VG pratique

(Dossier) Nos produits d’hygiène et de soins vegan

Bonjour!

Aujourd’hui, on va parler PQ.

Propreté Qualitative. <– Hey, est ce que ce n’est pas une vanne d’enfer, ça? N’est-ce pas? Desproges ferait preuve d’humilité face à ce jeu de mot. Je suis en grande forme, j’ai réussi à dormir 6 heures cette nuit. En quatre fois. Mais ça c’est du détail, il parait. On m’a encore redit : « Mais vous savez, c’est important que les bébés aient un sommeil fractionné, ils se développent beaucoup plus vite, c’est normal.

Je ne suis pas exigeante, je veux bien que ma fille se développe plus lentement, voir développe un très léger retard, juste pour dormir un peu, moi.

(Edit : j’ai commencé cet article il y a 15 jours et depuis ma fille fait ses nuits! Hiiiiihaaaaaa!!!)

Rentrons dans le vif du sujet. Voilà quelques mois, je faisais « le plein » de cosmétiques et produits d’hygiène « cruelty free » lors d’un séjour à Paris. J’avais appris à mieux lire les étiquettes, à décrypter les logos, à simplifier au possible et à vouloir faire le vide dans ma salle de bain. C’est fou de se rendre compte, même lorsqu’on n’est pas du tout consommatrice et/ou que l’on a pas énormément de produits, qu’en fait, il y en a toujours trop.

J’ai donc commencé à trier tous mes / nos produits et à en racheter au fur et à mesure qui correspondent mieux aux critères que l’on s’est fixés :

  • Vegan & Cruelty free : non testés sur les animaux et ne contenant aucun produit ou sous produit animal
  • Economique : tous mes produits sont peu coûteux et / ou durent dans le temps
  • Ecologique : favorisant le plus possible le zéro déchet et l’impact réduit sur l’environnement que ce soit au stade de la fabrication ou des résidus laissés dans l’eau de rinçage.

Je vous invite à (re)lire l’article rédigé à ce propos. Je vais aujourd’hui traiter uniquement de la partie hygiène, je ferais un article à part sur le maquillage : je me maquille très très peu, donc je n’ai que quelques produits en stock.

Une des premières idées que l’on se fait d’une hygiène écologique est soit le côté minimaliste avec des produits ringards, qui ne sentent rien ou pas bon, ou alors des produits haut de gamme puisqu’artisanaux et composés de matières premières de qualité.

En vérité, il y a absolument de tout. Tous les prix, toutes les qualités. Mon choix s’est porté uniquement sur des produits accessibles financièrement et surtout, dès que possible, multiusages. Mais sachez qu’il existe d’excellents produits vegan haut de gamme avec des formules complexes et des parfums à tomber. Certaines blogueuses bien mieux organisées auraient sans doute rédigé un article pour chaque partie du corps (ou presque). Je vous dévoile tout en un seul : j’ai du mal à concilier toutes mes activités en ce moment avec Mistinguette, alors je simplifie !

 Les cheveux 

*Le lavage*  

 Depuis un an et demi, j’ai abandonné les shampoings traditionnels pour passer au no-poo. Comprendre « pas de shampoing ». Décision initialement prise pour en finir avec des soucis de psoriasis (je suis un tout petit peu nerveuse, un peu seulement^^), je ne trouvais de plus aucun shampoing qui conviennent à mes cheveux longs et aux classiques « racines grasses-pointes sèches ». Je ne vais pas entrer dans le détail de la méthode dans cet article (si cela vous intéresse, faites le moi savoir), mais je suis passée d’un shampoing tous les deux/trois jours à un tous les 12 jours environ en alternance avec un simple lavage à l’eau, « water only » pour les intimes. Le résultat est un cuir chevelu sain, des longueurs hydratées, brillantes. Cette méthode a complètement changé ma vie d’un point de vue confort du cuir chevelu, pour quelqu’un qui traine des démangeaisons depuis des lustres, et qui a essayé l’intégralité des shampoings dermatologiques existants, mais aussi d’un point de vue planning : entretenir des cheveux longs prends du temps et là j’en gagne énormément !

Peu attirée par les méthodes au bicarbonate de soude que je juge un peu trop agressives pour moi, je me suis penchée sur les poudres lavantes ayurvédiques. J’utilise donc un mélange de poudres, selon des besoins de moment, de Sidr / Shikakaï / argile / Ghassoul, dans lequel je glisse de l’aloe vera.

Découvertes sur le site très complet sur la question capillaire Les cheveux de Mini, j’ai acheté les poudres dans la boutique Aroma-zone. Vous les trouverez également sur le site Hennés et soins d’ailleurs.

Pour mes enfants, nous avions acheté un 2 en 1 de la gamme Natessance, mais mon ainé le supportant mal, je suis passée à l’eau la plupart du temps, en alternance avec un shampoing doux Argiletz. Résultat impeccable et cheveux propres.

* L’après shampoing *

 J’utilise du vinaigre blanc basique (celui à tout faire dans la maison) et de l’eau. Une larme d’eau florale de rose pour parfumer. Et non, les cheveux ne sentent pas le vinaigre, pas plus de 10/15 minutes. C’est la méthode ultra efficace pour un démêlage et une brillance au top. Je laisse le coup de l’eau froide aux courageuses, pour ma part, c’est un bocal d’eau tiède préparé avant la douche, dans lequel je verse 1/6 ème de vinaigre et environ 2 CS d’eau de rose. Le vinaigre neutralise l’action du calcaire, élimine les pellicules, régule le sébum, resserre les écailles du cheveux, ils sont donc plus lisses, plus doux. C’est magiiiique ! Vous pouvez ajouter des huiles essentielles pour parfumer cet après shampoing.

* Les soins *

cheveuxsoins

Huile de coco BioPlanète (que j’utilise en cuisine également) et Shampoing solide Lamazuna

Depuis quelques temps, je réalise un bain d’huile environ une fois par mois. J’alterne l’huile de coco (la plus nourrissante) avec l’huile de jojoba. je mets d’ailleurs souvent cette dernière uniquement sur les pointes pour les protéger et les nourrir. Toutes les huiles végétales sont efficaces, même celles de votre cuisine, (olive, tournesol…). Il s’agit de masser le cuir chevelu et de faire pénétrer dans les longueurs l’huile en les massant et laisser poser de quelques heures à une nuit. Les cheveux sont ainsi nourris en profondeur.

Pour rincer le bain d’huile, le seul shampoing que j’utilise à ce moment là est celui de Lamazuna, le shampoing solide sans emballage donc, 100% vegan. Il est vraiment efficace et c’est la seule solution réellement efficace que j’ai trouvé pour le moment qui m’enlève toute l’huile des longueurs et du cuir chevelu en évitant le côté « poisseux », en utilisant un shampoing 100% écolo dans ma douche et sans vider le ballon d’eau chaude avec 4 rinçages.  Il mousse bien, il sent bon (odeur très légère mais présente) et il dure longtemps !

 Le corps

Nous avons abandonnés les gels douches il y a des années. Trop décapants, ils nous laissaient la peau asséchée. De plus la composition très moyenne voir carrément 100% chimique me laissait vraiment sceptique. Entre les parfums « Eau du lac un soir d’été sous la brume » ou encore « Fleur du jardin à peine éclose au parfum ravissant », « Zeste d’orange et crème chantilly chocolat aux pépites de caramel », il y a de quoi se poser des questions…Des savons « surgras », nous sommes naturellement passés aux savons 100% naturels.

savons

Pour ma part le savon d’Alep, composé uniquement d’huile d’olive et de laurier est un de mes basiques. Il faut bien le choisir, selon les marques, l’odeur est forte (alors que bien sélectionné, cette dernière est subtile) et si le pourcentage de laurier est trop faible, il peut être agressif. J’ai essayé récemment le « savon d’Alep » de la marque Pachamamaï, un bonheur et un très beau savon, ce qui ne gâche rien. Enfin, le savon au Calendula de la marque Weleda est un incontournable pour toute la famille : il hydrate parfaitement, il mousse délicatement, il sent bon, il n’agresse pas du tout la peau et les cheveux des enfants et des bébés. C’est également celui que préfère Monsieur. C’est en plus un produit petit prix à la composition parfaitement clean que l’on trouve partout, en magasin bio comme en pharmacie.

 *Rasage*

Le savon au calendula de Weleda ! Encore une fois, mini prix, composition impeccable, il mousse délicatement et laisse la peau douce. What else?

*Gommage*

Le marc de café. Gratuit, écologique, extrêmement efficace. Il laisse la peau très douce sans l’agresser, et hydratée. Et il débouche les canalisations^^. L’odeur légère de café reste très peu de temps sur la peau.

Visage

 Ma peau du visage, je la laisse tranquille le plus possible. Celles qui espéraient des conseils sur les anti-rides / raffermissant spécial front / sourcils luxurieux / gel pour les arrêtes du nez / sérum anti gloître ^^ vont être décues ! J’ai adopté une routine plus que minimaliste : eau florale le matin et le soir à l’aide de carrés de cotons lavable achetés il y a des années sur le site Les tendances d’Emma. Les eaux florales me sont devenues indispensables. Elles ont remplacé mes toniques et autres lotions micellaires. J’alterne selon mes envies entre l’eau de rose et l’eau de camomille. Je lave de temps à autre au savon Weleda car il est vraiment très doux. Et en ce moment, j’hydrate uniquement avec de l’huile. J’affectionne l’huile d’argan, offerte par une amie et ramenée du Maroc, je la trouve très nourrissante, elle pénètre rapidement, ne laisse pas de film gras et est anti-rides. J’alterne avec l’huile de jojoba, l’huile qui se rapproche le plus de la composition lipidique de la peau et qui, de fait, convient à toutes les peaux : elle régule les peaux grasses, hydrate les peaux sèches et entretient le film lipidique des peaux normales.

Enfin, concernant le démaquillage, désormais je le réalise uniquement à l’huile, le meilleur démaquillage du monde, hallucinant. Je met une bonne noisette d’huile (de coco, j’adore l’odeur, mais encore une fois, TOUTES les huiles démaquillent) dans mes mains, je frotte doucement tout le visage du bout des doigts, en finissant par les yeux. Tout est décollé, même le maquillage waterproof. Je rince avec un gant bien chaud et ma peau est parfaitement nettoyée, ultra douce et nourrie en un temps record, ce qui est primordial pour les soirs où l’on est très fatigué(e).

 Les mains

IMG_3623

Exerçant un métier où mes mains sont mises à rude épreuve entre le froid des frigos, la chaleur des fours et l’eau des vaisselles permanentes, je les bichonne dès que je peux. En traitement de choc, je mélange de l’huile de coco et du beurre de karité, réparateurs et nourrissants.

Les protections périodiques

La cup, la cup, la cup. Je me demande comment je faisais avant ! Je la recommande mille fois et plus encore à toutes les femmes qui veulent se sentir libres de cette corvée et de ce stress mens(tr)uel. Il faut quelques cycles pour s’habituer à la mettre et à l’enlever, mais dire qu’elle à changé ma vie de femme et de femme très active pendant une bonne période de l’année est encore loin de la vérité. De plus l’impact écologique et économique est énorme quand on sait le nombre de tampons / serviettes qu’une femme utilise dans sa vie.

Les dents  

IMG_4170

Après avoir utilisé pendant des mois des dentifrices classiques vegan en tube, nous nous sommes lancés et avons testés le dentifrice solide zéro déchet à la menthe et anti-tartre de Pachamamaï. Livré dans une mignonne petite boîte rechargeable (ne faites pas l’impasse dessus, le dentifrice se délite au bout de quelques temps), ce dentifrice zéro déchet et 100% naturel est bluffant : Il suffit de frotter doucement sa brosse à dent humide sur le petit bloc,  il lave parfaitement les dents, mousse, la menthe est très présente et laisse une haleine bien fraiche ! Il peut être utilisé par des enfants  à partir de 3 ans, mais les miens le trouve un peu piquant.  La prochaine étape sera de remplacer nos brosses à dents.

Les oreilles ( je vous ai prévenu : la totale !)

Petit outil ludique et bien pratique commercialisé par Lamazuna, l’oriculi est un petit bâton de bambou dont le bout légèrement incurvé sert à enlever le surplus éventuel de cérumen de nos petites oreilles. Ce dernier étant avant tout là pour protéger nos timpans, rien ne sert de forcer ni de le faire tous les jours. Ils ont été très vite adopté par tout le monde, surtout par les enfants avec leur embout coloré. J’y vois deux avantages :

  • Economiquement : ils s’utilisent à vie, donc pas besoin de racheter des cotons tiges
  • Ecologiquement : Au départ, pas de coton ni plastique utilisés et à l’arrivée, encore un déchet de moins dans la salle de bains
  • Rangement : les 4 petits bâtons de bambous prennent bien moins de place que la boîte de cotons tige, cela participe à mes efforts pour obtenir une salle de bain minimaliste et bien mieux rangée.

Déodorants  

déodorant

Nous avons travaillés en équipe sur ce coup : Lamazuna pour moi et Pachamamaï pour Monsieur. Verdict : ces deux déodorants naturels, sans danger et zéro déchet nous ont chacun complètement conquis. Une utilisation enfantine: on passe sous l’eau et on laisse glisser sur la peau sans frotter pour déposer une très fine couche de crème. Quelques secondes plus tard on s’habille. Il n’y a pas la sensation de fraicheur que peuvent procurer certains déodorant traditionnels mais ils remplissent parfaitement le contrat : aucune irritation de la peau, aucune odeur du matin au soir, même lors d’intenses activités, et surtout aucune marque sur les vêtements. De plus, ils durent vraiment longtemps et sont donc économiques en plus d’être très écologiques. Il se peut que votre peau gratte les 2 ou 3 premiers jours, le temps de s’habituer à ces nouvelles formules. Ce léger désagrément s’est estompé très vite pour nous.

Bilan de ces changements 

L’intégralité des produits utilisés est bien vegan et ils sont 100% naturels. De réelles économies ont été réalisées en achetant des produits qui durent et qui se renouvellent moins souvent (exemple : le savon dure bien plus longtemps que le gel douche même si le prix est un poil plus élevé au départ. Idem pour les poudres ayurvédiques ou l’huile.

Côté zéro déchet 

Les + : Plus de coton tige, de cotons démaquillants jetables, de tubes de dentifrice, plus de gels douche ni de tubes de shampoings. Plus de serviettes, de tampons. Moins de produits pour le visage et le corps.

Les – : Contenants des poudres en plastiques. Certes, elles durent très longtemps mais j’aimerai trouver un fournisseur en vrac.

Brosse à dent en plastique à remplacer par une en bois ou bambou. Les eaux florales Essenciagua sont dans des contenants en plastique également mais qualité vraiment excellente. A voir pour en trouver en verre? (D’ailleurs, je crois qu’il y a une marque bretonne qui fabrique des eaux florales, si quelqu’un connait, je suis preneuse !)

Côté salle de bain minimaliste 

Huile(s) pour les cheveux, le démaquillage, les mains, le visage et le corps.

Beurre de Karité pour les lèvres, les mains et les zones très sèches du corps.

Les « cotons tiges » en bambou ne prennent pas de place. Le dentifrice est tout petit.

Un savon unique pour toute la famille sous la douche et pour la rasage. Plus un ou deux pour changer de parfums de temps en temps, et selon les besoins de la peau (plus sèche en hiver).

Les – : encore beaucoup de produits pour les cheveux, même si encore une fois les poudres durent longtemps, il en faut peu.

Les points de ventes testés et approuvés

Happy Léon : choix de produits de très bonne qualité. Gala, qui tient la boutique, est très réactive aux questions éventuelles et l’envoi est très rapide et soigné !

Boutique Aroma zone à Paris : choix hallucinant de produit, quand on n’y connait rien, cela peut être un peu perturbant mais en se renseignant avant ou sur place on s’en sort et les produits sont vraiment de qualité. Leur site est également une mine d’informations.

Boutique The Vegan Shop à Paris : de bons produits et des conseils vraiment sur mesure par l’équipe de la boutique ! Leur site est également très bien fourni.

Les marques Francaises 

Lamazuna : des design vraiment sympas et ludiques, des produits de grande qualité, des emballages (les quelques) 100% recyclables.

Pachamamaï : leur dentifrice, déodorant et savon nous ont vraiment conquis !

Essenciagua : des eaux florales incroyables, à des prix très abordables.

 

Et vous, vous avez des produits zéro déchet et / ou vegan qui vous plaisent? Envie de changer certaines habitudes?

 

7 réflexions au sujet de « (Dossier) Nos produits d’hygiène et de soins vegan »

  1. Bonsoir ,je vous l’ai dejà dit,je crois ,le » véritable savon de Marseille » ,sans sodium tallowate ,pour la douche ,toute ma lingerie sous la douche ,les cheveux ,aussi mes 3bébés ……………..Il y a si longtemps (76 ans),les mains .Déodorant :bicarbonate ,véritable pierre d’alun,ou citrus de Wéléda.La créme de Karité pour la peau et les mains .Dentifrice de la Biocoop,mais si je trouve le votre ,je l’essayerai .Je fréquente la biocoop depuis qu’elle existe ,mais je suis dns 1 petit village en Provence donc pas de courses tous les jours .Je ne maquille jamais .Merci et profitez bien de vos enfants ,mais il me semble que je me répéte encore .

    J'aime

    1. Bonjour et merci! Ne vous inquiétez pas, on ne répète jamais assez ! je n’ai jamais testé la pierre d’alun en déo, on m’en a beaucoup parlé par contre. J’avoue être chanceuse car à côté de chez moi il y a 3 magasins bios, donc pas mal de choix, même si assez peu de clients végétariens chez eux, ils font beaucoup d’effort et je peux commander les produits qui m’intéressent. Question cosmétique, les produits zéro déchets je ne les trouve qu’en ligne par contre. Dans pas mal de grandes villes il y a des points de vente, mais j’imagine qu’en fonction de la demande, cela s’étendra ! Et oui, je profite chaque jour au maximum de mes enfants.
      A bientôt,
      Mélanie

      J'aime

  2. Bonjour,

    je viens de découvrir ton site et tu me fais basculer dans un choix vie que frôlais depuis un temps maintenant. Pas de végétarisme total, ni de végétalisme mais une volonté de faire avec un minimum de viande et de produits issue des animaux. Pareil pour l’hygiène (la notre et celle de la maison). Je m’apprêtais donc à acheter le savon de Welleda que tu conseillé mais en regardant la composition je me suis rendue compte qu’il était en majeure partie composé… d’huile de palme!!! Je me suis ravisée et je vais attendre l’ouverture de mon petit magasin pour voir ce qu’il me propose comme savon familial…
    J’avoue êtres intéressée par des info complémentaires sur la technique du no-poo.

    D’avance merci et au plaisir de te lire!!

    Heima

    J'aime

    1. Bonjour Heima ! Merci pour ton message. Pour répondre à ta remarque sur l’huile de palme, il faut différencier les quantités absolument phénoménales d’huile de palme utilisées dans l’agroalimentaire et la part absolument minime qu’elle représente en cosmétique, et encore davantage en cosmétique biologique comme c’est le cas des produits de la gamme Weleda.
      Je te propose cette lecture très intéressante sur le sujet : http://www.gaiia-shop.com/blog/savons-naturels/huile-de-palme/
      Mais il est certain que tu trouveras des savons sans huile de palme, à toi de tester et voir ce qui convient 😉

      Concernant le no poo, je t’invite à lire le sujet extrêmement approfondie sur le site d’Antigone XXI, je pense qu’elle répond à toutes les questions que l’on se pose quand on se renseigne sur cette technique. Pour ma part, je n’utilise pas de bicarbonate mais des poudres « lavantes ».

      A très vite !

      Mélanie

      J'aime

    1. Bonjour Clothilde,

      Jusque là je leur prenais le dentifrice enfant de chez lavera (le seul pour enfants dans mon magasin bio) mais maintenant ils utilisent le Weleda à la menthe, il ne pique pas trop et ils aiment bien. C’est celui que l’on utilise la plupart du temps. Je vais tenter au savon de Marseille bientôt!
      Mélanie

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s