Petits bilans

Bonjour!

Je prends peu de temps ces dernières semaines pour rédiger des articles, tellement j’ai d’occupations et de travail à côté. Mais je me suis dit qu’un article portant sur mes petites avancées zéro déchet, sur un apprentissage d’un quotidien toujours plus en adéquation avec nos valeurs et le listing des ratés (et oui!) pouvait peut être bien servir  :

  • Toujours en quête de minimalisme dans mon bordel intérieur domicile, j’en ai lu des articles sur le rangement, sur le tri, sur l’organisation, et deux jours après, le même bazar était toujours en place! Et j’ai enfin acheté « la magie du rangement » de Marie Kondo.  000_CV_MagieRangement.inddLa description du livre fait un peu best seller pour ménagère en mal d’occupation mais les avis élogieux lus sur de nombreux sites m’ont décidé à l’acheter. Et elle dit bien que même la pire des bordéliques peut y arriver. Je l’ai pris très personnellement. Dire que ma maison s’est retrouvée transformée en 48 heures est loin de la vérité. Je me suis débarrassée d’une quantité phénoménale de vêtements, de livres, d’objets, des boîtes à trucs (clé en double-épingle-bouton-pile-pièces, vous voyez de quoi je parle n’est-ce-pas?), de tissus inutilisés, de souvenirs jamais ouverts, de câble USB/péritel/Hdmi machin truc, qui étaient là, au cas où, dans plusieurs boîtes, de mes vieux cours d’université… et ce n’est pas fini. L’auteur recommande de s’y attaquer en une journée. Ca, c’est quand tu n’as ni travail, ni enfants, et que tu habites dans 20m2. En réalité, quelques jours sont nécessaires mais je ne peux que vous le recommander. Il a été un gros déclencheur pour m’aider à y voir plus clair. Lorsqu’on dit que faire le tri chez soi aide à faire le tri dans sa tête, on est très proche de la vérité et on redonne beaucoup de valeur aux choses en gardant les essentielles.
  • Question zéro déchet en cuisine : des petites avancées comme en témoigne ma dernière vidéo mais aussi des ratés. Je sais bien, chaque année que dès que ma saison traiteur démarre, j’ai une démotivation absolue pour faire la cuisine pour nous et encore plus lors de semaines très chargées où je passe un temps fou à faire les courses, les préparations et la vaisselle. Je vendrais père et mère pour une cuisinière à domicile. Ca se traduit par des craquages 100% flemme en grands pots de yaourts, crème dessert, petits pots pour Pépette (ce n’est pas moi Pépette). Ce n’est pas non plus la grande décadence des emballages, loin de là, mais ce ne sont pas des produits que j’achète habituellement au quotidien et ça m’énerve de voir ces pots dans mes poubelles et maintenant dans les bacs de tri puisque ma commune recycle enfin les emballages plastiques alimentaires. Il faut bien reconnaitre que les pressions des enfants à avoir d’autres choses à manger que de la compote, des yaourts et des fruits en desserts finis par avoir le dessus de temps à autre et que je négocie la paix avec des pots de crème vanille et chocolat. Et des glaces esquimaux au chocolat et crème glacée à la vanille au lait de riz. Que c’était bon, j’ai pas croqué dans une glace comme ça depuis des années. Bon, avec une reddition par mois, je ne m’en sors pas trop mal. Mais à méditer sur des alternatives moins polluantes. Nos vacances en location avec des amis ont été de ce point de vue absolument catastrophique : pas d’autorisation de compost dans le jardin du gîte (une de mes grandes interrogations : avoir un jardin et ne pas composter? Quand on sait la place gagnée dans les poubelles!) et beaucoup d’emballages. Je me suis rendue compte qu’hors de chez soi, il faut vraiment s’organiser et que ce mode de vie ne laisse que peu de place à l’imprévu. A noter pour les prochaines vacances !
  • Côté ménage, j’ai listé les produits nécessaires pour fabriquer le produit vaisselle et lave vaisselle du livre Famille presque Zéro déchet et je m’y colle à la rentrée ! C’était l’annonce glamour du mois, ça c’est fait.
  • Côté beauté, j’ai testé les colorations végétales LOGONA composées de henné et plusieurs plantes de soins et elles sont vraiment parfaites pour qui veut se teindre naturellement et en douceur les cheveux sans aucune cochonnerie. Mes cheveux, qui n’arrêtaient pas de se faire la malle depuis mon accouchement, ont enfin réélu domicile sur ma tête et ils sont plus beaux et plus denses. Le seul inconvénient, comme pour le henné, c’est qu’il faut se barricader chez soi plusieurs heures pour ne pas se retrouver avec un mec en pleine attaque cardiaque à la vue de ta tête recouverte d’un substance verdâtre entouré d’une charlotte et recouverte d’une serviette avec du coton pour empêcher la dite substance de voyager le long du cou. Un détail, vraiment trois fois rien. « Quoi, tu n’es pas belle naturellement dès le matin au réveil??! » Mais si, mais si, c’est juste que que parfois, la nature, faut lui filer un coup de poing pouce. Après quelques applications, on devient une pro de la texture et même plus peur! Tant que la porte est bien fermée à clés.
  • Côté gros projets : nous avons regardé (deux fois pour ma part) DEMAIN-Le film. Et j’ai adoré. Demain-affiche

 

Je suis sortie de chaque visionnage avec une envie folle de refaire le monde et des clés concrètes pour m’y mettre. Comme je me connais, et que je sais qu’une fois retombée dans le quotidien les bonnes résolutions sont sans cesse reportées, j’ai prix la licorne à deux bras (copyright sur ce coup, merci…) :

– J’ai effectué une simulation sur le site d’Enercoop, le fournisseur français d’électricité 100% verte. La facture-simulation annoncée dépassant de presque 25% l’actuelle et donc absolument pas dans nos moyens pour le moment, nous nous sommes donnés 6 mois pour réduire notre consommation d’autant et pouvoir changer de fournisseur d’électricité début 2017. Je ferais un article sur nos gestes et un bilan en décembre s’il est positif.

– Certainement un des sujets qui m’a le plus ébahi, celui de la permaculture. Avec seulement de très vagues notions jusque là, nous avons été sidéré par la profusion de nourriture sur si peu d’espace et avec tellement moins de travail qu’un potager classique. Je me suis donc fait offrir un formidable guide pour me lancer que je ne peux que vous recommander : Le guide du nouveau jardinage de Dominique Soltner. Je le potasse pour commencer cet automne mais cette méthode à l’air vraiment idéale pour obtenir un beau rendement, même lorsqu’on n’a pas du tout la main verte !

Voilà quelques petites avancées. Les vacances sont également l’occasion de mettre au point des pique-niques zéro déchet sur la plage et en balade, de se renseigner sur les fournitures scolaires non polluantes avec la rentrée des enfants qui approchent et tout un tas de réflexions à mettre en pratique. Nous sommes tous responsables de nos choix et pouvoir se dire, régulièrement, que nous laissons une empreinte un peu plus faible à chaque éco-geste effectué est source de satisfaction.

Voilà pour ce petit billet « bilan des dernières semaines » !

9 commentaires sur “Petits bilans

    1. Bonjour, A vrai dire je lis et je m’informe beaucoup sur les sujets qui m’intéressent et l’écologie est extrêmement importante pour moi. Je pense vraiment que c’est à nous de faire bouger les choses, à notre petit niveau et qu’en se donnant des objectifs, même minimes, on prend assez facilement de nouvelles habitudes de consommation 😉
      A bientôt et très belle journée également.

      J'aime

  1. Super article synthétique ! Merci de partager ton avancée.
    Je compte regarder enfin « Demain » pendant les vacances 😉 j’espère que j’y arriverai car ça passe vite …

    ps : le henné, ce n’est pas si terrible !! Pour éviter les coulures, une cuillère de gomme de guar ou de cannelle gélifie la mixture, ça marche bien.
    Bonne semaine !

    J'aime

    1. J’ai fait du henné des années quand j’étais étudiante puis laissé de côté et je maitrisais nickel la texture. Là je me suis fiée au quantité d’eau du mode d’emploi de la marque et c’est trop liquide. Mais merci pour l’astuce de la gomme de guar/cannelle, je n’y aurais pas du tout pensé !

      Et je te souhaite un beau visionnage (dans le calme de Demain,) il y a mille infos à ingérer!!)
      Bonne semaine !

      J'aime

  2. Tu en fais des choses !
    Pour ma part, le désencombrement se fait à petites doses, un peu tout les jours. Le blog de Laurence, https://sorganiser-facile.com/blog-de-laurence/, m’inspire bien, grâce à elle, j’ai réorganisé mon armoire à vêtements, et mes papiers.
    Ta petite accepte les petits pots ? Ici, avec la diversification menée par l’enfant, elle a pris l’habitude de manger comme nous, du coup, pas moyen de lui faire avaler une conserve ou un surgelé pour bébé.
    Bon, elle adore les « crèmes cacao » qui coûtent un bras au bio, alors j’ai appris à faire des crèmes à la fécule de maïs et noix de cajou, ça dure trois jours. (Je ne suis pas traiteur en pleine saison, hein, et mes écarts sont surtout des pizzas surgelées…)
    J’ai acheté la Famille Zéro Déchet, excellent. Mon mari n’est pas motivé pour le lire, donc je vais lui faire visionner « Demain », merci pour toutes ces bonnes idées.

    J'aime

    1. Bonjour Lili !

      Ma fille mange à 98% des plats maison, comme nous, rarement des petits pots (mais quand même ça dépanne, surtout les compotes qu’elle adore) et pour cette fois, j’alterne plats mixés plus ou moins grossièrement et DME. Et c’est parfait. J’ai tellement longtemps galéré à donner des morceaux aux deux premiers qui ne voulaient que du lisse +++, que j’ai commencé par donner des morceaux à la dernière ! J’ai donc l’avantage du rapide quand c’est mixé et des morceaux qu’elle mange seule quand nos plats s’y prêtent ou que j’ai davantage du temps pour la surveiller manger ! Parce que quoi qu’on dise, la DME, c’est beaucoup de temps.

      Mon mari non plus ne lit pas mes lectures (je lui fais des récap!) mais j’ai la chance qu’il y adhère sans réserve à chaque fois. Par contre il a beaucoup aimé « Demain » et va bientôt regardé « Cowspiracy ».

      Merci pour le lien du blog, je vais aller regarder de ce pas.
      Au plaisir!
      Mélanie

      J'aime

  3. Oui, les compotes toutes prêtes, c’est tentant, je plaide coupable aussi.
    La « table de sevrage » Montessori m’a facilité la DME, je laisse son assiette dessus, et elle finit (ou pas) à son rythme. Elle choisit où elle veut être assise (genoux de maman, petite table ou chaise haute). Souvent, elle change au cours du repas. Il m’arrive encore de lui donner à la cuillère, parce que quand même, c’est dur de manger la soupe.
    Du coup, j’ai ajouté « Cowspiracy » à ma liste DVD. Et je l’emmène en vacances, au cas où le beau-père me pleurerait encore l’élevage d’après-guerre, familial, gentil tout plein, comme dans une campagne publicitaire du régime de Vichy. Non, je ne suis pas énervée du tout, mais j’aime bien l’idée d’avoir des munitions pour partir en vacances.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s