah non pardon, la requête à Petit Bateau car si tout n’est pas parfait, elles sont vraiment très solides et on en trouve partout à des prix vraiment abordables.

      Aimé par 1 personne

      1. tu veux qu’on compare nos cicatrices??? on a pas fini de rire alors !!!!
        jen n’ai pas compris le mot « abdos » dans ta phrase…….. rien de grave, je ne fais pas la dnase du ventre non plus ♫♫♫♫
        non mais c’est clair qu’il faut s’organiser pour un harcèlement !! à chacun(e) ses combats !! zut à la fin 😀

        Aimé par 1 personne

  9. Bonjour Mélanie,
    Ton article est très juste. C’est à croire que les commerçants sont persuadés que les écolos sont des poseurs qui ne se soucient pas de ce qui ne s’affiche pas en public…
    J’avais trouvé une culotte en coton bio chez Fibris, à Paris. 15 euros m’avaient parus bien cher, même si elle était fuschia. Comme je suis du genre à avoir 20 culottes pour ne pas me fouler à laver pendant les vacances, et ne pas réfléchir à mon stock propre le reste du temps, je me vois mal investir 150 euros dans un lot. Même s’il dure 5 ans.
    Certaines blogueuses montrent des culottes cousues dans de vieux t-shirts… Heu… Là, je me demande si c’est écolo d’acheter du fil et des élastiques. Et sans élastique, ça doit tomber, roulotter, bref, est-ce confortable ?
    En attendant de trouver mieux, je fais durer…

    J'aime

    1. Bonjour Lili,
      Oui comme tu dis 150€ de culotets d’un coup, ça fait beaucoup ! J’ai eu beaucoup de partage de tuto maison dpeuis la parution de l’article et franchement, je pense que quand on sait coudre, cela peut être vraiment intéressant d’acheter quelques élastiques de bonens qualités et soit de recycler du tissu, soit d’en acheter. Alors peut être que cela ne revient pas beaucoup moins cher dans le dernier cas, mais au moins on peut avoir du beau tissu, une taille correcte et un matériau de qualité. Mais je ne sais pas très bien coudre ! 😉
      Je vais prendre la temps d’aller regarder un peu toutes les marques proposées !
      A bientôt !
      Mélanie

      J'aime

  10. Bonjour Mélanie,
    Je viens de découvrir ton site grâce à un article de Lathelize, et mon dieu quel régal ! Avant de poursuivre plus avant mon exploration (et de repousser encore un peu l’heure de me remettre à travailler…), je viens d’aller faire un tour sur le site de Do you green dont quelqu’un a parlé plus haut dans les commentaires. Et là, deuxième plaisir de la journée (après la découverte de ce blog donc) : des culottes ravissantes et éthiques ! Quelle journée de révélations !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s