VG pratique

Mes résolutions pour 2017

J’ai toujours aimé l’idée de se fixer une date buttoir pour certains objectifs. Je trouve que c’est stimulant et cela me motive à mettre en place des actions. Certains répondront que cela ne sert à rien, que les résolutions sont faites pour ne pas être tenues, qu’il n’y a pas de bons moments pour s’y mettre. Pour moi, au contraire, effectuer le bilan de l’année passée et essayer de démarrer positivement la nouvelle me semble essentiel pour ne pas reproduire les mêmes erreurs, pour avancer et pour profiter au mieux de la vie. Alors en vrac, je vous offre un petit aperçu de ce que je souhaite mettre en place ou continuer pour 2017 !

Famille & Entourage

  1. Profiter chaque jour des personnes que j’aime. Regarder grandir mes enfants avec émerveillement, me remplir de leur amour inconditionnel et se souvenir à chaque seconde que ces moments ne reviendront pas et qu’ils sont uniques. Alors les savourer.
  2. Quand j’ai envie de les encastrer dans la baie vitrée, de les jeter au loin, ou de me barrer à l’autre bout du monde façon étudiante sans responsabilité, me souvenir du 1. Et y penser très très fort.
  3. Allaiter, encore et encore, et continuer le cododo. Il m’a fallu attendre le 3ème enfant pour connaitre ce bonheur alors à tous ceux qui demandent quand est ce que j’arrête « parce que quand même elle a un an », et bien pas maintenant! Et puis j’adore sentir ses petites mains quand elle dort avec moi, l’entendre respirer la nuit, sentir son petit corps contre moi. Qu’on ne s’inquiète pas pour la suite, je ne connais pas d’adolescent qui dorme avec ses parents.
  4. Continuer de m’éloigner des personnes toxiques. Il n’échappera à personne que plus on avance en âge (pas besoin d’être sexagénaire pour s’en rendre compte) plus les personnes de « qualité » qui nous font du bien, qui nous entourent et sur qui on peut compter sans réserve se font rares. J’ai fait un tri ces dernières années et je continue d’entretenir le lien précieux de l’amitié intact pour celles qui en valent la peine. Pour les autres, je ne perds plus mon temps. Les relations à sens uniques sont trop fatigantes.
  5. Regarder mon mari chaque jour et garder en tête que vivre une relation épanouie sur le long terme est d’une rareté absolue de nos jours. Le couple jetable est à la mode et trop de gens jettent l’éponge une fois la période passionnelle terminée ou pour le moindre coup de coeur extérieur. Se lever chaque matin auprès d’une personne qui vous connait par coeur, qui vous soutient contre vents et marrées, avec laquelle vous partagez des passions, ou pouvez vivre librement celles que vous n’avez pas en commun et avec laquelle les silences sont suffisants pour communiquer, est un trésor que je souhaite conserver le plus longtemps possible. On ne sait jamais combien de temps cela durera, évidemment, mais travailler à ce que cela continue, si on s’apporte du bonheur l’un l’autre, est essentiel. J’aime énormément cette phrase tirée d’une affiche publicitaire, quand on demande à une dame âgée le secret de la durée de son couple:  « Je suis née à une période où l’on apprenait à réparer ce qui était cassé, pas à le jeter ».

Développement personnel

6. Continuer à méditer. Je m’y suis mise plus ou moins régulièrement depuis peu et cette pratique me fait un bien énorme. L’un de mes objectifs premier est d’apprendre à calmer le flux permanent de mes pensées mais les bienfaits sont tellement nombreux qu’il faut absolument que je m’y astreigne chaque jour. C’est vraiment difficile pour moi de trouver au moins 15 minutes de silence complet dans cette maison, mais cette discipline me semble essentielle pour l’hyperactive que je suis.

7. Poursuivre mon apprentissage de la parentalité bienveillante. Encore une autre pratique dont les effets positifs sur la relation avec mes enfants, bien que très bonnes, sont très rapidement visibles en cas de crises. Gérer le stress des deux côtés, continuer le dialogue malgré les états colériques, décrypter leurs émotions, m’a amené plus de sérénité. Nous ne sommes pas la famille bisounours mais ces techniques d’écoute et de dialogue m’ont aidée à prendre de la hauteur, bien loin des images de parents passifs que véhiculent ces méthodes. A continuer donc.

8. Continuer de gérer notre budget au plus près afin de toujours repenser nos besoins essentiels. Moins dépenser et vivre avec toujours moins mais mieux.

9. Perfectionner mon anglais, vieux rêve que je n’arrive pas à mettre en pratique.

9.bis. Continuer mon bullet journal. Quand je vois les miracles d’organisation que cela donne chez certains, je me dis qu’il n’y a pas de raison que je ne m’en sorte pas en persévérant un peu ! Mais j’ai encore du mal à l’organiser.

Alimentation

10. Apprendre à manger moins salé. Je suis complètement accro aux plats salés et avant de me retrouver avec l’interdiction d’en manger dans quelques décennies, il faut que je me calme. Alors trouver des astuces pour réduire le sel dans mes plats et modifier mon palais !

11. Continuer ma recherche de recettes le plus locales possibles. Frustrante au début, c’est clair, j’apprends avec cette cuisine à n’avoir finalement que quelques basiques et à les décliner. Du coup, des produits « exotiques » qui étaient souvent dans mon placard deviennent plus occasionnels mais retrouvent un air de fête quand ils sont au menu.

12. Prendre du recul avec toutes ces modes alimentaires qui m’exaspèrent (pour le dire poliment) de plus en plus. La moindre youtubeuse connue qui va parler d’une graine, d’une épice, d’un sachet de poudre de perlimpinpin ou que sais-je et c’est la ruée vers l’or. La moindre foodista américaine qui vente sa minceur et sa parfaite digestion gagnées à coup de jus de kalé et tout le monde s’y met. Bon sang, il faut apprendre à manger correctement avant de se ruiner avec des aliments qui viennent de loin ou qui coûtent la peau des fesses et qui n’ont de « super » que leur prix ! Donc continuer ce blog dans le même esprit : des recettes économiques, équilibrées et bien souvent familiales, certes souvent bien moins sexy mais tout de même plus ancrées dans la vraie vie.

13. Préparer un plat de cuisine du monde par semaine. L’idée est de moins banaliser des aliments « étrangers » et de les mettre l’honneur plus joliment plutôt que de dégainer à tour de bras le lait de coco, les lentilles corail, le rapadura ou encore le sirop d’érable.

14. Continuer d’apprendre à cuisiner les algues, véritable trésor gustatif et nutritionnel !

15. Concernant le véganisme, il m’a été difficile comme je l’ai expliqué de nombreuses fois ici, de faire face à des personnes qui s’en foutaient royalement en restant calme, mais je prenais toujours le parti de rester bienveillante. Il était encore possible il y a quelques temps de dire « je ne sais pas ce qui se passe ». Aujourd’hui, c’est tout de même plus compliqué de faire l’ignorant avec tout le battage médiatique qu’il y a eu cette année sur des médias très lus/ écoutés / regardés. Alors maintenant, moi non plus je n’en ai rien à cirer de ceux qui me disent avec un grand sourire, sachant tout cela : « mais c’est trop bon tu sais, le foie gras / saumon / steak / saucisses / fromage / c’est mon péché mignon ».

Ouais.

Et?

Je vais prendre moins de gants parce que c’est pénible de jouer à la végétalienne qui comprends et qui ne dit rien parce que quand même ce n’est pas politiquement correct d’exprimer sa désapprobation. Et qu’on ne vienne pas me dire chacun fait comme il veut. Comme je l’ai expliqué ici, ceux qui continuent de consommer des animaux en sachant tout ce qui se passe et qui n’ont pas envie qu’on leur en parle, qu’ils le fassent en pleine conscience et ne viennent pas me sortir des excuses à deux balles attendant qu’on les comprenne. Ce n’est pas moi qui viendrait les embêter. D’ailleurs tous mes repas de famille se passent très bien, on sait tous à quoi s’en tenir et chacun fait ce qu’il veut, sans fausses excuses.

Santé & Beauté

16. Côté beauté, ma foi comme je suis  au top du top à ce niveau là, que voulez vous que je vous dise?

17. Je plaisante, hein. Rien de nouveau, je reste dans ma consommation minimaliste, parce que c’est celle qui me convient très bien et que je n’ai aucun effort à faire pour le rester dans ce domaine. Mais quand mes rarissimes produits se terminent, je vais essayer de ne les remplacer que par des solutions locales ou françaises. Les savonneries bretonnes explosent, je ne me lasse pas des huiles des Douces Angevines, et même si mon ghassoul n’est pas du tout local, le paquet de 1 kg me dure tout de même très longtemps.

17.bis. Trouver un coach vestimentaire qui me démontre POURQUOI les pois ne vont pas avec les rayures et POURQUOI je n’ai pas le droit d’être habillée avec pleins de couleurs sans que ça soit kitch.

18. Essayer de connaitre davantage les remèdes naturels pour se soigner des petits maux courants. La palette des huiles essentielles étant limitée lorsqu’on allaite, creuser le reste !

Informatique

18. J’ai très récemment pris conscience de l’impact de notre consommation des technologies sur l’environnement mais aussi sur mon propre fonctionnement.  Changer de moteur de recherche, vider régulièrement ses boites mails, nettoyer son ordinateur… Je suis bordélique et mon ordinateur n’y échappe pas. La résolution est donc de mieux l’organiser pour perdre moins de temps et avoir un outil de travail plus fonctionnel !

19. Repenser le thème du blog pour en faire un outil au quotidien sur les différentes thématiques abordées.

***

Il est de coutume de souhaiter une bonne année avec tout plein de banalités derrière. Je ne suis pas à l’aise avec ces dernières. Alors je vous souhaite surtout de rencontrer de belles personnes qui vous donneront envie de faire mieux, de donner le meilleur de vous-même, et d’être meilleur.e.

Voilà pour les quelques points qui me tiennent à coeur ! Il y en a d’autres mais je crois que ne pas être trop exigeant avec soi même aide davantage à avancer.

Et vous, des envies concrètes pour cette année qui démarre ?

(À part la paix dans le monde, la fin de la famine, l’égalité des sexes, l’abolition de l’exploitation animale,… toutes ces grandes causes qui prennent du (trop) temps).

 

19 réflexions au sujet de « Mes résolutions pour 2017 »

  1. Bonjour, ce sont de très belles résolutions! J’apprécie beaucoup ton blog, alors j’espère que tu vas continuer à nous offrir des recettes et astuces simples, familiales et locales pour 2017! Très belle année 2017!

    J'aime

    1. Bonjour Sarah,
      Merci de tes encouragements, ils me vont droit au coeur!
      Oh oui, je vais continuer et même de manière plus assidue en ce début d’année (si toutes ces satanées maladies infantiles veulent bien se tenir éloignées de chez moi après nous avoir presque achevés cette fin d’année! 😉 )
      Belle année à toi aussi et à bientôt!
      Mélanie

      J'aime

  2. Jolies résolutions qui te correspondent parfaitement.
    Les miennes seraient :
    – accueillir un bébé en pleine forme et en profiter autant que du 1er, allaitement / cododo/ portage à gogo / reprise du boulot la plus tardive possible, tout en continuant de profiter de numéro 1
    – approfondir mes connaissances en matière de bienveillance et les appliquer au quotidien
    – apprendre à m organiser
    – profiter des gens que j’aime (et leur dire que je les aime) et laissez de côté ceux qui ne m apportent rien
    – penser un peu plus à moi et aux miens avant de penser aux autres

    Ça sera déjà pas mal pour une année 🙂

    J'aime

    1. Bonjour Marie,
      Tes résolutions te conviennent bien aussi et tu as déjà une belle expérience de la maternité proximale alors nul doute que la deuxième maternité devrait bien se dérouler aussi, avec son lot de nouveauté qu’apporte forcément un nouvel enfant !
      Et oui, chérir ceux que l’on aime et ne plus perdre de temps avec les autres est tellement important pour être équilibrée! Pas toujours facile à mettre en pratique mais cela se travaille.
      A très vite !
      Mélanie

      J'aime

  3. Très belles résolutions.
    J’aime particulièrement : « Continuer de m’éloigner des personnes toxiques. »
    C’est une chose qu’il faudrait que je mette en pratique.
    Merci et Bonne année !

    J'aime

    1. Bonjour Lna,
      C’est une chose très difficile à mettre en place, s’éloigner des toxiques, surtout quand ce sont des personnes proches, mais cela change vraiment la vie quand on s’en éloigne un peu ! Ne serait ce que pour rependre confiance en soi.
      Belle année et à très bientôt,
      Mélanie

      J'aime

  4. Formidable! Intéressant et décidément on a pas mal de point commun sur la façon de voir les choses! Quel plaisir ce blog…! Par notre j’ai tout apprécier du début à la fin sauf un petit détail en italique en bas « l’égalité des sexes », moi je suis pour la complémentarité des sexes…!
    Moi cette année je vais tenter de m’organiser au mieux dans tout!!! Et ça réglera certainement la plupart de mes problèmes!(planning repas, horaire repas couche nourriture pour les enfants…)
    Et je vais aussi tanter d’être encore plus consom actrice, je le faisait déjà mais pousser encore plus loin, éviter les endroit ou les employé serait dans des conditions de travail difficile, et encore plus bio et plus local, avec un objectif de pas dépasser le budget du mois, et éviter les emballages tant que faire ce peut!
    Je te souhaite une très bonne Année et que tes objectif soit atteint, en tout cas continu à nous régaler et nous motiver!
    À bientôt

    J'aime

    1. Bonne année Aude !
      Egalité des sexes, complémentarité, équité, nous sommes au bout du compte bien d’accord sur le réajustement qu’il reste à faire ! 😉
      Etre consom’actrice eest tellement gratifiant et on prend si vite le pli que cela devient de plus en plus facile. D’autant que les initiatives sont légions aujourd’hui !
      Pour l’organisation, j’ai commencé un bullet journal, je vais voir si cela fonctionne avec moi au fil des semaines.
      Merci de tes encouragements pour le blog, cela me touche beaucoup et à bientôt,
      Mélanie

      J'aime

  5. Que de bonnes idées et résolutions !
    Tes résolutions 1 et 2 me parlent tellement fort !!!
    S’éloigner des personnes toxiques, ce sera le plus grand défi. Et quand elles font partie de la famille, c’est une sacrée paire de manches.
    Merci pour tes résolutions et tes recettes familiales petits prix. Notre réveillon végé a beaucoup plu pour un budget mini et avec l’option pancakes le lendemain bien sûr 😉
    Pour ma part, j’ajouterai : vivre au moment présent, ça va avec la méditation mais j’ai du mal avec ce mot. Organiser des fêtes, Célébrer la vie.

    Bonne année !
    Bénédicte (Lorient)

    J'aime

    1. Bonjour Bénédicte !
      Je suis vraiment contente si mon petit ouvrage a pu vous inspirer pour les fêtes, et sans vous ruiner en plus ! Quand au mot « méditation », moi je l’aime beaucoup. Il recouvre tellement de façons de stopper un temps, que ce soit en pleine conscience ou de manière beaucoup plus stricte, je crois que chacun peut y trouver un bénéfice!
      Et oui les personnes toxiques qui sont dans un cercle proche sont les plus difficile à éloigner, mais cela en vaut la peine, quand on le fait pour de bonnes raisons.
      Alors je vous souhaite de célébrer la vie et à très bientôt!
      Mélanie

      J'aime

  6. Bonjour Mélanie !
    Tous mes voeux de bonnes année, pour toi et ceux qui te sont chers.
    Ta liste de résolutions est très belle, je te rejoins sur bien des points (sauf l’allaitement, au bout de trois ans, j’en verrais bien la fin, mais ma louloute n’est pas d’accord. Pareil pour le cododo. J’aimerais bien une option « un peu mais pas tous les jours ». Ah bon, c’est pas possible ?).
    Je continue ma liste de trucs pour vivre plus écolo, que je reprends quand j’en ai le temps et l’occasion. Ce qui m’excite depuis hier, c’est la marmite norvégienne. Conserver la chaleur quand il fait si froid, ça me fait rêver. Et je poursuis ma végétalisation, en notant les recettes qui marchent bien, et des idées de menus. Mes prochaines lectures prévues viennent d’ici : https://coquelipop.blogspot.fr/search/label/Parentalit%C3%A9%20bienveillante. Encore tant de choses à découvrir pour mieux communiquer.
    Encore merci pour toutes ces bonnes recettes que tu partages avec nous.

    J'aime

    1. Bonjour Lili!
      Belle année à toi aussi !
      Je te comprends bien pour l’allaitement, je ne me suis fixée aucune date, en espérant déjà tenir 6 mois et bien contente d’arriver à un an. Mais je me connais suffisamment pour savoir qu’à un moment donnée cela risque de me peser, surtout la nuit en fait. Quand au cododo, ma petite n’a toujours pas pigée la partie « dodo » donc pour le moment, si j’aime l’avoir à côté de moi (en plus des raisons citées plus haut), c’est surtout car ça m’évite de me lever 10 fois la nuit. Au bas mot.
      Merci pour ton lien, je ne connaissais pas ce blog, je vais aller m’y balader !
      Quand à la marmite norvégienne, c’est étonnant, je ne connaissais pas non plus !
      Belle journée et à très vite !
      Mélanie

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s